Je pense que cet acteur était vraiment parfait pour jouer Jon. Il a l'air tout autant sensible et entier dans la vraie vie. (je ne sais pas vraiment pourquoi je dis ça... juste un ressenti). Il m'a toujours été sympathique.
C'est triste pour lui... c'est bien de parler de ce problème ouvertement.

Je comprends son choix d'avoir joué dans le dernier Xavier Dolan (Ma vie avec J F Donovan). Dans un sens ce rôle a dû énormément lui parler... Supporter tous les revers de la célébrité, pas évident.
 
Je comprends un peu Kit pour avoir du mal à quitter un personnage, en plus de toute la pression promotionnelle qui n'aide pas à mieux gérer la séparation.

Je fais du jeu de rôle grandeur nature. Quesako ? Entre la reconstitution historique et le théâtre d'improvisation, des personnes écrivent un scénario et des personnages qui sont incarnés par des joueurs. Du coup j'ai pris cette habitude de me glisser dans la peau de personnage qui n'était pas moi. Et des personnes réelles ont fini par théoriser des mécanismes autours de ce loisir comme le bleed : il arrive que certains joueurs emportent les émotions de leurs personnages à la fin du jeu pendant x temps. C'est normal quand tu as passé tout un weekend dans la peau d'une autre personne à vivre des émotions fortes à vitesse grand V et à partager une grande proximité avec d'autres personnes dans un milieu clos.
J'imagine que les acteurs ont le même genre de ressentis mais puissance milles puisqu'ils ont passés parfois des années dans un rôle.
C'est assez méconnu du grand public mais quand un acteur, un comédien ou parfois à plus petite mesure un joueur de jeu de rôle, quand il se plonge dans un personnage, il s'y investit, y met des émotions, et c'est difficile de quitter le rôle, surtout quand tu as un grand vécu émotionnel derrière. Ça se voit dans sa réaction à la lecture eu scénario. Et c'est ce qui fait aussi un bon acteur qui arrive à nous faire passer pas mal de sentiments à travers un écran. Mais c'est pas sans risque aussi comme pour l'acteur qui jouait le joker dans un batman et qui c'est suicidé.

Ça m'est arrivé de déprimer quelques semaines à la sortie d'un jeu particulièrement fort en émotion. Je n'imagine même pas ce qu'il doit se passer dans la tête des acteurs qui ont joués pendant des années le même rôle. Je me demande d'ailleurs s'il y a des accompagnement psychologiques ? Ajouter à ça la célébrité + la pression ça doit décupler les ressentis.

Je me souviens d'une fois où une joueuse s'etait permise de critiquer mon jeu d'actrice. Et bien ça m'avait dévasté sur le coup car je m'étais tellement impliquée dans le rôle, j'y avais mis beaucoup de moi, que dans ce jugement j'ai eu l'impression qu'elle me jugeait moi, mes réactions à une situation et mes émotions, comme si elles n'étaient pas légitimes. Et avec tous les fans qui critiquent sans cesse sans se rendre compte des mécanismes impliqués derrière, le métier d'acteur ne doit pas être simple du tout.

Je sais que j'ai comparé l'imcomparable car quelques jours à se glisser dans une autre peau c'est rien à côté de 10 ans mais je voulais amener mon témoignage tout de même pour aider à comprendre les mécanismes psychologiques en jeu dans ce genre de métier.
 
Oh effectivement outre la pression et le rythme intense que demandait la série, ça me fait penser a ce qu'avait dit l'actrice de Grave, de ce qu'elle disait il y a un peu 2 "écoles" pour les acteurs, la méthode qui consiste a "ressentir" les émotions que demande le personnage et puiser dans nos propres expériences (même enfant on a tous ressentit la frustration, l’énervement ou la tristesse par exemple), c'est une méthode beaucoup utilisée par les anglophones ou alors il y a la méthode ou le jeu de l'acteur repose sur la connaissance de son corps c'est a dire chaque mouvement de son corps, les expressions du visage et la voix transmettent les émotions comme un musicien doit connaitre son instrument par cœur.
Si la première méthode est plus instinctive elle pose le problème quand les acteurs doivent jouer un rôle dur , imaginez l'état ou vous êtes si vous devez jouer un tueur,la folie, la dépression et que vous donnez tout... Mais aussi quand vous devez jouer longtemps le même rôle, dissocier ses émotions de celle de son perso devient compliqué et c'est ce qui était arrivé a Daniel Radcliffe, il a dit lui même qu'il n'arrivait plus a faire la différence avec Harry, couplé a la pression ça donne un cocktail explosif.
L'autre méthode demande de connaitre son corps par cœur et peut paraître plus "froide" au premier abord mais elle permet de mettre de la distance et se protéger émotionnellement.
 
Dernière édition :
@Bastet d'ailleurs y'a des exemples célèbres de la première méthode, genre Daniel Day-Lewis qui a vecu comme un Mohican pendant trois mois dans la forêt, ou qui a failli mourir d'une pneumonie parce qu'il voulait être traité comme à l'époque de son perso (bon après la part de légende auto-entretenue derrière ces histoires... :rolleyes: ). En tout cas ouais y'a des acteurs qui se laissent vraiment habiter par leur personnage et parfois ils témoignent que certains tournages ne les laissent pas indemnes. Et puis c'est sans compter les réalisateurs qui abusent de ça aussi (Dernier tango à Paris, Abdellatif Kechiche, etc.)
 
Dernière édition :
@Chandernagor Exactement je pense sincèrement que cette méthode pose cette question, après tout combien de fois on loue des acteurs qui font eux mêmes leurs cascades ? Alors que c'est pas le même métier et du coup fait prendre des risques inutiles ? (coucou les dérives avec les réalisateurs comme Uma Thurman et Tarantino ou dans le film Abyss, un acteur a littéralement cru qu'il allait se noyer, ce genre de dérive est bien plus courantes qu'on ne le pense). Aussi c'est pas anodin que Leonardo Dicaprio malgré tout les bon rôles qu'il a joué,, ça soit pour The Revenant qu'il ai enfin eu sa statuette, alors qu'au final c'est le rôle ou il a le plus été en conditions réelles, bien sur qu'il joue bien le froid et la fatigue puisqu'il est littéralement en train de traverser de l'eau glacée.
 
Je me demande ce qu'il se passe dans sa tête. Est-ce que tous ces regards flattent l'égo ? Donnent le boulard ? Ou est-ce qu'au contraire, ils sont complètement flippants ? Est-ce qu'on reste "normal" au quotidien ou est-ce qu'on devient cette image qu'on donne ?
Et parfois je me demande aussi comment font ces personnes pour supporter le nombre de fantasmes qu'elles provoquent, notamment sexuels.
Il suffit de voir Justin Bieber ou Britney Spears... :erf:
Et envie ils s'en tirent pas trop mal au final mais après combien de problemes, de dépressions, d'addictions, etc.
Des enfants stars qui étaient pas près pour l'hypersexualisation, les vagues de fan hystériques, de pédophiles et de haterzs du web (quoi de plus "normal" que d'insulter un gamin de 15 ans sous ses vidéos YouTube hein, et en plus les gens arrivent à être fiers de ça).
Et après les magazines people et les gens vont venir sur "olala regardez comment il a pété un plomb avec sa Ferrari", "olala elle a agressé un paparazzi", y'a une responsabilité collective là dedans je trouve, que pas dans monde et surtout pas la presse people est capable de reconnaître.
 
Aussi difficile que ça ait pu être pour lui, en lisant comment Kit Harrington se sentait, je suis sûre que ça a donné de l'épaisseur à Jon Snow.

Je n'ai pas lu les livres et Jon me paraissait franchement plat et transparent pendant la moitié de la série. Son histoire d'amour avec Ygritte me paraissait vraiment sans étincelle, elle ne me touchait pas du tout, je ne la trouvais ni sexy ni drôle ni romantique mais pas non plus particulièrement horrible à regarder, c'était comme si je lisais le scénario sur un papier avec détachement au lieu de voir des acteurs vraiment jouer. L'intrigue de Jon était ok, parce que c'était bien écrit et qu'il y avait des paysages sympas, et qu'il y avait des rebondissements, mais son personnage était loin de me passionner. Parfois, ma mère me disait des trucs sur Jon (parce qu'elle avait lu les livres), et je trouvais pas tellement que c'était visible dans la série (genre qu'il se croit meilleur que les autres du fait de son éducation, ce genre de trucs) car ça me paraissait être un personnage assez unidimensionnel joué par un acteur assez unidimensionnel.
Et j'ai commencé justement à voir quelque chose d'humain en Jon, et pas juste un héros de papier, autour de la saison 5, et plus particulièrement après sa résurrection. Même si son personnage a eu un destin qu'on peut contester et un rôle qu'on peut trouver discutable, je trouvais ce qu'on voyait à l'écran très crédible et humain, j'y croyais. C'est comme ça que j'ai commencé à vraiment aimé le personnage, et même à me reconnaitre dans certaines de ses réactions.

Et je comprends mieux quand je lis que Kit Harrington dit ça :

"Ce n’était pas une très bonne période de ma vie. J’avais l’impression de devoir me sentir comme l’homme le plus chanceux du monde, alors qu’en réalité je me sentais très vulnérable.
(...) Je n’aimais vraiment pas que Jon soit autant mis en avant. Quand on devient le cliffhanger d’une série, au moment où cette série est plus puissante que jamais, avoir un tel focus sur soi… c’est terrifiant, putain
"

Je veux dire... ça ne vous rappelle pas quelqu'un?? Jon Snow justement! On dirait le Jon Snow des dernières saisons qui parle de lui-même et de sa position dans Westeros! Donc en fait, l'acteur s'identifiait clairement à ce que traversait Jon Snow, et ça se ressent à l'écran!

Après, ce qu'il a ressenti, je ne crois pas que ce soit spécifiquement lié au métier d'acteur. Je crois que quand notre vie tourne autour de quelque chose qui prend fin, c'est toujours très bouleversant et ça peut faire un choc violent quand on perd ce focus qui nous structurait, même si on a vécu des émotions contradictoires par rapport à ce focus.
J'ai déjà entendu des choses similaires avec des gens qui sortaient de thèse (le malaise pendant puis l'impression de perdre une partie de soi après la soutenance), ou d'autres projets. Avec en plus cette impression que ce que tu as fait était imparfait et que tu ne pourras pas rétablir cette imperfection car c'est fini.

Aussi, ce phénomène de la dépression au sommet se rencontre chez les stars, et c'est pas forcément causé par la pression en soi, mais la célébrité et le succès compliquent la guérison car comment guérir d'une situation "parfaite"? Quand tout semble aller si bien autour de toi, qu'est-ce que tu dois résoudre? Tu te heurtes aussi à l'incompréhension des gens qui pensent qu'une personne en situation de détresse mentale vit forcément une vie misérable, donc ça ne peut pas être toi, car tu n'as pas de vrais problèmes.
(J'avais fait un article sur mon blog il y a quelques années sur un ancien rugbyman et une actrice de Bollywood qui avaient expliqué leurs problèmes de dépression en plein succès : https://20anspasses.wordpress.com/2...ika-padukone-depression-parler-acte-militant/ )
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes