missMM;3205364 a dit :
Ça me fait mal de vous lire, parce que ça confirme que j'ai fait de mauvais choix, que je ne sais pas me montrer, donner envie de m'embaucher malgré mes compétences. Ca me donne l'impression que c'est foutu parce que mes stages sont déjà loin, mon réseau tout petit (ou aussi en galère). Personnellement je ne savais pas que ce serait aussi dur à la fin de ma formation, je ne savais pas qu'il n'y avait pas de débouché dans ce domaine (même si cela parait assez évident, on ne me l'a jamais dit).
Je me sens totalement responsable de ce qui m'arrive. J'ai l'impression de m'enliser en ne faisant pas les bons choix, à cause de mon caractère discret, parce que personne ne m'attend et que c'est à moi de me rendre utile. Je ne sais pas faire ça.
Je ressens exactement la même chose que toi. Je savais en choisissant ma branche que cela allait être difficile. Je ne renie pas mon choix d'orientation mais je m'en veux d'avoir fréquenté les mauvaises personnes durant mes études, je m'en veux de ne pas m'être plus ouvertes aux autres et de ne pas m'être constitué un réseau utile.
 
Vaste sujet que celui de l'orientation et de l'insertion pro...

Pour ma part, je ne suis pas encore rentrée sur le marché du travail : je voudrais faire une licence professionnelle pour spécialiser mon DUT gestion de l'information et du document, et donc avoir moins de mal à trouver du boulot :)

L'avantage de ma branche, la documentation, c'est que ça embauche toujours, pas forcément beaucoup, mais de façon régulière. Et de nouveaux métiers apparaissent sans cesse grâce aux évolutions liées au numérique.

J'aurais pu essayer de chercher du boulot dès ma sortie de DUT, mais je me sens définitivement pas prête, d'autant que j'ai fait mon DUT en un an au lieu de deux (et on a beau dire, j'ai quand même le sentiment d'être moins bien préparée que mes collègues qui l'ont fait en 2 ans) D'où l'année de licence....

Une fois ma licence obtenue, je n'ai pas l'intention de chercher un CDI tout de suite : mes amies qui sont déjà dans le domaine m'ont conseillé de faire plusieurs petits CDD, pour toucher à plusieurs domaines et me faire de l'expérience, et j'aimerais aussi faire du volontariat :) Mais bon, on va déjà voir si je suis acceptée quelque part en septembre XD

En tout cas, mon parcours m'aura fait apprendre ceci :

- Ne pas avoir peur des échecs. J'ai "perdu" 4 ans, en faisant d'abord 2 années de fac d'art (validées) puis en faisant tour à tour une pseudo année de mise à niveau en arts appliquées, puis une année sabbatique où j'ai fait ma réorientation. C'était très dur, d'autant que j'ai eu de très gros problèmes persos, mais j'ai quand même réussi à y arriver :) Et surtout, un échec n'est jamais définitif, ce qu'on a appris peut toujours resservir.

- S'ouvrir un maximum de portes et repérer les sorties de secours. Grâce à mes 2 années de fac d'arts de validées, j'ai pu faire mon DUT en 1 an au lieu de 2, et donc regagner du temps. On ne pense pas forcément aux passerelles de ce genre entre les formations, pourtant, ça peut vachement aider. Donc quand on s'engage sur une voie, il faut se faire un maximum de plans de secours, au cas où.

- Ne pas s'enfermer dans une seule boîte. Je m'intéresse moi aussi à énormément de choses, mais je n'ai définitivement pas le niveau pour aller faire ingénieur. Mais ce n'est pas grave, cet intérêt pour les choses, je le cultive soigneusement, et j'essaie de le réinvestir dans mes études. Cela permet de se créer des compétences informelles, et de se donner de la valeur. (et très franchement, je pense que c'est un énorme problème que nous avons en France : une fois qu'on est dans une boîte, on ne peut quasiment pas en sortir et elle sera totalement hermétique)

- Se donner le temps et les moyens de construire et de maturer son projet. En sortant du bac, je n'avais pas la moindre idée de ce que je voulais faire, et je suis allé à la fac parce qu'on m'avait proposé un cursus et que je m'y suis accrochée par désespoir. Et quand j'en suis sortie, c'était pire, parce que là je n'avais plus aucun choix. Alors j'ai beaucoup réfléchi, je me suis renseignée, je suis allée voir une psy spécialisée dans l'orientation, je suis allé à la mission locale, au GRETA de ma ville, dans les salons étudiants...Et au final, ben j'ai trouvé. Et je ne regrette rien :)

- Se démerder pour être sur les rails avant 25 ans, 30 grand maxi. Tout simplement parce qu'à partir de 25 ans y a quasiment plus aucune aide financière de l'Etat. Et que les possibilités de formations deviennent tout de suite affreusement compliquées au delà de 30 ans.

Evidemment, pour appliquer tout ça, le soutien de l'entourage est vital, et je sais que c'est un luxe qui n'est pas donné à tout le monde :sad: Mais quoiqu'il arrive, il existe toujours une porte de sortie. Toujours, toujours, toujours (#bisounoursbonjour)
 
@Alba Perséphone. Merci. Je suis justement dans un groupe depuis un mois et c'est vrai que ça fait du bien. J'ai réalisé mes erreurs et cela me motive pour m'y prendre différemment mais j'ai quand même l'impression que c'est trop tard et que si je veux avancé je ne peux plus me contenter de ça. Je me trompe peut-être encore, je manque probablement un peu de patience.
 
Alba Perséphone

Merci c'est super gentil!
Malheureusement ma situation est très complexe, je cumule les handicapes! (à l'étranger en situation irrégulière, en freelance au noir et avec une dépression sur les épaules. Youhou)

Mais je voulais dire aux plus jeunes: construisez votre réseau durant les études! C'est LE moment ou on peut rencontrer des gens facilement. J'ai raté le coche et je m'en mord les doigts maintenant.
 
Elou;3205691 a dit :
C'est vraiment très intéressant de lire vos commentaires, mais j'aurai une petite requête : pour les madmoizelles qui parlent de leurs bonnes ou mauvaises expériences, de leurs parcours et de leurs études, pourriez vous préciser quels études, quelle branche vous avez choisi ?
J'ai un Master en Psychologie du Travail et des organisations. Je travaille dans le recrutement en ce moment.

Callie.;3205830 a dit :
@iris_ : :hugs:

Je suis heureuse pour les filles qui ont eu la chance de pas galérer à la sortie de leurs études mais j'aimerais apporter des nuances à vos propos. Déjà je suis d'accord sur le fait qu'il faille faire parfois des compromis pour choisir un secteur qui emploie, c'est clair et c'est ce que j'ai fait, enfin essayé de faire. Quand je suis me suis spécialisée dans mon secteur (le web digital) il y a de ça 1 an, il y avait énormément de demandes de la part des entreprises, à l'époque on me contactait pour me recruter alors que j'étais encore en alternance. Je pensais pas du tout avoir de difficulté pour trouver un emploi (ah douce utopie :stare:). Malheureusement le secteur du web a connu un gros déclin à la fin de mon année de licence et nous qui étions une promo si prometteuse selon les professionnels qui nous encadraient on s'est retrouvé les 3/4 au chômage à galérer pour trouver quelque chose. Pour celles qui disent qu'il faut se montrer certes c'est important mais dans mon cas ça ne suffit pas, j'ai pourtant une présence non négligeable sur le web (et bon je suis un peu spécialisée dans tout ce qui est e-reput donc bon.. :happy:) et je postule chaque jour à toutes les annonces que je croise. Je vais à tous les entretiens même si je dois me taper des heures de train. Je suis revenue dans le chômage depuis 3 semaines maintenant je postule dans des offres de secrétariat vu que j'ai un DUT de gestion, et j'ai plusieurs entretiens en cours donc je croise les doigts :). Donc oui on se crée sa chance, ça sert à rien de pester, mais tant qu'on est pas passé par là soi même je pense pas qu'on puisse se rendre compte à quel point c'est difficile ;)
Il n'y avait pas du tout de message caché dans mon post : il est surtout à prendre comme un message qui confirme que c'est une bonne méthode! Je ne suis pas du tout dans le dédain, le "il suffit de", bien au contraire. Alors cette démarche ne suffit parfois pas à trouver en un éclair, mais je reste persuadée que c'est une excellente façon de se donner plus de chances. Et que tous tes efforts jusqu'à aujourd'hui finiront par payer! :)
 
Wayzea;3207003 a dit :
J'ai un Master en Psychologie du Travail et des organisations. Je travaille dans le recrutement en ce moment.

Il n'y avait pas du tout de message caché dans mon post : il est surtout à prendre comme un message qui confirme que c'est une bonne méthode! Je ne suis pas du tout dans le dédain, le "il suffit de", bien au contraire. Alors cette démarche ne suffit parfois pas à trouver en un éclair, mais je reste persuadée que c'est une excellente façon de se donner plus de chances. Et que tous tes efforts jusqu'à aujourd'hui finiront par payer! :)
C'est sur :happy: de toutes manières je pense que toutes les démarches supplémentaires ne peuvent qu'être bénéfiques dans une recherche d'emploi :) (et sinon tu fais pile un métier que j'aurais adoré faire, malheureusement j'ai eu peur de faire psychologie à l'époque par peur des non débouchés justement, quand je vois comme je galère aujourd'hui pour une voie qui ne me passionne pas plus que ça je me dis que j'aurais du suivre mes envies à l'époque..) (bon certes il n'est jamais trop tard :P)
 
Je pense que je vois le travail définitivement différemment de mes parents.

De leur côté, il y a une grosse culpabilisation du chômeur, qui, si il n'a pas de travail (par travail, j'entends quelque chose dan sa branche, pas un taf alimentaire), c'est qu'il a mal cherché, qu'il ne fait pas d'efforts.... etc.

J'avoue que je pensais un peu pareil au début, puis après quelques grosses claques dans la gueule lors de ma recherche et l'acceptation d'un boulot d'assistante commerciale juste pas fait pour moi tellement j'avais peur du chômage, j'ai compris que en fait non, des gens très bien peuvent avoir des difficultés dans le monde du travail et dans leur recherche d'emploi.

Ça m'a pris un temps fou de réaliser que je n'étais pas heureuse avec ce que je faisais, que le résultat de mon orientation n'était pas bon, et encore plus longtemps pour prendre les décisions qui s'imposaient. Ça m'a pris aussi beaucoup d'amour et de soutien moral (et parfois financier) de mes proches. Merci les proches.

Si tout se passe comme prévu, en septembre, j'attaquerai un master Français Langue Étrangère pour me lancer pour de bon dans la formation. Go me.

Bref : je pense qu'il n'y a pas d'age pour essayer de se sortir de l'ornière d'une orientation qui ne t'apporte pas satisfaction... mais c'est plus facile quand t'as des gens autour de toi qui t'aident et qui te soutiennent.
 
Je suis diplômée bac+4 école de commerce spécialisation marketing depuis avril 2011. Je suis à la recherche d'un emploi depuis le septembre 2011 dans ma branche et rien y fait. Pas assez d'expérience (aller demander 3 ans d'expérience à un jeune diplômé!), je parle pas italien (oui on me l'a sorti aussi), on a pas de postes... Bref, que des excuses car les entreprises sont blindées de stagiaires pas chers surtout dans mon domaine.

Je pensais qu'en sortant d'une formation comme la mienne, les recruteurs seraient au tacquet pour embaucher de la chaire fraiche. Eh ben non. Mes expériences sont diverses (assistanat de direction, vente, etc.) mais plus axées sur le luxe. Eh ben ça m'énerve les gens qui me disent "cherche dans un autre secteur" parce qu'on peut pas. Quand je postule en grande distribution, ils me disent que je n'ai pas l'expérience grande distribution alors que oui peut être bien mais j'ai étudié à l'école et je connais le contraire.

Je ne peux plus faire de stage non plus car je ne peux pas être conventionnée. Bientôt je n'aurai même plus de statut. Jusqu'à quand peut-on appeler un diplômé, un jeune diplômé?

J'ai dû me faire à l'idée que je ne trouverais pas de job en marketing et suis désormais assistante de direction (dans une bonne entreprise quand même) qui me balade de l'intérim au CDD payé à un tarif bac+2.

J'ai compris que ce qui prime n'est pas les études que l'on fait (à part bien sûr si on a un réseau bien rodé pour obtenir un poste à responsabilité directement; ce qui est loin d'être le cas pour un bon nombre!) mais l'expérience. Ma soeur gagne un salaire de cadre pour un poste d'assistante alors qu'elle a un bac+2 mais 5 ans d'expérience. Les recruteurs l'ont appelé 30 minutes après qu'elle ait déposé son cv sur monster alors que moi rien. Donc, bac+4 contre bac+2 hum je suis perplexe. Je sais ce n'est pas le même poste que l'on convoite mais maintenant que c'est le cas je suis moins bien logée qu'elle.

Vive le marché du travail.
 
De mon experience professionnelle, ce que j'en retiens c'est que, cette generation, nous n'avons pas le mee sens de l'organisation.
Je suis tout a' fait d'accord avec l'article sur le point de la reconnaissance au travail ... peu de reconnaissance de la part de l'employeur.
Meme avec un niveau d'etudes et d'experience professionnelle, il est super difficile de trouver un emploi correct et stable.
J'ai eu differentes experiences pro, dans differents domaines (on va pas cracher sur du boulot parceque ca correspond pas a' notre specialite', surtout si on a besoin de sous !)
on m'a fait le reproche que je mon CV ne vulait rien dire, que je devrais, avant de chercher un boulot, me recentrer.
Donc meme si nous sommes motivees des fois les futurs employeurs ne font pas la part des choses.
Il y a reellement des gens qui veulent travailler (ce n'est pas un mythe !)
On trouve toujours des excuses pour ne pas nous embaucher.
J'ai quand meme bosse' plus de 3 ans en service RH, j'ai eu beaucoup de difficultes pour trouver un autre emploi.
Et finalement je decide de faire une reconversion professionnelle parceque la precarite ne me laisse pas le choix.
Recommencer de zero, nouvelle formation oblige.
J'ai cette impression d'etre un echec social (et meme en etant de cette generation Y, il y a beaucoup de gens dans mon cas ... ).
Bonne chance a' toutes !
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes