[Article] Les gros mots, je n'aime pas ça...

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Charlotte, le 13 novembre 2007.

  1. Charlotte

    Charlotte
    Expand Collapse
    Mannequin de cou

  2. Cherry Tree

    Cherry Tree
    Expand Collapse
    Musique Addict

    Lol, je crois que j'en dis pas mal, en fait.

    Mais en général, c'est intégré dans des phrases du style de celle de Samantha citée en exemple dans l'article, ou dit d'une façon ou à un moment qui fait que ça fait immanquablement rire les gens autour de moi. J'ai le gros mot comique en fait. ^^
     
  3. ShadowSphere

    ShadowSphere
    Expand Collapse
    Amoureuse

    Raah mon surmoi aussi me joue encore des tours...

    Je me reconnait pour la première catégorie. Encore dernièrement, en cours, ma trousse était tombée est j'ai voulu laché un "merde" en anglais (pas le cours d'anglais, la langue ^^) sauf que je me suis arrêtée au "sh...". Et c'est ça pour beaucoup de mots si je dois les dire en présence d'autres gens. Parfois ça sort tout seul sans prévenir mais j'ai pas honte (lol).

    Sinon à la maison, les gros mots je les intégre petits à petit, parfois ça sort tout seul. Alors soit on me dit rien soit on me dit "dis donc E. on parle pas comme pas ça à la maison !! :mad: " (avec un air méchant que tu sais pas ce qu'il va t'arriver au prochain coup...). Les fois où on me dit rien, justa avant je me dis "ouh là là, quu'est-ce qu'on va me dire:confused:?

    Et par rapport à la scatologie, j'ai pas trop problème puisque je travaille en partie, un peu, avec cette matière:rolleyes::cool:.
     
  4. Stellou

    Stellou
    Expand Collapse
    Ballonnée.

    Moi je jure tellement que les gros mots sont devenus des tics de langage.
    Etrangement, ma soeur, elle, n'en dit pratiquement jamais.
    Je pense que c'est dû à une certaine incohérence parentale à la base : ma mère essayait de ne jamais dire de gros mot devant nous et mon père faisait exactement l'inverse. ha ha. :d
     
  5. NeKo-ChAn

    NeKo-ChAn
    Expand Collapse
    Accrochée a son ordi

    Moi j'adore les gros mots, ça fait tellement du bien.
    En général en public je suis assez polie mais il arrive qu'un petit p***n m'échappe. Par contre quand je suis à la maison (pas chez mes parents hein) j'insulte beaucoup. Objets, gens à la télévision, jeux vidéo, météo, tout y passe. En revanche je fais souvent dans l'inventif (sale rat puant galeux, peau d'anus mal lavé, chacal hybride dégoutant).
    Quand je suis en voiture c'est encore pire...
     
  6. May

    May
    Expand Collapse
    Mélange instable

    "A la maison, donc, on avait installé cette règle du quart d?heure de gros mots et, en dehors, il était fortement interdit d?en prononcer, sous peine de privation de bonbons, de confiscation de Polly Pocket et d?autres sévices tout aussi cruels."
    Lol! Trop bien la récré des gros mots.

    Nous, nos parents avaient bien essayé de faire jouer les punitions. On avait un tableau dans la cuisine, ou on mettait des croix à chaque fois que qqun disait un gros mot, mais le tableau a très vite été rempli, surtout par les croix de mon père. Et puis on falcifiait un peu les choses. Du coup ma mère a laissé tomber l'idée.

    Au final, ma mère nous trouve vulgaires, lol, mais en réalité, je ne le suis absolument pas, je suis grossière, ça oué! Par exemple, jamais, je ne dirais des phrases comme celles qu'Eliz a cité. Mais par contre, les putain, merde, fait chier constituent ma ponctuation. Et puis associés aussi : "Putain, fait chier merde..." quand je me cogne...
    Le "putain" surtout est systématique, j'essaye de m'en défaire c'est impossible. J'ai même tenté le "tu me frappes dès que je dis putain" avec un copain, mais bon, il en oubliat 1 sur 2 ou bien me frappait toute la journée. Mais c'est horrible, parce que je ne m'en rend pas compte en fait.

    Et alors quand des copains me disent : "c'est pas beau dans la bouche d'une fille", j'ai juste envie de leur éclater la tronche contre le mur/la table.

    Oo, le pavé que j'ai écrit sur les gros mots, j'ai honte là...
     
  7. Mylouze

    Mylouze
    Expand Collapse
    Sud un jour, Sud toujours

    je dis "putain" à chaque fin de phrase
    et par ecrit c'est pire, jt'en colle un devant et un derriere

    quelle horreur :eek:
    qd j'etais gosse j'en disais aucun sinon jme prenais la fessée du siecle

    non mais jme soigne de toute façon, j'essaie d'en dire moins (on est en periode "apprentissage de la parole" à la maison alors forcement)
     
  8. Amor-Amor

    Amor-Amor
    Expand Collapse
    Next

    Exactement pareil :rolleyes:
     
  9. salidou

    salidou
    Expand Collapse
    Moral dans les tongs

    J'ai bien aimé l'article !

    Je ne dis pas les phrases sus-citées. Je ne dis jamais le mot "couilles", c'est trop affreux.

    En revanche, je jure constamment. Et ça va très loin, ça vient du "putain de bordel de merde à queue" paternel. Au grand dam de ma mère, il répétait souvent ces mots, et quelques autres, avec des combinaisons variables. (D'ailleurs, pourquoi "funérailles" est un gros mot ? ex : "funérailles de bordel de merde")
    J'essaie de m'en défaire avec un succès incertain (mais je garde espoir).
     
  10. Liolia

    Liolia
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    J'ai été traumatisée des gros mots pendant très longtemps, quand à la petite école (qui a dit que les gosses étaient innocents ? :rolleyes: ) un mec que je ne connaissais pas, alors que je comptais dans mon coin pour le cache-cache, est venu me voir et m'a balandé "Salope va niquer ta mère la pute" ou un truc du genre. J'en ai été tellement choquée que j'ai failli pleurer :eek:

    Mais maintenant je jure assez "naturellement", mais bon ça fait tellement de bien de lâcher des "putain" "merde" "fait chier" de temps en temps. M'enfin avec les amis, on est pas trop gros-mots, plutôt des "boulets" "kéké" et toutes leurs déclinaisons possibles et immaginables.

    Et avec ma meilleure amie, on s'insulte souvent en anglais jusqu'à ce qu'on soit à cours de vocabulaire, c'est marrant.
     
  11. Ancien membre

    Ancien membre
    Expand Collapse
    Guest

    Je rêve de ne plus dire de gros mots. Enfin non, j'aime bien les gros mots quand ils sont maitrisés, mais mon "putain" un peu trop récurrent m'embête.
    L'insulte que j'utilise la plus c'est "batard". Mais j'le mets pas dans des phrases, je dis juste "batard." d'un ton largement ironique.
    "Fait chier", je l'utilise pas mal.
    "Enculé", c'est bien trop violent pour moi, j'ose pas :P.
     
  12. Terra

    Terra
    Expand Collapse
    Envie Dodo

    Je jure pas mal aussi... Je me faisait souvent réprimander là-dessus y'a quelques temps, donc j'ai trouvé la parade : je ne dis plus putain, mais juste 'tain... Hahaha.

    Sinon comme beaucoup, 'fait chier, 'bordel de merde, etc quand je me cogne ou que je fais tomber quelque chose, mais la plupart du temps à voix basse, pour moi-même... Quand c'est au cours d'une discussion, c'est plutôt d'une voix pincée et bien hautaine, ça soulage et ça peut faire rire lol. Pareil pour ce qui est des insultes envers les autres, ça m'arrive pas des masses non plus, et toujours d'une façon très second degré. Mais j'essaie de changer tout ça en les remplaçant par des mots bien désuets, du genre "bigre", "cuistre", c'est plus inattendu ^o^.

    Le problème, c'est vraiment ce 'tain qui ponctue toutes mes phrases :/... Ca j'ai vraiment du mal, ce n'est même plus une insulte pour moi. Il est loin le temps où je considérais ce mot comme un tabou absolu lol.
     
Chargement...