Je vis avec ma mère dépressive, et je me sens coupable

27 Juillet 2011
520
648
3 124
LILLE
Ce sujet est dédié aux réactions concernant ce post : Je vis avec ma mère dépressive, et je me sens coupable
mere-depressive-temoignage-640x400.jpeg

Lire la suite ...
 
Dernière modification par un modérateur :
2 Septembre 2015
264
1 442
2 304
35
Mon père est clairement dépressif… il a été suivi pendant quelques mois, mais il est dans le déni total (pourtant il y avait eu une amélioration notable pendant le suivi) et a stoppé de lui même la thérapie. En ce moment j'ai l'impression qu'il replonge pas mal.
Je ne vis plus chez mes parents mais passe quasiment chaque week-end avec eux et ça devient de plus en plus difficile… à chaque fois on s'engueule et ma mère et moi on s'en prend plein la figure, impossible de discuter avec lui, il se braque dès que quelque chose ne va pas comme il le voudrait ou qu'il y a un imprévu.
On a beau vouloir essayer de l'aider, tant que lui refuse cette aide et reste dans le déni de ses problèmes je ne vois pas trop ce qu'on peut faire...
Ce qui m'inquiète pas mal, c'est que j'ai peur que ma mère finisse par craquer (il peut être vraiment odieux avec elle, et lui qui avant faisait pas mal de choses à la maison, ne fait plus rien pour l'aider). Bref, c'est la merde...
 
3 Novembre 2018
1 565
11 034
1 154
J'espère que l'autrice se protège, on ne peut aider personne si on ne va pas bien soi-même. Et deux personnes en mauvaise condition, c'est pas mieux qu'une seule.

Je sais que c'est une métaphore connue, mais c'est un peu comme dans l'avion : d'abord on met son propre masque à oxygène, avant de s'occuper de celui des autres, y compris de ses gamin.es.
Et c'est un vrai boulot de s'occuper d'une personne malade. Pas un truc qui s'improvise comme ça, surtout qu'apparemment c'est depuis longtemps.
La culpabilité n'a pas lieu d'être, vraiment : les enfants ne sont pas responsables de l'état de santé psychique des parents.

Je conseille à tout hasard d'aller voir un.e assistant.e social.e, ça aide, si la mère a assez d’énergie pour ça (ou la madz, si elle veut s'en charger, même si ce n'est pas son rôle). Pour Paris y a déjà ce site, qui donne quelques adresses.
Et en cas de procédure chiante, je rappelle qu'il existe des consultations gratuites d'avocats (pour Paris info sur ce site et ça existe sûrement aussi en province, onglet Mairie ou tribunal).
 
30 Juillet 2019
6
19
54
30
Oh ce témoignage décrit dans les grandes lignes ma situation ou en tout cas mon ressenti. Avec l’alcoolisme en bonus.
Bon courage à tout ceux et celles qui vivent cette situation, faut bien entendu soutenir le proche en question mais se protéger également...
 
1 Décembre 2014
5
14
1 054
32
J'ai été plutôt de l'autre côté, du côté de l'enfant dépressive.
Je ne vivais plus chez mes parents mais j'ai dû y retourner au moins une fois et je sais à quel point c'est dur de supporter quelqu'un de dépressif.
J'ai vu ma mère devoir prendre des vacances de ma présence car c'était trop lourd à porter pour elle. Sur le coup j'ai eu beaucoup de souffrance mais avec le temps je la comprends.
Aujourd'hui tout n'est pas guéri mais je vais bien dans l'ensemble. En partie grâce à mon entourage mais surtout grâce à moi.

Si j'ai des petits conseils à donner à l'auteur, c'est de bien réfléchir à cette conversation. J'essaye de me mettre de l'autre côté et je ne suis pas sûre que cela fera du bien à ta mère. Peut-être serait-il préférable que tu écrives une lettre ? Il y a sinon des psy médiateurs que l'on peut voir en famille qui permettent d'apaiser des situations.
Après, comment aider ta mère si tu le souhaites ?
Une personne dépressive sait que sa situation est incompréhensible et que la solution viendra d'elle (surtout si elle est suivie). Par contre des moments d'accompagnement sont tellement importants.
J'avais des phobies comme ta mère sur les sorties, les déplacements. Et bien je remercie mes petits frères, ma famille, mes amis et mon chéri de m'avoir accompagné pour faire un arrêt de bus, une sortie dans un parc, un magasin avec du monde et de m'avoir félicité après. Pour moi les félicitations n'avaient pas lieu d'être car tout le monde arrive à faire cela mais je sentais que j'étais sur la bonne voie. Alors oui cela demande de la présence parfois mais pour ton bien-être des absences aussi. Les discussions ne m'ont jamais vraiment aidé car tu ne comprendras jamais ce que vit ta mère et elle ne comprendra jamais à quel point c'est étranger pour toi. Je dirais que ce sont les petites attentions qui m'ont le plus aidé : OK, on prend un café ensemble mais au café en bas de chez toi par exemple.
Après, j'ai eu la chance que les études et le travail aient toujours calmé mes moments de doute donc je n'ai pas connu le chômage, au contraire je préférais enchainer les boulots.

Courage à toi, n'hésite pas à déléguer mais tout n'est pas perdu, ta mère aura le déclic un jour, un jour beau où tout deviendra plus simple <3
 
27 Avril 2009
42
475
4 709
Bergerac
dlams.forumactif.org
Ce témoignage dépeint malheureusement la triste réalité de beaucoup de familles !
Beaucoup de courage à cette Madz <3

Du coup, je vais mettre ma casquette de travailleur social, parce que toute à cette douleur légitime, je m'interroge sur ce que les professionnels ont mis en place pour protéger cette femme :dunno:
Naturellement, la dépression étant une maladie très difficile à soigner, je n'interroge pas le soin psy/médicamenteux mais les dispositifs qui pourraient être mis en place. Quand je lis que Madame est atteinte de phobie administrative, n'est plus en capacité de gérer ni cet aspect, ni celui du budget semblerait-il, et qu'en prime, il semblerait qu'elle souffre d'un syndrome de Diogène (accumulation compulsive, incapacité à jeter, à entretenir son logement ...), je me dis qu'une mesure de protection ne serait vraiment pas de trop !
La Madz n'est pas obligée de faire cette démarche seule, elle peut rencontrer une assistante sociale de son secteur de résidence. Ou écrire au Procureur de la République, lequel mandatera une enquête pour étayer ce signalement.
Ça ne règlera pas tout, loin de là, mais peut-être que ça pourrait aider à lutter contre ce sentiment d'impuissance, de culpabilité, voire cette colère qu'elle ressent ... Un.e mandataire judiciaire pourrait mettre des choses en place (aide à domicile, éventuelle demande de reconnaissance en tant que personne handicapée, hospitalisation à la demande d'un tiers en cas de danger imminent ...).

Avis à toutes les Madz : ne restez surtout pas seules dans ce genre de situation ! Sollicitez les professionnel.les (sociaux, médicaux), pour vous, ou pour la personne malade ! :jv:
 
13 Mars 2015
231
1 574
2 324
34
J'ai été dans la même situation, vivre seule avec ma mère en dépression qui a même fait 2 décompensations avec séjours en hospitalisation psy. La différence étant que j'ai une très bonne relation avec ma mère, que dans son état elle essayait de me protégé quand même de ça.
Elle a toujours eu des problèmes mais ça a vraiment débuté quand j'étais au collèges, période où j'ai fait moi même une période de dépression.
En cours de route elle a eu un AVC et en plus de la maladie "psy" il y a eu la maladie "physique", les deux s’entremêlant allégrement.
A partir de ma fin de lycée et durant quasiment la totalité de ma vingtaine j'ai géré.
J'ai géré nos vie, la sienne en retraite anticipé et tous les RDV médicaux, la mienne que j’essayais de faire démarrer, tout en faisant des périodes de dépression moi même mais sans me l'avouer, en ignorant mes propres émotions, en tenant vaille que vaille.
Et puis j'ai rencontré mon compagnon et un travail stable, je vivais toujours avec elle. Mais j'ai commencé à me rendre compte de de ce que je faisait depuis des années, de ce que j'exigeais de moi, d'être forte tout le temps, de ne pas m'écouter.
C'est le moment où elle a fait sa deuxième décompensation. Et des membre de ma famille on choisi ce moment pour me décharger (j'ai appris bien après que ce n'était de leur par pas de la bienveillance ni pour elle ni pour moi mais au moins on m'a déchargé). Et là ça a été l'électrochoc, pour elle comme pour moi. Je me suis rendu compte que si je continuais c'était moi qui décompenserais dans pas longtemps.
Je n'ai pas été la voir les premier temps à l’hôpital avant qu'elle soit en "état" transférée en clinique. Cette clinique était un bon établissement où elle a vraiment pu faire du chemin, qu'elle continue encore et a pu se prendre en main par la suite.
Moi j'ai repris ma place d'enfant, j'ai vécu MA vie, mes période dépressive étant plus rare et moins profondes. On reste très proche, on se voit souvent, je la soutien encore émotionnellement mais je ne m'occupe plus d'elle.

De mon expérience les conseil que je pourrais donner sans vraiment assurer que cela s'applique au cas de la madz sont :
- faire entrer un ou plusieurs tiers dans l'histoire, un(e) assistant(e) social(e) pour sa situation (pour moi indispensable ici), un suivi psy dans la mesure de l'acceptation de ta mère, de la famille (même si souvent les gens ne voit pas ou ne veulent pas voir)
- te faire aider toi, pour moi ce n'est pas à l'enfant d'être en charge du parent, d'autant plus si il y a un passif. Il faut se protéger.
- et surtout ne pas culpabiliser, ce n'est pas ta faute si ta mère est en dépression, ce n'est pas ta faute si elle ne s'en relève pas, ce n'est pas ta faute ça se dégrade à un moment ou à un autre. Je ne connais que trop bien la culpabilité de laisser sa mère dans la merde (passez moi l'expression) mais tu ne peut rien y faire, il n'y a qu'elle qui peut y faire quelque chose. Et ne t'en veut pas de ressentir des sentiment négatifs envers elle s'est normal.
Ne met pas ta vie de côté pour essayer de sauvé la tienne, l'issue n'a pas grande chance d'être bonne pour aucune de vous deux.

J'espère ne pas faire trop madame je sais tout "il faut que", ce sont vraiment des conseils pour te préserver.
 
2 Juillet 2015
673
2 019
1 774
28
Région parisienne
www.instagram.com
Je plussoie @Cam-Sam . On ne pense pas beaucoup aux mesures de protections (quand ça ne concerne pas une personne âgée) et en plus, on en a facilement une mauvaise image, et ça peut être difficile à accepter, mais dans le cas présent, ça pourrait aider cette mère à se décharger un peu mentalement, et peut être à rebondir.

Elle a pris énormément de poids, elle passe son temps à dormir, ou sur le canapé à jouer sur son téléphone en regardant des séries pourries, pour ne pas avoir à réfléchir ni être trop stimulée émotionnellement.

Elle ne lit plus, alors qu’elle dévorait bouquins sur bouquins. Elle ne sort plus, alors qu’elle était du genre hyperactive, dans un lointain passé.

Aujourd’hui sa vie est régie par la peur : la peur de sortir, de voir des gens, la peur de devoir interagir avec des inconnus, peur du monde, peur de la vie.

L’appartement de ma mère n’est pas très grand et il ressemble à un garage encombré par 12 vies passées : c’est sale, elle n’arrive à rien jeter, et cet intérieur ne l’aide pas à aller mieux.

Et au fur et à mesure de ses achats compulsifs, rien ne s’arrange.
Sinon, ce passage m'a beaucoup parlé, parce que je m'y reconnais beaucoup (en moins intense), à la différence que je réussis la plupart du temps à maintenir la tête hors de l'eau (en partie grâce à la présence de mon copain, et probablement parce que j'ai mon boulot et que ça m'oblige à sortir). Ça n’empêche pas que dans mes périodes plus difficiles, c'est tout à fait mon comportement (en enlevant l'accumulation), et ne pas rentrer dans ces comportements qui me servent, je pense, à m’anesthésier , me demande énormément d'efforts.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes