Moufff

Illustratrice Moufff/Lesgribouillis
Je suis un peu sceptique (vis à vis des chiffres) sur le listing des dépenses féminines (je dis pas ça pour madmoizelle mais pour ces chiffres évidement) :

Les femmes dépenseraient 529,32€ de plus par an que les hommes
, en raison du coût des protections périodiques (104€), de la contraception (19,20€), des frais gynécologiques (52,12€), et de l’épilation et du rasage (84€ contre 30€ pour les hommes).
- Pour moi l'épilation et le rasage c'est pas des "nécessitées".
Et la différentiation entre 84€ pour les femmes et 30€ pour les hommes, est-ce que dedans on compte le prix d'une épilation intégral des hommes pour pouvoir déduire d'une vraie inégalité ? Parce que sinon comparé le rasage d'une barbe avec l'épilation intégral c'est en effet pas le même coût parce que tout simplement il y a + de travail puisqu'il y a + de zone et c'est normal, c'est pas juste du au fait que ça soit les femmes (Si on prennait épilation intégral de l'homme comparer à épilation intégral de la femme, quel serait le résultat ?).
Mais tout ce raisonnement mènerait à dire que pour les femmes il est vital d'être épiler ?
On va à contre courant du féminisme dans ce cas là.

- La contraception : La contraception globale n'a pas de sexe, on vend pas des capotes plus cher aux femmes qu'aux hommes. Si on parle de "y'a une différence entre le prix de la pillule pour une femme, et le prix des capotes pour un homme" soit mais c'est un choix de la femme de prendre la pillule plutot que d'acheter des capotes. Donc encore une fois c'est pas une question d'égalité.

Pour le reste je suis d'accord que les frais gynécologiques devrait être moulte mieux prix en charge, de même que les protections périodiques.

Encore une fois, je trouve que ce genre d'étude mélange tout, et c'est dommage. Parce que ça décridibilise la réalité et les vrais points importants comme les soins gynécologiques, c'est dommage.

P.S : C'est pas une "étude", mais je n'arrive pas à dire le mot concret de tout ça.
 
Je veux bien croire que pour des étudiants non boursiers, le mois de rentrée entraîne de grosses dépenses. Mais je ne suis pas d'accord avec plusieurs points :
1) Ça m'étonnerait vraiment qu'en moyenne, un.e étudiante dépense 1000€ par mois (sauf pour Paris)
2) En supposant que ces chiffres soient exacts, je n'appelle pas ça de la "précarité". Moi je vis depuis 8 ans avec 450€ par mois, sans AUCUNE aide familiale (et au début de mes études je n'avais même pas d'APL...), et ma mère a dû élever 3 enfants avec 900€ par mois... Donc je fais franchement les gros yeux en lisant "précarité" pour des étudiants qui vivent avec 1000€ par mois, seul, en pouvant bénéficier de tarifs réduits sur certaines petites choses (contrairement à ma mère)...
Pour moi la précarité, c'est de ne même pas avoir assez pour VIVRE, pour acheter des produits de première nécessité... Et ça inclut de ne pas pouvoir se payer de loisirs, contrairement aux calculs de ces associations...
3) Et enfin, aucune distinction n'est faite entre ceux qui bénéficient d'aides familiales et ceux qui doivent se débrouiller entièrement seuls... Pourtant, la différence entre les deux situations est non négligeable !
 
@Lovely_Sunshine
A Paris les frais montent très rapidement. Tu n'as pratiquement plus rien en dessous de 450€/mois charges comprises. La plupart des logements à 450€ sont des chambres de bonne de 10m2 avec WC partagées sur le palier et les chambres sont mal isolées. L'hiver dure longtemps à Paris et le chauffage collectif est inexistant dans la plupart des Haussmaniens. Donc tu te tapes probablement des factures EDF de ouf et de ballon d'eau chaude pendant presque 6 mois.
Rien que de logement il est très difficile d'être en dessous des 500€/ mois. Et encore je te parle de quelqu'un qui accepterait un truc comme ça sans ascenseur et sans confort, qui se les gêlerait en hiver et qui cuirait sous le toit en été.

Pour moi ça reste une situation précaire. Certes c'est pas le summum de la précarité, il y a toujours plus pauvre que soi mais on ne peut pas dire que ces étudiants vivent la belle vie. Souvent en plus ils bossent à côté pour pouvoir se payer ce cagibi...
Peut-être qu'on garde en-tête une image d'étudiant bohème qui regarde les toits de Paris la nuit avec la musique d'accordéon en fond mais il faut quand même reconnaître que c'est le minimum acceptable comme logement. On ne peut pas faire moins bien.
 

Mathilde Trg

Je rends la podcast money aux podcasteur·ices
@Lovely_Sunshine pour moi, l'impossibilité d'avoir des loisirs, même minimes, si en plus tu travailles à côté de tes études, peut avoir des conséquences dramatiques sur le bien-être et la santé mentale. D'ailleurs, cela peut également être nocif pour la concentration en cours. Je ne pense donc pas que leur importance doive être prise à a légère : lien social, détente, développement personnel, repos ; ils apportent bien plus qu'on ne peut le croire, et encore une fois, surtout pour un·e étudiant·e qui devrait travailler (donc moins de temps pour sociabiliser, s'épanouir, prendre des pauses...).
 
@Mathilde Trg En fait la chose qui me dérange essentiellement dans cet article, c'est qu'on associe "précarité étudiante" avec "1000€ de revenu mensuel". Je ne dis pas qu'il s'agit d'une grosse somme d'argent, je reconnais que ça peut limiter les dépenses, je ne nie pas non plus qu'il est important d'avoir des loisirs en-dehors des études. Mais pour moi, vivre avec 1000€ par mois quand on est seul.e et étudiant.e ce n'est pas de la "précarité" car comme je l'ai expliqué dans mon précédent poste, la précarité pour moi c'est quand on n'a même pas les moyens de se payer les choses de base comme manger à sa faim, chauffer son logement, avoir des vêtements à sa taille, des chaussures non trouées, etc.

Encore une fois, je ne dis pas que les étudiants qui ont 1000€ par mois pour vivre sont "riches", mais on ne peut pas les qualifier de "précaires". D'ailleurs, tout le monde n'est pas soit "riche", soit "pauvre"; il y a des nuances entre les deux. Je pense que c'est important de reconnaître que certes, ils peuvent avoir certaines difficultés et qu'ils aimeraient avoir un peu plus de confort pour certaines choses; mais qu'ils ont au moins les moyens de se payer le minimum vital, contrairement à d'autres. Certes, tout le monde en théorie devrait pouvoir vivre décemment, ce qui implique d'avoir un logement qui respecte les normes de salubrité, de manger à sa faim, d'avoir de l'eau courante/du chauffage/des vêtements/des chaussures ou encore de pouvoir s'offrir des loisirs. Mais dans la réalité, tout le monde n'a pas accès de manière égal à ces choses-là, certains n'y ont pas accès du tout, et c'est important d'en avoir conscience. Il ne faut pas regarder uniquement ceux qui vivent mieux que nous, mais aussi ceux qui vivent moins bien et faire attention à ce qu'on leur dit. Moi qui ai connu la vraie précarité, ça me heurte de lire ou d'entendre des gens qui se revendiquent comme précaires alors qu'ils vivent avec plus du double de mes revenus ou de ceux de ma mère (et qu'ils disposent de tout un tas de choses que je n'ai pas). C'est comme se plaindre à un SDF qu'on a un logement trop petit...
 
Je suis un peu sceptique (vis à vis des chiffres) sur le listing des dépenses féminines (je dis pas ça pour madmoizelle mais pour ces chiffres évidement) :



- Pour moi l'épilation et le rasage c'est pas des "nécessitées".
Et la différentiation entre 84€ pour les femmes et 30€ pour les hommes, est-ce que dedans on compte le prix d'une épilation intégral des hommes pour pouvoir déduire d'une vraie inégalité ? Parce que sinon comparé le rasage d'une barbe avec l'épilation intégral c'est en effet pas le même coût parce que tout simplement il y a + de travail puisqu'il y a + de zone et c'est normal, c'est pas juste du au fait que ça soit les femmes (Si on prennait épilation intégral de l'homme comparer à épilation intégral de la femme, quel serait le résultat ?).
Mais tout ce raisonnement mènerait à dire que pour les femmes il est vital d'être épiler ?
On va à contre courant du féminisme dans ce cas là.

- La contraception : La contraception globale n'a pas de sexe, on vend pas des capotes plus cher aux femmes qu'aux hommes. Si on parle de "y'a une différence entre le prix de la pillule pour une femme, et le prix des capotes pour un homme" soit mais c'est un choix de la femme de prendre la pillule plutot que d'acheter des capotes. Donc encore une fois c'est pas une question d'égalité.

Pour le reste je suis d'accord que les frais gynécologiques devrait être moulte mieux prix en charge, de même que les protections périodiques.

Encore une fois, je trouve que ce genre d'étude mélange tout, et c'est dommage. Parce que ça décridibilise la réalité et les vrais points importants comme les soins gynécologiques, c'est dommage.

P.S : C'est pas une "étude", mais je n'arrive pas à dire le mot concret de tout ça.
Mais il n'est question ici de définir si c'est nécessaire ou non, seulement d'une réalité de fait : j'imagine que dans les budgets étudiés, les femmes dépensent davantage en contraception et en épilation/rasage que les hommes :shifty:
 
  • Big up !
Reactions : Mathilde Trg

l0ryne

-C'est un zéro dans mon pseudo-
@Moufff je plussoie @Cococinulle : l'étude ne prend pas en compte si il est nécessaire de s'épiler l'intégral ou si les femmes qui prennent la pilule avaient d'autres options et le choix de ne pas la prendre. C'est juste que dans les faits, les femmes dépensent en moyenne plus que les hommes pour l'épilation. Soit. C'est peut-être sexiste, certes, mais ce n'est pas l'étude qui l'est, c'est la société et le fait que les femmes se sentent obligées (même si ce n'est pas nécessaires) de se faire l'intégral et pas les hommes, point.
De même que, d'accord, les capotes sont vendues aussi chères à un homme qu'à une femme mais là encore c'est la société qui veut que le poids de la contraception pèse plus souvent sur les épaules des femmes que des hommes. L'étude ne prend pas du tout en compte que ce soit injuste ou sexiste.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes