J’ai eu un enfant en pleine crise écologique, et je ne le regrette (presque) pas

25 Janvier 2014
30
313
2 199
Je suis enceinte et j'avoue me poser la question aussi, mais plus sous l'angle : vais je mettre un être sur une terre horrible avec comme seul avenir la survie ? J'ai peur de ce qui l'attend. Suis je égoïste, inconsciente, optimiste ? J'ai pas trouvé de réponse encore.
 
27 Février 2013
90
260
2 924
Je m’étais posée la question aussi et j'ai vu la video d'Arnaud Demanche (ici: https://www.youtube.com/watch?v=mfvQ8i91jc8). La conclusion de cette dernière c'est qu'en gros au contraire, faisons des enfant écolos ! Si seulement les familles non concernées par le sort de la planètes font des enfants, ces derniers on moins de chance d’être "bien éduqué" et on ne se retrouvera qu'avec des pollueurs =p.

Mais c'est vrai je me demande encore quelle vie mon enfant aura dans notre futur monde...
 
23 Juillet 2020
525
6 814
454
31
Chaque génération a eu ses craintes à affronter, rien qu'au cours du dernier siècle pour les Français (donc gros privilégiés par rapport à plein d'endroits dans le monde), deux guerres mondiales, plusieurs grosses crises économiques, la guerre froide et la peur d'une guerre nucléaire, des maladies comme le sida... On a eu des peurs d'apocalypse tellement de fois. Maintenant c'est le changement climatique, documenté, sourcé, et avec des effets visibles aujourd'hui.

C'est sûr notre vie et celle des enfants des gens de notre génération ne va pas être facile, mais elle ne l'a jamais vraiment été. Et je pense que même dans ces conditions il y a moyen d'expérimenter le bonheur dans sa vie, et que ça peut donc valoir le coup.

Par contre nous sommes aussi dans une société capitaliste, patriarcale, raciste, avec toutes les violences qui en découlent et je trouve que ça aussi mérite de faire se questionner sur avoir des enfants ou pas. Je crains le changement climatique et bien plus pour de potentiels enfants.
 
31 Mai 2013
6
26
2 864
Avis très négatif sur l'avenir de la planète (et surement très jugeant pour certain/es) à très court terme. Si vous êtes déjà éco-anxieux/se, passez votre chemin.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Je comprends le raisonnement mais je ne suis pas d'accord et je voudrais exprimer ici pourquoi :
Oui, faire un enfant maintenant signifie mettre au monde un être qui va sans doute beaucoup souffrir. Mais, "et alors?"
Je suis personnellement atteinte d'une maladie qui me fait beaucoup souffrir (physiquement) et pourtant j'aime la vie et je suis super heureuse d'être en vie.
De mon point de vue, la vie est pleine de souffrances mais également pleine de bonheurs et de joies. (Et je crois aussi que plus on souffre, plus on arrive à remarquer ce qui est merveilleux dans la vie...)
Ce n'est pas parce que le monde sera plus dur à cause du dérèglement climatique, qu'il n'en vaudra plus la peine, et qu'il n'aura pas sa part de merveilleux.
Peut-être que la vie de mon enfant sera plus courte et plus difficile que la mienne, mais ça n'empêche pas que cet être nouveau aura des moments de joie et de pur bonheur.
Dans ta façon de voir, tu NE remplaces PAS la souffrance par de la joie ; tu remplaces la souffrance par "rien". Et en quoi "rien", c'est mieux que la souffrance? Dans ce cas, à quoi sert la vie?
Moi je trouve que la vie c'est un miracle.
 

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
3 048
39 182
5 664
@aur3li3 (désolée, je ne parviens pas à te mentionner). Ton avis rejoint totalement ce que je viens d'écrire sur une autre forum sur le sujet

"Par contre, je n'aime pas l'idée de l'apocalypse qui vient. Pour moi, elle est déjà là. Et surprise : je suis super heureuse au sein de cette apocalypse. Alors ça sera certainement une autre histoire quand le Gulfstream s'arrêtera mais... ben peut-être que je serai renversée par un camion avant ça donc...
Je vais pas mentir : y a des nuits où je pleure tellement j'ai peur pour mon fils, peur pour lui du monde qui vient. Mais le fait est que je trouve que la vie est incroyable et merveilleuse. Et si j'avais choisi de ne pas avoir d'enfant pour le protéger, il n'aurait rien connu de tout ça. Tous les jours je le vois fasciné que ça soit par les étoiles ou les escargots. Tous les jours je le vois rire. Y a pas de vie sans souffrance, mais y a pas de joie sans vie"
 
21 Juin 2020
194
2 334
194
26
@Tofu Je ne réponds pas sur le reste de ton message vu que je pense qu'on est bien d'accord que la situation planétaire est catastrophique (même si je ne te rejoins pas tout à fait sur "les autres n'agiront pas", mais c'est un long débat qui implique de se pencher sur les questions de causalité interne/externe des comportements, les biais cognitifs qui font que chacun tend à croire que "les autres" sont égoïstes, donc peut-être que je développerai une autre fois). Je suis très éco-anxieuse et il ne se passe pas un jour sans que je pense à la merde que ça va être s'il n'y a pas un sursaut très rapide.

Par contre, concernant le graphique qui montre qu'avoir un enfant ce serait "bien pire" que prendre l'avion / manger du boeuf / conduire une voiture / etc, j'aimerais vraiment qu'il arrête de circuler partout parce que le modèle sur lequel il est construit est tout pété (edit: c'est vraiment pas contre toi hein, tu es loin d'être la première à le relayer, et je ne savais pas quoi en penser avant de trouver et de lire le modèle qui en est à l'origine :fleur:)

Comment ça marche: Le modèle prend les émissions équivalent CO2/personne actuelles de ton pays, et considère que tu es responsable pour 1/2 des émissions de ton enfant, 1/4 de celles de tes petits enfants, 1/8e de celles de tes arrière-petits-enfants... et ce jusqu'à l'extinction de ta lignée. Et ensuite, il divise ce chiffre par 80 (la durée de vie approximative de ton enfant) pour que ça fasse un chiffre "par an". Il y a pas mal de problèmes majeurs à ça:

- Déjà, les émissions carbone n'ont pas du tout le même impact si elles sont émises sur l'échelle d'une vie humaine (ce que ce type de graphique laisse croire à tort) ou sur des siècles et des siècles. Rapport au cycle du carbone et à la vitesse d'absorption/libération du carbone par les différents puits et sources. Ca n'a aucun sens de ramener des émissions sur plus de 500 ans à un impact sur 80 ans.
- Ensuite, cela suppose donc que les émissions carbone par personne restent stables pendant des siècles (vu que le modèle considère que tes arrière-arrière-arrière-petits enfants auront les émissions moyennes d'un français en 2009 - l'année où le modèle a été fait) - spoiler, elles ne l'ont jamais été et ne le seront pas :cretin: Ne serait-ce que parce que les stocks de pétrole toucheront à leur fin bien avant, ou parce que le réchauffement climatique posera vraisemblablement des problèmes géopolitiques énormes (et susceptibles de causer une énorme chute du niveau de vie et du commerce international) bien avant aussi.
- Enfin, c'est un raisonnement circulaire: Vu que les émissions CO2/personne élevées viennent entre autres du mode de vie actuel, ça revient à dire "faire un enfant c'est bien piiiiiire que de prendre l'avion et de manger de la viande... parce que toute sa vie cet enfant va prendre l'avion et manger de la viande !". D'ailleurs, les chercheurs derrière le modèle ont aussi calculé les chiffres basés sur une empreinte CO2/personne "incompressible" (grosso modo celle qu'il y aurait par personne en réduisant drastiquement le confort superflu, i.e. vacances à l'étranger et viande à tous les repas, mais en maintenant les systèmes d'éducation et de santé), et ils sont franchement moins impressionnants, mais bizarrement ce ne sont pas ceux-ci qui circulent sur les réseaux.

Clairement, pour moi la question se pose plus au niveau de ce que va vivre l'enfant en question à la fin du siècle, que sur l'idée qu'il soit "intrinsèquement polluant" juste en étant en vie. Pour rappel, les 10% les plus riches du monde (note: j'en suis) sont responsables à eux seuls de plus de 50% des émissions de CO2. L'écart se creuse encore si on prend les 1% et non les 10%. Comme s'il y avait un petit problème de surproduction, de surconsommation et d'entreprises très polluantes, plutôt qu'un problème lié à la biomasse humaine...
 
26 Juillet 2017
251
1 907
804
@Musaraigne

Merci pour ces infos ! En vrai, je rêve qu'on me contredise sur ce sujet - mais avec des arguments solides - car je ne cherche pas à être le plus pessimiste possible, mais juste à avoir une vision factuelle des choses afin prendre les décisions les plus adaptées.
Je suis au travail, je rajouterai un lien vers ton post sous mon graphique.

Cela dit, comme mentionné dans mon post, je peux comprendre qu'on accepte de "polluer" en produisant un enfant mais nous sommes d'accord sur le fait sur l'idée que sa vie à lui ne sera pas rose (c'est un euphémisme !), et que le vrai problème réside surtout là, ethniquement parlant (on est directement responsable de son existence).
 
Dernière édition :
21 Juin 2020
194
2 334
194
26
@iableauco

Pour la génération future qui polluera plus, je ne miserais probablement pas dessus, vu que je pense que l'effondrement (ou quelque chose qui s'y apparente fortement) aura lieu de leur vivant :hesite: Et oui, ça le change énormément, ça fait passer l'impact de l'enfant à environ 7 teqCO2/an (et ce alors que, pour rappel, on est toujours sur un modèle qui utilise le chiffre jusqu'à la fin de la lignée et le divise par 80, on a juste changé les émissions de CO2 par personne et par an, donc on est encore sur une nette surestimation en matière d'impact immédiat, et sur un flou vu que le développement puis l'extinction de la lignée dépendent de paramètres démographiques qui sont eux aussi susceptibles de changer). C'est le modèle de Murtaugh et Schlax, si tu veux jeter un oeil !

Sinon, pour le reste, oui, actuellement, c'est (entre autres) moi qui pollue. Mais je ne vois pas en quoi c'est incompatible avec dire que le changement sociétal aura infiniment plus d'impact qu'une restriction démographique.
Je pollue parce que là où je vis, c'est dur de tout faire sans voiture (système de transport en commun peu développé, mais aussi infrastructures inadaptées à la circulation à vélo, maillage des commerces pas forcément optimal, etc).
Je pollue parce que l'offre alimentaire écologique n'existe pas partout, qu'elle est souvent chère, difficile d'accès, tout ce que tu veux. Et que dans la grande majorité de l'offre disponible, celle qui va nourrir la majorité de la population, les produits sont mal tracés, et inutilement emballés dans du plastique.
Je pollue parce que les voitures électriques sont encore très chères (en plus de poser encore quelques problèmes à la fabrication), et les trains mal subventionnés.
Je pollue parce que les lieux de travail sont concentrés aux mêmes endroits, et que ça fait parcourir des kilomètres en voiture aux gens qui n'habitent pas dans les grandes villes.
Je pollue parce qu'on est dépendants de grandes structures électroniques, avec de plus en plus d'informatisation - combien de services n'existent désormais plus que sur internet, au point qu'il devient très difficile de s'en sortir sans téléphone ou sans ordinateur (voire sans smartphone pour ceux qui ont tout mis sur des applications) ?
Je pollue parce que mon travail ne me laisse pas beaucoup de temps pour faire "ce qu'il faudrait" - prendre le temps de tout fabriquer moi-même, de faire mes produits zéro déchets, de faire mes courses à 6 endroits différents, etc.

Tu l'auras deviné, c'est un "je" général, je ne suis pas concernée par tout ce que j'écris (j'habite en ville, à un peu plus de 30 minutes à pied de mon travail - gros privilège). Mais c'est juste pour dire que toute la responsabilité ne repose pas sur les épaules des particuliers, et que réclamer un changement global permettant de réduire les émissions de CO2/personne ne fait pas d'eux des hypocrites - évidemment je ne parle pas ici des personnes qui prennent l'avion pour aller en week-end à Dubai hein, je parle du français moyen, qui fait partie des 10% les plus riches à l'échelle mondiale, et a aussi du mal à réduire son empreinte pour des raisons qui ne dépendent pas totalement de lui. Alors évidemment on peut s'extraire totalement du système et fonder un éco-village - c'est une très bonne idée, et j'applaudis des deux mains les personnes qui le font :cretin: Peut-être qu'un jour je le ferai aussi. Mais on peut aussi essayer de voir ce qu'on peut faire pour que, dans la société à plus grande échelle, ça devienne facile pour la personne lambda de vivre sans voiture, d'avoir accès à de la nourriture à bas impact carbone sans vendre un rein, etc.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes