Justine_

Équipe madmoiZelle
Lelaina;3051673 a dit :
Dans le genre "bonjour, j'avais rien compris" : je croyais que le "girl power", c'était genre Buffy, qu'on peut très bien botter les fesses des vampires, être drôle et intelligente en étant une femme et sans avoir forcément besoin de l'appui des hommes (sans les laisser totalement de côté non plus). Je n'avais jamais vu ça comme "une mise en valeur sexualisée du corps des filles".
Je situerai plutôt Buffy du côté de l'empowerment, du moins pour l'héroïne en elle-même (pas du girl power : elle ne cherche pas à séduire, ou à user de son genre pour parvenir à ses objectifs - comme tu le dis)

Shield;3051707 a dit :
Tiens, cette prof enseigne à l'institut du monde anglophone où je fais mon master ! (oui pardon, ça n'a pas grand intérêt mais :cretin:)
\o/ (crâneuse)(je suis un tout petit peu fan de ses analyses).

Gilmorified;3051915 a dit :
Il y a pas déjà eu un article sur twilight il y a ~un an de ca? (ou est ce que c'est le même?) Enfin bon dans tous les cas, et même si je rêve, il est temps de passer a autre chose et de laisser cette immondice mormone pourrir dans l'oubli~

The Hunger Games viens de sortir, pourquoi ne pas faire un article dessus? (Enfin si c'est pour dire que c'est une copie de Battle Royal passez votre chemin. Je n'en avait quasi jamais entendu parlé avant de le voir hier mais je comparerai ca plutot aux jeux du cirque et à la mythologie greco-romaine...) Bref. Là il y a du ""Girl power"" (si encore cet expression a un sens) et c'est dans la directe lignée des romans pour ados retransmis sur grand écran..

Ou tiens, sur le féminisme bafoué de Game of thrones :d
Pour l'article d'il y a un an, je dois dire que je ne sais pas vraiment, ou alors que je l'ai loupé :)
Ici, ce n'est pas vraiment un article "sur" Twilight, mais plutôt un article à propos d'une analyse sociologique faite sur Twilight. Mais si je croise sur ma route des travaux de recherche sur GoT, j'vous en fais un papier :)

Oubienalors;3052492 a dit :
Je vais peut-être envisager de demander @Justine_ en mariage
(et comme ça nous pourrons faire du seske de manière pure ouh ouiiii)
QUOTE]

HEY mais c'est ma première demande en mariage, j'en suis émue, hahaha :)
Merci bien, je veux bien épousailler tout le monde !

Margaret Hale;3053057 a dit :
Rien à voir avec le sujet mais le texte de l'article comprend quelques petites fautes qui peuvent gêner la lecture (si c'est possible de les corriger) :

"L?indépendance des héroïnes féminines, que ce soit par leur éducation et par une éventuelle vie professionnelle) n?est jamais mise en avant"

Pourquoi une parenthèse?

"En réalité, ce mantra n?est qu?un leurre : le « girl power » nous fait enferme dans le jeu exact de la domination masculine et « dépolitise les enjeux cruciaux pour les femmes et les filles, notamment ceux liés au contrôle du corps et à la violence masculine »? "

Je ne comprends pas la phrase.



Je retourne me cacher, je suis très fatiguée, c'est peut être moi qui ai des problèmes de compréhension ce soir.
Merci, je vais corriger !
Pour la phrase, elle signifiait simplement que le girl power nous faisait en réalité jouer le jeu de la domination masculine = on utilise notre corps et notre genre "féminin" pour atteindre nos objectifs (en se sexualisant, donc) en pensant s'émanciper, alors qu'en fait, on se soumet au système... Je ne sais pas trop si je suis plus claire, remarquez :)

Khamsin;3054285 a dit :
Je réagirai par rapport à ça:
Je pense qu'il ne faut pas exagérer non plus. Avec mon copain on pratique l'abstinence, l'ivg ne passera pas par moi (je dis pas que je suis "anti"-ivg, loin de là vu que c'est un droit important pour les femmes, mais que personnellement je ne souhaite pas y avoir recours, nuance). Et il y a quelques années, omondieu, j'ai lu et adoré Twilight. Il y a t'il un lien entre les deux ? Je ne pense pas.

Faire des choix important comme ne pas sekser avant le mariage ou refuser d'avoir recours à l'avortement ne sont pas des décisions prises à la légère ou pour faire "comme Bella dans Twilight", ça relève plus de la foi et de la façon de penser de chacun..

Puis pour revenir aux livres, si Bella et Edward n'ont pas de relations sexuelles avant le mariage, c'est qu'il ne veut pas le faire avant qu'elle soit transformée de peur de la blesser (voir la tuer). Puis lui veut qu'elle avorte car c'est dangereux pour elle, elle ne veut pas car c'est son unique grossesse, sa seule chance d'avoir un enfant de celui qu'elle aime. Mais à aucun moment il n'est question d'un quelconque rapport à la religion.
Pour résumer je trouve que toutes ces analyses sont un peu tirées par les cheveux; toutes les gamines qui ont lu Twilight ne sont pas pour autant devenues des pucelles pro-life :cretin: Ou alors je suis trop naïve :shifty:
En fait, je n'ai jamais dit qu'il y avait un lien entre avoir vu Twilight et pratiquer l'abstinence, ni qu'un spectateur pouvait se dire ensuite consciemment "je vais faire comme Bella", et je n'ai pas non plus parlé de religion...

Le truc, c'est que les films (comme les livres ou comme tout autre support médiatique) transmettent des idées, volontairement ou moins volontairement, et que ces idées, si elles sont reprises par une majorité de support médiatiques, vont parfaitement pouvoir s'insinuer dans nos têtes - sans même que l'on s'en rende vraiment compte, puisqu'ils font partie de tout un processus de socialisation.
Nous sommes beaucoup plus influencables que tu ne sembles le penser, et nos choix sont souvent guidés par un contexte, plus que par une volonté personnelle.
 
je suis d'accord sur toute la deuxième partie de l'article, et d'ailleurs même pour la première, enfin du moins pour dire que twilight n'est pas spécialement féministe, mais je trouve que les arguments utilisés plutôt mal choisis ... par exemple :
Vous voyez le problème : tout ce système de comportements et de valeurs (où les garçons commandent, où les filles se déchirent pour obtenir l?attention des garçons, où les filles sont « protégées » par leurs compagnons)
justement, les garçons ne commandent pas ! Edward a réussi à obtenir le mariage après de lonngues, lonnnnngues négociations, et puis Bella garde le bébé, contre l'avis d'Edward ! et puis c'est sans compter le tome 2, où Bella passe quelques centaines de pages à prendre des risques, alors qu'Edward lui a fait promettre/jurer/jesaisplus le contraire ...
ensuite les filles ne se déchirent pas, certaines sont jalouses de ne pas avoir "obtenu" Edward (genre Rosalie, Jessica dans une moindre mesure), mais bon ça reste quand même anecdotique. au contraire là ou deux personnes se déchirent bien comme il faut, c'est plutôt Edward et Jacob pour Bella !

B. L. T.;3051773 a dit :
après tout, dans les livres (pas vu les films), c'est Edward et son torse marmoréen finement musclé à paillettes qui sont présentés comme des objets de désirs.
c'est clair que vu de l'extérieur, c'est plus Robert Pattinson ( :winky: ) qui fait envie que l'autre monoexpressive là, mais dans le livre, même si dans le 4 c'est Bella qui veut coucher avec Edward, les 3 premiers tomes c'est surtout Edward qui a envie de bouffer Bella, et par extension la désire, elle !
 
Cocomilie.;3051971 a dit :
Encore j'étais énervée par la chanson de Colonel Reyel parce que je trouvais qu'elle faisait vraiment l'éloge de l'avortement, encore là..
Tu voulais dire le blâme non ?

La plupart des madz ont déjà écrit ce que je pensais ... Mais je crois qu'il est parfois difficile, avec cette saga, de faire la part entre fiction/réalité, messages sous-jacents, tout ça quoi. En tous cas à 14 ans j'ai adoré cette série pour son côté romantique, mais aujourd'hui je la trouve vraiment trop niaise et parfois douteuse.
 
Khamsin;3054285 a dit :
Puis pour revenir aux livres, si Bella et Edward n'ont pas de relations sexuelles avant le mariage, c'est qu'il ne veut pas le faire avant qu'elle soit transformée de peur de la blesser (voir la tuer). Puis lui veut qu'elle avorte car c'est dangereux pour elle, elle ne veut pas car c'est son unique grossesse, sa seule chance d'avoir un enfant de celui qu'elle aime. Mais à aucun moment il n'est question d'un quelconque rapport à la religion.
Pour résumer je trouve que toutes ces analyses sont un peu tirées par les cheveux; toutes les gamines qui ont lu Twilight ne sont pas pour autant devenues des pucelles pro-life :cretin: Ou alors je suis trop naïve :shifty:
Je suis assez d'accord avec ce que tu dis là... Mais en fait, ce qui me gêne dans Twilight n'est pas vraiment la façon dont la sexualité est traitée, mais plus l'absorption quasi-totale de la personnalité de Bella au fur et à mesure que sa relation avec Edward avance. Alors oui, on pourra dire que le livre est écrit pour que beaucoup de filles s'y retrouvent : du coup, l'auteure esquisse quelques traits de personnalité dans lesquels chacune peut se retrouver (une sorte d'effet Barnum, quoi). Mais seul son amour pour Edward donne un sens à sa vie, sa dépendance à lui est totale, et c'est ce qui me chiffonne dans cette histoire.

D'ailleurs, je me souviens avoir adoré le premier tome quand je l'ai lu (le deuxième m'avait ennuyée, et je n'ai pas terminé les deux autres), mais jamais cette histoire ne m'a touchée, et c'est là que je ne partage pas le point de vue de Justine. Certes, le bouquin décrit l'adolescence dans ses étapes, ses passages parfois difficiles, mais je ne lui ai trouvé aucune humanité, aucune force dans la psychologie des personnages, à la différence d'autres livres sur l'adolescence qui décrivent vraiment le côté sentimental (au sens non péjoratif du terme) de la période. Là, je vois de l'amour, mais de l'amour beaucoup trop parfait pour que je puisse m'y identifier. Le livre en lui-même me semble être un tableau de sentiments sur papier glacé, tellement idéalisés qu'ils en deviennent irréels et carrément effrayants. Après, ce n'est que mon ressenti, mais je pense que le manque d'humanité de son histoire fait de Twilight un divertissement très efficace, loin d'être réellement bouleversant, et représentatif du foisonnement émotionnel de l'adolescence.
 
Vous pourrez dire tout ce que vous voulez sur Twilight pour faire passer la pilule, mais tant qu'il y aura dedans des vampires sans sexe, qui brillent, avec une fille passive comme l'héroïne, ce sera no way pour moi.
Après, si ça peut éviter aux ados de coucher à droite et à gauche en faisant n'importe quoi de leur corps, c'est pas tout à fait mauvais...
Mais qu'elles/ils ne se leurrent pas: c'est un conte de fées (lol) avec un message religieux bien présent. Il faut savoir décrypter ce qu'on lit !
 
SallyVonHolle;3054489 a dit :
C'est plus ou moins une technique littéraire pour que le lectorat le plus large s'identifie justement à ce personnage sympathique mais insipide. On projette ce qu'on veut sur cette surface lisse. C'est d'ailleurs pour ça que ça marche autant !
Moi ça me fait penser à "Invasion of Body Snatchers" hahahaha, du coup c'est un peu flippant quand même !
Tout à fait ! Mais
1. personnellement je trouve que ça a été fait d'une manière un poil plus subtile que dans Twilight (ce sont certes des personnages masculins, mais pour rester dans le fantastique je trouve que Neil Gaiman par ex réussit plutôt bien ce genre de protagoniste page blanche)
2. On peut faire un personnage neutre du point de vue de la personnalité mais qui a un minimum d'agency sur sa propre vie. Ce type de personnage est même un protagoniste assez typique de récit d'initiation, dans le quel tu es conduit à prendre en main ton destiiiiiinnn. Je n'ai pas spécialement trouvé que c'était le cas de Bella

Faadele;3055228 a dit :
c'est clair que vu de l'extérieur, c'est plus Robert Pattinson ( :winky: ) qui fait envie que l'autre monoexpressive là, mais dans le livre, même si dans le 4 c'est Bella qui veut coucher avec Edward, les 3 premiers tomes c'est surtout Edward qui a envie de bouffer Bella, et par extension la désire, elle !
Certes, il la désire, il veut la bouffer. Mais vu qu'on voit le bouquin par le regard de Bella, c'est son désir à elle qui est le plus développé, je trouve. De plus, je faisais cette remarque en rapport avec une phrase parlant de mise en avant du corps sexué des filles : je n'ai pas le souvenir d'avoir réellement vu le corps de Bella évoquer de façon sexué (en gros, elle est désirée mais on n'a pas une description précise de ses boobs) (ce qui aurait été bizarre vu que c'est elle la narratrice ^^)


(désolée si mes réponses sont un peu sèches, je suis crevée et je voulais juste répondre avant de filer direct au lit !)
 
Ann_;3056451 a dit :
Je suis assez d'accord avec ce que tu dis là... Mais en fait, ce qui me gêne dans Twilight n'est pas vraiment la façon dont la sexualité est traitée, mais plus l'absorption quasi-totale de la personnalité de Bella au fur et à mesure que sa relation avec Edward avance. Alors oui, on pourra dire que le livre est écrit pour que beaucoup de filles s'y retrouvent : du coup, l'auteure esquisse quelques traits de personnalité dans lesquels chacune peut se retrouver (une sorte d'effet Barnum, quoi). Mais seul son amour pour Edward donne un sens à sa vie, sa dépendance à lui est totale, et c'est ce qui me chiffonne dans cette histoire.

.
J'avais adoré les livres la première fois que je les avait lu (il y a 6 ou 7 ans) mais après avoir vu les films et avec le recul, c'est exactement ce qui me chiffonne. Bella ne vit que pour lui et à travers son amour ce qui m'énerve profondément.
 
B. L. T.;3057092 a dit :
Tout à fait ! Mais
1. personnellement je trouve que ça a été fait d'une manière un poil plus subtile que dans Twilight (ce sont certes des personnages masculins, mais pour rester dans le fantastique je trouve que Neil Gaiman par ex réussit plutôt bien ce genre de protagoniste page blanche)
2. On peut faire un personnage neutre du point de vue de la personnalité mais qui a un minimum d'agency sur sa propre vie. Ce type de personnage est même un protagoniste assez typique de récit d'initiation, dans le quel tu es conduit à prendre en main ton destiiiiiinnn. Je n'ai pas spécialement trouvé que c'était le cas de Bella

Je sais pas si on parlait de la même chose. Tu parles aussi du film de Don Spiegel de 1956, comme moi ?! :d
Moi je faisais le parallèle entre les lecteurs et l'histoire des extra-terrestres qui sont au départ juste un corps informe se transformant au contact de leurs victimes pour prendre leur place. C'était plutôt une joke de geek :) (lecteurs = méchants extra-terrestres haha ! Mon Dieu que j'ai du mal ce matin)
 
Ellender;3057075 a dit :
Vous pourrez dire tout ce que vous voulez sur Twilight pour faire passer la pilule, mais tant qu'il y aura dedans des vampires sans sexe, qui brillent, avec une fille passive comme l'héroïne, ce sera no way pour moi.
Après, si ça peut éviter aux ados de coucher à droite et à gauche en faisant n'importe quoi de leur corps, c'est pas tout à fait mauvais...
Mais qu'elles/ils ne se leurrent pas: c'est un conte de fées (lol) avec un message religieux bien présent. Il faut savoir décrypter ce qu'on lit !

Bah personnellement j'ai du mal avec le message " ne faites pas de sexe , c'est mal , sale , vous se sentirez monstrueux après". Parce qu'il n'y a rien de plus faux , le sexe tant qu'il est entre deux adultes (ados d'un certain age) consentants et respectueux, y'a rien de sale.

Qu'est ce que ça peut faire que les ados couchent à droite et à gauche ? Tant qu'ils se protègent ...
 
  • Big up !
Reactions : Etp
SallyVonHolle;3057355 a dit :
Je sais pas si on parlait de la même chose. Tu parles aussi du film de Don Spiegel de 1956, comme moi ?! :d
Moi je faisais le parallèle entre les lecteurs et l'histoire des extra-terrestres qui sont au départ juste un corps informe se transformant au contact de leurs victimes pour prendre leur place. C'était plutôt une joke de geek :) (lecteurs = méchants extra-terrestres haha ! Mon Dieu que j'ai du mal ce matin)
Hahah on devait pas parler de la même chose ! Désolée, ça m'apprendra à l'ouvrir quand je tombe de sommeil ^^
 
A chaque fois que j'entends parler de twilight, j'ai cette image la en tête :


Bref, j'ai lu les livres, mais pas vu les films et je pense qu'il vaut mieux. J'ai vraiment été déçue de la fin, car même si je ne cautionnait pas tout ce qui arrivait dans les 3 livres, ça avait un sens et ça restait plausible. Mais la la fin, ça fait vraiment bisounours, j'ai l'impression qu'elle a oublié qu'elle parlait de vampires.
Et en ce qui concerne le girl power, le fait qu'elle ne puisse vivre sans lui m'a un peu choqué, il aurait fallu un peu plus de temps pour que ce soit vraiment le cas.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes