Rassurez-vous, vous n'allez pas casser votre bébé si vous ne l'allaitez pas

2 Août 2011
1 709
7 713
5 164
Perso, je ne compte pas allaiter, parce que je n'en ai pas envie, tout simplement. On m'a fait la remarque sur le lien, les defenses immunitaires et tout le blabla et osef. C'est peut être mieux pour le bébé mais de façon très égoïste, je n'ai pas envie de me forcer. Je pense qu'entre moi qui me force et en vient à détester ce moment important avec bébé et donner le biberon, le choix est très vite fait. Je pars du principe que ce qui est bon pour moi physiquement et mentalement sera aussi positif pour mon enfant. Et le père pourra se lever la nuit aussi, autre avantage ! (même si techniquement on peut tirer son lait et le donner au biberon je suppose)

(je m'attends à avoir d'autres réflexions de la part de mon entourage plus ou moins proche mais absolument rien à faire)
 
18 Mars 2021
35
178
39
29
Pour le racontage de life : j’ai allaité 5 j en commençant à avoir des souffrances au 4e, j’etais la première à avoir mal dans la famille! Faut imaginer que j’avais + mal que a l’accouchement , je mettais un chronomètre tellement j’avais mal pour pas faire une seconde de + ! Après on est passé au Gallia, énorme soulagement

Si vous voulez une liste d’avantage au biberon j’en ai !
- toute la famille peut donner = maman dort papa biberonne à 3h du mat !
- on peut calculer ce que boit bebe : ça peut servir
- transition plus tranquille avec la crèche et autre car déjà habituer à la tetine
- doit y avoir d’autres
 
Dernière édition :
17 Octobre 2014
27
73
2 174
29
Hello !
Après lecture de l'article, je trouve ça assez fou qu'il ne soit pas fait + mention des personnes qui ne PEUVENT PAS allaiter (pathologie, prise d'un traitement incompatible avec l'allaitement, etc.). Nan parce que là encore, l'article insiste vachement sur les bienfaits de l'allaitement, mais est-ce qu'on pourrait pas un peu rassurer les parents/mères qui de toutes façons ne pourront pas allaiter ? Et sortir enfin de "vous n'avez pas à culpabiliser" ? ça permettrait justement d'arrêter de les culpabiliser involontairement, ces personnes qui ne peuvent/pourront pas allaiter...
 

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
3 040
39 135
5 664
ça pourrait être intéressant d’avoir ton témoignage/expérience pour contre balancer car effectivement, on parle souvent juste de l’aspect pratiquo-technique entre le biberon et l’allaitement mais assez peu d’autres aspects

J'ai donné le sein et le biberon pendant 6 mois. Et perso, je trouve que c'était la situation idéale : j'avais le meilleur des deux mondes :cretin:
Dans les avantages dont on parle peu
- Sein :
* l'enfant est tourné vers toi et donc c'est plus facile de mater la télé sans qu'il la voit
* Quand tu pars en ballade, tu ne dois jamais te tracasser de prendre assez pour nourrir le bébé
* Tu as les deux mains libres (plus facile pour être sur ton tel ou pour lire)
- Biberon
* d'avantage de contact visuel avec l'enfant
* Tu peux boire un verre sans culpabiliser
* Parfois, l'enfant va faire une + longue plage de sommeil car le lait artificiel se digère + lentement

Petit point en ce qui concerne l'allaitement mixte (sein et biberon) : je sais que pour les pro-allaitements radicaux, c'est une totale hérésie car donner le biberon, c'est courir le risque d'une confusion sein-tétine qui mène à une fin de l'allaitement
Alors c'est vrai que ce risque existe MAIS c'est pas systématique (la preuve). Et si une femme est sur le point d'arrêter son allaitement car elle trouve ça trop dur, ça peut valoir le coup de tester le mixte. Au pire, l'allaitement s'arretera effectivement.
Parfois j'ai l'impression d'une course à la difficulté (+ on en bave, mieux c'est) quand je lis certains compte pro allaitement ou pro "parentalité bienveillante". Dans les comptes d'allaitement, ça se traduit par un rejet de tout ce qui peut rendre la vie plus facile. Comme la tétine qui est aussi diabolisée à cause des risques de confusion

@Moonshade je comprends ta réaction épidermique mais j'avoue avoir été agréablement surprise de voir que l'article mentionnait que les bénéfices sur le QI de l'allaitement, c'était... 2 poins supplémentaires... Rien de bien significatif
Il y a 2 ans, j'étais tombée sur un article de review reprenant les résultats de différentes études scientifiques liée à l'allaitement. La conclusion était que la plupart de ces études sont anciennes, menées sur un faible nmobre de participants et montrent surtout des corrélations et pas des liens de cuase à effet (le lien allaitement et QI peut aussi être un biais de classe sociale).
Par ailleurs, ces études montraient que les bénéfices potentiels des l'allaitement s'estompait vers l'adolescence

Je voulais retrouver l'étude, donc j'ai fait un coup de sonde dans google et que vois-je ? Un autre article disant que l'allaitement est aussi meilleur pour la mère puisque ça diminue les risques de cancers du sein.
Alors certes. Mais quand on voit le nombre de mères qui pétent les plombs parce qu'on leur a collé en tête qu'elles étaient de mauvaises mères si elles n'allaitaient pas alors même qu'elles n'aiment pas ça et/ou que c'est trop dur... faudrait aussi en tenir compte. La santé mentale, c'est aussi important
 
13 Mai 2012
660
3 966
3 894
@J_Serpentine

Est-ce que le fait d'exclure les femmes pauvres, à haut IMC et noires, n'est pas une mesure justement destinée à contrôler les facteurs confondants? Bien sûr qu'on préfère les études randomisées mais faute de ça il y a quand même moyen d'utiliser des données après coup. Ces trois paramètres sont corrélés à la fois avec le choix d'allaiter et la santé des enfants, donc il faut ajuster la population étudiée pour ne pas fausser les résultats.
 
23 Août 2015
5
58
1 064
33
Moi qui ai longtemps été rebutée par l'idée d'allaiter, assumant pourtant mon animalité et mon statut de mammifère, mais beaucoup moins la proximité physique avec un autre être humain, j'ai revu ma copie durant ma grossesse. Voici les raisons qui m'ont poussées à allaiter, et qui ne sont presque jamais évoquées dans les articles et études :

- la peur de la rupture de stock (et oui, j'ai été enceinte dès le 1er confinement) : que se passe-t-il si les livraisons voire la production de lait en poudre ou d'eau pour nourrisson ne se font plus ? L'idée m'a complètement fait flipper ! Tant que je bois bien et me nourris bien, tant que bébé tête, je peux assurer ma propre production. Cela m'a beaucoup rassuré.

- le côté pratique : moi qui adore me balader sans trop savoir combien de temps je sors, j'ai le garde manger sur moi quoiqu'il arrive !

- la colère envers les industriels. Surtout autour du business "bébé" et de l'agro-alimentaire. (ça m'empêche pas d'acheter, mais pour le lait j'avais pas envie de les engraisser sachant que j'avais une solution en mon sein - du moins si mon allaitement fonctionnait ,ce qui a été le cas malgré bien des épreuves ! car non, c'est pas facile d'allaiter il faut beaucoup de soutien :o )

- l'aspect économique. J'ai plus de boulot, budget méga serré, comment économiser significativement des sous tous les mois ? Ben voilà, en évitant d'acheter du lait et de l'eau. Ca parait très pragmatique et ça l'est. Mais croisé avec le point précédent, ça prend encore plus de sens.

- la peur très personnelle de ne pas être proche de mon bébé, car je suis peu (pas) tendre naturellement. L'envie de briser cette pudeur pour mon enfant. Chose qui, rétrospectivement, aurait aussi bien marché avec le biberon en faisant du peau à peau ! Et parce que en donnant le biberon un jour où j'étais épuisée, j'ai ressenti le même plaisir profond (merci Ocytocine). Mais à l'époque ça a orienté grandement mon choix.

- et enfin : le goût. Le goût du lait est influencé par ce que la maman mange. Je trouve ça fun. Et aussi le lait s'adapte : plus il fait chaud, plus il contient d'eau. Pas besoin de réfléchir à la quantité de lait ou d'eau à donner, puisque c'est à la demande le bébé se régule tout seul, tant qu'il grossit c'est que ça roule. J'aime bien cette praticité aussi, cette confiance que je peux lui faire. Après, j'ai conscience que certains bébés grossissent moins bien et que là ça devient angoissant pour les parents, alors qu'au bib on contrôle la prise. L'inconvénient toutefois de tout ça : à la demande, les 2-3 premiers mois, c'est BEAUCOUP !!!!! T'as intérêt à avoir une réserve de bouquins et de films à mater ^^ (mais ça repose, aussi, du coup). Et puis ben, je peux picoler qu'après une tétée, et pas trop. Ca me manque ça, j'avoue.

Et enfin je dois dire que l'allaitement m'a évité une grosse dépression post partum. Ca, on en parle peu, mais j'ai fait un baby blues de 2 mois qui commençait à partir sur une dépression, j'ai vu la psy de la maternité plusieurs fois durant ce temps. Dès le début je ne me sentais pas mère, pas à ma place, mes problèmes de confiance en moi étaient terribles et je me sentais inutile pour mon bébé. Pourtant je l'aimais à en crever. Et puis j'ai compris que l'allaitement, dans sa fonction de nourrissage et de réconfort, il n'y avait que moi pour le lui apporter. C'était (dans ma tête, à ce moment là) notre seul lien rien qu'à nous. Je me suis raccroché à ça comme à une bouée de sauvetage et c'est comme ça que j'ai réussi peu à peu à trouver ma place, prendre confiance, et avec le temps j'ai réussi aussi à passer le relais au papa en passant par le biberon pendant mes absences. Et j'ai réussi à ne plus définir ma maternité à travers l'allaitement au sein. Mais voilà, sur cette période, ça m'a sauvé.
BIEN QUE...si j'avais choisi le biberon, peut-être que j'aurais mieux récupéré physiquement aussi, que je me serais moins mis la pression, et que j'aurais eu un post partum moins chanmé. On ne saura jamais !

Les bienfaits sur la sante bébé/maman, franchement, ça n'a jamais joué dans ma décision. J'ai pas été allaitée et j'ai la santé (et un cerveau fonctionnel) donc j'avais vraiment pas de préjugés de ce type.

Ah un petit avantage quand même, tiens, c'est que j'ai toujours pas mes règles et j'avoue que ça, c'est le bonus que je kiffe bien ^^

Mais comme vous le voyez, mon choix est très personnel et j'ai du jongler avec beaucoup de difficultés qui ont failli me faire renoncer plusieurs fois. Je trouve les débats autour de "c'est quoi qu'est le mieux pour nos bébés" fatigants. Ils touchent forcément à des cordes sensibles chez toutes les mamans car on a toutes fait un choix (ou un non-choix, dans le cas d'un allaitement au sein impossible par exemple !) sur la base de notre histoire personnelle, de nos valeurs, de notre manière d'envisager notre maternité et la manière d'inclure le/la partenaire de vie.

Pour finir, oui l'allaitement est de plus en plus plébiscité...mais grand maximum 6 mois. Jusque là les gens sont bienveillants, mais dans le cas d'un allaitement long vous commencez à vous bouffer des regards et des réflexions tout à fait désagréables... j'en suis à 7 mois, j'ai pas envie d'arrêter. Et je me retrouve de plus en plus "seule". Avant j'osais facilement allaiter au parc. Maintenant je me planque derrière la poussette sous des foulards. Pas envie de prendre une baffe par une vieille connasse.

Voilà pour ma contribution laitière :d
 
Dernière édition :

Mamie Raymonde

Fausse véritable mamie de l'ECM
5 Juin 2014
3 911
36 609
3 164
www.flickr.com
Il faut vraiment que vous bossiez vos titres l'équipe, j'ai vraiment cru dans un premier temps que c'était une grosse charge contre les mamans ayant donné le biberon !

J'ai donné le biberon et en ayant un peu plus de recul, je comprend le sentiment de @Moonshade , surtout qu'il y a un passage qui va énumérer tous les avantages de l'allaitement. C'est super certes, car c'est informatif, mais je n'ai pas vu la même chose sur le biberon dans l'article (même s'il ne condamne en rien le biberon, mais pour les mamans qui ont fait ce choix, qui ne sont pas forcément solides mentalement comme c'est souvent le cas, et qui se font culpabiliser par l'entourage, cela peut être la goutte qui fait déborder le vase comme on dit).

J'ai été culpabilisé, particulièrement par mon entourage amical, et c'est revenu à la charge quand Machin a déclaré son asthme ("ah, tu vois, tu aurais dû l'allaiter quand même, il n'aurait pas été malade", "pourquoi tu ne veux pas créer de lien avec lui ?" "Ah tu es contente ? Voilà où ça a mené ton empoisonnement") cet hiver. ça a été dur mentalement de faire face et heureusement que j'avais ma famille derrière moi pour me soutenir et me défendre.

Donc tout ça pour dire que, oui, le biberon a été longtemps la norme, que oui, c'est super pour les mères qui le souhaitent de pouvoir allaiter, que oui, il faut se battre pour changer certaines mentalités mais ce n'est pas une raison de clasher et humilier les mamans qui choisissent d'autres alternatives. On est toutes des super mamans pour nos petits bouts, qui faisons de notre mieux :fleur:
 

Mamie Raymonde

Fausse véritable mamie de l'ECM
5 Juin 2014
3 911
36 609
3 164
www.flickr.com
Parfois j'ai l'impression d'une course à la difficulté (+ on en bave, mieux c'est) quand je lis certains compte pro allaitement ou pro "parentalité bienveillante". Dans les comptes d'allaitement, ça se traduit par un rejet de tout ce qui peut rendre la vie plus facile. Comme la tétine qui est aussi diabolisée à cause des risques de confusion



Je voulais retrouver l'étude, donc j'ai fait un coup de sonde dans google et que vois-je ? Un autre article disant que l'allaitement est aussi meilleur pour la mère puisque ça diminue les risques de cancers du sein.
Alors certes. Mais quand on voit le nombre de mères qui pétent les plombs parce qu'on leur a collé en tête qu'elles étaient de mauvaises mères si elles n'allaitaient pas alors même qu'elles n'aiment pas ça et/ou que c'est trop dur... faudrait aussi en tenir compte. La santé mentale, c'est aussi important


:worthy::worthy::worthy::worthy::worthy::worthy:

Je plussoie à 100% !
 
9 Janvier 2014
2 383
19 202
3 244
29
Je donne mon avis à 2 sous, mais qui a déjà été donné plusieurs fois. Attention aux études.
Je suis un super contre-exemple sur l'immunité : j'ai été allaité 6 mois et j'ai un déficit immunitaire, j'ai été incroyablement malade dès les premiers mois de ma vie jusqu'à 20 ans et le diagnostique :cretin:. Ma fille a eu exclusif biberon et elle est pas tant malade que ça. Y a -t-il un lien entre l'allaitement et le déficit et entre le biberon et le fait que mon Alien soit plus vecteur de malade qu'elle même malade ? Probablement pas :dunno:. Mais si on rajoute nos deux expériences à l'étude bah ça plombe le truc :cretin:

Sinon, je tiens à dire parce que c'est mon cheval à moi : oui on peut aussi ne pas pouvoir allaiter :fleur: ça arrive. On peut ne pas pouvoir pour des raisons médicales (on m'a quand même conseillé d'arrêter mes anti-épileptiques pour allaiter ou de passer à d'autres AE que j'avais déjà essayé et qui me donnait des bouffées délirantes suicidaires :top:), que ce soit médical physique ou psychique, enfant ou parent, etc, etc. Je m'arrête là parce que c'est le seul point que je connaisse mais pas le seul point qui existe.

Gardez vous réflexions pour vous, ne demandez aux personnes qui biberonne/allaite/mix/etc pourquoi elles font ça, ça évite de se justifier. Parfois on a pas le choix alors qu'on aimerait bien, ça peut être source de souffrance (non choix, maladie, mauvais conseils qui ont fait que se retrouve vite à arrêter d'allaiter, culpabilité). Et parfois parce qu'on a juste pas envie de se justifier (parce qu'on se retrouve à devoir se justifier et c'est un problème).
 
Dernière édition :
9 Janvier 2014
2 383
19 202
3 244
29
Ah, je DP mais, c'est quoi "idiot" pour vous?
Si c'est juste un taux de QI c'est un peu léger non? :dunno: Un poste bien rémunéré idem.

Et ça fait reposer la capacité de l'enfant à comprendre/s'intégrer/ne pas avoir de troubles cognitifs intellectuels ou whatever/être riche et célèbre dès la naissance et sur la mère :coiffe: de rien :top:
 
15 Mai 2012
17
20
3 674
dreamtimeforroxy.tumblr.com
Hello !
Après lecture de l'article, je trouve ça assez fou qu'il ne soit pas fait + mention des personnes qui ne PEUVENT PAS allaiter (pathologie, prise d'un traitement incompatible avec l'allaitement, etc.). Nan parce que là encore, l'article insiste vachement sur les bienfaits de l'allaitement, mais est-ce qu'on pourrait pas un peu rassurer les parents/mères qui de toutes façons ne pourront pas allaiter ? Et sortir enfin de "vous n'avez pas à culpabiliser" ? ça permettrait justement d'arrêter de les culpabiliser involontairement, ces personnes qui ne peuvent/pourront pas allaiter...
J'aimerai rebondir sur ce que tu as écrit. Je n'ai aucune expérience en tant que maman (et c'est pas dans mes projets proches donc j'y connais rien) mais je me souviens avoir vu un vlog de Samantha Maria, une youtubeuse britannique qui parlait justement de son impossibilité d'allaiter. Son témoignage m'avait marqué car je ne savais même pas que ça pouvait arriver.
Elle expliquait qu'elle avait eu une augmentation mammaire quelques années avant sa grossesse et que l'un de ses seins était devenu plus sensible depuis l'opération. A la naissance de sa fille elle a choisi de l'allaiter. Malheureusement très vite elle remarquait que sa fille pleurait beaucoup car elle n'était pas repue. Son sein qui était le plus sensible était celui qui produisait le plus de lait alors que l'autre n'en produisait/sortait que très peu (ce qui peut être une conséquence de l'opération si j'ai bien compris). Pour le bien de son bébé et pour le sien elle avait donc décidé de passer au biberon.

Je n'avais aucun avis par rapport à l'allaitement auparavant mais depuis que j'ai vu cette vidéo j'ai tellement de compassion pour les mamans qui font juste de leur mieux pour leurs bébés. Prendre soin de son enfant c'est aussi prendre soin de sa santé physique et mentale donc choisissez ce qui vous convient le mieux.

Si vous voulez voir la vidéo voila le lien, elle commence à en parler vers 5:48 :

<iframe width="560" height="315" src="
" title="YouTube video player" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>
 
  • Big up !
Reactions : EmmanuelleMerteuil

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes