Au secours, je suis misophone.

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par Sif, le 9 septembre 2015.

  1. Sif

    Sif
    Expand Collapse
    Tugudu Tugudu

    Hello les Madz'.

    Je viens de mettre un terme sur un petit problème qui devient assez gênant pour moi depuis quelques temps : La Misophonie.

    Je ne suis pas sûr que ce soit vraiment le terme adéquat en ce qui me concerne, mais c'est ce qui me semble s'en rapprocher le plus, et vos retours / conseils sont plus que les bienvenus.

    Petite explication :
    À mon travail, il n'y a pas grand chose pour déjeuner à proximité, du coup on est plusieurs à déjeuner au bureau. Jusqu'à mars, j'étais la seule de mon service à le faire, tranquille pendant 1 heure pour décompresser. Mais depuis, on a des stagiaires, dont un, très gentil au demeurant, mais qui mâche la bouche ouverte, qui joue avec ses Mentos® (bruit de claquement du bonbon sur les dents), et autant j'arrive plus ou moins à supporter ça dans les resto grâce au bruit ambiant, autant mon heure de pause est devenue un vrai cauchemar:
    J'ai l'estomac qui se noue dès que je l'entend sortir son sandwich du sac, les bras qui tremblent, l'envie de lui balancer mon clavier dans les dents. Et c'est de pire en pire avec les jours qui passent.
    J'arrive à me contenir en mettant mon casque et n'importe quel bruit à fond pour éviter de l'entendre, mais maintenant, je suis énervée dès qu'il émet le moindre son et du coup la musique à fond ce n'est pas très pratique pour communiquer avec le reste de l'équipe.
    Histoire de compliquer les choses, je n'ose pas lui faire de remarque parce qu'il est autiste (Asperger) et comme je ne connais pas bien cette forme d'autisme (ni aucune autre d'ailleurs), je ne sais pas trop comment réagir sans le blesser si c'est quelque chose qu'il ne peut pas contrôler.

    En dehors de ce cas particulier, je suis tout de même souvent agacée par les bruits répétitifs produits par quelqu'un (je gère plutôt bien les éviers qui gouttent par contre) : mastication, tapotement des doigts, grattage compulsif sur un tissu, reniflements (l'hiver dans le métro, j'explose)...

    J'espère que je ne suis pas la seule Madz' dans ce cas et que certaines d'entre-vous pourront me rassurer en partageant leur expériences et les astuces pour éviter de péter une pile... Merci par avance
     
    doudouillitsa, MedusaQueen, Aska et 4 autres ont BigUpé ce message.
    ----- Publicité -----
  2. Sif

    Sif
    Expand Collapse
    Tugudu Tugudu

    J'ai un collègue qui a eu la bonne idée d'amener des m&m's, ça croque et mâche bouche ouverte dans tous les sens... J'ai l'impression que je vais péter une durite... Je ne comprends pas pourquoi ça m'affecte autant. :gonk:
     
  3. Sif

    Sif
    Expand Collapse
    Tugudu Tugudu

    @Lumiciole Merci pour ton témoignage, ton point de vue m'apporte beaucoup.

    Ce qui m'inquiète, c'est que c'est tout nouveau pour moi (32 ans au compteur) et je crains que cette sensation ne s'aggrave. C'est pour cela que je me demande vraiment comment prendre sur moi pour ignorer ce qui me gêne (et m'atteint physiquement, dos qui se contracte, jusqu'à en devenir douloureux en particulier)

    Concernant mon collègue stagiaire, je pense que je ne vais pas oser lui en parler vu qu'il ne reste plus qu'un mois encore, et j'ai vraiment peur d'être maladroite, surtout s'il n'y peut pas grand chose.

    Et concernant la manière dont on mange, c'est vraiment le côté "mâcher bouche ouverte", et les sons associés qui me crispent (plus le visuel des aliments mais il suffit de détourner le regard). Le bruit de mastication bouche fermée, j'arrive à le tolérer car je me dis effectivement que faire plus discret est impossible.
     
    Aska a BigUpé ce message
  4. copaulette

    copaulette
    Expand Collapse

    Je ne savais pas que ça avait un nom... Je ne supporte pas les bruits de respiration, les hoquets trop appuyés, les reniflements, les raclement de gorge, enfin tous les bruits qui se répètent quoi. J'en suis pas à péter un câble mais c'est vrai que c'est fatiguant, à force...

    Le pire j'avoue c'est la nuit, je dors beaucoup mieux seule... Mon copain ronfle et respire fort et c'est pire (forcément...) quand il est malade. Ça m’empêche de dormir et je dois découcher. :evil:
     
    Miss_A a BigUpé ce message
  5. Sif

    Sif
    Expand Collapse
    Tugudu Tugudu

    @copaulette J'ai découvert ce terme il y a deux jours, j'avoue :)
    j'ai l'impression que j'ai plus de mal quand le bruit pourrait être évité (Un reniflement répété me rend dingue parce que c'est quand même pas si compliqué de prendre un mouchoir, ou un éternuement 'forcé', de préférence sans mettre de mouchoir ou un bras devant la bouche... Si je reçois une projection je me sens vraiment mal). Par contre un hoquet, c'est plus difficile à contrôler et le bruit m'irrite moins...

    Et fort heureusement pour moi, c'est moi la ronfleuse et mon copain me supporte plutôt bien :)
     
    copaulette a BigUpé ce message
  6. copaulette

    copaulette
    Expand Collapse

    @zabibounette Un hoquet c'est marrant deux minutes mais quand la personne s'amuse à le faire la bouche ouverte en appuyant bien chaque hoquet, c'est... :mur:

    Tout dépend du sommeil, le mien est terriblement léger, alors un bruit d'évier, de voiture, mon chat qui vient respirer à mon oreille, une araignée dans la pièce, tout me réveille... :sweatdrop:
     
    Sif a BigUpé ce message
  7. Salpêtre

    Salpêtre
    Expand Collapse
    Je fus un temps Mizuti

    @copaulette Je ne sais pas si c'est le cas pour tout le monde, mais personnellement, je ne peux hoqueter que la bouche ouverte (sinon je m'étouffe) et je fais beaucoup de bruit. Bon, par contre, j'essaye toujours d'y faire passer le plus vite possible parce que... bah ce genre de bruits m'insupporte. Oui, même les miens.

    Pour les bruits de bouche, je sais que ça peut être une forme de phobie sociale. Je ne les supporte pas, à tel point que je refuse de manger avec certain-e-s ami-e-s uniquement pour cette raison, ou que je songe réellement à mettre des boules quiès quand on mange ensemble. J'ai pas vraiment de solution à proposer mais... tu n'es pas seule en tout cas ! :d
     
    Sif a BigUpé ce message
  8. Sif

    Sif
    Expand Collapse
    Tugudu Tugudu

    @copaulette maintenant que tu le dis, à la fac il y avait une fille comme ça, quand elle avait des crises pendant une heure la tension était palpable en amphi, tout le monde la regardait avec des lames à la place des yeux >_< (je la plains un peu quand même mais j'avoue avoir eu des envies de meurtre à l'époque).

    Pour le sommeil, je me réveille plusieurs fois toutes les nuits, et pas uniquement à cause des bruits, mais fort heureusement, je le gère plutôt bien à force (10 ans que j'ai des insomnies). Si c'est juste à cause des bruits, tu peux tester les boules quies. J'ai un ami qui fait ça. Pour ma part c'est mort, je ne supporte pas d'avoir des trucs dans les oreilles, mais c'est peut-être aussi une habitude à prendre.
     
  9. copaulette

    copaulette
    Expand Collapse

    @Salpêtre Ah je ne savais pas que ça pourrait arriver... Je serais plus conciliante du coup à l'avenir ! (Sauf avec mon frère qui fait exprès :twisted::evil: )

    Et je refuse de petit déjeuner avec ma mère à cause des bruits de bouche. :cretin: C'est vraiment pas facile tout ça !

    @zabibounette J'arrive pas à les mettre les boules quies, elles restent pas dans mes oreilles et j'aime pas trop non plus avoir des trucs dans mes oreilles... Mais ça va au final, si je sais que quelqu'un va trop ronfler, je change de pièce comme ça je me m’énerve pas. :)
     
    Salpêtre a BigUpé ce message
  10. Joi.lie

    Joi.lie
    Expand Collapse
    « La vie ne vaut d'être vécue - Sans amour. » Gainsbourg.

    Je suis dans le même cas que toi, petite on me disait toujours "ferme ta bouche quand tu manges" "arrête de faire du bruit avec ta bouche" et maintenant adulte s'en ai devenu une vrai maladie pour moi je ne supporte plus aucun bruit venant d'une bouche et plus particulièrement celui de la mastication :mad::bomb::mur::non:

    Je viens tous juste de rentrer dans la vie active et ce problème me faisait peur et bien BINGO j'ai décrocher le gros lot.... Mon patron est juste en face de moi TOUTE la journée et mache un chewing gome la bouche ouverte toute la journée... Je n'en plus plus, ça m'insupporte je ne sais vraiment pas quoi faire pour supporter ce genre de chose, ça m'énerve tellement que je m'isole parfois dans les toilettes pour souffler

    au secours si vous avez des solutions :tears::crying::gonk:
     
    Aska et Vanheptune ont BigUpé.
  11. Vanheptune

    Vanheptune
    Expand Collapse
    "Nous sommes de ceux qui ont du mal à s'entendre penser.."

    Je vous rejoins dans la "TeamMisophone", il y a des bruits que je ne supporte vraiment pas...
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Edit : Quand je lis tous vos posts je me sens beaucoup moins seule, surtout que c'est souvent le même type de bruits qu'on ne supporte pas!! Courage à toutes :lol: Et j'espère qu'un jour nos proches seront un peu plus compréhensifs et prendront ça enfin au sérieux...:facepalm:
     
    #11 Vanheptune, 9 décembre 2016
    Dernière édition: 21 mars 2018
    Aska, Lisabel, HolySheep et 4 autres ont BigUpé ce message.
  12. sarahh7704

    sarahh7704
    Expand Collapse

    Fichtre ! :oo: J'ai compris ça hier alors que ça me le fait depuis que je suis petite ... Concrètement il y a une semaine mon chéri me dit que c'est une maladie, qu'il a vu un reportage mais qu'il ne se souvient plus du nom. Je me marre et je passe à autre chose (oui je me marre, parce qu'on en rigole, avec tous mon entourage d'ailleurs. Je leur dis et ils arrêtent même si ils ne comprennent absolument pas pourquoi ça peut me faire péter les plombs). Ils sont compréhensifs quand même ...
    Hier, je ne sais pas pourquoi, je me dis que vais chercher un peu du coté de cette "maladie" et que de toutes façons ça doit pas avoir grand chose en commun que ce que je ressens ! ET LA, BIM, des dizaines de gens comme moi, qui ressentent une colère intense quand ils entendent certains bruits.
    Du coup, je suis surprise... je m'explique : Ça fait des années que j'ai identifié ce comportement/réaction chez moi. Pour moi, il a toujours été "normal" et je pensais d'ailleurs que tous le monde fonctionnaient comme ça ! :eh: (Mon souvenir le plus ancien remonte à mes 6-7 ans et c'était avec l'horloge de mes grands-parents). C'est, il y a quelques années, quand je me suis autorisée à dire à mon entourage d’arrêter ce qu'ils étaient entrain de faire que j'ai compris que ce n'était pas commun à tous le genre humain. :halp: Bon je me suis dis que j'étais un peu spéciale ... comme sur le fait que je déteste la texture du bois sur ma langue (type bâton de glace)... C'est peut-être aussi une maladie tiens, faudrait que je me rencarde !

    De ce que j'ai pu identifier, ça varie beaucoup en fonction de ma fatigue et du stress. Je prend beaucoup les transports donc c'est un lieu surpeuplé et bruyant ! Mon arme : :headbang: et des boules quies en cas de panne de batterie. Concrètement je déteste un tas de bruit fait par des objets ou des gens : le tic-tac des horloges, les bruits de clavier ou le bip des touches de téléphone, le bruit des jeux d'ongles sur une table, les sifflements surtout quand une "mélodie" de 5 secondes est répétée inlassablement, les pieds qui tapent par terre dans un rythme régulier, le bruit d'un ongle sur un autre, mon chat parfois qui se lèche et qui rappe sur le canapé, le bruit de la fourchette dans un plat, etc. Bref ça me rend dingue !!:mur: Mais vraiment c'est pas une blague, dès que je suis focus sur le bruit c'est fini. Si je laisse faire, la colère monte et je VEUX PAR TOUS LES MOYENS QUE LE BRUIT S’ARRÊTE ! N'ayez pas peur je suis tout à fait fréquentable, je n'ai jamais fais de mal à personne ... mais dans ma tête oui. :lalala:(Ça va celui là c'est le mien alors j'men fou)

    Je me suis adaptée, pour les personnes que je connais je leur demande simplement d'arrêter. Bon y'en a deux-trois au début qui, ne prenant pas mon état au sérieux, ont tenté la provoc'. C'est à dire de continuer le bruit juste pour me faire chier même si je leur demandais encore et encore d’arrêter...:frotte: Évidemment ça a fini en engueulade parce que je me sens tellement coincée et je ne PEUX pas contrôler l'être humain capricieux qui ne comprend pas ma gène. Alors je commence à crier pour les faire s’arrêter. Je cherche une comparaison, pour quelqu'un qui ne ressent pas ça ... :rolleyes: disons (je ne vous le souhaite pas) que vous êtes ligotés sur une chaise et qu'on se met à vous mettre des petites gifles, toutes les deux secondes, ça ne fait pas mal mais ça énerve .. vous ne pouvez rien faire, vous êtes contraint à l'envi de l'autre d’arrêter ou non... C'est ça que je ressens ! :slap:
    Pour ceux que je ne connais pas, du type, toi, Mlle qui s'est limée les ongles pendant tous le trajet, je ne vais pas t'empêcher de faire ta vie et puis tu ne comprendrais peut-être pas... alors soit je mets mes écouteurs, je tente de me focaliser sur autre chose, ou je change de place dans les cas les plus extrêmes. Ça n'a du m'arriver qu'une fois je pense. Bref je vis avec depuis tellement longtemps que j'ai trouvé des stratégies.Et je vis bien, je suis quelqu'un de très sociable, j'aime trainé avec les Hommes ... même si parfois ils sont un peu trop bruyant pour moi XD !
    Alors apparemment je suis misophone ... la Haine du son ... pourtant j'adore la musique :v: Le plus étrange pour moi, ce n'est pas de vivre avec ça, c'est qu'il existe un nom pour ça ! J'ai cherché les causes évidemment ... liaison neurologique, trouble psychiatrique léger (oulah merde ! celui là il fait mal ! Rapport au mot "psychiatrique" je crois), conditions d'éducation et le plus farfelu mais peut-être pas... génie créatif. En vrai personne ne sait vraiment, ce terme de misophone n'existe que depuis 2010.
    Mais je serai vraiment curieuse de savoir pourquoi je suis comme ça. :puppyeyes: Pour la construction de mon cerveau ça je sais pas; pour le trouble psy, les gens me trouvent équilibrés; pour les conditions d'éducations elles n'ont pas été parfaites mais j'ai été élevée, aimée et pas traumatisée; pour le génie créatif, certes je créée beaucoup de chose mais je ne suis pas un génie.

    J'ai attendu 28 ans pour le comprendre, j'espère que des jeunes attendront moins longtemps parce que je pense qu'on a vite fait d'en souffrir et de s'isoler... Heureusement ce n'est pas mon cas mais j'ai lu beaucoup de témoignage en ce sens. Alors si l'équipe de Madmoizelle se sent un jour, faite un article ... Ça servira pour ceux qui en souffrent et leur entourage qui peuvent être dans une incompréhension totale face à leurs réactions.

    Bisous à tous ceux qui passeront par là ! Mais des bisous sans bruits et pas du tous répétitifs ! :hello::bouquet:
     
    Ariel rebel, Fauvette à lunettes et Vanheptune ont BigUpé ce message.