« Parler d’éducation sexuelle sur Instagram et en faire son métier, c’est vivre avec la peur au ventre »

31 Octobre 2012
1 364
10 150
3 864
Ce sont quand même de gros hypocrites.
Ile ne font pas grand chose pour le harcèlement et les photos de b*tes envoyées à des personnes (femmes généralement) non consentantes. On peut signaler les gens qui font ça autant qu'on veut et les mecs gardent leurs comptes actifs OKLM.
En plus, son histoire n'est pas isolée.
Quand j'allais sur Insta, je suivais des artistes ou encore des activistes qui se faisaient régulièrement signaler en masse avec pour résultat shadowban, suppressions de publications, voire de compte etc. Exactement comme dans l'article.
En point commun avec le compte de la personne qui témoigne, c'est que c'étaient des comptes tenus par des femmes; sinon c'étaient des comptes qui visaient à servir d'exutoire et de fédérer certaines communautés autrement marginalisées (en raison du milieu social, de la race sociale, de la pauvreté, victimes de différentes sortes d'oppressions etc). Certains donnaient des informations utiles, d'autres avaient purement un but artistique, mais bref, on voit bien que Insta a été créé par et pour des mecs hétéro edit: qui sont machistes à fond et ne veulent pas voir les femmes ou autres (re)prendre un peu de pouvoir.
Je n'y vais plus, je ne veux pas faire gagner de l'argent à ces gens.
 
17 Mai 2021
67
342
54
27
Alsace
Certes... en fait, bosser autre part que dans la fonction publique ou une grosse boîte, c'est vivre avec la possibilité que demain les rentrées d'argent s'arrêteront brutalement, sans préavis. C'est ce qui s'est passé pour de nombreux employés de la restauration à cause de la pandémie.

Instagram est une grosse boîte dont les influenceurs ne sont pas les salariés (si t'arrêtes de poster, tu prends pas de remontrance en percevant quand même ton salaire), dont les followers sont les produits, dont d'autres grosses boîtes qui acceptent (ou pas) de faire leurs annonces sur ce site sont les clients.

La pédagogie, l'information sur des sujets qui ne sont pas tout public, ce n'est par définition pas très rémunérateur de la manière "influenceur" (c.a.d seulement via les revenus pub d'Instagram) : l'audience est basse (car pas tout public) et le contenu fait fuir des utilisateurs qui réprouvent moralement qu'Instagram cautionne. Moins d'influenceurs, moins de followers, moins d'audience, moins de clients. ça ne fait pas les affaires d'Instagram.

@Natasja : ils ne s'occupent pas des exhibitionnistes parce que ça n'a pas d'incidence significative sur leurs rentrées d'argent. Bien souvent, les victimes signalent et bloquent les comptes concernées mais restent actives sur Insta. C'est un calcul mathématique froid, en effet. Mais Instagram n'a jamais été un organisme de charité et de protection des plus démunis.

Pour ceux qui veulent se lancer là dedans et en vivre, il y a d'autres possibilités : le mécénat (toujours), qui permet d'assurer un train de vie tout en continuant son activité quelles que soient les rentrées d'argent, les associations type Planning Familial qui ont les moyens de vous salarier via des dons, les Patreons, faire publier son travail en édition livre ou cinéma...

Avoir un travail viable économiquement et épanouissant n'est pas un droit. Parce que le monde existe tel qu'il est et que tout n'est pas argent et investissement (le savoir par exemple est par essence inestimable, vous pouvez être payées pour le transmettre : prof, expert technique, agent secret. Mais le fait d'avoir ce savoir ne vous permettra pas de manger et de dormir au chaud, il faut l'inclure dans le système économique service-argent pour être rétribué).

Instagram est une enseigne privée et ce qui se passe sur son site est donc de l'ordre du droit privé : la liberté d'expression ne s'applique pas dans ce cas (tout comme sur Madmoizelle d'ailleurs ou dans votre salon). Si les règles du site ne vous conviennent pas vous pouvez : monter le votre ou en changer pour un autre. Dans la mesure où vous êtes le produit, la demande suivra.
 
31 Octobre 2012
1 364
10 150
3 864
@Andrealphussette oui je sais bien qu'ils ne sont pas une ONG, et je n'ai pas de problème avec ça: je suis pour le capitalisme. Par contre en tant que personne qui possède / tient des commerces, je SAIS qu'il n'y a pas que le calcul froid qui peut entrer en compte dans la façon de tenir une entreprise. On retrouve dans tout business la personnalité et les valeurs de qui le détient (ou au moins en partie).
S'ils voulaient faire quelque chose de vraiment efficace contre le harcèlement tout en gardant quelque chose de viable économiquement, ils le feraient, c'est juste qu'ils s'en foutent. Le harcèlement, à l'instar des sentiments négatifs tels que la frustration ou la colère, fait clairement partie de leur modèle économique (comme tous les réseaux je crois.
C'est dommage parce qu'il y a du super contenu sur cette plateforme, par ailleurs.
 
17 Mai 2021
67
342
54
27
Alsace
@Nastasja La personnalité des gens qui détiennent les capitaux déteignant sur le business, ce n'est valable que pour les petites structures où le propriétaire travaille effectivement à rendre le service monnayé (ou est au moins en contact avec ceux qui rendent le service).

Sur des multinationales, c'est impersonnel et distancié. On fait appel à des théoriciens parce que la quantité de données pour prendre des décisions efficaces est considérable. Il peut être question de technique de manipulation : je pense aux spécialistes de la PNL, aux théories de sociologie dont sont friands les chefs de ces boîtes... Facebook avait testé en double aveugle l'humeur de ses utilisateurs en fonction des informations que leur servait leur fil d'actualités. Mais loin d'être malsains ou méchants, je persiste à les trouver simplement froids et dépassionnés. Je constate personnellement que les grosses structures transcendent complètement ceux qui prétendent les détenir (une partie du capital détenu par les employés, les mouvements de grèves et cetera).

Je n'ai pas compris : la frustration et la colère qui font partie du modèle économique. Le buzz oui, positif ou négatif d'ailleurs. Mais la frustration et la colère ?
 
Dernière édition :
22 Décembre 2018
36
535
239
37
@Nastasja La personnalité des gens qui détiennent les capitaux déteignant sur le business, ce n'est valable que pour les petites structures où le propriétaire travaille effectivement à rendre le service monnayé (ou est au moins en contact avec ceux qui rendent le service).

Sur des multinationales, c'est impersonnel et distancié. On fait appel à des théoriciens parce que la quantité de données pour prendre des décisions efficaces est considérable. Il peut être question de technique de manipulation : je pense aux spécialistes de la PNL, aux théories de sociologie dont sont friands les chefs de ces boîtes... Facebook avait testé en double aveugle l'humeur de ses utilisateurs en fonction des informations que leur servait leur fil d'actualités. Mais loin d'être malsains ou méchants, je persiste à les trouver simplement froids et dépassionnés. Je constate personnellement que les grosses structures transcendent complètement ceux qui prétendent les détenir (une partie du capital détenu par les employés, les mouvements de grèves et cetera).

Je n'ai pas compris : la frustration et la colère qui font partie du modèle économique. Le buzz oui, positif ou négatif d'ailleurs. Mais la frustration et la colère ?
Concernant les multinationales : sisi, elles peuvent véhiculer en leur sein des idéologies ( souvent sexistes d'ailleurs ). Il suffit que le big boss soit misogyne et sort d'une certaine école, il embauche ses potes de promo issus de la même culture, qui font ensuite de même pour le choix de leurs cadres ect, ect..
Il suffit de faire quelques recherches pour se rendre compte que une multinationale peut tout à fait être porteuse d'idéologies...

Type Uber ( c'est le premier exemple qui me soit venu, il y en a d'autres ) :
en 2014 : https://www.lefigaro.fr/secteur/hig...19ARTFIG00017-uber-une-entreprise-sexiste.php
en 2017 : https://www.lepoint.fr/economie/har...e-dans-les-affaires-09-06-2017-2134096_28.php
2018 :

Pour la frustration et la colère :
Mon avis est que sont des émotions fortes négatives qui nous incitent à réagir : liker, disliker, commenter, répondre, revenir plus tard pour verifier les réponses.. alors que les émotions positives nous renvoient à des attitudes moins extrêmes.
Les posts violents et haineux ramènent donc du cash ( la violence est une spirale qui entraine de plus en plus de monde ), plus que des photos de bébés phoques ( tu les regarde, puis tu passe à autre chose).

Ce qui nous frustre et nous met en colère est vecue comme une provocation, qui nous met sur la défensive et incite ensuite à la riposte.
Les plateformes ont donc des raisons pécunières ( mais immorales) de miser à fond sur ces émotions.

Je pense comme Nastasja que ces plateformes sont gangrénées par le sexisme : pour la simple bonne raison que si elles ne l'étaient pas, cela ferait un bon moment que ces plateformes auraient prit des mesures efficaces contre le cyberharcelement sexiste et homophobe.

Au lieu de ça on a droit à des posts, des comptes de femmes militantes supprimés ( sur tweeter, sur facebook..) ( genre le tweet : comment empecher les hommes de violer ? qui a été supprimé.. par erreur bien sur. )
Difficile de passer à coté de l'idéologie vaseuse des groupes qui gèrent ces réseaux.
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes