SOS Docteure Monboule : mon mec déteste être touché après le sexe, et ça m’attriste

9 Janvier 2018
686
5 246
1 054
32
C'est peut-être aussi un signe de manque de respect total, de manque d'égards et d'absence de sentiments, non ? C'est peut-être même assez dégueulasse comme comportement, non ? Faudrait peut-être juste confronter le mec face à cette attitude odieuse, et éventuellement prendre ses clics et ses clacs, je sais pas ?
Sérieusement, ils ont inventé le mot"syndrome post coïtal " pour cautionner ça ?...
J'ai l'impression d'être dans un"Cosmo" de 2009.
 
F

Foxy*

Guest
Je suis contente de voir aborder les éventuels traumatismes sexuels, s'il est très démonstratif en temps normal et là non il y a peut être un problème. Je sais qu'avec mon trouble, je dois passer très vite à autre chose si je ne veux pas être prise de crises d'angoisse, voire de paralysie dissociative après les rapports (bon après mon cas est un peu extrême) et les hommes ont moins de facilité à parler de ces choses là. Il peut y avoir plein de choses, mais effectivement si la Madz en souffre il faut en parler parce que là c'est juste pour aucun des deux, un sexologue peut faire peur au début, elle peut également commencer par "voilà après les rapports, je ne me sens pas bien parce que j'ai l'impression que tu es très détaché, si tu veux parler je suis là en tout cas moi j'aimerais qu'on en discute parce que j'en souffre et peut-être que toi aussi " ? J'espère qu'ils vont arriver à résoudre le problème en tout cas !
 
Dernière modification par un modérateur :
1 Janvier 2015
180
2 695
2 314
@Sophie L
J’ai été cette personne qui ne pouvait rien donner après le sexe parce-que je me sentais extrêmement mal et que je devais absolument me débarrasser de ce qui venait de se passer. Pourtant je désirais et prenais du plaisir avec un partenaire que j’aimais mais l’après était un enfer à vivre. Mon premier rapport a été un viol et à l’époque nous n’étions pas aussi préventifs et ouverts sur le consentement et ce qu’était un viol en soi, de ce fait j’ai voulu en faire un non événement mais voilà ce qui s’est passé : ce non-évènement a pourri dans mon corps et dans ma tête jusqu’au moment où j’ai du aller le chercher pour composer avec. Je ne manquais de respect à personne et je n’étais pas odieuse non plus, j’étais juste en train d’ignorer un traumatisme qui me gangrenait. Merci de ne pas poser de jugements trop rapides, car à l’époque je n’aurais jamais parlé de ce que j’avais vécu.
 
9 Janvier 2018
686
5 246
1 054
32
Je suis désolée si j'ai pu blesser des Madz, notamment celles qui m'ont mentionnée.
Mais n'ignorons pas le prisme du genre lorsqu'on aborde cette question. Même si des hommes peuvent également avoir vécu un viol, j'ai pour premier réflexe d'y voir un signe de masculinité toxique ou de hookup culture si ce comportement survient chez un homme.
 
22 Juillet 2015
30
201
1 609
32
@Sophie L c'est mal connaître la diversité des sexualités et en particulier la sexualité masculine. ce phénomène est courant (à des degrés +/- forts) et comme une madz le disait plus haut il y a des signes qui montrent que ça n'a pas de lien avec les sentiments et le respect qu'un homme peut porter à sa partenaire. Il y a aussi des femmes qui ne supportent pas d'être touchées après un orgasme. Pour les quelques personnes à qui ça arrive, c'est de l'ordre du physiologique plus que du culturel
Il ne faut pas forcément chercher les causes pour solutionner ça; juste respecter ce temps pour lui dont le partenaire a besoin.
 
9 Janvier 2018
686
5 246
1 054
32
@Assault Pardon mais en quoi te places-tu expert.e en sexualité masculine ?
Et non, mon premier réflexe ne sera pas d'écouter gentiment un partenaire qui me blesse par son comportement. Mon premier réflexe sera d'écouter mes sentiments à moi, mon ressenti à moi, et prendre soin de moi. J'encourage toutes les femmes à le faire : arrêtez d'être dans le"care" à tout prix et à vouloir absolument décoder et"comprendre" les comportements de votre partenaire. S'il vous blesse et vous décontenance, dénoncez cela et ne vous laissez pas faire.
S'il ressent un malaise, pour X ou Y raison, il a une langue non ? Il n'a qu'à apprendre à verbaliser ses émotions.*
Des hommes qui prennent soin de leur partenaire, sexuellement et émotionnellement, et des femmes qui écoutent leur propre ressenti : c'est ça que le magazine Madmoizelle devrait défendre. C'est ça que Madmoizelle défendait il y a encore 2 ans.
Là, j'en vois plus trop la couleur.

* Par cette phrase, j'exprime le fait que beaucoup d'hommes n'ont pas été éduqués, ou socialement encouragés, à verbaliser leurs émotions. C'est dommageable pour eux, mais aussi pour leurs partenaires qui en font les frais.
Et ça me met en rogne que l'on demande, une fois de plus, aux femmes de désamorcer la situation.
Je ne pensais aucunement aux personnes ayant des troubles anxio-dépressifs.
 
Dernière édition :
10 Juillet 2019
969
20 439
1 054
S'il ressent un malaise, pour X ou Y raison, il a une langue non ? Il n'a qu'à apprendre à verbaliser ses émotions.
Des hommes qui prennent soin de leur partenaire, sexuellement et émotionnellement, et des femmes qui écoutent leur propre ressenti

Ce n'est pas aussi facile de verbaliser ses émotions pour certaines personnes et je trouve tes propos très durs.

De même que je trouve ta conclusion un peu sexiste mais ce n'est que mon avis. Je ne vois pas pourquoi les hommes devraient prendre soin uniquement de leur partenaires femmes, et les femmes ne prendre soin que d'elles-mêmes. La sexualité entre deux personnes adultes et consentantes est quelque chose de partagée. Je ne vois aucune raison à cette injonction, car c'en est une.

Si c'est le genre de chose que madmoizelle disait il y a quelques années, je suis contente que de savoir que la ligne éditoriale aurait pu évoluer.
 

Camility Jane

pragmatique jusqu'à l'absurde
24 Septembre 2019
470
4 754
304
S'il ressent un malaise, pour X ou Y raison, il a une langue non ? Il n'a qu'à apprendre à verbaliser ses émotions.
NON.
L'article dit: il est peut-être dépressif. Il est peut-être anxieux. Il a peut-être un traumatisme.
Dans aucun de ces cas ce n'est simple de verbaliser, surtout qu'on ne sait pas toujours d'où vient ou quel est le problème.
Et pour "apprendre à verbaliser", les gens vont chez un psy quand ils le sentent, pas parce que leur partenaire (ou xxx) leur demande.

Cette phrase ça s'appelle "tirer sur l'ambulance". (En l'occurrence sur les anxio-dépressifs).
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes