Pourquoi y mêler de l'idéologie? Ça n'a tout simplement pas sa place à l'école.
Bah si, apprendre aux enfants à ne pas violer et à ne pas juger la sexualité des autres, ça a sa place à l'école. L'école c'est aussi apprendre à penser, pas que se bourrer le crâne d'infos, même si certains profs ont tendance à l'oublier.
Si on part du principe que ce qu'on enseigne à l'école c'est que de la biologie et de l'anatomie, bah on parle pas de la contraception ni des IVG parce que ça en fait pas partie :lol:
 
@Flowercream- Je trouve important d'aborder les questions de la sexualité sous d'autres angles que le purement médical ou purement "éviter IST et grossesses". De quelle idéologie parles-tu ?
A côté de ça y'a aussi toute la problématique du sexisme qui s'infiltre dans le crâne des enfants via l'environnement culturel en général (médias, famille, amis). Parler des questions de genre me semble nécessaire, si c'est pour dire qu'il n'y a justement pas de "rôle genré" à proprement parler et qu'on est tous et toutes libres de faire ce qu'on veut, peu importe son genre.

--
Merci pour cet article qui répond beaucoup mieux à mes attentes que le précédent, notamment la façon dont la sexualité peut être abordée en primaire (d'ailleurs je pensais qu'elle commençait en maternelle, c'est fatigant les fake news :rolleyes:). Cela me semble assez sain d'inclure l'apprentissage de la sexualité de cette manière, c'est-à-dire non pas à travers des cours très formels (et souvent gênants :shifty:) mais plutôt, d'après ce que j'ai compris, comme une sorte de fil directeur tout au long de l'année pour rebondir sur les questionnements des enfants.
J'ai l'impression qu'il y a une forte importance donnée au consentement et au respect de son corps et du corps de l'autre, c'est cool !
 
Dans l'article il est dit "La notion d’école a été remplacée par « école primaire » : il n’est donc plus question d’enseignement dès la maternelle mais seulement à partir du CP."
Or l'école primaire inclus bien la maternelle. En gros école primaire = maternelle + élémentaire et école secondaire = collège + lycée.

On peut dire que j'ai déjà fait des cours "d'éducation sexuelle" à la maternelle quand la situation s'y prêtait. Un petit garçon embrasse une petite fille qui n'est pas d'accord, oui on va parler de consentement avec des mots qu'ils peuvent comprendre. C'est aussi simple que ça.
 
Et d'abord, pourquoi leur apprendrait-on à se masturber ? Ce n'est même pas nécessaire, Youporn remplit déjà ce rôle avec la bénédiction des inventeurs de cette intox.

Ce mélange d'hypocrisie et de mauvaise foi me tape sur les nerfs.:mur:
 
J'ai deux petits garçons, et mon aîné a été une fois obligé par une petite fille de l'embrasser, avec l'aide d'un petit garçon qui l'avait au préalable fait tomber et le maintenait plaqué au sol... Et une autre fois, une petite fille a voulu le forcer à baisser son pantalon et à uriner devant elle. C'était en maternelle, en toute petite section (2 ans 1/2) et en grande section (5 ans). Dans les deux cas, je suis allée voir la maîtresse.
La première fois, ça a été pris à la légère et j'ai du hausser le ton car la maîtresse ne s'est pas occupée de régler le problème, elle a simplement puni les deux enfants, et cela s'est reproduit. La deuxième fois, j'ai eu une excellente réaction de la part des 2 maîtresses qui s'occupaient de la classe de mon fils, elles ont été dans l'écoute, autant concernant mon petit bonhomme que sa camarade, et ils ont parlé en classe du respect de l'autre, et du consentement... Et ça a été bénéfique pour tout le monde.
Ce ne sont pas tous les parents qui expliquent à leur enfant qu'on n'a pas le droit d'embrasser de force, de déshabiller de force, de faire pression avec des "sinon je suis plus ton/ta copain/copine"...
L'école c'est aussi l'apprentissage de la vie en société et des interactions humaines. Pour moi, bien évidemment que c'est principalement le rôle des parents d'éduquer l'enfant, mais ça ne fait jamais de mal d'avoir une autre figure d'autorité qui tient le même discours. L'école et les parents doivent fonctionner ensemble et se compléter.
Les enfants en question ne faisaient pas ça pour faire du mal, ils ne se rendaient tout simplement pas compte. C'est important de leur apprendre les limites du consentement, ça leur permet de ne pas devenir des agresseurs mais aussi de reconnaître les comportements qu'on ne doit pas avoir avec eux, ça leur permet d'apprendre à dire "non".
Leur expliquer et leur montrer via des supports adaptés à leur âge les différences entre un sexe de garçon et un sexe de fille, ça peut éviter ce genre de comportements parce que ça répond à leurs questions, et les parents n'ont pas forcément ces supports à leur disposition. Du coup oui à mon sens ça a sa place à l'école, tant que c'est adapté à leur âge, que c'est ludique, et que ça leur apporte des réponses ainsi que la notion du respect de leur propre corps et de celui des autres.
 

Esther

Équipe madmoiZelle
@hony Ah, en effet ! Merci beaucoup de me le signaler, je me suis laissée induire en erreur par une interview réalisée il y a un moment qui disait... eh bien ce qui était dit dans l'article, mais du coup, j'ai corrigé.
 
  • Big up !
Reactions : Pinceau_

Clematis

Ne pas citer.
Juste un point vocabulaire, avant qu’on se lance trop dans le débat.

L’ecole primaire désigne l’école maternelle et l’école élémentaire, donc de la toute petite section au cm2.
Le langage courant confond souvent primaire et élémentaire, peut-être est-ce le cas ici dans un sens ou dans l’autre. Mais d’un point de vue strict, le mot primaire englobe aussi la maternelle.

Édit: je viens de voir que @hony l’a déjà mentionné, oups.
 
Je trouve qu'entre "acquérir une connaissance précise de chaque sexe", tout en intégrant les différentes dimensions de la sexualité, et apprendre comment se masturber, il n'y a qu'un pas. Si j'avais su à quoi ressemblait précisément mon sexe et quelles sont les fonctions de chaque partie, tout en étant consciente que le plaisir en faisait partie, je me serais sans doute retrouvée la main dans la culotte bien plus tôt et ça aurait tout eu à voir avec mes cours :rire:
Le document est faux, mais s'agissant de la différence entre ce que certain.e.s craignent et la réalité, la différence me semble plutôt subtile.

Ca ne me perturbe pas plus que ça que des enfants se masturbent donc peu m'importe, j'espère juste qu'on arrivera à inviter les enfants à plus de bienveillance envers leur corps sans leur imposer de nouvelles normes par rapport à leur propre sexualité...
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes