L’écologie à l’épreuve du patriarcat : la planète aussi a besoin du féminisme

M

Membre supprimé 360590

Guest
En plus de ce que souligne ma vdd, moi je ne comprends pas:
-le concept d'eco facisme: si les fachos prennent l'écologie en prétexte, il y a une marge à en faire un concept idéologique. Si un maire FN améliore le recyclage des déchets, on peut l'attaquer sur son racisme ce qu'on veut. Sur son écologisme, c'est ridicule.

- les vegans hommes seraient majoritaires et donc c'est du virilisme jusqu'au boutiste. Si ça avait été des femmes, ce serait quoi? Honnêtement, ce n'est pas de l'analyse ça. C'est du bâchage en règle. Et les végés femmes, imaginez qu'on nous dise que c'est par sensiblerie. Et les vegans femmes, ce sont des virilistes?

- les liens entre la conso carnée des hommes et celle des femmes manquent de contexte (socialisation différenciée, risque reconnu ou Fake de vieillissement cutané accéléré en cas de mauvaise alimentation, régime...)

- je sais pas vous mais autour de moi, je vois autant de femmes se servir de leur voiture que des hommes. Elles en ont de moins grosses mais si on compte les choses secondaires comme l'épilation en institut, le coût réel du maquillage, du parfum, un taux de rotation des vêtements plus importants etc..., on en est où ?
Mon expérience n'est pas statistique mais ça manque d'infos tout ça.

- l'écologie augmente la charge mentale des femmes = incluons l'écologie dans les luttes féministes officiellement. Ou bien identifier les ressorts sexistes et patriarcaux, se concentrer dessus et laisser le combat écologique au centre de la société.
Ou alors assumer de préparer un programme politique pour les prochaines présidentielles (perso je dis oui et là, mettre l'écologie dans le féminisme, ça a du sens)

- ça fait beaucoup plus de deux points. Je suis fatiguée et nulle en math XD
 
6 Juillet 2015
13
85
2 174
29
Je commence à m'intéresser au courant dit écoféministe. Faire le parallèle entre la destruction/domination de la nature (végétale et animale) et la destruction/domination des femmes (féminicides, carcans sociaux, etc) devient une évidence à mes yeux ; et le point commun de ces tragédies est le patriarcat.
Je comprends qu'on puisse avoir l'impression de diluer la lutte féministe avec celle de l'écologie. Personnellement, ça ne me pose plus aucun problème car quand je lutte pour la Nature, je sais enfin que je lutte pour les femmes. De façon plus générale, c'est une lutte contre l'attitude de domination. Mais c'est seulement mon avis.
 
17 Décembre 2021
318
4 565
204
Je suis tout à fait convaincue par l'éco-féminisme. MAIS j'en ai marre de voir si souvent qu'on justifie le féminisme avec autre chose "il faut être féministe, ça aide les pauvres, et les animaux, les hommes, et la planète, et l'économie...". Le féminisme est là pour libérer les femmes de l'oppression patriarcale. Et c'est largement suffisant, c'est suffisamment bien en soi. Le féminisme est là pour les femmes. C'est un objectif en soi, qu'on devrait prendre garde à ne pas diluer et s'éparpiller.
J'ai souvent l'impression d'entendre "regardez, notre cause est légitime, elle ne sert pas que nous"... mais même si elle ne sert que nous, c'est très bien. On a le droit. On le mérite. On ne peut pas être partout en même temps, il y a besoin que des organisations et des personnes se consacrent exclusivement à une cause et à une seule pour être efficace.
Il faut faire attention à ne pas tomber dans un féminisme volontairement inoffensif, qui serait conditionnel : OK pour défendre les femmes contre l'oppression due à leur sexe, mais à condition que ça serve à d'autres et qu'elles ne gênent personne. Non, la libération et la défense des femmes est un but en soi.

Si ça sert à d'autres causes, tant mieux. Si ça ne leur sert pas, voire que c'est à leur détriment...bah, tant pis, on mérite la libération quand même.
A certains moments, la libération des femmes peut gêner d'autres groupes ou d'autres causes, et ça ne me fera pas moins lutter pour autant, ça ne rendra pas la cause moins légitime. La pilule et les protections hygiéniques jetables, ça pollue, mais c'est primordial que toutes les femmes qui en veulent puissent y accéder. Le zéro déchet, c'est très bien, mais ça ne doit pas se faire sur le dos des femmes qui doivent cuisiner, laver les couches, faire leurs produits ménagers maison, donc ce sera à l'échelle de la société, de l'Etat et des entreprises ou alors ça ne sera pas, mais qu'on ne demande pas aux femmes de se sacrifier pour ça, même si c'est meilleur pour la planète. Oui, il y a des hommes qui seront désavantagés par les quotas. Tant pis. Oui, les petits garçons bénéficient de la mixité, mais les petites filles apprennent mieux et sont plus à l'aise entre elles, donc elles doivent avoir la possibilité de pouvoir le faire. Tant pis si ça frustre des garçons. Si des femmes ne veulent pas faire de sport sous le regard des hommes, elles doivent pouvoir le faire. Tant pis si c'est du "séparatisme", tant pis si Jean-Michel voulait venir nager, tant pis si c'est "pas juste" qu'il y ait des endroits que pour les femmes. Oui, il y a plein d'industries qui se font de l'argent sur le dos des femmes, et plein de gens qui aiment ces industries et leurs produits... eh bah tant pis, je souhaite quand même leur ruine et leur fin. :paillettes:

Bref, le féminisme est un besoin et une cause en soi. Je soutiens tout un tas d'autres causes, et il n'y a bien que le féminisme que je vois être ainsi subordonné à d'autres, comme s'il ne devait surtout pas impliquer le moindre sacrifice.
 
29 Octobre 2021
378
2 422
204
Recette d'un concept féministe à la façon de Madmoizelle, ou comment rendre le patriarcat coupable de tout:
  1. Sélectionner un sujet d'actualité
  2. Pour toute problématique ou tout constat relatif audit sujet, partir du principe que le patriarcat en est nécessairement la cause, établir un lien de cause à effet et le présenter comme la seule explication possible ou du moins comme l'explication la plus crédible et significative en guise de cadre général d'un article
  3. Faire l'inventaire des statistiques genrées relatives audit sujet si celles-ci existent
  4. Séparer les statistiques en deux catégories distinctes: d'une part les statistiques à la défaveur des hommes, d'autre part les statistiques qui ne sont pas à la défaveur des hommes
  5. Pour les statistiques de première catégorie: en parsemer l'article
  6. Pour les statistiques de seconde catégorie: sur le principe du biais de confirmation, les écarter de l'article ou trouver une analyse expliquant que le patriarcat en est quand même responsable et restituer ladite analyse
  7. Publier l'article
La recette fonctionne aussi bien pour l'écologie, les valises à roulettes, le Père Noël ou encore le don de moelle osseuse.
 
20 Octobre 2017
2 070
36 639
2 064
Alors perso je suis assez convaincue par l'éco-féminisme. Je vois très bien le lien entre domination des femmes et domination de la planète, et c'est vrai que globalement les hommes sont plus en mode "rien à foutre" vis-à-vis de l'écologie (puisque prendre soin de la planète, éviter de prendre sa voiture à tout bout de champ et ne pas bouffer de viande tous les jours, c'est tellement pas viril :lol: :facepalm: ). D'ailleurs aux dernières élections européennes les femmes ont plus voté EELV que les hommes : https://fr.statista.com/statistique...electorale-elections-europeennes-france-sexe/

Mais je comprends aussi les critiques sur le fait que le féminisme ne doit pas devenir un mouvement fourre-tout. Aujourd'hui c'est limite s'il n'y a pas un brevet de "bon" féminisme, selon lequel il faudrait aussi être : écolo, activement antiraciste, anticapitaliste, contre les prisons, pour la GPA, et d'autres choses qui dépassent largement le champ de l'égalité femmes-hommes. A la longue, c'est l'overdose. Déjà parce qu'on ne peut pas tout faire, et ensuite parce que comme disait @Esturgeon ça dilue nos combats. C'est excluant, aussi. Si je ne vote pas extrême gauche et que je suis contre la GPA, par exemple, je serais donc antiféministe ? Ca n'a aucun sens. Evidemment qu'il y a une base "idéologique" à respecter, si tu es disons contre l'IVG et que tu défends systématiquement les mecs accusés de viol, je ne vois pas bien comment tu peux te réclamer de ce mouvement. Mais à la base, le féminisme c'est simplement (et c'est déjà beaucoup) la défense des droits des femmes et la lutte pour leur indépendance. Donc se concentrer là-dessus, c'est déjà pas mal :lunette:
 
17 Décembre 2021
318
4 565
204
@Belllinda (pourquoi 3 L, je n'arrive jamais à te mentionner du premier coup, j'oublie à chaque fois :yawn: ) Je ne dirais pas que le patriarcat et le sexisme sont responsables de tout, mais les femmes sont un peu plus de la moitié de la population, forcément, leur oppression a une influence sur la plupart des choses, que ce soit parce qu'elles font partie des choses en question, ou parce qu'elles en sont au contraire empêchées. Ou parce que certaines choses leur sont propres.
On peut faire une lecture féministe de tout, c'est un angle intéressant à aborder (même si, admettons, les valises à roulette, c'est un peu trivial, c'est un fait que les objets du quotidien ne sont pas pensés avec les femmes et leurs besoins en tête). Et ça ne veut d'ailleurs pas dire que d'autres lectures du monde sont erronées ou moins bien (pour moi, la lutte des classes est également une grille de lecture indispensable), elles peuvent se compléter, ou être simplement différentes hypothèses, ou différentes manières d'aborder un même sujet. Avoir plusieurs angles d'attaque pour régler un problème, c'est toujours utile. :cretin:

Pour continuer sur mon premier message, je pense que le féminisme peut s'intéresser à tout, mais que sa priorité doit toujours être les femmes. Donc on peut parler, pour reprendre l'exemple de l'article, féminisme et écologie, mais dans ce cas-là, à mes yeux, une grille de lecture féministe ne doit pas partir sur l'angle "comment sauver la planète", ce n'est pas son rôle, on doit rester sur l'angle d'améliorer la situation des femmes et comment elles sont touchées par les problèmes environnementaux.
(ce qui ne veut pas dire que c'est pas bien de vouloir aborder l'aspect "comment sauver la planète", c'est juste que c'est le rôle de l'écologie et de ses militants, pas celui du féminisme) (et on peut soutenir les deux causes, je suis juste soucieuse de ne pas fondre le féminisme dans le reste, j'ai souvent l'impression que c'est une préoccupation secondaire parce que les femmes ne sont pas une "vraie minorité", parce que ça a toujours été comme ça, parce que y'a tellement de sexisme qu'à quoi bon le compter...)

Les femmes méritent un mouvement politique qui se bat pour elles, rien que pour elles, juste pour elles. D'être pour une fois la priorité au sein de quelque chose.
 
29 Octobre 2021
378
2 422
204
@Budgies Je crois que j'avais mis trois "L" parce que le pseudonyme avec deux "L" était indisponible. J'aurais pu faire preuve d'encore plus de fourberie en remplaçant un ou plusieurs "L" par un "i" majuscule :taquin:

Je suis tout à fait d'accord avec toi pour dire que le féminisme est une grille de lecture parmi d'autres et qu'elle a son intérêt. Après tout, la quasi-totalité des sociétés - au moins en Occident - est patriarcale et la vision féministe peut permettre de mettre en évidence la composante patriarcale de chaque sujet, y compris l'écologie. Si je peux prendre une métaphore géométrique, chaque sujet est un vecteur dont les composantes - ou coordonnées - peuvent être déterminées par une projection dans le plan approprié. Le patriarcat est un de ces plans et le féminisme est la projection associée.

Le problème, selon moi, c'est la pensée de système qui consiste à considérer qu'un seul plan est représentatif de l'ensemble des plans (pour filer la métaphore, ça consisterait à dire que le vecteur est en réalité unidimensionnel) de sorte qu'une grille de lecture serait suffisante en ce qu'elle englobe et dépasse toutes les autres. Je retrouve des indices de cette pensée de système dans l'article, notamment par l'interprétation pour le moins alambiquée des statistiques qui s'apparente à de la mauvaise foi et à une volonté d'expliquer absolument tout par le seul patriarcat. Utiliser une grille de lecture féministe oui, faire "rentrer au chausse-pied" tout élément d'information dans cette grille de lecture, non.

Par ailleurs, à vouloir faire du féminisme une idéologie totale et exhaustive, on en oublie son intérêt premier - et je suis d'accord avec toi à ce sujet - : défendre la cause des femmes. En extrapolant le féminisme à des sujets connexes puis à des sujets de plus en plus éloignés, on délaisse le cœur (les droits des femmes) au profit de l'intersection du féminisme avec les autres sujets (écoféminisme, féminisme décolonial, antiracisme féministe, féminisme anti-libéral, etc.).
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes