Je suis contente qu'on parle du mal-être des étudiants, ça change par rapport à tous ceux qui nous désignent comme les "principaux vecteurs de contagion"!

C'est pourtant facile de constater que les étudiants font partie des catégories les plus affectée par la pandémie.

Sans blague, j'ai beau être très introvertie et solitaire de nature, je n'aurais jamais imaginé qu'un jour j'aurais vécu une année complète sans AUCUN contact physique ( même pas une bise, un serrage de main, une accolade)!
En en an, je peux compter les personnes avec qui j'ai parlé en face-à-face sur les doigts d'une main!:sad: (bon il faut dire que je suis restée bloquée chez mes parents qui ne m'apprécient pas, dans un petit village de haute-montagne, sans permis. En plus je suis obligée de continuer à payer ma chambre étudiante à l'étranger). Après un an de confinement, force est de constater que j'ai beaucoup de choses sur le coeur, mais plus AUCUN ami.

D'ailleurs, je suis dégoûtée de voir certains partir en vacances se dorer le postérieur au soleil alors que je ne peux toujours pas rentrer chez moi ( en Ecosse, il faut payer une quarantaine de 2 semaines dans un hôtel de quarantaine, le coût représente plus de 2000 euros, donc seul les riches peuvent entrer sur le territoire).

Je suis loin d'être la seule et je trouve ça absolument désolant. L'isolement social a d'énormes conséquences sur la santé mentale ET physique (il est prouvé que cela augmente très fortement les risques cardiovasculaires, de diabète, etc...) De plus, nous sommes privés d'acquérir l'expérience de vie et l'expérience professionnelle que demande la vie d'adulte, et les employeurs, eux n'ont pas changé leurs critères d'embauche!

Pour beaucoup d'entre nous, la vie s'est réduite à un écran, en dehors duquel elle n'existe plus.

Et le pire, c'est tous les commentaires méprisants que j'entends au sujet des étudiants:

- ma soeur: "tu as trouvé la bonne planque, toujours chez papa-maman sans rien faire" (comme si j'avais le choix! )

-Mon père: " heureusement que c'était pas les jeunes d'aujourd'hui dans les tranchées (ben tiens, lui, il a grandi dans les années 70!)

La société est en train de se tirer une balle dans le pied en méprisant la santé des jeunes adultes et en favorisant le bien-être des actifs. Nos ressources et notre énergie pourraient être très utiles à la société, mais cette énergie est en train de fondre comme neige au soleil, et je pense que nous le paierons dans quelques années.

Je prends très au sérieux la dangerosité du coronavirus, et je respecte scrupuleusement les gestes barrières, mais j'ai une colère énorme contre cette société qui nous coupe les ailes.
 
Dernière édition :
@Margot Et Sa Bulle Concrètement, quelles mesures pourraient être mises en place pour que les étudiants puissent mettre leurs ressources et leur énergie au service de la société?
Déjà mettre en place des dispositifs ( par exemple une aide financière pour la fameuse quarantaine à 2000 euros) pour que les étudiants bloqués à l'étranger puissent au moins récupérer leurs affaires et éviter de continuer à payer un loyer pour rien (bon cela dit ça ne concerne pas forcément la France).

De façon générale, le système universitaire français s'est très mal adapté à la pandémie et à l'enseignement en distanciel (ce n'est pas un hasard si plus de 94% des jeunes interrogés ont déclaré avoir plus ou moins décroché...)

Je sais que des mesures (très tardives) ont déjà été prises, comme avec les chèques psy ( qui sont un casse-tête administratif, au passage) ou les repas à 1 euro ( on fait comment quand on ne vis pas près d'un point de restauration?) , mais elle sont clairement insuffisantes par rapport aux besoins. Un remboursement des consultations chez le psychologue pour la population générale serait intéressant.

Peut-être aussi qu'élargir l'accès aux bourses (les droits aux aide du CROUS sont beaucoup trop limités et ils en laissent beaucoup sur le carreau) et aux aides financières en général serait aussi utile. (je me réfère à la garantie jeune universelle évoquée dans l'article).

Un système d'accompagnement d'entrée dans le monde du travail serait aussi le bienvenu, vu les difficultés de l'insertion en ce moment.
 
@Margot Et Sa Bulle

Comme je compatis... Je sais que ce n'est pas grand-chose, mais je t'envoie plein de compassion et un gros câlin virtuel !

C'est vrai qu'on accuse les étudiants de tous les maux. En attendant ça fait un an qu'ils sont confinés et pourtant l'épidémie continue à progresser. Comme quoi...

Effectivement, ça serait sympa que la société arrête avec la condescendance et le mépris vis-à-vis de ceux qui souffrent de la situation. Ça me scandalise de voir qu'on nous impose des mesures telles que des confinements sans même aborder la question des impacts sur la santé mentale des gens. Mine de rien, être privé.e.s de liberté et de contacts sociaux, c'est loin d'être anodin. Le manque d'empathie criant de certaines personnes fait également gerber. La dépression c'est une maladie, pas un putain de caprice d'enfant gâté !!!
 
C'est vrai que ce n'est pas évident de jongler entre protéger la population du virus et éviter rop de dommages économiques et sociaux... J'ai aussi l'impression qu'il y a beaucoup de cas différents et d'inégalités en terme de souffrance liée aux restrictions...

Quand je vois ma soeur qui est déjà inserée dans le milieu du travail depuis longtemps, elle même me dit que rien n'a changé pour elle et qu' elle continue sa vie à peu près comme avant, alors que moi, qui commencais à peine ma carrière professionnelle, j'ai la sale impression d'avoir été complètement coupée dans mon élan et que tout s'est écroulé à tous les niveaux...

Et je me dis que c'est sans doute mille fois pire pour les jeunes qui n'ont même plus de quoi se nourrir, ou pour ceux qui ont gardé des séquelles invalidantes du virus ( le covid long fait des ravages même chez les jeunes)...

En tout cas, c'est important de prendre en compte les dégâts liés à la précarité et à l'isolement, c'est vrai que c'est très loin d'être anodin..
 
Plein d'amour pour les jeunes, les étudiants, les chômeurs, les gens en télétravail au bout du roul, les vieux... honnêtement on et tous en train de morfler avec ce covid à la con. C'est si curieux de vivre un truc collectif et pourtant de se sentir aussi isolées.

<3
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes