Le discours du "parlez-en à un adulte" est tellement inadapté je trouve. Tous les adultes à qui j'ai pu parler lorsque j'étais harcelée m'ont sorti des trucs du genre "si tu ne lui prêtes pas d'attention iel arrêtera" (spoiler : iel n'a pas arrêté), "tu n'as qu'à lui répondre" (spoiler : quand tu es harcelé.e tu n'as pas toujours les moyens de répondre) ou bien ont carrément voulu convoquer les harcelleur.euse.s pour les confronter à ma version des faits (quelqu'un s'est vraiment dit que c'était une bonne idée, à un moment de sa vie ?). Beaucoup de profs ferment juste les yeux sur ce qui se passe devant eux, ou font passer ça pour des querelles de gamins.

Donc je suis désolée si il y a des adultes qui sont formés pour le harcèlement mais j'ai l'impression que dans 9 cas sur 10, parler à un adulte revient à, au mieux ne rien faire du tout, ou au pire empirer les choses. Quand un adulte n'est pas en mesure d'assurer une protection réelle à la victime de harcèlement, c'est à mes yeux plutôt dangereux d'aller lui en parler. Les adultes qui pensent que 2 h de colle ou une lettre sur pourquoi le harcèlement c'est mal décourageront les harcelleur.euse.s sont de véritables dangers pour les victimes.

Du coup, aux professionnel.le.s formé.e.s pour lutter contre le harcèlement scolaire : éduquez vos collèges svp. C'est vraiment urgent et ça met en danger les victimes de harcèlement qui osent parler.
 
@Patriarcaca
@Siobhàn Salomé
Je trouve votre débat sur les moyens, en tant qu'adulte, d'aider des gosses harcelé-es très intéressant, et ce que tu écris Patriarcaca à propos de la formation pour réagir au harcèlement me touche beaucoup : je viens de me rendre compte qu'ayant été harcelée, je serais néanmoins incapable de réagir correctement si j'étais témoin de ça en tant qu'animatrice :erf:
Une chose écrite au tout début du débat m'a aussi fait tiquer : le fait qu'aujourd'hui, les profs seraient mieux formés à réagir au harcèlement. Alors certes, je suis sortie du collège il y a un bon moment, mais au moment où j'y étais, le seul conseil que des adultes m'aie donné, c'est le désormais célébrissime "ne leur répond pas, ça va passer" :mur: Je ne dis pas que c'est la faute des profs, pas plus que je ne dis qu'ils-elles sont tous des imbéciles aveugles. Seulement que l’Éducation Nationale a un inertie forte, je doute qu'en un peu moins d'une décennie une majorité de profs aient été formé pour réagir correctement.
@Métempsycose : du coup mon message est en partie une redite du tien :happy:
 
Dernière édition :
Une chose écrite au tout début du débat m'a aussi fait tiquer : le fait qu'aujourd'hui, les profs seraient mieux formés à réagir au harcèlement.
Déjà parce qu'on en parle, qu'on appelle ça "harcèlement", qu'on commence à en mesurer les conséquences sur les enfants et qu'on a décidé de le combattre. Quand j'étais au collège (il y a dix ans donc), c'était ... bah, c'était ... rien.
 
Dernière édition :
@Siobhàn Salomé On a 10% d'échec (ce qui est beaucoup trop à nos yeux on est d'accord), donc un peu plus d'une chance sur un million ^^ Cette vidéo et cet article expliqueront mieux notre méthode qu'un pavé. Mais tu as raison quand tu dis que c'est risqué et que ça demande énormément de courage. Mais un enfant avec les bons outils peuvent des choses incroyables, je t'assure. Le truc à ne pas oublier c'est de les faire répéter, et de les aider à prévoir les potentielles réponses du harceleur.
Et un point non négligeable, 50% des enfants (surtout en primaire) à qui on donne des flèches n'ont pas à l'utiliser, leur simple changement de posture suffit !
Je peux t'assurer que de ce que nous disent nos patients et ce qu'on constate lorsqu'on échange avec le public de nos conférences, c'est que l'intervention de l'adulte entraine juste plus de dissimulation, du harceleur comme du harcelé, ce qui explique selon moi que l'équipe éducative ne voit pas que le harcèlement continue. Mais je ne nie qu'il y a forcément des cas où ça marche, sinon ce ne serait pas la première chose qu'on essaie.
 
Dernière édition :
@Siobhàn Salomé : Oui c'est vrai, et c'est déjà beaucoup :-) Pouvoir se dire que la situation qu'on vit n'est pas normal, que ce n'est pas de notre faute, ça aide déjà beaucoup, et ça m'aurait beaucoup aidée à l'époque. Par contre ça n'aurait pas tout résolu, loin de là, et surtout, comme l'écrivait Patriarcaca, c'est insuffisant pour les gosses qui le vivent aujourd'hui, là, tout de suite maintenant. Mais je ne veux pas re-écrire le débat :)
 
Bon ok parle en a un adulte d'accord, mais uniquement à des adultes en qui t'as VRAIMENT confiance, genre tes parents, un ami, un psy, ... Après c'est sûr le résultat est pas toujours garanti. Je me suis fait emmerder sévère du début de la petite section à moitié de la quatrième (pendant 10 ans et demi donc), donc j'ai pas beaucoup de vrais conseils à donner, comme j'avais l'habitude j'encaissais tous sans broncher, c'était tout ce que j'avais. Au collège, mes profs principales se sont VRAIMENT occupées de moi (même si je trouvais que j'en valais pas la peine), en convoquant INDIVIDUELLEMENT (sans moi) mes harceleurs sur temps de pause et ça s'est arrangé mais ça a pris du temps parce qu'ils continuaient quand même, bah oui ils allaient pas s'arrêter comme ça hein. Elles m'avaient dit que si ils recommençaient, je devais aller les voir tout de suite, ça prouve qu'ils peut y avoir des adultes compétents. Malheureusement c'est pas le cas pour tous le monde (j'espère que ça l'est pas pour toi).
Après, il faudrait de VRAIES formations pour lutter contre ça. Pas de simples pancartes sur les murs de la cantine "la violence gratuite c'est maaaaaaaaal" et une simple menace de tape sur les doigts. Parce que pour punir un élève qui mache un chewing gum en classe il y a du monde, mais pour ça, là étrangement il y a plus personne. Et aussi les séries télés et films ont un rôle a joué aussi. ARRETEZ de minimiser le harcèlement et le présenter comme si c'était drôle ! Dans les teens movies, le nerd qui se retrouve la tête dans les chiottes/enfermer dans un casier/racketter dans un coin (et qui en souffre pas au passage) c'est drôle NON C'EST PAS DROLE PUTAIN !!! Dans Victorious, le personnage de Robbie est présenté comme étant comique et faisant un peu pitié, parce que ses "amis" se moquent de lui, certains l'insulte ou le frappe gratuitement, qu'il est "bizarre", ... MAIS MOI CA ME FAIT PAS RIRE DU TOUT !!!
 
Big up @Anouk Perry pour la vidéo. J'aurais aimé voir ça il y a 10-12 ans en arrière !

Le pire "conseil" d'adulte que j'ai eu c'est "mais n'y fais pas attention, ils sont jaloux" :mur:

Moi le conseil que je donnerais aujourd'hui, c'est de croire en toi.
Même si ça paraît impossible quand on est ado avec une confiance en soi dans les chaussettes, la vérité c'est qu'un jour tu trouveras TON truc, la petite chose qui te rendra intelligent-e / drôle / passionnant-e / belle-beau aux yeux des gens qui comptent pour toi, et qu'en fait tu réaliseras que ce truc, il a toujours été en toi.

Et même à 24 ans, je suis encore émerveillée de voir les choses que j'accomplis, les belles relations que je noue en étant... juste moi même. :jv:
 
  • Big up !
Reactions : Anouk Perry
@Siobhàn Salomé
Ok, je vais en rajouter peut être une couche mais vu que tu travailles dans ce milieu, tu vas peut-être pouvoir m'expliquer la réaction de tous les adultes que j'ai rencontré et leur réaction.

J'ai été harcelé du CP jusqu'au bac. Je me suis plusieurs fois tournée vers des adultes que ça soit des surveillants, des profs, des CPE...

Alors j'aimerais savoir que pense-tu de la surveillante qui m'a humiliée en heure d'étude devant toute ma classe en disant "Elle est venu se plaindre car vous l'embêtez, encore. Allez, il faut que tu grandisses ma chérie, tu n'es plus en primaire mais au collège". Et alors que j'avais les larmes aux yeux, a ris et a dis "tu ne vas pas pleurer quand même. Regardez tous elle va pleurer". Et ce sont les mots exacts car ce moment est resté gravé dans ma mémoire.

Ou alors la prof qui traversait la cour et m'a vu pousser un élève au sol alors qu'il m'insultait et qui est venue m'engueuler direct sans demander ce qu'il se passait et m'a fait écrire une lettre implorant son excuse. Élève qui bien sur à continuer à m'insulter encore plus par la suite.

Ou bien mieux encore, la prof d'histoire de lycée qui a vu que je me faisais harceler et au lieu de venir m'aider à décider de me pourrir la vie, me donnant des notes en dessous de la moyenne, se moquant ouvertement de moi en cour pour tout ou rien (ex: j'avais des lunettes qui changent à la lumière du soleil et que elles étaient sombre en classe et m'a dit, je cite encore, "enlève moi ça tu as l'air encore plus d'une crétine que d'habitude").

Je ne dis pas que tout les membres du corps enseignant ou d'un établissement scolaire sont comme ça, mais je viens de te citer 3 exemples de ma vie perso. Les 3 exemples les plus marquant de ma scolarité. Dis moi, le gamin qui rencontre ne serais-ce qu'un seul adulte qui réagit comme ça, un seul, que crois tu qu'il va faire?

Je crois que le corps éducatif devrait faire du ménage en son sein car ces quelques personnes détruisent le travail de beaucoup d'autre bonnes personne comme toi. Je suis sure que tu fais un boulot génial, mais ne te sens pas insultée quand on dit que parler aux adultes ne sert à rien. Dans mon cas, ça a empiré ma situation.
 
@aspirateur-killeuse : Explication très simple : ces gens sont cons. Et même cruels, pour certains.

Je n'ai pas dit que tous les professionnels étaient parfaits. Il y a des abrutis partout. Quand j'étais surveillante, j'avais même une collègue qui trouvait rigolo l'idée de victimiser un élève parce qu'il était un peu précieux, c'est dire ... Et à part ça, moi aussi, quand j'étais harcelée, j'ai rencontré des abrutis. J'avais une maîtresse de CE2, alors que toute la classe se foutait de moi parce que j'avais de grosses allergies qui me faisaient passer ma vie avec le nez bouché, qui comptait le nombre de fois où je me levais pour jeter mes mouchoirs en faisant des commentaires "trop rigolos" pour s'assurer d'avoir la classe dans la poche. A force, j'avais tellement honte que je ne foutais les mouchoirs sales dans mon casier (je te raconte pas les insultes type "grosse crasseuse" le jour où elle s'en est rendu compte). Combien de fois j'ai entendu "mais tu devrais mieux t'intégrer/arrêter d'être comme tu es/ne pas pleurer/t'as qu'à apprendre à te défendre" ou d'autres conneries du même style de la part de ma famille proche et même ... d'un psy.
Mais à côté de ça, j'ai aussi eu des profs qui ont très bien réagi et qui m'ont évité plus de problèmes qu'il n'y en avait déjà.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Et je vois tous les jours des gens qui se défoncent littéralement pour leurs élèves qui ont des problèmes, que ce sont à l'extérieur ou à l'intérieur du collège. Du coup, ça nuance un peu le jugement.
Je rajouterai aussi, comme dans mes précédents messages, qu'il y a encore quelques années, le "harcèlement scolaire" n'existait même pas dans la tête des gens, ni des profs, ni des autres. C'était des jeux, des petites brimades, un qui ne "s'intégrait pas", des histoires d'enfants un peu turbulents. Personne ne parlait des séquelles psychologiques, à moins qu'il ne se passe quelque chose d'hyper dangereux (par exemple, qui fasse envoyer la victime à l'hosto).

. Dis moi, le gamin qui rencontre ne serais-ce qu'un seul adulte qui réagit comme ça, un seul, que crois tu qu'il va faire?

Je peux parfaitement comprendre q'un enfant qui ait vécu ces situation n'ait pas confiance en l'adulte de manière générale et décide de ne pas le faire.
Par contre, là où je tique, c'est voir, dans une vidéo de conseils pour enfant harcelés et ses commentaires, tenir le discours "kinkinkin les adultes ces gros nuls ils servent à rien, n'en parle pas ne leur demande rien ou ça va être bien pire" (caricature inside) . Parce que ça le travail de tout le monde extrêmement difficile, à commencer par celui des enseignants. Et des psy. Et de n'importe qui supposé les aider. On est d'accord qu'un gosse dont les profs participent du harcèlement ne va pas aller en chercher un pour lui raconter ses problèmes, c'est plutôt logique, par contre, ce serai bien de ne pas inculquer ce comportement comme une bonne solution à tous ceux qui pourraient éventuellement être victimes. Parce que ni ton cas, ni le mien ne sont des généralités.

mais ne te sens pas insultée quand on dit que parler aux adultes ne sert à rien. Dans mon cas, ça a empiré ma situation.

Tu leur en a parlé ? Ce n'est pas le sens de tes exemples, en tout cas. Tu ne dis pas "j'ai parlé à un adulte qui a eu une réaction inappropriée", tu dis "il y a des adultes qui ont agi de façon cruelle/inconsciente envers moi dans une situation de harcèlement". Ce qui est tout aussi répréhensible. Mais ça n'a rien à voir avec la choucroute.

Et du reste, je me sens insultée si je me sens insultée. ça commence à bien faire. On peut accepter les ressentis de tout le monde où c'est juste quand ça va dans votre sens ?
Je ne sais pas si je fais un "super boulot", mais je fais de mon mieux. Pour le harcèlement, pour tous les autres cas parfois terribles dont je dois m'occuper en ZEP, tous les jours. Et à moment donné, ça devient pénible de lire dans tous les médias français que les profs/professionnels de l'éducation, dont j'aime croire, que malgré mes et tes mauvaises expériences, sont quand même une petite minorité de gens sadiques et/ou de mauvaise volonté, c'est rien que des nuls qui passent leur temps à râler alors qu'ils sont pas fichus de régler absolument tous les problèmes des enfants de nos jours -sans, bien évidemment, réfléchir trois secondes au fait que l'EN c'est une institution, une administration, qu'il y a des cadres qui nous dépassent et qu'on est obligé de respecter, y compris dans des situations qui humainement nous hérissent, et réaliser qu'on est aussi des êtres humains qui font parfois des erreurs.
 
Dernière édition :
@Siobhàn SaloméJ'ai été harcelé du CP jusqu'au bac. Je me suis plusieurs fois tournée vers des adultes que ça soit des surveillants, des profs, des CPE...

Alors j'aimerais savoir que pense-tu de la surveillante qui m'a humiliée en heure d'étude devant toute ma classe en disant "Elle est venu se plaindre car vous l'embêtez, encore. Allez, il faut que tu grandisses ma chérie, tu n'es plus en primaire mais au collège". Et alors que j'avais les larmes aux yeux, a ris et a dis "tu ne vas pas pleurer quand même. Regardez tous elle va pleurer". Et ce sont les mots exacts car ce moment est resté gravé dans ma mémoire.

Ou alors la prof qui traversait la cour et m'a vu pousser un élève au sol alors qu'il m'insultait et qui est venue m'engueuler direct sans demander ce qu'il se passait et m'a fait écrire une lettre implorant son excuse. Élève qui bien sur à continuer à m'insulter encore plus par la suite.

Ou bien mieux encore, la prof d'histoire de lycée qui a vu que je me faisais harceler et au lieu de venir m'aider à décider de me pourrir la vie, me donnant des notes en dessous de la moyenne, se moquant ouvertement de moi en cour pour tout ou rien (ex: j'avais des lunettes qui changent à la lumière du soleil et que elles étaient sombre en classe et m'a dit, je cite encore, "enlève moi ça tu as l'air encore plus d'une crétine que d'habitude").

Je crois que le corps éducatif devrait faire du ménage en son sein car ces quelques personnes détruisent le travail de beaucoup d'autre bonnes personne comme toi. Je suis sure que tu fais un boulot génial, mais ne te sens pas insultée quand on dit que parler aux adultes ne sert à rien. Dans mon cas, ça a empiré ma situation.
Ah, bah je savais bien que j'étais pas seule dans ce cas là. Je le dis plus haut (mais j'aime me répéter). Pour moi, c'était de la petite section a la 4eme (ca a donc duré moins longtemps que toi, mais bon). Moi maitresses de maternelles et mes profs de collègues ont VRAIMENT sus s'occuper de moi. En maternelle, elles ont réellement fait leur possible pour surveiller, mais c'était pas facile, parce que c'était dur a repérer.
Mais c'est au primaire que ca a merdé. En CE1, j'avais une maîtresse qui trouvaient que mes harceleurs étaient "des petits plaisantins" (hihihi). Forcement, elle était en pleine dépression, alors mes petits problèmes elle s'en cognait pas mal.
Ma maitresse de CE2, elle disait que je fabulais et que je cherchais un peu aussi. Et elle était méchante avec moi. Un jour, vers Noël, on faisait des emballages de bonbons et il fallait friser le ruban avec des ciseaux. J'y arrivais pas, compte tenu de ma frustration et des moqueries de mes deux camarades en face de moi, j'ai pleuré. Au lieu, de punir les deux cons et de m'expliquer comment friser le ruban, qu'a t'elle fait ? "Au coin espèce de sale gamine !" Tadaaaaaaa, me voilà donc sur l'estrade devant toute la classe où a peu près toute la classe se foutait de ma gueule en me regardant du coin de l'oeil. C'est plus humilant que ca en a l'air.
Ma maitresse de CM1-CM2 avait jamais le temps
Les parents d'élèves et les autres instituteurs (n'étant pas une de leurs élèves) c'était pas leur problème. Ils me trouvaient meme assez chiante comme gosse, a geindre tout le temps pour des broutilles sans intérêt.
La palme est quand même décernée a mon directeur qui a pas voulu sans mêler car la mère d'un de mes harceleurs faisait parti du conseil municipal. Celui qui finance l'école. Et puis bah tu sais, des fois qu'elle taperait un scandale et qu'ils décident de fermer l'école parce que j'aurais OSER me plaindre.
En revanche, quand c'était moi qui ripostais pour me défendre, ce qui était rare, là en revanche ils voyaient et ils entendaient tout d'un coup. Et je me faisais punir, et pour les autres que dalle.
Du coup, voilà
 

skippy01

Peau lisse partout, justice nulle-part.
Si on voulait aller loin dans le cynisme (pardonnez-moi, c'est mon tempérament), on pourrait dire que le seul conseil efficace serait le meurtre, de l'autre ou de soi-même.

Dit comme ça, ça peut paraître extrême et choquant, mais je le retire de ma propre expérience: les seules fois où j'ai vu se produire une action d'envergure contre le harcèlement, c'est quand l'un d'entre-eux s'est soldé par la mort de quelqu'un. J'en ai fini par déduire que si on veut que quelque chose bouge, c'est pas des actions de prévention, des interpellations d'hommes politiques, de la sensibilisation ou que sais-je encore qu'on fait changer les choses à ce niveau-là, mais en faisant en sorte que ça tue quelqu'un.
 

skippy01

Peau lisse partout, justice nulle-part.
Le problème, c'est que maintenant, ça se produit également en ligne, chose pour laquelle une autorité, quelle qu'elle soit, est complètement impuissante, surtout que l'éloignement physique ne suffit même plus, vu que ta réputation sera définitivement étalée en ligne aux yeux de tous.

Donc j'ai envie de dire que les conseils d' @Anouk Perry ne s'appliquent plus, vu que une fois que c'est en ligne, on n'a plus que nous yeux pour pleurer.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes