Qu’est-ce que tu veux faire plus tard ? La réponse de Maude, notre stagiaire de 3ème

9 Janvier 2015
509
604
984
30
Ce sujet est dédié aux réactions concernant ce post :

Qu’est-ce que tu veux faire plus tard ? La réponse de Maude, notre stagiaire de 3ème
maude-stagiaire-3eme-avenir.jpeg
 
13 Janvier 2017
143
635
764
Nantes
Article très juste et très bien écrit !!
J'me retrouve pas mal quand elle dit qu'à partir de la 3ème on te pose plein de question sur ton orientation ! Comme si d'un seul coup, il fallait te réveiller et trouver la voix parfaite ....
Pour ma part, jusqu'à mon master je ne savais pas ce que je voulais faire :)
Je suis partie en fac de psycho, car les profs me disaient que je n'avais pas assez de bonnes notes pour faire psychomot' ! d'autant plus qu'il fallait faire S et moi j'ai fais ES .... J'ai vu qu'avec une licence de psycho, je pouvais avoir une passerelle pour rentrer en deuxième année de psychomot !
A ce moment là j'ai du affronter les regards et réflexions des autres, parce que d'une : quoi ? tu vas à la fac ? tu n'y arrivera jamais, la fac c'est vraiment pourrie comme système ... et de deux : tu va faire psycho ??? mais c'est parce que tu ne sais pas quoi faire ? et tu sais qu'en plus psycho il y a pas de déboucher ? :stare::stare::stare:
Finalement, j'ai grave kiffé le système de la fac ! Vraiment ! Moi qui détestait l'école, qui ne travaillait jamais, j'y ai découvert un milieu libre dont le système me correspondait tout à fait !! et cerise sur le gâteau, j'ai grave kiffé la psycho ! byebye psychomot, bonjour la psychologie !! et fuck tous ses profs de lycée qui ne croyaient pas en moi !!
Une fois la licence finie, j'ai galéré à trouver le master qui me correspondait vraiment ! J'ai débuté un master en neuropsycho pour finalement arrêté en cours d'année et reprendre un master en clinique l'année suivante ....
Quand j'me revois en 3ème, jamais j'aurais penser devenir psychologue !! J'voulais être paléontologue ou archéologue .... :) et puis arrivé au lycée, j'en avait vraiment marre de l'école et j'avais juste envie de gagner des sous et qu'on me fiche la paix !! Heureusement que j'ai eu des parents qui m'ont soutenue et qui ne m'ont pas lâcher !! J'admire vraiment ceux qui savent quoi faire des leur plus jeune âge !!
Et puis je trouve aussi que les gens donnent beaucoup leur avis sur ton parcours, enfin c'est le cas pour moi ! J'ai toujours eu cette impression que la plupart des gens pensaient mieux savoir que moi ce qui était bon pour moi ... et j'trouve ça difficile d'affronter tout ces regards et réflexions ...
S'il y a un conseil que je peux donner c'est de suivre son envie !! Même si sur le moment on a pas de bon résultat à l'école et que les profs nous disent : aaaaaah mais non, tu n'as pas le niveau pour faire ça !! Faut tenter, même si certains de ton entourage te le déconseille !!
Actuellement j'exerce un métier qui a beaucoup de mal à se faire une petite place dans la société, qui n'est pas compris par mon entourage, mais qu'est ce que je l'aime mon métier :) Finalement, c'est le principal :)
 
31 Mars 2016
32
102
1 099
Moi je suis en seconde et c'est vrai que depuis deux ans on me soûle avec ces questions d'orientation. Choisir mon lycée chez moi, c'était quasiment choisir ma filière, le lycée où je suis ne proposant ni L ni ES. Donc l'an prochain je fais une S. Voilà. Et ce choix cornélien de savoir où je voulais aller je l'ai retourné dans tous les sens et je ne suis toujours pas sûre de ma décision ( mais il va bien falloir vu que c'est ce que j'ai dit pour le conseil de classe )... Mais je vais tenter! Et puis il y a un moi, j'ai eu une révélation. En admettant que je réussisse ma S et que je fasse des études littéraires ( oui je vous jure qu'il y a une logique dans mon raisonnement ), j'ai minimum jusqu'à mes 21ans pour décider de ce que je ferai. ( là ça deviendra un peu plus urgent de savoir ce que je veux faire ) donc ça me laisse environ 6 ans pour découvrir des métiers. C'est énorme 6 ans. Pourquoi est-ce qu'on m'emmerde depuis 2 ans alors? Je ne sais pas. En tout cas je vais profiter de ces 6 années pour en apprendre le plus possible, scolairement tout d'abord, mais aussi par rapport à mon orientation. Et c'est ce que je souhaite à tout le monde ! :taquin:
 
26 Novembre 2017
66
459
724
Cologne
www.instagram.com
J'ai toujours eu un rapport conflictuel à l'orientation... Comme beaucoup d'entre nous, je ne savais pas quoi faire en 3e. J'ai voulu être pilote d'avion, autrice, prof d'anglais, bref, tout y est passé ! Comme j'avais le profil de l'intello, c'est à dire des bonnes notes dans toutes les matières, je ne pouvais pas décider en fonction de mes notes, pire mes profs m'ont soutenus que je DEVAIS partir en filière S. Après tout, c'est la filière où "tu peux tout faire". Sauf qu'en y réfléchissant à posteriori, j'avais beaucoup plus d'affinités avec les matières littéraires : mon rêve était d'écrire des romans, j'ai une passion non dissimulée pour l'apprentissage des langues, je dessine en permanence ...
Alors, j'ai bêtement suivi ce qu'on m'a dit de faire, j'ai fait un bac S. Que j'ai obtenu mention très bien, parce que quand je fais qqch, je me défonce pour le faire le mieux possible (et par pur orgueil). Mais au moment de devoir faire mes choix post-bac, j'ai décidé que j'en avais marre : je ne supporterais pas de faire encore des choses parce que les les autres pensent que c'est bien pour moi. Après tout, la seule personne qui sait ce qui est bien pour moi c'est ... moi, non ?
Ce fut une année complexe avec des relations avec mes parents ... tendues, dirons-nous. J'ai très clairement dit que je ne partirai pas en prépa, qu'il était hors de question que je fasse encore des choses que j'aime pas. Au final, heureusement, j'ai des parents en or : passé le "choc" (ma fille ne sera pas astrophysicienne/avocate/neurochirurgienne/ingénieure !), ils m'ont soutenu (et me soutiennent toujours) et sont très fiers de moi !

Je suis donc, après mon bac, partie en Mise à Niveau en Arts Appliqués à l'ESAAT de Roubaix (si y a des esaatiennes ici, je vous salue !) C'était la meilleure décision de ma vie ! J'ai passé des années extraordinaires, et j'ai pu vraiment découvrir ce que je voulais faire dans ma vie !

Aujourd'hui, je suis en école d'architecture, il se trouve que c'est un métier aussi technique qu'artistique, qui correspond totalement à mon profil et dont je suis ravie ! D'ailleurs, alors que mes profs étaient inquiets que je ne fasse pas d'études longues avec mon "potentiel" (euh ... c'est carrément dégradant, non ? Faire de longues études ne signifie pas être plus intelligent ! et puis, j'aurai pas gaché mon potentiel, au contraire, j'aurai fait ce que je veux ! ), je suis aujourd'hui à la 5e année post-bac et il m'en reste encore minimum 2 !

Bref, tout ça pour dire : faites ce que vous voulez ! Il n'y a que là que votre "potentiel" se révèlera. Je mettrais beaucoup plus d'années que si j'avais été directement en école d'archi, mais si je n'avais pas fait ce chemin, je n'y serai pas de toute façon ! Les années sont jamais perdues, on gagne en maturité, et c'est comme ça qu'on se construit ! :)
 
28 Juillet 2014
1 005
3 471
2 474
Cet article est un petit peu naïf, mais il est plutôt juste ^^ (J'ai juste pas trop aimé/compris la partie qui explique que les gens posant des questions sur ton orientation ont raté leur vie. Non, peut-être simplement qu'ils s'intéressent à la tienne, qu'ils veulent que tu sois heureuse avec un métier qui te correspond, ou alors qu'ils veulent simplement que tu remplisses ces fichus papiers. Mais je vois pas trop le rapport entre leur propre accomplissement et ces questions.)

Concernant l'orientation, je pense vraiment que la question est mal posée depuis le début, et que ce système est complètement à revoir. A cet âge (et même bien plus tard !), on ne connait pas les métiers. Bien sûr, si quelqu'un se sent une vocation, tant mieux pour lui, j'espère qu'il aura la possibilité de réaliser son rêve ^^ Mais je pense que dans la majorité des cas, et pour une majorité de domaines, c'est difficile. Personnellement, je finis mes études dans six mois, je ne sais pas quel va être mon métier (ma branche, oui, mais pas le métier exact).
En fait, les questions exactes seraient plutôt : qu'est-ce qui t'intéresse ? Quel domaine ? Plutôt une filière professionnelle, technologique ou générale ? Te sens-tu capable de rentrer dans le monde professionnel dès maintenant, ou souhaites-tu faire de longues études ? Si trop de matières t'intéressent, quelles sont celles que tu ne peux pas envisager d'arrêter ?
L'orientation, ce n'est pas un choix précis qu'on va régler chaque année en fonction de notre évolution. C'est un chemin sinueux ; ce sont des choix, des compromis, des réflexions permanentes. C'est un goulot d'étranglement dans le cas idéal, qui amène au métier final, mais parfois, il faut savoir changer de goulot.

A cette âge, je trouve qu'il est difficile de comprendre les subtilités de l'orientation et des enjeux qui en découlent, c'est pourquoi c'est aux adultes de changer les choses et de les présenter sous un aspect plus compréhensible et moins angoissant pour les élèves.
 
18 Septembre 2017
1 472
11 044
1 664
Moi j'aurais bien aimé qu'on insiste un peu plus sur ce que je voulais faire, sur mon orientation :shifty:

Qu'on m'aide à réfléchir à ce que telle ou telle filière pourrait m'apporter ; en quoi tel ou tel métier consistait réellement...
On m'a justement un peu trop laisser la liberté de choisir ce qui était "le mieux pour moi" puisque je devais forcément le savoir mieux que quiconque.
Et bien non. A 15 ans, j'avais pas vraiment d'idée de ce que je voulais faire, et les autres auraient pu m'aider en me disant "tu vois, tu apprécies tel ou tel truc ; tu es doué pour ça ou ça ; tu as tel état d'esprit, telle manière de réfléchir, alors peut-être que ça ou ça ou ça, ça pourrait te convenir ?"

Sans imposer quoi que ce soit, j'aurais apprécié d'être un peu plus soutenue et guidée à l'époque !
 
29 Janvier 2017
787
5 516
1 054
28
Le problème de l'orientation en France se pose parce que de
1. Le système scolaire est très vite sélectif (à partir de la seconde fini le tronc commun voire même avant si tu ne vas pas en voie générale)
2. En France on est hyper flippés par l'âge et les diplômes (y'a qu'à voir comment les parents flippent si le gosse redouble "il perd une année"). En gros sortir diplômé à 30 ans c'est pas pareil que sortir diplômé à 23. Bon à quelques années d'écart mais plus t'es avancé dans l'âge plus tu devras faire tes preuves sur un CV à coup de multiples stages, services civiques et compagnie pour montrer que t'es vieux (ou vieille) MAIS que tu vaux quelque chose.
Du coup l'orientation est quasi cruciale et ceux qui savent où aller avant les autres sont mieux équipés on va dire (à condition de ne pas faire comme moi, foncer la tête baissée vers un objectif, négliger tout le reste et rester le bec dans l'eau quand au final l'objectif n'est plus réalisable. J'avais tout cramé sur mon passage et j'étais extrêmement mal barrée).
Dans le doute, on conseille aux bons de faire S car ça ouvre toutes les portes (et c'est malheureusement vrai). Ça te donne un joker pour te tromper de filière ("finalement je fais pas prépa maths je vais faire littérature classique" alors que l'inverse est pratiquement impossible en France). En gros l'élève de S qui veut soudainement faire de l'art c'est possible alors que l'élève de L qui se découvre une affinité pour la fission des particules d'uranium bah... :| :| il peut toujours s'acheter "Nuclear engineer simulator" sur PC.

Si on était dans un système très souple on pourrait faire l'impasse de l'orientation. Tout le monde sera tranquille jusqu'au bac (puisque tout le monde aurait étudié la même chose) et la choix ne se poserait qu'à la fac. Et encore tu pourrais te tromper et recommencer puisque t'aurais le même BAC que les autres.
Aussi on devrait avoir une année sabbatique entre le Bac et les études supérieures. Je sais pas, soit plusieurs stages d'observation, soit un an pour faire ce qu'on veut, soit partir à l'étranger (je dis des trucs au pif).
Et puis après on devrait se calmer sur la culture des diplômes et l'âge auquel il a été validé.

Bref le système français et la culture française font qu'il vaut mieux être des stressés de l'orientation si on veut que le reste soit plus détendu.

Mais ouais j'aimerais que ça change, je ne défends pas du tout le système actuel.

Bien d accord avec toi...et encore d après ma mère, le système universitaire est bcp plus cool en France maintenant qu il y a qq années. Déjà, les réorientations sont plus faciles et surtout elles sont mieux acceptées socialement. Plus j avançais dans mes études, plus je me retrouvais avec des camarades avec de gros écarts d age. Au début, on avait entre 17 et 20 ans, et en Master pro, entre 20 et 50, avec une majorité de 26/27. Personnellement je trouve ça une très bonne chose parce que si h avais fait ce master a 25 ans plutôt qu a 20 je l aurais abordé de manière bcp plus sereine et realiste!
En france on a aussi l avantage que bcp de formations soient publiques, il est un peu plus facile de ne pas finir son année et de repartir dans une autre fac. Aux US, ou la plupart des formations coûtent une blinde ça doit être horrible pour ceux qui hésitent a se réorienter....
 
9 Janvier 2016
343
1 583
314
57
@Manhole
Quitte à leur rajouter un peu de rattrapage en plus par semaine ou leur permettre de redoubler sans pression.
Le but est généreux mais pas la façon de l'atteindre : il est inutile, voire dangereux, d'utiliser deux fois plus de quelque chose qui ne fonctionne pas. C'est comme de refaire 100 fois la même erreur en espérant que le résultat sera différent.
Si les méthodes classiques de l'éducation nationale ne fonctionnent pas avec un élève, ça va le bloquer encore plus de redoubler ou d'avoir des cours de rattrapage.
 
  • Big up !
Reactions : MAAAL
28 Juillet 2014
1 005
3 471
2 474
@Nastja Je comprends ce que tu veux dire, mais à un moment quel est le but d'une telle généralisation ? On souhaite également créer des licences pluridisciplinaires, mais on ne peut pas les imposer à tout le monde !
Et si, dix ans de scolarité, c'est beaucoup (d'ailleurs, juste avant, tu dis que dix ans, c'est beaucoup, du coup j'ai peut-être mal compris XD). D'ailleurs, si on ne compte pas la maternelle qui n'est pas obligatoire, c'est 12 ans d'études ; quand tu n'aimes pas/n'est pas adapté au système scolaire, c'est beaucoup. En plus, à l'heure actuelle où l'on va devoir travailler de plus en plus, est-ce que l'on peut se permettre de partir à la retraite à 70 ans dans tous les métiers ? Quand tu es dans un bureau, pourquoi pas. Mais sur un chantier ? Tout le monde n'a pas la santé fragile, et tant mieux si ça maintient des gens en forme, mais quand tu vois le nombre de personnes qui fument sur les chantiers par exemple, à 70 ans ils risquent d'être au bout du rouleau (et ce ne sont pas les seuls).

Pour découvrir les métiers, quand tu sais que tu veux aller en seconde pro, il existe l'option DP3/DP6 en 3e. Je ne sais pas comment cela fonctionne, mais ce sera intéressant de la mettre davantage en valeur. En revanche, effectivement, la seconde générale ET technologique, elle, est mal fichue, au sens où tu ne sais pas vraiment dans quelle filière tu peux aller après, car les filières techno ne sont pas correctement présentées.
Mais toujours, je pense vraiment que si on initiait les élèves aux possibilités de domaines qui s'offrent à eux, ce serait la meilleure solution. Par exemple, la techno ne sert à rien (de mon point de vue, désolée si des profs de techno passent par là ^^). J'avais aimé y souder, c'est vraiment quelque chose d'utile pour toute ta vie. Pourquoi a-t-on supprimé l'ancien système, qui apprenait aux élèves à coudre, cuisiner, etc. ? Pourquoi, au contraire, ne pas l'avoir améliorer en ajoutant des notions de soudure, maçonnerie, menuiserie ? Les élèves de SEGPA le font bien, est-ce que ce ne serait pas possible à une plus petite échelle ?

Concernant le rattrapage, c'est non. Oui, les élèves en difficulté ont des cours de soutien. Mais tu veux leur en rajouter ? Ces élèves détestent peut-être l'école, et tu veux leur rajouter des cours supplémentaires ? N'est-ce pas injuste ?

La réorientation n'est pas une fatalité. C'est le cas de tas de gens. Combien d'ingénieurs se réorientent dans un métier manuel à un moment de leur vie ? Plein. Et ton système n'aurait pas empêché qu'il doive refaire une formation.
Je suis d'accord que si tu as fait un bac L, il est difficile de retourner dans l'informatique ou dans les sciences de laboratoire. Apparemment, le gouvernement veut mettre en place des classes de remise à niveau pour les gens qui sortent du "mauvais bac" et qui veulent aller dans une filière qui n'y est pas associée. Au final, c'est assez logique. Parce que oui, il y a des gens qui se trompent. Mais pas tout le monde, sur tout.
On peut retarder l'orientation, mais il faudra bien faire un choix tôt ou tard, et ce n'est pas forcément dans l'intérêt des élèves que de les juger incapables de faire un choix et de ne pas les faire réfléchir sur leur avenir le plus tôt possible.

(J'espère que ça ne te parait pas trop virulent, ce n'était pas mon intention ^^')
 
28 Juillet 2014
1 005
3 471
2 474
@Nastja D'accord, je comprends mieux ta position. Pour autant, je ne sais pas... On enlève déjà des trucs des programmes pour ne pas les charger trop, là, que connaîtraient les élèves au final avec autant de matières ? Ce n'est pas idiot, mais on peut dire la même chose de quelqu'un qui ferait un bac STMG et aurait finalement voulu faire STL par exemple...
Le problème que tu pointes est néanmoins vrai. Le bac ES, je sais pas si on peut vraiment dire que c'est un bac "chômage", y a plein de métiers en lien avec l'économie et le social, je vois pas trop d'où vient cette réputation :dunno: Le bac L en revanche, je pense qu'on ne détaille pas suffisamment les débouchés. En effet, on peut le voir comme un bac "chômage" parce que la majorité des gens vont ensuite dans des filières bouchées et/ou instables, comme les langues, la psychologie ou l'art. Je n'y connais pas grand-chose, mais il doit y avoir plein de métiers intéressants à faire en vérité, non ? RH, assistant en je ne sais quoi, manager d'équipe, etc (oui, j'y connais vraiment rien XD). Les élèves de L savent encore moins que les autres ce qu'ils peuvent faire ! Le problème est là, ils ne savent peut-être pas ce qui peut leur plaire.

Pour le pâtissier, malheureusement je ne crois pas qu'il y ait de solution x) Il est évidemment plus facile de refaire une formation de deux ans (sachant qu'en plus, l'ingénieur a déjà fait tout ce qui est français/math/gestion) que cinq ans (sans juger aucun des deux métiers plus facile ou méritant, bien sûr, là n'est pas la question), c'est pas le système qui est en tort pour le coup.

Le redoublement, en effet c'est une question difficile. Parce que ça aide parfois, et parfois ça empire... Mais ceux qui n'ont pas de potentiel dans cette filière, comme tu dis, il faut les réorienter, et malheureusement ça doit souvent venir de l'élève.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes