klifer;4601427 a dit :
frenchcancan;4601285 a dit :
Je n'ai pas lu tous les coms désolée ça me blase et m'attriste...

Pour ma part j'ai un mini cran d'arret en porte clés, les clés serrées entre les doigts et/ou le 17 composé sur mon tel que je garde dans ma main au fond de ma poche quand je traverse à pied un endroit qui craint (je le fait même à l'étranger, il y a des habitudes qu'on a pas envie d'oublier), une barre de fer (ou un annuaire roulé) dans la voiture, un laguiole dans une cachette près de ma porte d'entrée ...et je n'aurais pas peur de me servir de tout ça bien que ce ne soit jamais arrivé. Et là tout le monde me prends pour une dingue mouhahahaha!!

Ce qui est triste c'est que c'est justement l'inverse: près de 40ans de vie célib avec un enfant, une dizaine d'années passé à Marseille (je vous passerait tous les détails, ce n'était pas un couteau planqué près de ma porte d'entrée mais une machette, sans blague) ma tranquillité est à ce prix (?!). Les agressions je les voient, je les entends j'y ai gouté sans y laisser trop de plumes. Je touche du bois et je "jauge" beaucoup les inconnus dans leurs potentialité de risques, même au fin fond de la campagne où je vis aujourd'hui des hommes arrivent à me dire avec un sourire en coin "et vous n'avez pas peur toute seule dans votre maison? " (il le faudrait ???) , j'ai même retrouvé un avion en papier dans mon jardin avec un joli message bien salace (ben oui la femme seule ça doit lui manquer hein!). C'est bien plus vivable dans la plupart des autres pays d'Europe, surtout au nord, c'est un très gros problème global d'éducation: des parents, de la société, dans ces cultures catholiques latines archaïques ou l'homme et son engin dominent (je vous conseille la visite du musée de l'inquisition de Sienne, encore très actuel), l'influence protestante du nord est paradoxalement plus "ouverte" et plus respectueuse.  Ca fait rêver et ne donne qu'une envie, passer les frontières pour une vie plus paisible. Naïvement je me disait plus jeune que quand on élève un enfant ça doit poser basiquement un minimum de respect. Il n'en est rien, il semblerait même que ça nous rende plus vulnérable, plus faible, potentiellement proie plus facile que juste solo aux yeux des primates dominants. Effet d'optique, ce n'est que depuis que je suis mère que je sais que je pourrais tuer pour nous protéger. Bon courage les filles, si la vie c'est la jungle "Jane" c'est un peu nous ;)

Depuis que je vis aux pays bas pour ma part ce harcèlement de rue a presque dusparu et est devenu extrêmement rare. je rentre seule la nuit et je n'ai presque jms peur ms mon quartier est central. A Paris je rentrerais a piew et ca m'est arrivé souvent de me faire alpaguer ms pas agressé. une fois ds un train je me suis faite emmerdee ms il me l'a dit, je l'avais provoqué. Et personne a rien dit autour.  c'est qu'il devait avoir raison.
la raison du plus fort? ou de celui qui n'a pas peur? et qui ne dit mots consent pour les témoins environnants? ça fait peur, ça rappelle l'affaire Kitty Genovese et l'effet spectateur quelle a soulevé (le film "38 témoins" en parle bien) , c'est effrayant, c'est surement comme cela que les allemands en 39 ont réussi à supprimer autant de monde. Mais parfois il suffit qu'un(e) seul(e) refuse à haute voix pour que les gens se réveillent...
 
frenchcancan;4601533 a dit :
klifer;4601427 a dit :
frenchcancan;4601285 a dit :
Je n'ai pas lu tous les coms désolée ça me blase et m'attriste...

Pour ma part j'ai un mini cran d'arret en porte clés, les clés serrées entre les doigts et/ou le 17 composé sur mon tel que je garde dans ma main au fond de ma poche quand je traverse à pied un endroit qui craint (je le fait même à l'étranger, il y a des habitudes qu'on a pas envie d'oublier), une barre de fer (ou un annuaire roulé) dans la voiture, un laguiole dans une cachette près de ma porte d'entrée ...et je n'aurais pas peur de me servir de tout ça bien que ce ne soit jamais arrivé. Et là tout le monde me prends pour une dingue mouhahahaha!!

Ce qui est triste c'est que c'est justement l'inverse: près de 40ans de vie célib avec un enfant, une dizaine d'années passé à Marseille (je vous passerait tous les détails, ce n'était pas un couteau planqué près de ma porte d'entrée mais une machette, sans blague) ma tranquillité est à ce prix (?!). Les agressions je les voient, je les entends j'y ai gouté sans y laisser trop de plumes. Je touche du bois et je "jauge" beaucoup les inconnus dans leurs potentialité de risques, même au fin fond de la campagne où je vis aujourd'hui des hommes arrivent à me dire avec un sourire en coin "et vous n'avez pas peur toute seule dans votre maison? " (il le faudrait ???) , j'ai même retrouvé un avion en papier dans mon jardin avec un joli message bien salace (ben oui la femme seule ça doit lui manquer hein!). C'est bien plus vivable dans la plupart des autres pays d'Europe, surtout au nord, c'est un très gros problème global d'éducation: des parents, de la société, dans ces cultures catholiques latines archaïques ou l'homme et son engin dominent (je vous conseille la visite du musée de l'inquisition de Sienne, encore très actuel), l'influence protestante du nord est paradoxalement plus "ouverte" et plus respectueuse.  Ca fait rêver et ne donne qu'une envie, passer les frontières pour une vie plus paisible. Naïvement je me disait plus jeune que quand on élève un enfant ça doit poser basiquement un minimum de respect. Il n'en est rien, il semblerait même que ça nous rende plus vulnérable, plus faible, potentiellement proie plus facile que juste solo aux yeux des primates dominants. Effet d'optique, ce n'est que depuis que je suis mère que je sais que je pourrais tuer pour nous protéger. Bon courage les filles, si la vie c'est la jungle "Jane" c'est un peu nous ;)

Depuis que je vis aux pays bas pour ma part ce harcèlement de rue a presque dusparu et est devenu extrêmement rare. je rentre seule la nuit et je n'ai presque jms peur ms mon quartier est central. A Paris je rentrerais a piew et ca m'est arrivé souvent de me faire alpaguer ms pas agressé. une fois ds un train je me suis faite emmerdee ms il me l'a dit, je l'avais provoqué. Et personne a rien dit autour.  c'est qu'il devait avoir raison.
la raison du plus fort? ou de celui qui n'a pas peur? et qui ne dit mots consent pour les témoins environnants? ça fait peur, ça rappelle l'affaire Kitty Genovese et l'effet spectateur quelle a soulevé (le film "38 témoins" en parle bien) , c'est effrayant, c'est surement comme cela que les allemands en 39 ont réussi à supprimer autant de monde. Mais parfois il suffit qu'un(e) seul(e) refuse à haute voix pour que les gens se réveillent...
Ahahahah surtout que j'ai le même nom de famille a une lettre de fin près. Est ce un signe?

Alors moi ce qui m'attriste c'est que je ne peux pas m'empêcher de me sentir coupable en fait par rapport à cet incident dans ce train.
J'étais toute jeune, de nuit, il avait l'air méga chelou mais lisais un article sur un rappeur je lui ai parlé. J'aurais pas du lui parler. Bon après il ne m'a pas fait de mal (tripotage de fesses quand je dormais, le temps que ca me réveille "c'est que ca devait te plaire sale pute sinon t'aurais réagis avant").

Je me souviens que j'étais en colère. Et que tout le monde dans le train ronflait.
Je trouve que ceux qui ne font rien sont plus responsables que l'agresseur.

A paris j'ai pris une poubelle dans la tronche une fois car j'ai refusé une clope, des réflexions, beaucoup, mais jamais de peur. Et je me suis toujours dit avant que j'étais responsables car c'est vrai très "libre",je cumulais les clichés, jeune (18/20 ans) casse cou, bavarde, je m'habillais très court ou osé, dehors à 3 heures du matin parfois à parler a n'importe qui, parfois (souvent) très très soule car à cette époque là je buvais beaucoup.

Il m'est arrivé de me faire un peu coincer dans la rue mais à ce moment là j'étais tellement soule que j'ai consenti et ça n'a pas été loin (prise de main, ou bisous lors de la rencontre d'un groupe de mec une fois mais il me semble que c'est moi qui en était l'instigatrice et que ça m'a fait beaucoup rigoler), c'est pas arrivé souvent et sur le coup j'étais pétée ça me faisait rire. Plus tard j'ai été dans des situations ou effectivement parceque j'étais soule un mec m'a amené a faire un truc que je voulais pas. Mais c'était un ami, on y revient, les agressions c'est dans la sphère privée en générale, et insidieux, les mecs voient pas l'agression.

De la part des étrangers donc on peut dire que j'ai eu de la "chance". Quels bons Seigneurs ces hommes d'avoir laissé "tranquille" une jeune femme bourrée et habillée court!
Pourtant je ne regrette pas et n'adresse pas de reproches (ni de compliments) au moi de cette époque. J'ai surement joué avec le feu mais ca n'a pas fait de moi quelqu'un de mauvais, ou avec de mauvaises valeurs, j'étais quelqu'un de gentil, de bienveillant et de serieux quand on en venait au domaine du travail, des factures, donc aucune raison de me "critiquer" pour ce que j'étais.


Cela dit aujourd'hui je n'ai pas changé, je m'habille moins bien mais c'est parceque j'ai eu des moments difficiles et j'ai du mal à faire attention a moi (rien a voir avec ces messieurs) je connais aussi mon coté grivois quand je suis soule alors je fais gaffe à pas embrasser les gars "juste pour rire" alors que eux veulent plus. Question de respect pour eux aussi. Ce n'est pas agréable de se faire frustrer.
Bref moi j'avais toujours eu une attitude "à risque" et je l'ai pas trop trop payé à part cette fois dans le train ou j'étais pour le coup "habillée normale" et "sobre". Mais je me suis sentie coupable car c'est moi qui lui avait parlé. Je me souviens que je n'avais pas peur d'ailleurs, j'étais en colère. Adrénaline!

Quelques temps après ça un gars dans la rue m'a collé ma copine et moi et nous a suivit. La il me touche les fesses et j'ai rien vu partir, je lui ai filé une grosse beigne. J'ai pas réfléchi.
Et je réalise que lorsque je me sens "agressée" comme tout le monde j'ai des réactions assez extrèmes ete pourrait aussi être "figée". Mais pour le moment je fait dans l'hystérie.

Une fois un gars m'a montré sa bite en boite "pour rire" et je lui ai tellement hurlé dessus qu'il était totalement traumatisé.

Pour finir ce commentaire décousu je remarque que depuis que je lis ce genre de choses j'ai beaucoup plus peur qu'avant. A 20 ans quand je faisais Paris en long et en large en mini jupe et toute bourrée j'avais jamais jamais peur. Maintenant j'ai peur parfois et ça me fait chier même si je suis totalement déculpabilisé et sait que ce "n'est pas ma faute". C'est un des aspect positif de toute cette information.
 
Dernière édition :
@Lulubellule Les médias l'ont repris en mode "truc et astuces" mais à la base c'était pas du tout le message, bien au contraire. L'objectif c'était seulement de montrer qu'hommes et femmes ne vivent pas dans le même monde.  C'est totalement vrai que la grande majorité des viols n'ont pas lieu dans la rue. Pourtant les femmes sont élevées avec cette idée du viol qui a lieu dans un endroit public mal éclairé et en pleine nuit alors qu'elle portait une jupe. Et surtout, on leur fait bien comprendre que c'est quasi inévitable qu'elles se fassent violer si elles se promènent seules dans la rue la nuit. Et pour couronner le tout on leur fait aussi bien comprendre que si ça leur arrive, ce sera bien de leur faute car elles n'avaient pas à se promener seule dans la rue (avec une jupe = circonstance aggravante) (en sortant de boite = non mais en fait tu le cherchais un peu).

Tous ces enseignements ont pour conséquence de limiter les libertés des femmes (on évite de sortir la nuit, de croiser des regards, on fait attention à la façon dont on s'habille, on ne parle à personne, on évite fait des détours, etc), et d'augmenter l'angoisse dans laquelle elles vivent. Alors même que comme ça a été, c'est irrationnel puisqu'on a moins de chances qu'un homme de se faire agresser.

Pourtant on n'enseigne pas aux hommes à changer leur comportement, à s'habiller autrement, etc.

En fait j'avais déjà vu un truc similaire à ce HT dans un exercice de management.

On demandait aux femmes ce qu'elles faisaient pour se protéger du viol en général, et la liste était longue.
Ensuite on demandait aux hommes et là....

On se rendait compte que les hommes ne vivaient pas du tout dans cette PEUR du viol et qu'ils n'organisaient pas tous leur comportements et ne planifiaient pas leurs sorties ou leurs trajets en fonction des possibilités d'agressions (alors qu'elles sont plus fortes que pour les femmes).

Donc le but c'était d'augmenter la prise de conscience, mais surtout pas de retourner ça en forme "d'astuce" ce qui revient à dire qu'encore une fois c'est à la femme de se protéger et pas à la culture de changer.

@Vitany Les incivilités existent pour les hommes et pour les femmes. Pourtant on ne va pas demander à un homme qui s'est fait voler son portefeuille s'il n'était pas trop voyant, on ne va pas lui demander pourquoi il emmenait sa carte bancaire dans un "endroit craignos", on ne va pas lui demander pourquoi il se baladait seul à un heure pareille et on ne va pas essayer de lui faire dire qu'il aurait pu faire quoi que ce soit qui aurait pu être interprété par le voleur comme "un appel au vol".
La différence entre les "incivilités" (enfin on parle aussi d'agressions là).

Je ne connais pas un homme qui fait attention aux vêtements qu'il va porter pour sortir en se demandant si "ça ne va pas être trop voyant" ou si ça n'envoie pas le message comme quoi c'est une invitation à l'agresser.

Évidemment qu'il faut réduire les incivilités, mais dans le cas des femmes il faudrait aussi qu'on aie un comportement un peu plus objectif et qu'on arrête de leur faire porter la responsabilité de ces agressions, au point qu'à chaque fois qu'elles mettent le pieds dehors elles soient en mode angoisse/évitement social/victime/vigilance maximale.
 
Je n'ai jamais pu vraiment me promener la nuit comme j'adorerais le faire. Je suis comme @Diamant j'adore la nuit, son silence, cette impression de liberté qu'elle donne alors que tout le monde dort, sa fraîcheur.
Et puisque je suis une femme, je ne pourrais pas profiter de ce merveilleux moment au même titre qu'un homme lambda ? ça me met dans une rage pas possible.
Et encore plus quand je vois et je fais l'expérience du harcèlement même en journée alors que nous devrions nous sentir en sécurité grâce au nombre de personnes qui sont dehors, et qu'en réalité les gens autour de nous sont de gros lâches et font l'autruche pour ne pas voir les comportements inacceptables et les dysfonctionnement évidents de notre société par rapport à certaines autres (dont les gens s'enorgueillissent comme des bons petits chauvins alors qu'elle est loin d'être un modèle).

J'ai bien l'intention d'étudier de près ce livre: Non c'est non ! Petit manuel d'autodéfense à l'usage de toutes les femmes qui en ont marre de se faire emmerder sans rien dire
Et je compte aussi prendre des cours d'autodéfense ("féministes") car même si on ne m'a encore jamais agressée, je refuse d'être une "proie" potentielle que ce soit dans la rue ou chez moi.
 
vitany;4603307 a dit :
destynova;4602383 a dit :
@Vitany Les incivilités existent pour les hommes et pour les femmes. Pourtant on ne va pas demander à un homme qui s'est fait voler son portefeuille s'il n'était pas trop voyant, on ne va pas lui demander pourquoi il emmenait sa carte bancaire dans un "endroit craignos", on ne va pas lui demander pourquoi il se baladait seul à un heure pareille et on ne va pas essayer de lui faire dire qu'il aurait pu faire quoi que ce soit qui aurait pu être interprété par le voleur comme "un appel au vol".
La différence entre les "incivilités" (enfin on parle aussi d'agressions là).

Je ne connais pas un homme qui fait attention aux vêtements qu'il va porter pour sortir en se demandant si "ça ne va pas être trop voyant" ou si ça n'envoie pas le message comme quoi c'est une invitation à l'agresser.

Évidemment qu'il faut réduire les incivilités, mais dans le cas des femmes il faudrait aussi qu'on aie un comportement un peu plus objectif et qu'on arrête de leur faire porter la responsabilité de ces agressions, au point qu'à chaque fois qu'elles mettent le pieds dehors elles soient en mode angoisse/évitement social/victime/vigilance maximale.
Alors pour le coup, je suis pas d'accord...
Je connais pas mal d'hommes qui font attention à la façon dont ils sont habillés (mais je parle plutôt des marques/richesse des vêtements et pas de la longueur en l'occurrence) et qui ne se baladent pas tard le soir avec beaucoup d'argent sur eux... Ce n'est pas la même chose, soit, mais ça trahis bien un manque de sécurité...

Et concernant ce que dit FrenchCanCan, je ne suis pas d'accord non plus que les incivilités sont en rapport davantage avec la religion catholique, car en Italie ou en Espagne, j'ai jamais vécu des situations comme à Paris... et pourtant, niveau pays catholiques, c'est le must !
Donc toi tu penses que c'est exactement pareil pour les hommes et pour les femmes? que les hommes aussi serrent les fesses quand ils croisent un groupe de femmes ivres, qu'ils appellent des copains pour savoir s'ils vont être raccompagnés ou non quand ils rentrent tard, qu'ils sont obligés de refuser des avances plusieurs fois quand ils croisent des femmes, qu'ils font bien attention à ne pas vexer ces femmes parce qu'elles pourraient l'agresser s'il refuse? Et surtout qu'en cas d'agression, il aurait tellement honte qu'il hésiterait à porter plainte. Et puis quand il trouverait le courage d'aller au commissariat on lui dirait "vous vous êtes fait racketter votre iPhone? mais vous étiez habillé comment?? et pourquoi vous utilisez votre iPhone à ce moment là? pourquoi vous n'avez pas demandé à un copain de vous raccompagner chez vous??".

Les femmes aussi doivent faire attention à ne pas être trop voyantes, et ne pas avoir de signes de richesse trop apparent.
La différence c'est qu'elles subissent un harcèlement déjà bien plus fréquent qui leur rappelle qu'elles ne sont pas en sécurité toutes les 5 minutes (surtout quand on t'insulte en te faisant volontairement peur quand tu refuses/ne dis rien).
La seconde différence c'est qu'on n'APPREND pas aux hommes à avoir peur dans la rue, on ne leur dit pas que c'est inconscient de rentrer seul de boite de nuit, de draguer quand on a bu, d'allumer plusieurs personnes, etc
La troisième différence c'est qu'on n'APPREND pas aux hommes qu'en cas d'agression, ils seront responsables. A la fois en leur disant qu'ils auraient du s'habiller autrement, en remettant constamment en doute leur comportement, mais aussi en rendant réelle cette idée en minimisant les agressions des autres femmes, en ne les prenant pas au sérieux, en pénalisant très peu les agresseurs, en rendant les procédures pénales lourdes, etc.

Je ne dis pas que les hommes ne se font pas agresser (au contraire), mais que le vécu dans la rue est différent parce qu'on présente les choses différemment aux hommes et aux femmes. Et si les hommes ont d'ailleurs plus de chances d'être impliqués dans des violences physiques dans la rue, c'est bien aux femmes à qui on dit de limiter leur libertés, en ne buvant pas trop, en ne sortant pas la nuit, en se couvrant sa peau au maximum, etc.
 
vitany;4619867 a dit :
destynova;4619468 a dit :
vitany;4603307 a dit :
Alors pour le coup, je suis pas d'accord...
Je connais pas mal d'hommes qui font attention à la façon dont ils sont habillés (mais je parle plutôt des marques/richesse des vêtements et pas de la longueur en l'occurrence) et qui ne se baladent pas tard le soir avec beaucoup d'argent sur eux... Ce n'est pas la même chose, soit, mais ça trahis bien un manque de sécurité...

Et concernant ce que dit FrenchCanCan, je ne suis pas d'accord non plus que les incivilités sont en rapport davantage avec la religion catholique, car en Italie ou en Espagne, j'ai jamais vécu des situations comme à Paris... et pourtant, niveau pays catholiques, c'est le must !
Donc toi tu penses que c'est exactement pareil pour les hommes et pour les femmes?... => relis juste mon message plus haut... :)
Oui mais dans ton message précédent tu disais que ce n était pas une question de sexe, que ça allait AUTANT pour les hommes que pour les femmes. Les témoignages de safe dans la rue montrent que les femmes sont obligées d'adopter un comportement spécifique dans la rue pour se protéger. Et le fair que les seuls tweets de mecs soient des blagues ou des moqueries montre bien qu'il y a des différences et beaucoup plus de confortpour les hommes. Les hommes doivent peut etre faire attention mais ils peuvent etre oppresseurs.

Je pense comme toi que toutes sortes d'incivilités on lieu dans la rue, mais nier qu'il y a une hierarchie basée sur le sexe, mais aussi la couleur des personnes (les femmes noires se font aborder plus violemment et on les regarde plus souvent de travers) c'est nier une partie du problème, nier que certaines personnes vont etre des victimes privilégiées et nier que les hommes blans hétéros ont un gros avantage.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes