Tant mieux, vraiment. Je suis pour les peines de prison à perpétuité pour les agresseurs sexuels et les violeurs, qu'ils s'en prennent à des mineurs ou à des majeurs. Ce genre de personne n'a rien à faire dans notre société. Point barre. Les victimes, elles, restent le plus souvent marquées à vie par ce qu'elles ont subi. Le meurtre peut avoir des circonstances atténuantes, les crimes sexuels, absolument pas. Le viol est un des seuls crimes totalement impardonnable, à mon avis. On ne peut pas violer par accident, ou par légitime défense. Tolérance zéro, c'est ce qu'il faudrait, partout.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Dernière édition :
le probleme avec la justice c'est qu'il ne font rien ils relachent les gens trop tot (quand on voit certains etre relacher apres un an par exemple) alors qu'ils ont violer ou parfois meme torturer leur enfants je trouve ca insuportable. en plus on manque de gardien les gardiens se font frapper et donc meme si les peines seraient correctement appliquer selon moi elle seraient quand meme inneficace.
 
Ya que moi qui s'en fout complet que les gens fassent de la prison ou pas?
Ce qui manque à la Justice française, c'est la capacité à réinsérer les individus criminels/délinquants dans la société, idéalement, sauf que c'est cette même société qui les a vus naître, qui les a formatés-ils ne peuvent donc pas être considérés comme n'ayant rien à foutre là, ils sont autant le fruit de notre société que nous mêmes. Si encore il y en avait UN... Non il y en a des milliers. Ce serait bizarre quand même de ne pas remettre en question le rôle de notre société dans ce phénomène d'omniprésence des violences sexuelles. Oui ils font partie de la société, ils en sont même une manifestation explicite et réaliste. Les isoler, les tuer, les faire disparaître, c'est mettre un pansement sur une jambe de bois, remplir et jeter le contenu du seau sans jamais tarir la source du fleuve.

Enfin une réelle prise en charge des victimes... ce qui n'est pas le rôle du pénal je sais bien. Je sais bien que la victime n'a rien à faire au procès pénal, sauf éventuellement faire jouer les sentiments des jurés. Vaguement. Je sais que ses désirs de vengeance n'ont pas leur place dans ce cadre et ce qu'il adviendra d'elle plus tard, c'est pas au juge de demander.
Mais réinsérer la victime devrait être une priorité également. On ne lâche pas une personne qui a subi des violences comme ça, dans la nature, sans suivi. Ou alors on aime vivre dangereusement-en tout cas c'est certain qu'il y a 3 problèmes majeurs:

-on ne réintègre pas le criminel correctement dans la société et on s'étonne que, oh bah non, il a recommencé, zut alors

-on nie le fait que ces individus n'étaient pas marginaux de la société, ils en faisaient partie

-on ne suit pas la victime après le procès.


Si on se battait pour corriger ces 3 points avec autant de véhémence qu'on se bat pour des pots de nutella, ou pour demander la mort des violeurdanfan, peut-être qu'on arrangerait le problème.
Je suis d'accord et pas d'accord. Pour moi, la prison est une punition (psychologiquement, ça a plus de valeur que 1500€ parce que comparer une enfance à de l'argent .... ça fait encore plus mal, t'as encore plus l'impression d'être juste un objet dont les hommes se servent pour leur plaisir) et une protection : en enfermant le délinquant, tu t'assures qu'il ne fasse plus de victimes le temps de son incarcération. Dans un monde idéal, il aurait également un réel suivi psychologique pour voir s'il peut sortir ou pas et, si le psychologue le considère comme trop dangereux pour lui-même ou autrui, il ne sortirait simplement pas.

Vouloir absolument la réinsertion des criminels, c'est pas une solution. Certains sont simplement des tarés, comme tu peux avoir un chien fou dans une portée saine. Ca ne s'explique pas, c'est juste comme ça. Et là, même avec les meilleures thérapies du monde, même avec tous les efforts que tu veux, le taré restera un danger qu'il vaut mieux enfermer ou tuer.

Le problème dans la pseudo-justice actuelle, c'est que tout n'est que question de fric. Entre les avocats qui font des arrangements entre eux, le connard qui gagne le procès parce qu'il a plus de fric que la victime .... Et surtout, SURTOUT, la victime qui est considérée comme criminel (bawui, l'autre est innocent jusqu'à preuve du contraire donc la victime est menteuse jusqu'à preuve du contraire MERCI BIEN).

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
@Poirouche
1 big-up ne suffisait pas :worthy:
je n'avais mentalement pas la force de répondre moi-même mais mon avis est semblable (j'avais d'ailleurs fais un message dans le même genre il y a quelques mois sur un autre topic qui avait le même débat)
donc merci à toi pour ton message :fleur:

(et je suis désolé de ce qui t'es arrivé, je sais à quel point c'est pas facile :erf: )
 
@Kaus Australis En fait, il s'agit de deux problèmes différents.

Ici, ce qui est vraiment bien, c'est que la justice (à travers la condamnation) comme la société (à travers les articles outrés et surtout l'opprobre jetée sur les dirigeants de l'institution poussés à démissionner de leur poste), reconnaissent la gravité du crime commis, et la gravité du comportement de cette institution qui a couvert ce crime et a laissé faire. Même si j'ai l'impression qu'il y a une amélioration récente (avec le mouvement #metoo), encore trop souvent les crimes sexuels sont minimisés et les aggresseurses protégé-es.

Du coup, ici, que l'agresseur aille en prison, et reçoive une peine aussi lourde, c'est important: ça marque le fait que la société se rend compte qu'il y a eu dysfonctionnement, c'est-à-dire un crime, que des membres de cette société ont été négativement impactés par cela, et que c'est mal, et qu'il faut réparation. Donc, justice est faite - et ce point-là est important pour beaucoup de monde.

Du coup, on ne peut pas dire que condamner en justice cet homme soit une mauvaise chose : si on condamnait plus fermement, et surtout plus régulièrement, les gens qui commettent des crimes sexuels, celait voudrait dire que le discours de la société sur ces crimes sexuels correspond à nos idéaux exprimés dans les lois relatives à la justice (on n'y est pas encore: le mouvement #metoo montre que malgré les lois, beaucoup de monde considère ces crimes comme n'étant pas graves, ou n'en étant pas vraiment). Au final, avoir un comportement condamnant les crimes sexuels, c'est s'attaquer au symptôme comme à la source.

Il y a aussi le deuxième aspect de ton message: il parle de la façon dont justice devrait être faite, et quelle est la meilleure façon d'appliquer une solution qui prendrait à la fois compte du fait qu'il faille redresser les torts commis, et du fait que le membre de la société puni reste membre de la société et qu'il faut d'une façon ou d'une autre lui construire une place, malgré son comportement négatif. Ici, sur ce point, il peut être intéressant de parler du rôle de la prison, et si c'est la meilleure façon de répondre aux comportements criminels et aux crimes. (Sur ce point-là je n'ai pas vraiment d'opinion tranchée: si en soi la prison est clairement un échec, je saurais pas comment la remplacer. Il serait bon de regarder ce que font certains voisins européens, qui semblent avoir plus de succès que nous dans la gestion et la réinsertion des criminels.)
 
Je suis d'accord avec vous, il y a le plus souvent un trop grand laxisme quand on relâche certaines personnes après une condamnation pour sévices sexuels. Ce monsieur, bien qu'il soit doué dans sa discipline, n'aurait pas dû rester en contact avec des jeunes athlètes après sa première condamnation. Ce n'est pas la première fois qu'on entend cela. Il y a quelques années, il y a eu cette affaire d'un maître d'école qui agressait ces élèves, alors qu'il avait déjà eu une condamnation auparavant !
Pour autant, je ne suis pas forcément pour ce genre de condamnation à perpétuité si ça peut être éviter. Si la personne est considérée comme "tarée", ça place est en hôpital psychiatrique, pas en prison, il me semble. De même, si la personne condamnée à un réel problème d'addiction sexuelle et qu'elle ne peut le réfréner, il existe la castration chimique, je crois bien. Je précise que ce paragraphe ne vise pas forcément à contester la peine prononcée par la juge dont traite l'article.
 
  • Big up !
Reactions : Laurent-Olivier

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes