Anaïs Nin

Sujet dans 'Discussions dédiées aux personnalités' lancé par AnonymousUser, le 17 mai 2007.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je n'arrive pas à lire ce que tu as pu écrire sur elle. Ca me renvoit à la page d'accueil.

    J'ai lu uniquement son journal intime, à vrai dire. Elle ne m'a pas donné l'impression d'être la féministe que j'imaginais et dont j'avais vaguement entendu parler ; je comprends bien que ses textes érotiques ont pu être absolument révolutionnaire à l'époque où une femme n'était pas censée avoir la moindre envie d'ordre sexuel, mais en dehors de ça, le féminisme d'Anaïs Nin ne m'avait pas frappé : sa surprise en apprenant qu'une de ses amies voulait travailler alors que son mari gagnait assez d'argent.
    En revanche, elle a des points de vue très intèressants sur l'écriture, sur le rapport qu'on a avec nous-même et sur le journal intime, la lecture aussi. Bref, j'avais aimé, mais c'était très loin de l'image que j'avais d'elle.
     
  2. Ancien membre

    Ancien membre
    Expand Collapse
    Guest

    J'arrive pas non plus à lire le portrait.
    J'connais quasiment rien de cette écrivain. A voir, donc.
     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Nephtys l'a dit, les relations avec son père ont bien eu lieu. C'est assez détaillé dans son journal.
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    C'est vrai qu'elle est belle. Elle a été mannequin, il me semble ...
    Mais que fait son portrait dans la rubrique people ?!
     
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    En théorie j'avais lu son journal "au complet", mais ça tenait en trois ou quatre tomes. Donc finalement je me demande si ça n'était pas expurgé, même si il y avait des passages assez osés qui me faisaient penser que c'était la version non censurée. Bref, en gros je ne sais pas. J'avais trouvé que le mieux, c'était celui de quand elle était une jeune fille, au début de sa vie avec Hugo. Elle parlait surtout de lui, d'ailleurs, de son excitation à l'idée de se marier et de l'ennui qu'elle éprouvait à la maison à l'attendre - sans jamais aller jusqu'à dire qu'elle voulait travailler, évidemment-, puis de ses lectures et de ce qu'elle écrit. Elle entreprend d'écrire un roman, mais elle fait un peu naïve, elle pense que c'est super simple ... et en même temps à lire son journal on comprend bien qu'elle est douée.

    Dans les portraits, elle est dans écrivains, c'est juste. Mais je pensais au forum ; c'est là qu'elle est dans People ... Peut-être dans Livres, non ?
     
  6. Hannah-Lina

    Hannah-Lina
    Expand Collapse
    Ca te regarde pas

    Ah, Venus Erotica, je dois avouer que ce premier livre lu d'Anais Nin m'a valu en son temps quelques émois. Il semble donc que c'est une stupide chansonnette que a fait redécouvrir le personnage et surout l'auteure: ma foi ça ou autre chose...

    Bien sûr que la relation consommée avec son père marqua sa vie d'écrivain après avoir marquée sa vie tout court. Dans Inceste ou Journal innédit et non expurgé des années 1932-34 ce fait est clairement exprimé. Pour connaitre bien les hommes elle fini par parler comme eux, par ressentir le plaisir sexuel à leur manière ou du moins par le retranscrire à la manière de beaucoup d'auteurs masculins (si tant est qu'il y une façon masculine et un autre féminine de ressenir ce type de plaisir, pour ma part je n'y crois pas, cela est beaucoup affaire de clichés que la littérature participe à propagé). J'ai beaucoup aimé Corresspondance passionnée avec Miller où l'on comprend à quel point Miller l'a façonné un peu à son image, l'a guidé, encouragé, quelque part sauvé. Otto Rank (son amant et psychanalyste, il fut légalement le psychanalyste de Miller, Rank s'est beaucoup intéresser au complexe d'Oedipe...) a également beaucoup participer à sa construction comme en témoingne Une espionne dans la maision de l'amour (je crois le titre exact). C'est une femme qui pour avoir été desaxée par un homme a su les utilisé pour se forger une idéntitée propre et un certain style pour l'époque.
    Mais, pour moi, elle n'est pas une auteure majeure du XXème siècle, s'il est question d'auteures je préfére toujours Carson McCullers et Virginia Woolf avant tout et malgré toutes celles que j'ai lu.
     
  7. Hannah-Lina

    Hannah-Lina
    Expand Collapse
    Ca te regarde pas

    En fait, pour moi, ce n'est pas du tout péjoratif le fait de découvrir Anais Nin par le biais d'une chanson, je trouve dommage qu'il n'y ai pas d'autres moyens pour faire découvrir cette auteure au d'autres. Le fait qu'elle ai subit un inceste de la part de son père (et sans tomber dans le graveleux) est un fait incontéstable (ne pas confondre littérature et réalité) car dans tous ces ouvrages (journaux intimes, correspondances, oeuvres de "fiction" ) cette phase de sa vie transparait lorsqu'elle n'est pas tout à fait criante. C'est d'ailleurs cette "expérience" (le mot est sans doute mal à propos) qui l'a incitée à l'analyse et lui a fait rencontrer nombre de psychanalystes, en cela et grace à une introspection quelque peu forcée elle pu écrire son vécu, faire son oeuvre de littérature.
     
  8. Hannah-Lina

    Hannah-Lina
    Expand Collapse
    Ca te regarde pas

    En effet son père en bon macho catalan qu'il était a quitté le foyer lorsqu'elle était très jeune (une dizaine d'années), mais avant son départ (lorsqu'il vivait encore avec elle et sa mère il eût ce viol), je te conseille de lire ses Journaux (certains passages écrits dès l'âge de 11 ans où elle parle de cela; je ne veux pas trop en parler , comme cela, il faut que je me replonge dans ma bibliothèque mais je crois que c'est justement dans Inceste qu'elle parle précisement de cela). C'est fondateur chez elle, elle incarne la résiliance parfaite (selon Cyrulnik) où comment faire d'un moment traumatisant le moteur d'une certaine forme d'intelligence créatrice, puissante.
     
  9. Hannah-Lina

    Hannah-Lina
    Expand Collapse
    Ca te regarde pas

    La lecture de Venus Erotica est très explicite, me semble-t-il... Les mots, les situations sont celles qui semblent un cliché de fantasme masculin (outre le rapport à son inceste, chose à mettre tout à fait à part dans son oeuvre même si cela s'immice à chaque ligne ou presque de ses écrits). Venus Erotica est une sorte de manuel à l'usage des jeunes filles devergondées, où il est fort bien expliqué comment faire plaisir à Monsieur, etc... et puis le plaisir masculin y est dissèqué (un peu stadard parfois).
     
  10. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai envie de découvrir.
     
  11. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Fais donc :) Ses nouvelles érotico-porno ou son journal ?
     
  12. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Les deux. Quelqu'un qui m'intriguait m'avait conseillé Venus Erotica... j'ai perdu de vue cette personne, et en repensant à elle je me suis rappelée que je n'avais pas encore lu le bouquin.

    En passant par ici, j'ai lu le portrait de l'auteure, et j'ai maintenant envie de lire le journal pour la découvrir davantage...

    J'ai tant à lire, ça me rend vraiment mal de ne pas avoir plus de temps à consacrer à la lecture...
     
Chargement...