C'est quand même des condensés d'hormones qui te bousillent
S'il vous plaît, arrêtez avec ça :crying: C'est devenu un florilège sur Madmoizelle récemment, avec tous les articles sur la contraception...
Je rejoins entièrement @Nastja : il faut arrêter de dire que la pilule est un MAUVAIS produit. On n'est plus il y a 40 ans avec des pilules surdosées dont on connaissait mal les effets secondaires. De nombreuses études ont aujourd'hui montré qu'il n'y a aucun lien entre pilule et cancer du sein/stérilité/etc. :top: Ce n'est pas parce que ce n'est pas adapté pour vous et de nombreuses autres personnes que ça en fait un mauvais médicament. Merci de rester objectif !
 
J'avoue que je ne comprend pas bien le titre de l'article. Si je comprend bien le graphique, le risque d'avoir une dépression est 1.23 fois plus élevé avec une pilule combinée mais ce risque est encore plus élevé avec tous les autres moyens de contraception. Par exemple avec le stérilet (IUD) le risque est 1.4 fois plus élevé (voir 3.1 plus à l'adolescence), anneau vaginal 1.6 fois plus élevé... Finalement la pilule est le moyen de contraception ou ce risque est le bas donc pourquoi titrer "la pilule peut-elle causer des dépressions" et pas autre chose?
Et est-ce que la publication propose une explication pour le stérilert car il me semblait que justement la quantité d'hormones délivrées était plus faible que pour la pilule?
 
  • Big up !
Reactions : payapapya
@Banane Pouet en fait, l'article ne s'attarde pas à faire un classement des contraceptifs les plus dangereux, et ils n'émettent pas de recommandations quant à l'utilisation d'une méthode plutôt que d'une autre.

selon mon interprétation personnelle (et là je n'engage que mon avis), y a deux points à garder en tête :
les DIU hormonaux, certes, agissent localement... mais diffusent aussi dans la circulation générale. donc, bon, c'est pas parce qu'on possède sa source de diffusion d'hormones dans l'utérus qu'elles vont rester là. et les DIU hormonaux ne contiennent qu'un analogue de la progestérone..

et deuxièmement, je trouve qu'il est très délicat de limiter une contraception à son mode d'action. la pilule reste un moyen de contraception "facile à arrêter" (hop je jette ma plaquette), alors que les implants et DIU nécessitent la prise d'un rendez-vous... cette étude a été réalisée au Danemark, dans les supplemental data on y trouve que comme en france les contraceptifs oraux sont très majoritairement donnés en première intention pour les femmes les plus jeunes. est-ce que les prescriptions de DIU étaient des premières prescriptions pour ces jeunes femmes? est-ce qu'elles avaient déjà eu la pilule avant et avaient arrêté suite à des effets secondaires?

ça n'a pas été présenté dans l'article, donc pas possible de conclure sur ce point. tout ça va rester au stade d'hypothèses...

et comme toute étude épidémio... il ne faut pas perdre de vue que ça n'est qu'une étude. une photographie à un instant t d'une population donnée... et que comme dans bien des sujets, c'est parfois dur d'avoir un consensus scientifique. d'ailleurs, si tu as la curiosité de lire l'article original: http://archpsyc.jamanetwork.com/article.aspx?articleid=2552796#ArticleInformation et que tu cliques dans l'onglet "supplemental content", les auteurs ont eu la délicatesse de résumer dans un tableau des études antérieures sur le même sujet (il faut télécharger le pdf en bas de la liste des figures) dans la Table 6.

et définitivement... non il n'y a pas de consensus en fait.


concernant le titre... je ne veux pas parler à la place d' @Anouk Perry , donc là encore ça n'engage que mon avis. le choix du titre prête un peu à confusion, c'est vrai. mais quand on considère que pour une première contraception les médecins orientent d'abord vers la pilule leurs jeunes patientes... en fait ça a plutôt du sens. je répète ce que j'avais écrit quelques messages plus tôt, je pense qu'il faut prendre cet article comme un truc à garder en tête quand on prend pour la première fois une contraception hormonale. si on se sent complètement down avec... bah c'est pas un truc extraordinaire et ça n'est pas aberrant. et ça donne des armes pour répondre à un médecin un peu borné que si, avoir l'humeur en berne est un effet secondaire de la pilule, et que ça justifie de changer de contraception. (parce que oui, aujourd'hui, il y a encore des médecins qui considèrent que les troubles de l'humeur ne peuvent pas être liés à une contraception hormonale... et que les patientes font de la comédie).

mais si le titre prête autant à confusion, une reformulation serait peut être la bienvenue ^^
 
  • Big up !
Reactions : MaxC
Attention pavé épidémio et statistiques
@MaxC Attention, en statistique on parle de "significatif" pour dire "statistiquement significatif" (c'est à dire en gros que tu penses que la différence montrée est trop grande pour être uniquement due au hasard).
Statistiquement significatif ne veut pas dire que la différence soit cliniquement significative (= que ça change quelque chose à ta pratique médicale par exemple).

Pour le risque relatif je peux t'expliquer en prenant l'exemple du cancer du poumon et du tabac par exemple : les fumeurs ont un risque relatif de 24 de développer un cancer du poumon par rapport aux non fumeurs. Cela veut dire qu'en observant une population de cent fumeurs et de cents non fumeurs, on obtiendra 24 fois plus de cancer du poumon chez les fumeurs que chez les non fumeurs.
Ceci dit pour interpréter c'est mieux d'avoir la fréquence de l'évenement dans la population générale : par exemple le cancer du poumon est relativement "fréquent" passé un certain âge.

Par exemple si tu as une maladie dont la fréquence est de 1 cas sur 1 million et que ton RR est de 2 pour une exposition, tu as certes deux fois plus de "chances" de développer la maladie en étant exposé au facteur de risque, mais l'évenement en question est tellement rare que ça peut ne rien changer en pratique (je ne sais pas si je suis très claire?)

Du coup en fait pour interpréter l'étude correctement il te faudrait la fréquence de la dépression dans la population étudiée (les femmes de 15 à 34 ans. Par exemple la dans l'article sur environ 1 million de femmes inclues, il y a eu 133 200 prescriptions d'antidépresseurs et 23 000 diagnostics de dépression : ça fait une fréquence de 0,023 dépressions diagnostiquées sur tout l'échantillon (celles qui prenaient une contraception hormonale VS celles qui n'en prenaient pas) ... Donc même si le risque augmente, ça en fait quand même pas beaucoup plus en nombre absolu !

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Et sinon de manière générale il faut arrêter avec l'argument "Ce sont des hormones de synthèse donc c'est forcément mauvais pour ta santé". Il y a plein de gens qui prennent de l'insuline ou des hormones thyroïdiennes de synthèse, qui n'ont pas d'effet pathogène en soi ...
 
Je ne comprends pas bien le titre. C'est la prise de contraceptif hormonal qui causerait un risque plus important de dépression,pourquoi mettre la pilule en avant? Ma soeur qui a toujours très bien toléré sa pilule a très mal toléré son DIU et ça a été la croix et la bannière pour décider son gynéco à le retirer :facepalm::facepalm::facepalm::slap::slap::slap:
@MaxC ,on n'a pas du lire le même article,je ne vois pas où l'article fait le lien avec les peines de coeur.
 
Moi ce qui me déprime, c'est plus l'article que la prise de pilule (que j'ai l'impression de plutôt bien tolérer) puisque de toute façon, je ne peux pas faire autrement que d'être sous traitement hormonal. J'ai une malformation utérine et la France interdit de porter un DIU cuivre, même si en soit, ça pourrait être possible selon les cas. Du coup, à chaque "les hormones c'est mal", j'ai l'impression qu'on me tape dessus parce que je n'ai pas le choix.

Je comprends le côté "si tu es en dépression, interroge-toi sur ta pilule" de l'article pour que les gens y pensent mais... voilà, quoi. Les gens adorent taper sur les hormones, mais à quoi ça sert de toute façon vu qu'il n'y a pas ribambelle de contraception sans ?
 
@Ellen Ripley Pense peut-être à mettre un peu de nuance dans tes propos alors :top: Tu as écris textuellement "C'est quand même des condensés d'hormones qui te bousillent". C'est très définitif comme jugement, lu comme ça :erf: Je te crois sur parole quand tu me dis que tu n'es pas une détractrice, mais tes deux lignes de l'autre jour, sans contexte ni explication, laissaient clairement penser le contraire, d'où mon cri d'alarme et celui d'autres comme @Nastja .
 
  • Big up !
Reactions : Chambray and Nastja
Pour ma part, la réponse au titre de ce forum est : OUI. En ce qui me concerne, il y a des avantages (cycle régulier, douleur quasi absente) et des inconvénients à la pillule (dépression, shoot d'hormones, oublis etc). Malgré les avantages que je lui trouvais, j'ai arrêté la pilule à cause de cette humeur dépressive ... ce n'était plus vivable de se sentir mal en permanence sans aucune raison. Comme par hasard chaque fois que j'arrêtais la pilule, le moral remontait en flèche... J'ai dit adieu aux hormones et au mal-être inexpliqué pour dire bonjour au DIU en cuivre. Je suis encore en phase d'adaptation. Bien sûr, comme aucune contraception n'est parfaite, il y a des choses pas folichonnes avec le DIU (mais ça ça varie vraiment en fonction des personnes) : règles très douloureuses alors qu'avant ça allait super à ce niveau là, règles plus longues et abondantes... C'est un choix. Moi , même si ça m'énerve prodigieusement de "subir" une contraception (ouais à la base, moi dans un monde idéal -mais utopique-, j'aimerais me passer de toute contraception et être freeeeeeeee. Ça m'énerve que ça soit considéré comme "normal" de devoir toujours encaisser des effets secondaires, juste parce qu'on est une meuf, que c'est "comme ça" et que la contraception repose pour une large part sur nos épaules dans notre société), je me dit que je préfère avoir un peu plus mal au ventre que d'être psychiquement au 36eme dessous. Pour mon cas, ma santé mentale passe en premier, c'est ma priorité. D'une certaine manière, sans pillule je me sens psychologiquement moi-même, je retrouve ma stabilité émotionnelle.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes