Veille permanente psychologie sociale, sociologie, anthropologie

@Cépamoi j'ai trouvé une version en ligne d'Introduction à la psychologie sociale de Moscovicie, le temps de l'avoir en solide (librairie spécialisée j'imagine, y'a rien par ici :sad:)
Et du coup j'ai vu que ça datait des années 70, je me demande donc pourquoi tu conseilles celui là en particulier, est-ce que tu le trouves plus clair, mieux organisé ? Est-ce qu'il est conseillé à la fac ?
Et de ton point de vue, est-ce que certaines choses écrites dedans te paraissent datées, ou à corriger, ou à compléter ?
 
  • Big up !
Reactions : Cépamoi
Tout petits caractères mieux valoir que caractères numériques :crying:
Mes yeux saignent.

Bon ça m'apprendra à poser des questions a priori : l'introduction répond à la plupart de mes interrogations.

:jv:
 
  • Big up !
Reactions : Cépamoi
J'ai enfin pu terminer de regarder les bonus du mooc de l'année dernière qui s'appelait "Histoire et représentations de la folie", c'était chouette, accessible et très bien fait.
Je transmet celle-là : https://d381hmu4snvm3e.cloudfront.net/videos/m2H82o13B9X6/SD.mp4?fbclid=IwAR2ttxG5MDcu0RBUYNS9Q3UY-iOBibuT0fHEJUbjfudineXhZxpNTuVyxE0

Ca dure 20m, c'est à propos de la manière dont l'idéologie néolibérale instrumentalise le domaine de la santé mentale et isole les individus en "requalifiant" les problèmes sociaux, collectifs, en failles individuelles.
 
@Cépamoi en gros ça parle du fait que depuis quelques années la santé mentale est devenue une préoccupation majeure des (grosses) entreprises, c'est un enjeu économique puisque les arrêts maladies (qui se multiplient), les burn out et tout sont en augmentation constante et, de fait, c'est pas bon pour les affaires. Un salarié dépressif, c'est pas un salarié efficace.
Les psychiatres qui interviennent dans la vidéo expliquent que ça pose plusieurs problèmes. Déjà il y a une confusion qui est faite entre santé mentale, pathologie, "bien-être".
Ensuite on fait peser sur l'individu des responsabilités qui le dépassent. Si sa santé mentale est mise en danger par son travail, c'est lui qui ne sait pas s'adapter, qui à une faiblesse, qui doit se faire accompagner. Ca permet de ne pas questionner le fonctionnement de l'entreprise qui peut être délétère : c'était flagrant durant les vagues de suicide à France Telecom, on a beaucoup tourné autour des difficultés personnelles de ces personnes, ce qui évitait de trop s'attarder sur le plus évident, càd les conditions de travail.

En bref c'est une sorte de tribune pour expliquer que les psychiatres n'ont pas à réparer les pots cassés de problèmes structurels et politiques non résolus en amont.
 
  • Big up !
Reactions : Cépamoi and Delah
En bref c'est une sorte de tribune pour expliquer que les psychiatres n'ont pas à réparer les pots cassés de problèmes structurels et politiques non résolus en amont.
J’adore le fait qu’encore une fois on fasse comme s’il ny avait que les psychiatres qui bossent pour les individus et leur santé au travail. Je ne vois pas pourquoi les psychiatres ne répareraient pas les pots cassés des décisions politiques et économiques prises aux dépends des individus, les médecins réparent bien les femmes et les hommes casses par les politiques de santé defaillentes. C’est le principe quand on décide de faire un métier du care, aux dernières nouvelles, réparer des pots cassés, même si évidement ça n’empêche pas de dénoncer.
Les experts CHSCT, les institutions comme l’anact, l’aract, notamment, les psychologues du travail, se battent au quotidien pour accompagner les entreprises et les individus sans justement tomber dans des considérations politiques à la con. Je passe d’ailleurs totalement sur le fait qu’on mélange des termes scientifiques comme les pathologies, et des termes qui n’ont aucun poids ni validité, à savoir le bien être... bon faudrait que j’écoute, peut être que c’est le résumé que tu fais que je trouve problématique, je ne sais pas :dunno:
Par contre, je reviens sur ce que tu dis sur l’enjeu majeur que c’est, parce que c’est vrai : un salarié qui est touché par des RPS (c’est bien plus qu’être dépressif, et le burn out n’est pas une forme de dépression), c’est un salarié dont les comportements peuvent être violents ou attirer des réactions violentes notamment avec des interlocuteurs externes comme des clients, et dont le comportement (presenteisme, absentéisme, sabotage, par exemple) va auss avoir des conséquences que ses collègues et donc être une source également de RPS. C’est un vrai effet boule de neige, et je trouve que c’est important que de le noter, et j’ai du mal avec le sous entendu que ça n’est qu’une résolution purement capitaliste dédiée à faire du chiffre avec des vaches à lait auxquelles on ferait écouter de la musique classique à longueur de journée parce que ça les détend (je force volontairement le trait) : la santé mentale n’a jamais été autant prise au sérieux que les risques physiques du travail (les TMS, l’exposition à des matières dangereuses, au bruit, à la poussière, tout ce qu’on voudra), et mine de rien, à un moment donné, il faut bien parler d’argent, car les RPS coûtent un fric fou à la société, c’est une réalité. Après, il faut selon moi faire la différence entre une boîte qui s’intéresse véritablement à la qualité de vie au travail des salariés et met en place des actions concretes (communication, soutien managérial, team building, formations y compris pour les managers, mobilité interne, ergonomie, etc..) et les entreprises qui posent un joli vernis sur une surface cabossée (séminaires qui coûtent la peau du cul et ne servent à rien, communication externe, paniers fruits, baby foot et massage des pieds), parce que ça, ça ne dure qu’un temps.
Et d’ailleurs, aujourd’hui, les entreprises ont tout intérêt à faire en sorte que la QVT ne soit pas qu’un leurre : l’image qu’elle peut avoir dans la société en dépend beaucoup, dans un milieu professionnel lde s entreprises ont vite une réputation dont il devient vite difficile de se défaire, surtout avec tous les modes de communication et internet de nos jours.
Désolée, c’est un peu fouilli tout ça
 
@Locke J'ai du mal à comprendre ce qui t'embête dans ce que je dis, ce n'est qu'un résumé d'une vidéo à propos d'une part infime d'une problématique complexe, analysée par un angle en particulier et qui n'est en rien un portrait exhaustif de l'ensemble de la situation ?
Et si le vocabulaire est pas le bon, sorry, c'est juste parce que je le connais pas :dunno:

Quand je dis "politique" par exemple, je parle juste des modalité d'organisation et de relations au sein de l'entreprise (par ex. des méthodes de management trop exigeante, une mise en compétition excessive entre les salariés, des logiques de rentabilité irréaliste...)
Je ne dis en aucun cas que ces problèmes n'intéressent personne et ne sont pas traités, c'est pas vraiment le sujet.
 
@Olduvaï comme tu dis, ça n’est qu’un résumé, mais du coup, ce que tu retiens me pose problème. Je réagis à ce qui me pose problème, my bad.
Et j’ai bien compris ce que tu voulais dire concernant la politique, oui, je te remercie.
 
Ah bah si s’occuper de RPS n’est pas s’occuper de santer au travail... Nous v’la bien.
Mon action en tant que psychologue du travail n’est pas politique. Les décisions prises en haut lieu le sont peut-être, mais ça n’est pas mon problème. Chacun son rôle, chacun sa position et son statut (ça ne veut pas dire qu’en tant que citoyenne ça ne me débecte pas, mais e sont deux sujets distincts et selon moi il faut faire la part des choses). Et bien des consultants psychologues du travail (cabinets indépendants) bossent aussi pour sensibiliser et encourager les interventions primaires et secondaires (parce que malheureusement tout le monde débarque quand la merde est déjà bien installée).
Par contre, c’est compliqué d’argumenter quand tu ne prends pas la peine de dire ce que tu as compris de mon message précédent avec lequel tu n’es visiblement pas du tout d’accord. « le soucis des employés n’est souvent pas […]des grandes entreprises » je n’ai rien compris à cette phrase.
Discutons en demain, c’est frustrant de ne pas avoir l’energie nécessaire pour se comprendre.
(Je n’ai pas étudié ces auteurs, donc non je ne situe pas)
 
  • Big up !
Reactions : Cépamoi

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes