Astrologie, graphologie : peut-on faire confiance aux pseudo-sciences ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Justine_, le 5 décembre 2011.

  1. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

  2. Italique

    Italique
    Expand Collapse
    Attention, je mords

    "pas seulement des « non-sciences », mais plutôt des « non-sciences »" Euh, c'est à dire que c'est la même chose nan ? XD
     
  3. skaperla

    skaperla
    Expand Collapse
    sur le chemin de la rutilance

    Pas seulement des non-sciences mais plutôt des non sciences qui se prennent pour des sciences.

    Rien que la présence d'horoscopes dans les magazines féminins me fait penser qu'ils me prennent vraiment pour un jambon et me dissuade d'en acheter !

    (ou même d'en lire chez le médecin)
     
  4. Tracy Jacks

    Tracy Jacks
    Expand Collapse
    suckcess

    Oui, enfin, il y a à boire, à manger et à vomir dans les pseudo-sciences.
    Là on ne parle que de l'astrologie selon Télé7Jours, mais ça ne s'arrête pas à ce niveau de médiocrité, sinon.
    (d'un autre côté la graphologie ça m'a toujours bien fait rire comme concept)
     
  5. skaperla

    skaperla
    Expand Collapse
    sur le chemin de la rutilance

    Là où ça devient quand même dangereux c'est quand les pseudo-sciences prennent le pas sur les vrais sciences par exemple dans le domaine médical. Il me semble qu'aux Etats Unis ils avaient eu des petits soucis de parents qui ne voulaient pas faire vacciner leurs enfants parce qu'ils préféraient se soigner plus "nature" (je suis tout à fait pour pour PLEIN de problèmes de santé mais le vaccin bof bof) et là ça relève de la santé publique.

    Sinon le fait que l'homéopathie soit rembourser à 12% (je crois) ça me fait juste vomir é_è
     
  6. Lasia

    Lasia
    Expand Collapse
    Accrochée à son ordi

    Le fameux débat sur l'homéopathie...

    Bien sur, l'homéopathie ne soigne pas tout, ça reste de la médecine douce mais je considère que ça fonctionne puisque je suis soignée à ça depuis la naissance, et on ne peut pas dire que l'effet placebo marche sur un bébé...:neutral:

    Et pour exagérer le trait, dire que "l'homéopathie ne marche pas car ça ne soigne pas tout", c'est comme dire que "la chimio ne marche pas parce que ça n'est utile que pour les cancers".
    (ne me tuez pas, j'ai dit "pour exagérer le trait")
     
  7. skaperla

    skaperla
    Expand Collapse
    sur le chemin de la rutilance

    Oui le fameux débat :d désolée d'y être revenue...

    Je ne voulais pas dire que l'homéopathie était simplement un placebo, même si je le pense (et il me semble même avoir déjà vu des essais cliniques montrant l'équivalence d'un traitement homéopathique contre placebo, après travaillant dans la recherche clinique je suis tout de même un peu sceptique sur les manières de mener les essais cliniques par certaines équipes donc je vais pas trop me la ramener).

    En revanche son efficacité n'a jamais été prouvée, et pour cela je trouve scandaleux que ce soit remboursé par la SECU à 35% (et les consultations à 70%)
     
  8. Lasia

    Lasia
    Expand Collapse
    Accrochée à son ordi

    Je me sens un peu seule sur ce coup-là.
    Par contre, l'homéopathie est théoriquement remboursée mais maintenant il faut que les produits soient vignettés donc bon... sur des granules, ça donne 10cents par tubes de granules...au mieux.

    Et je ne vois pas en quoi rembourser une consultation chez un homéopathe est si scandaleux, c'est un médecin avant tout. Donc oui, il privilégie l'homéo mais il n'est pas sectaire et donne des médicaments classiques si besoin.

    Je m'arrête là parce que chacune d'entre nous restera sur sa position et que je ne suis pas là pour convertir qui que ce soit.:fleur:
     
  9. nka

    nka
    Expand Collapse
    I have OKD - obsessive knitting disorder

    J'avoue j'ai pas tout lu, et un peu en diagonale parce que mes yeux très fatigués et je vois super flou (ésanixasarasstelmensapik)
    juste ok donc la France utilise la graphologie "sachez que la France est l?un des pays utilisant le plus fréquemment cette technique" sauf que pas dans un but juridique (et heureusement - ça rassure)
    c'est pas comme aux Etats Unis (du moins certains Etats?) je tiens ça d'un ancien prof d'histoire donc j'pense pas que ce soit faux, en France la graphologie ne sera JAMAIS considérée comme une preuve pendant un procès, ça pourra servir l'enquête, pour orienter (et plus comme "Qui a écrit ceci?"), mais ce n'est pas assez reconnu scientifiquement, alors qu'aux Etats-Unis, ça a un tout autre poids. Comme quoi c'est pas cool mais c'est cool quand même x)
     
  10. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

    Je suis absolument d'accord avec toi - qui plus est parce que le test reste basé sur du déclaratif.
     
  11. Moustachasouris

    Moustachasouris
    Expand Collapse
    Psycho, Psycho, Psycho bitches out of Hell!

    Par rapport à la graphologie, je suis un peu mitigée!

    Pas que je trouve que ça à une valeur et que rien qu'avec l'écriture d'une personne on puisse déterminer sa personnalité.

    En revanche, la graphologie se rapproche des tests projectifs:
    En gros ce qu'on perçoit dans le tracé d'un trait on peu le lire en tant que "les caractéristiques du tracé peuvent être transposés aux traits de caractères ou à la personnalité du sujet"
    ou: l'interprétation sera pas basée sur une analogie formelle mais plutôt avec l'idée que le dessin produit est le résultat d'une dynamique psychique interne et pas directement observable.

    Et en ça la graphologie si elle était étendue et complétée(lors des tests de recrutement) avec d'autres épreuves projectives (Genre test de frustration ou d'intégration différentielle des conflits), je pense que ça pourrait avoir déjà plus de poids (et surtout plus de véracité).

    Mais ça, si et seulement si, c'est un psychologue qui fait passer ses tests.
     
  12. Dies Irae

    Dies Irae
    Expand Collapse

    Oui, en fait les granules sont des petits grains de saccharose (sucre, donc) imbibés de solution contenant le principe actif (= ce qui rend malade mais à si petite dose que ça doit guérir).
    Sur les tubes, il est indiqué un nombre : 5CH, 9CH, 15Ch, etc, qui correspond au nombre de dilution au 100ème qu'a subi la solution active avant d'y imbiber les grains de saccharose. Donc un médicament à 5CH contient plus de principe actif qu'un médicament à 9CH.
    Et dans l'article que j'ai lu, il était expliqué qu'à partir de 12CH, on ne trouve plus de principe actif dans les granules, la solution ayant été trop diluée (12 dilutions au 100ème ça fait quand même beaucoup).
    Or on trouve des tas de tubes à 15CH voire 30CH. Autant dire que là, clairement, on avale des grains de sucre et rien d'autre !


    Mais pour autant, j'ai été soignée pendant toute mon enfance à l'homéopathie, y compris pour des otites sérieuses pour lesquelles un autre médecin m'aurait emmené à l'hôpital, et ça a toujours très bien fonctionné. Donc...
    L'homéopathie reste pour moi un grand mystère.
     
Chargement...