Bonjour,

Merci d’avoir écrit cette article pour nous rendre attentive à cette histoire.
Par contre je trouve que l’article n’est pas assez clair. Quand j’ai fini de le lire je n’avais toujours pas compris si cela était vrai ou pas.
Pourquoi ne pas citer directement l’article de check News ? Le sujet est super important...

Le sujet est d’autant plus important car j’en pense qu’il y a pas mal de jeunes filles qui sortent qui lisent ce magasine. J’en fais partie !

Bref, merci tout de même d’avoir partagé l’information.
Bonjour ! Merci pour ton commentaire, si tu n’as pas saisi c’est que d’autres non plus. Je vais rajouter une explication plus clair à la suite de la citation du médecin.

Ce qu’avance la jeune femme dans son témoignage serait faux puisque selon le médecin (voir citation en fin d’article) le GHB ne peut pas causer les effets décrits via une application cutanée.

De plus à sa connaissance le GHB n’existe pas sous cette forme de crème.

Je vais modifier ASAP, merci :)
 
C'est vrai que dans certaines affaires d'empoisonnement à l'époque de la monarchie, le poison était parfois sur les vêtements de la victime et agissait lorsqu'il entrait en contact avec la peau de celle-ci.
Mais je n'avais jamais entendu d'histoire pareille et si c'est avéré, c'est super inquiétant.
 
Moi ce qui m'interpelle ce serait plutôt : quel intérêt il y a à inventer une histoire pareille et la faire tourner sur Facebook ?
La victime n'avait rien à gagner en mentant donc c'est bizarre.
Et ça semble un peu tiré par les cheveux cette histoire ! Comment est elle sûre qu'il y ait eut de la drogue en forme de crème ?il n'y a pas eu d'analyse du verre après coup que je sache... Elle cite d'autres cas, non sourcés...
Ça sonne tellement faux mais pourquoi faire ça?!
 
Je profite de cet article pour souligner que le GHB fait peur, surtout avec son surnom de "drogue du violeur", et tous les articles inquiétants affirmant que son usage est devenu monnaie courante mais a priori, ce n'est pas si courant que ça.
Je m'étais renseignée sur le sujet il y a quelques années car mon verre avait été "empoisonné" en même temps que celui d'une amie à une soirée chez quelqu'un (il ne nous est rien d'arrivé de grave à part qu'on était extrêmement ivre et qu'on a totalement perdu contrôle). En reconstruisant la soirée, c'était probablement le coloc de l'amie qui nous avait invitée qui avait fait ça, et probablement pour s'amuser de voir l'effet sur nous ou "pour nous détendre".
Mais en fait, même si on avait complètement paniqué le lendemain en reprenant nos esprits tant les effets nous avaient paru impressionnants et qu'on pensait vraiment avoir été droguées, en fait, il s'agissait probablement uniquement d'un empoisonnement à l'alcool et en me renseignement auprès des structures spécialisées (j'étais en Angleterre), j'avais appris que la très large majorité des empoisonnements volontaires en soirée sont des empoisonnements à l'alcool.
En gros, c'est très simple : quand de l'alcool est mélangé à des boissons sucrés, ce n'est pas toujours évident de réaliser la quantité qu'on ingère. C'est d'autant plus compliqué quand on a déjà bu quelques verres. Ainsi, l'empoisonneur peut tout simplement nous verser une triple dose d'alcool au lieu d'une simple sans qu'on le réalise puisqu'on sait qu'on est supposé avoir de l'alcool dans notre verre et qu'on est plus aussi attentive à nos sensations. On ne fait donc pas attention à la trop forte quantité et on se retrouve ivre morte sans s'en rendre compte (on peut même croire qu'on boit un verre sans alcool dans certains cas, car en ayant un peu bu, les sensations se brouillent). Et en plus, ce genre d'empoisonnement est tout aussi invisible que du GHB car comment distinguer le gramme d'alcool dans ton sang que tu as ingéré volontairement de celui que tu as ingéré à ton insu? Les effets de l'alcool sont les mêmes aussi : perte de conscience, trous de mémoire...
Aussi, les structures spécialisées m'avaient expliqué que dans de nombreux cas, les empoisonneurs ne font pas ça pour nous violer malgré la terreur qu'on répand sur le sujet, mais ils font ça pour se distraire, parce qu'ils trouvent ça rigolo de voir les gens perdre le contrôle ou parce qu'ils ne mesurent pas complètement les méfaits de l'alcool et pensent que ça va mettre de l'ambiance.

Bref, je fais ce petit point parce que chaque fois que je vois un article lié à des réactions paniquées sur "la drogue du violeur", je me dis qu'on se focalise toujours des trucs ultra sophistiqués et pervers pour avoir peur alors qu'en fait, les situations sont souvent plus "rustiques" qu'on l'imagine.
Même si un mec a une intention criminelle de violeur, je pense quand même que c'est beaucoup plus simple pour lui de mettre une double dose de whiskey dans notre coca qu'une drogue ultra perfectionnée. Et on est donc beaucoup moins exposées à des situations complètement folles et imprévisibles qu'on nous le fait parfois croire dans les articles sur la drogue du violeur.
Je pense que ce post Facebook surfe sur le sensationnalisme lié à cette notion de drogue du violeur alors qu'en fait, pas besoin de faire si compliqué pour éprouver les effets de cette drogue.

Et attention, je n'écris pas ça pour entrainer une psychose! Au contraire, je pense qu'on peut mettre en place des systèmes de protection plus facilement si on sait que le problème peut tout simplement provenir de l'alcool...
 
Dernière édition :
Dans le message facebook il est écrit "une fille par jour arrive à l'hôpital de Vannes à cause de ce nouveau fléau". Si cela arrive à vannes, cela arrive dans les grandes villes aussi, pas de raison. Je travaille aux urgences dans un grand CHU et je n'ai absolument pas entendu parler de ça.

De plus, le GHB a un effet amnésiant à haute dose seulement. A petite ou moyenne dose, il est d'ailleurs utilisé comme drogue récréative. Si jamais une crème au GHB pouvait être inventée, aucune chance que les doses qui passent dans le sang soient suffisantes pour obtenir l'effet décrit, surtout vu les faibles surfaces (mains) décrites dans l'article.

Donc ça me paraît être une légende urbaine. Le message FB a beau être écrit à la première personne, on ne sait pas qui est derrière ce compte. En plus, le nombre de personnes qui te racontent des histoires incroyables et qui finissent par te dire "bon d'accord c'était pas moi mais un ami d'ami de la cousine du boulanger mais je te jure c'est vraiment arrivé !!".

EDIT : admettons que l'histoire soit vraie, elle a pu tout simplement être droguée à un autre moment ou par un autre biais. C'est difficile de retracer précisément des évènements à postériori.
 
Dernière édition :
Dans le message facebook il est écrit "une fille par jour arrive à l'hôpital de Vannes à cause de ce nouveau fléau". Si cela arrive à vannes, cela arrive dans les grandes villes aussi, pas de raison. Je travaille aux urgences dans un grand CHU et je n'ai absolument pas entendu parler de ça.
Dans l'article de Libération, il est précisé à ce sujet :
"Mais d’après le CHU, contacté par CheckNews, «il s’agit d’un simple malentendu lors d’une consultation. La jeune femme a reconnu le malentendu sur le nombre de personnes prises en charge à Vannes pour ce motif lors d’un échange téléphonique avec un médecin urgentiste». Depuis la publication du message, le passage concernant l’arrivée d’une victime par jour à l’hôpital de Vannes a d’ailleurs disparu."

Moi ce qui m'interpelle ce serait plutôt : quel intérêt il y a à inventer une histoire pareille et la faire tourner sur Facebook ?
La victime n'avait rien à gagner en mentant donc c'est bizarre.
Et ça semble un peu tiré par les cheveux cette histoire ! Comment est elle sûre qu'il y ait eut de la drogue en forme de crème ?il n'y a pas eu d'analyse du verre après coup que je sache... Elle cite d'autres cas, non sourcés...
Ça sonne tellement faux mais pourquoi faire ça?!
Je me dis qu'il y a une part de vérité : elle a été droguée pendant cette soirée ; et une part de faux, pas forcément de mensonge, mais qu'elle a mal interprété quelque chose en parlant de crème :dunno:

ou bien comme dit @Kristeva , une part de "ça m'est arrivé à moi... bon, en fait à une copine... enfin, à la copine de la cousine d'une copine" et c'est comme ça qu'on se retrouve, en 2019, avec mon cousin qui me dit qu'un de ses potes a failli se faire piquer par une seringue dans un cinéma, et qu'apparemment c'est fréquent que ça arrive :facepalm:
 
Dans l'article de Libération, il est précisé à ce sujet :
"Mais d’après le CHU, contacté par CheckNews, «il s’agit d’un simple malentendu lors d’une consultation. La jeune femme a reconnu le malentendu sur le nombre de personnes prises en charge à Vannes pour ce motif lors d’un échange téléphonique avec un médecin urgentiste». Depuis la publication du message, le passage concernant l’arrivée d’une victime par jour à l’hôpital de Vannes a d’ailleurs disparu."



Je me dis qu'il y a une part de vérité : elle a été droguée pendant cette soirée ; et une part de faux, pas forcément de mensonge, mais qu'elle a mal interprété quelque chose en parlant de crème :dunno:

ou bien comme dit @Kristeva , une part de "ça m'est arrivé à moi... bon, en fait à une copine... enfin, à la copine de la cousine d'une copine" et c'est comme ça qu'on se retrouve, en 2019, avec mon cousin qui me dit qu'un de ses potes a failli se faire piquer par une seringue dans un cinéma, et qu'apparemment c'est fréquent que ça arrive :facepalm:
Laisse moi deviner, ils ont analysé la seringue et elle était contaminée au VIH !
En tout cas, c'était la version des cours de récré des années 80.

Sinon, en ce qui concerne le témoignage, c'est dommage que la personne se soit sentie obligée de rajouter du sensationnalisme, parce que du coup, ça finit par desservir et faire douter les gens.
Toujours se concentrer sur les faits...
 
C'est vrai que ce genre de légendes urbaines a toujours existé (petite j'avais personnellement peur du gang du "sourire de l'ange", des lames de rasoir dans les pommes, des seringues dans les sièges de cinéma :facepalm:) et qu'il y a toujours eu des gens pour les propager (est-ce qu'ils y croient réellement, aiment piéger les crédules, veulent empêcher les gens de s'amuser dans l'insouciance ?). Quoi qu'il en soit bénis soient les articles de fact checking pour mettre de l'ordre dans tout ça et éviter la psychose.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes