Je ne suis pas favorable à tous les critères qui peuvent interférer avec l'écriture de l'histoire du film. La sous-représentation des minorités au cinéma est bien un problème qui reflète notre système global. Pour autant, l'imposition de critères sur l'histoire d'un film me pose vraiment problème d'un point de vue éthique. S'il est normal de critiquer un film a posteriori, comment imaginer imposer des conditions en amont d'un processus créatif ? Et comment faire du critère de représentation des minorités un critère décisif dans la récompense d'un film ? Le choix des acteurs et l'inclusion d'intrigues à propos de minorités ne sont que des critères parmi d'autres pour juger un film. Pour ma part, les thèmes des films ne sont pas vraiment importants et ne compteront pas énormément dans mon appréciation, la manière de raconter étant plus importante à mes yeux. Et comment peut-on interférer avec ce qu'un artiste a envie d'écrire ? Il me paraît fou de penser que quelqu'un qui imagine une histoire composée seulement d'hommes blancs pour X raisons (la représentation d'une période de l'histoire qui s'y prête, la volonté de représenter sa propre vie, plein de raisons possibles) doive porter le poids d'une responsabilité globale (de la société et du cinéma entier) ne puisse pas espérer reporter un Oscar, quand bien même son film est excellent et remporte les honneurs de la critique.
Ce n'est pas pour autant que je ne trouve pas le sujet de la représentation au cinéma importante (par exemple, je suis grosse, et le manque de gros au cinéma m'a toujours énormément pesé). Mais je trouve plus intéressant de laisser à un réalisateur et au cinéma en général la liberté d'écrire ce qu'il veut, aux spectateurs la liberté de critiquer, et à la société le soin de changer et d'avoir ses effets sur le cinéma.

Je précise que je n'ai pas le même avis sur l'équipe technique.

Cela me fait penser à une critique faite au film Mignonnes à propos des clichés sur les personnes noires. Il a été reproché à la réalisatrice de représenter l'héroïne noire comme venant des quartiers et donc de perpétuer le cliché comme quoi les noirs viennent tous des quartiers. Ce cliché est bien réel, mais le souci, c'est que la réalisatrice parle de sa propre histoire. Pourquoi lui faire porter la responsabilité globale d'une société raciste alors qu'elle, dans ce film précis, voulait représenter son histoire à elle ? :hesite:

Enfin voilà, tout ça me pose question et je serais ravie d'en débattre.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes