Alexandre Astier dans Eclectik sur France Inter

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 7 mai 2012.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Fuckit

    Fuckit
    Expand Collapse
    A thing of beauty is a joy forever.

    La classe à Dallas :rockon:
    C'est rafraîchissant cette sincérité couplée à cette intelligence !

    [​IMG]

    Ouais mec, t'es le roi ! :cretin:

    (Au passage, il a réussi à me donner envie de voir Les Dents de la Mer. Ce gars est GENIAL.)
     
  3. Stachä

    Stachä
    Expand Collapse
    La truite remonte le ruisseau pas à pas ! 


    owi le gif :d
     
  4. Dies Irae

    Dies Irae
    Expand Collapse

    Alooooors, le contrepoint.
    En fait c'est super simple, c'est juste la superposition de plusieurs lignes mélodiques. Souvent, dans la musique, on a ce qu'on appelle "le chant", l'air, la mélodie, et en dessous l'accompagnement sous forme d'accords.

    Dans le contrepoint, il n'y a pas une voix principale et un accompagnement, il y a plusieurs voix à plusieurs hauteurs différentes qui sont tout aussi importantes l'une que l'autre. Ce ne sont pas des accords plaqués sous les notes de la mélodie, ce sont plusieurs mélodies les unes sous les autres, en gros. Et chacune est aussi importante que les autres, on peut les écouter individuellement ça reste joli (alors que juste une suite d'accords, bon, c'est vite chiant).

    Ensuite il explique des subtilités d'écriture : le fait qu'il n'y ait pas de "blanc" découle du fait que, dans la superposition des lignes mélodiques, elles passent leur temps à se répondre, à se refiler le témoin. Genre tu peux avoir
    mélodie 1 : une mesure de notes rapides (mettons des doubles croches) / une mesure de notes lentes (mettons des blanches)
    mélodie 2 : une mesure de notes lentes / une mesure de doubles croches
    mélodie 3 : deux mesures avec des rythmes moins réguliers, type croche-deux doubles

    Et tout ça se superpose magnifiquement, et donne l'impression de couler de source.

    Est-ce que c'est clair ou pas ?

    Edit : petits ajouts, gracieusement offerts par le prof de flûte à bec du conservatoire de Châtenay-Malabry :
    - le contrepoint utilise beaucoup le principe de l'imitation d'une voix à l'autre, c'est à direun motif est donné par une voix et repris par les autres en cascade. Le paroxysme de ce principe est atteint avec la fugue, que Bach a beaucoup utilisée (et dans ce cas la mélodie est reprise à des hauteurs différentes souvent). A l'extrême, on retrouve le canon : Vent frais, vent du matin, c'est du contrepoint. La ligne mélodique est reprise telle quelle en décalé, et un canon bien écrit est un canon où il n'y a justement pas de "blancs", où les hauteurs de notes sont à chaque temps harmonieuses.

    - quand le contrepoint est composé sur de la musique vocale, les paroles sont décalées ; on ne comprend du coup rien du tout mais c'est très très beau ! Il y a du coup souvent des arrêts dans le contrepoint pour revenir à une écriture homorythmique (où toutes les voix ont le même rythme, donc) pour créer un effet. Là encore, c'est méga beau. Enfin surtout quand c'est Bach qui le fait.
     
  5. Carolyna

    Carolyna
    Expand Collapse
    Musique Addict

    Très intéressant à écouter, mais je n'en doutais pas. J'aurais aimé voir son spectacle, mais vu sa mini tournée, c'est foutu.

    Franchement, ce mec est trop fort quoi !
    Il a de l'oreille (en tous cas sur la BO de Jaws), et il a ce dont pour expliquer les choses. Son sketch sur la physique quantique, c'était un peu la seule chose qu'on aimait qui avait rapport à la quantique, quand on était en 3ème année de licence de physique, mes potes et moi. Et puis c'est quand même fou, de faire rire avec ça. Je me demande comment lui est venu l'idée de faire un sketch là dessus, parce que quand tu lit un bouquin de quantique, tu pense à beaucoup de choses, mais pas à faire marrer les gens!

    Sinon, le contrepoint (l'explication suivante est beaucoup plus claire dans ma tête) :
    4 "voix" qui se répondent sans laisser de blanc. Chacune des voix est mélodieuse seule, on peut donc écouter les 4 voix ensemble ou séparées.
    Bon, grâce à l'explication d'Alexandre Astier, c'est clair dans ma tête mais la je suis pas sûr que tout le monde comprenne :erf:

    Passer de la voix douce d?Alexandre Astier, qui parle des Dents de la mer, au tube de l'été, c'est choquant pour mes oreilles !!
     
  6. Carolyna

    Carolyna
    Expand Collapse
    Musique Addict

    Moi aussi !
     
  7. Dies Irae

    Dies Irae
    Expand Collapse

    Bon tout ça fait que je réécoute le double concerto, haha (quelle corvée :cretin:)
     
  8. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

    Carolyna et Dies Irae : merci hé, j'ai tout compris vos messages du premier coup sans schéma ni rien. :top:
     
  9. Stachä

    Stachä
    Expand Collapse
    La truite remonte le ruisseau pas à pas ! 

    Oh merci pour l'info la veinarde qui a eu le droit à un RT :3


    Et j'ai les boules, mon copain va aller le voir avec un ami. Fu.
     
  10. Carolyna

    Carolyna
    Expand Collapse
    Musique Addict

  11. Balkis

    Balkis
    Expand Collapse

    Merci c'est super intéressant. Je prend toujours autant de plaisir à l'écouter!
     
  12. Dies Irae

    Dies Irae
    Expand Collapse

    Pas nécessairement 4 voix en fait, on peut faire du contrepoint avec deux voix seulement.
     
Chargement...