Coquilles : JournalisMe / EnthousiasMe

J'aime beaucoup la fausse annonce qui demande 10.000 qualifications et compétences plus improbables les unes que les autres, avec X années d'expérience évidemment...
Rien ne nous prépare à ce roller-coaster de la loose, ce sentiment d'inutilité et d'échec permanent, cette peur abyssale de l'avenir. Il faut tenir bon malgré tout.
Courage à tous et à toutes, on finit par se forger une carapace et à remplir ses manches d'atouts.
 
Tiens ça me rappelle quand après mon master je voulais absolument trouver un emploi et pas refaire de stage, au bout de 5 mois sans rien, j'ai accepter un stage car il m'interessait vraiment (et je voyais bien que l'emploi, ça allait etre difficile), l'histoire c'est bien fini car ça c'est transformé en contrat (au bout de 9 mois....). Mais si c'était a refaire, peut etre que j'irais dans des etudes plus ciblées, bien que mes etudes etaient super interessantes, je me sens pas méga-confiante sur le marché du travail, meme avec des années d'experience professionnelles.
 
Han je comprends tellement.
J'ai un "beau" parcours avec un diplôme dans "l'une des meilleures de communication" de France, celle qui est sensée t'ouvrir toutes les portes. (&a même chose, diplômée à 22 ans)
Bah J 'ai passé trois entretiens en un an.
Je suis devenue free-lance par défaut, histoire de faire quelque chose & de gagner un peu d'argent (un tout petit peu). Un an apres, je suis tjs freeelance. Je commence à tout juste gagner ma vie (enfin à la fin du mois...). ET je bosse pour des boîtes qui ne peuvent pas m'embaucher, alors je fais des factures. (La joie du RSI, pas de congés payés, pas d'arrêt maladie...)
Bref, c'était une longue année à bosser max 1h/jour, a ne pas pouvoir faire de projets (coucou mon copain qui est à La Réunion depuis deux semaines & que je n'ai pas pu accompagner par manque de sous et parce que se projeter alors que tu cherches un boulot c'est pas possible) & à me sentir moins que rien (si personne ne m'embauche, c'est que je ne vaux rien apres tout).
Y'a un vrai souci de ce côté Là : les étudiants diplômés ne sont pas accompagnés dans la recherche d'emploi (pas d'aides rien!) & le système éducatif est complètement déconnecté du monde du travail (& vice versa)
Donc, bien du courage à toutes celles qui sont dans cette situation <3 & on vaincra \o/
 
Mon Dieu ça me représente tellement bien!!! Ça fait moins de temps, heureusement pour moi, mais j'ai pourtant bien trinqué depuis mes 2 mois de chômage. Entre les recruteurs qui sous-paient et cherchent des gens avec au moins 124322 années d'expérience, La conseillère de Pôle Emploi qui a été absolument détestable, le manque d'argent qui se fait un peu sentir ( au passage Merci Papa, Merci Maman de toujours payer mes factures et ma bouffe) et enfin les amis compréhensifs ( bah comment ça tu veux pas être caissière alors que tu as un master ?!?!? ). Ça demande beaucoup de courage et de motivation de chercher du boulot. Mais je ne lache pas l'affaire.
 
Cet article fait du bien ! Cette période de recherche de premier emploi (stable) est vraiment compliquée.
Idem, diplômée en marketing, et encore j'ai de la chance car j'ai fait 3 ans d'alternance donc droit au chômage.

J'appelle cette première année post-étude, année de la loose, entre les candidatures sans réponse, la remise en question, le regard de l'entourage plus ou moins compréhensif, et surtout la question : finalement est-ce que j'ai vraiment le droit d'être un minimum exigeante sur le poste, le salaire que je cherche, après 5 ans d'études, 3 ans d'alternance ...

Enfin bref, j'essaie de profiter de ce temps d'inactivité professionnelle pour me concentrer sur un projet perso, je viens tout juste de lancer une chaîne Youtube, Orientation Tips sur l'orientation scolaire, sujet qui me tiens à coeur, parce que tellement de choses à améliorer ! Je me sens un peu plus utile du coup, je trouve que c'est ça le plus dur dans la recherche d'emploi c'est que je ne me sens pas valoriser, utile...

Evidemment, je ne pense pas révolutionner le monde avec cette chaîne, mais si à mon échelle je peux informer sur l'orientation scolaire je serais déjà contente ! :)

Je vous souhaite plein de réussite dans votre recherche d'emploi !
 
Dernière édition :
@Kaus Australis AH je plussoie.
Un jour mon père m'a dit "les gens qui n'aiment pas les études. Ne devraient jamais en faire. Quand tu vois à quel point les artisans peuvent tirer leur épingle du jeu, ils n'ont pas à rougir devant les surdiplômés"
Ma mère a tiré une tronche de six kilomètres et a objecté qu'il valait mieux faire de longues études quand même.
TU PARLES.
C'est franchement dramatique ce pataquès qu'on nous fait dès le collège sur la sacro sainte fillière générale au détriment des fillières professionnelles. Et au Bac, même rengaine avec une hiérarchisation à la con des études supérieures.
Si au moins on avait plus de temps dédié à la découverte du monde professionnel pendant notre scolarité pré-bac...on s'éviterait de sacrées désillusions. :facepalm:
 
@Kaus Australis @Gazpacho

Pour avoir choisi une filière d'artisanat d'art en post bac, je trouve que c'est quand même pas mal de passer par un bac. On étaient une classe à part pour passer le cap en un an et ensuite pour ceux qui continuaient on melangeait les post bacc et les classiques.
Déjà forcément c'était un peu des bébés pour nous ^^', mais même en grandissant, j'ai sincèrement l'impression que ceux qui se sont orientés en 3e sont beaucoup moins là par réel intérêt que ceux qui sont arrivés en post bac. ..
 
Merci. Merci pour cet article et merci pour tous vos témoignages, ca fait du bien de ne pas se sentir seule... Je crois que vraiment dans la recherche d'emploi le plus important c'est d'arriver a rester positive. Ok phrase bateau, mais on peut tellement décrocher facilement, avec a la clé zéro confiance en soi, auto-dénigration, dépression... Se serrer les coudes, se regarder dans la glace tous les matins avec un sourire... Je sais que ca peut paraitre bisounours, mais en tout cas moi ca m'aide. Se dire que ca va aller -meme si ca fait 10 mois que tu es toujours dans la meme situation-, y croire, toujours. Croire en soi et en la vie. Se réserver des moments dans la semaine ou l'on fait des choses qu'on aime (le problème étant que le cercle vicieux du j'ai pas de taf donc pas de thunes veut que tu restreignes peu a peu tes loisirs et tes sorties, mais s'il te plait garde toujours quelque chose a faire, a voir, qui te fera du bien).
J'ai eu plus de chance lorsque je suis sortie des études (Sciences Po (Pipo) et la Sorbonne, blablabla), j'ai pu décrocher un CDD de quatre mois dans l'organisation ou je faisais mon stage. C'était tellement bien :) La je me suis sentie utile, valorisée pour ce que je savais faire, pour ce que j'apprenais aussi, et pour ce que j'étais. Je voulais absolument repartir en Amérique Latine et donc je n'ai peut-etre pas bien pensé les choses a ce moment la, je ne me suis pas dit tiens tu as un CDD, tu pourrais essayer de le garder... Non, je voulais juste aller bosser la bas car je suis une grande amoureuse de cette zone, et puis je pense que j'y croyais! J'ai passé un peu trois mois a galérer pour trouver quelque chose, mais avec le recul c'était vraiment rien. J'ai décroché un service civique en Colombie (une Madz parlait de l'ego, j'avoue que ca m'a fait quelque chose en termes de ""statut"" de passer de CDD a service civique, alors qu'en soi c'est très bien aussi...élitisme quand tu nous tiens...). Puis je suis revenue. Ca fait un an et demi. Passons sur la dimension perso (j'ai rompu avec mon ex et entamé une nouvelle histoire pleine d'amour qui clairement pendant quelques mois m'a bien fait zappé la dimension de "faudrait ptet chercher un taf", surtout qu'avec mon cdd et mes boulots étudiants j'ai eu droit au chomage pendant un an, donc j'étais pas mal lotie). Bref, on va dire que depuis janvier je suis en recherche active... Je suis passée par toutes les phases, des plus optimistes au plus déprimantes, je culpabilise parce que je me dis que je ne me donne pas les moyens - par exemple j'ai du mal a "réseauter", j'essaie mais c'est pas évident d'aller vers les gens comme ca en mode coucou je cherche -désespérément- un taf, tu veux bien dis m'en donner un? Je culpabilise parce que je me sens nulle, que j'aurais du faire d'autres choix, etc etc. Tour a tour je me dis non mais il faut accepter qu'a 25 ans on ne peut pas etre exigeante, il faut accepter ce qu'il vient, et en meme temps quand je passe des entretiens et que c'est que pour un temps partiel par ex je me dis merde j'ai fait toutes ces études... (euh cela dit j'aurais été super contente s'ils m'avaient prise mais ca n'a pas été le cas!). J'ai beaucoup de mal a me défaire de la "pression du diplome ou du CV", je me suis beaucoup dit mais qu'est-ce qu'il va se passer si je fais qqch qui n'a rien a voir? Si je dévie de mon secteur? D'autant plus que j'ai évidemment choisi un secteur teeeellement ouvert, les ONG/gestion de projet, culpabilisation la aussi de "t'aurais pu faire un truc qui ""sert"" plus".
Bref, mon mec n'ayant pas de taf non plus, on a décidé de partir a Londres (oui oui on tente l'aventure londonienne...), car son père bossait la bas, ca a vraiment plus été une question d'opportunité qu'autre chose. 6 mois après, je suis passée de charger des bouteilles dans une usine, a femme de ménage, a bosser dans un magasin de sushis (bon j'adore la bouffe donc c'était pas désagréable ;)), a bosser a Paul (oui oui notre chère enseigne de "boulangerie" nationale), et la depuis un mois je suis assistante administrative dans une petite boite francaise. Ca va mieux, je vois beaucoup ca comme du "pas a pas", j'essaie de me former, de reseauter dans mon domaine. Mais oui je suis passée et je passe encore par des grosses phases de "je suis une merde", de "oh mon dieu qu'est-ce que je fous de ma vie"...
Bon je vais m'arreter la, désolée pour ce gros pavé, il n'en reste pas moins que pour moi tout du moins il y a vraiment une question d'espoir, de détermination, de trouver sa force intérieure. Croyez en vous, please.
 
J'arrive après la guerre sur ce topic mais je voulais quand même vous dire MERCI de vos témoignages les Madz :loveeyes:, parce qu'au chômage depuis 3 mois aujourd'hui et encline à la grosse déprime ("je suis qu'une grosse merde") eh bah ça fait beaucoup de bien de voir que je suis pas la seule ! Pluie de coeurs sur vous (enfin sur nous) :paillettes:
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes