Avais-je tort d'écrire « Albus, j'te suce » ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 5 janvier 2018.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Rédac chef adjointe, lien rédac/forum, adoratrice du sel, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    ----- Publicité -----
  2. Mandorle

    Mandorle
    Expand Collapse
    Sorcière comme les autres

    Bon ben j'ai peut-être un humour contestable mais moi ça m'avait fait rire :ninja: Et clairement c'était non seulement pour la rime, mais parce que de base, on parle de Albus Dumbledore, donc y'a un côté un peu décalé à la blague aussi. Après, c'est toujours la même question : est-ce que c'est une bonne idée par écrit et en public les mêmes blagues qu'on fait avec nos potes avec deux pintes dans le nez ? Pas toujours, et je comprends tout à fait que ça choque.

    D'un côté, le côté "ne fais pas aux autres ce que tu fasses" me parait très juste, et appliquer des doubles standards selon le genre, c'est bof moyen. Parce que clairement, la même blague sur un personnage féminin, bah j'aurais sans doute tiqué.
    De l'autre... On ne parle pas d'un personnage qui de base ultra sexualisé, et même si les premières images qu'on a pu voir montrent clairement qu'ils ont voulu que le perso soit BG, je vois pas venir non plus des masses de sexualisation dans la façon de le présenter (mais c'est subjectif aussi). De plus, ça reste Dumbledore : il y a fort à parier que dans le film, ce sera sûrement sa classe, son intelligence et son humour qui seront mis en avant, plutôt que son caractère désirable (mais je peux me tromper). Je suis pas sûre qu'on puisse comparer ça à par exemple un personnage de super héros qui sera physiquement beaucoup plus présent, et où on mettra l'accent davantage sur ses muscles :hesite: En fait, pour moi, ça met aussi en avant le fait que, en termes de représentation et d'image, il y a souvent plus de diversité dans les stéréotypes de personnages masculins attirants quee pour les personnages féminins (physiques plus diversifiés, mais aussi possibilité d'avoir un personnages défini par des traits non sexualisés et plutôt variés et qui sera quand même jugé attirant par le public).

    Tout ça pour dire : je sais pas :cretin: Au final j'aurais tendance à dire que dans le doute il est préférable de s'abstenir mais j'ai quand même ri.
     
    #2 Mandorle, 5 janvier 2018
    Dernière édition: 5 janvier 2018
    littlecassy, Hercynie, Lucile M. et 20 autres ont BigUpé ce message.
  3. minibambi

    minibambi
    Expand Collapse
    riiiizzzzz

    Avec mon mec on s'est posé la question. Moi non plus je n'ai pas de réponse claire, mais à mon avis ce qui fait la différence avec un "jte baise" ou un "jt'enc**e" c'est la manière dont l'acte est perçu socialement. Généralement sucer quelqu'un c'est perçu comme rabaissant pour la personne qui le pratique et honorant pour la personne qui le subit. Le "jte baise" c'est complètement l'inverse et ne parlons pas d'enc**er. On verra rarement une fille qui dit publiquement qu'elle pratique la sodomie mais son mec va pas hésiter à se vanter de l'avoir fait car pour lui c'est valorisant, et sans forcément se rendre compte que la fille ne va pas bien le vivre car elle veut pas que ça se sache. Pareil pour sucer, souvent les mecs vont se sentir en droit de parler de comment il se font sucer, mais comme sucer soi-même est pour la personne qui suce perçu socialement comme un acte rabaissant, elle va rarement le dire, en tout cas dans le cas d'un couple hétérosexuel. Malheureusement, les actes sexuels ne sont pas neutres, et je pense que c'est la dedans qu'on peut voir la différence. Bien sur ça n'éclaire en rien l'idée de consentement (qui ne peut pas exister quand la personne visée ne te connait pas) mais si on perçoit l'expression comme une métaphore pour dire notre attirance, je pense que "jte suce" et plus respectueux que "jte baise" et encore plus que "jtenc*le". D'ailleurs on entend rarement des "jte lèche" pour une fille et les rares fois ou je l'ai entendu ça signifiait une vénération totale pour cette femme dans le genre "je me soumet" plus qu'un "je prend possession de toi" que peut signifier le "jte baise".
     
    littlecassy, Margay, Songi songi et 29 autres ont BigUpé ce message.
  4. Cennae.D

    Cennae.D
    Expand Collapse
    505

    J'ai cliqué sur l'article à moitié en soupirant en me disant qu'il y en avait un peu marre de ces mille justifications à chaque fois qu'on écrit un mot de travers dans un article qui en fait des centaines (de mots).
    Mais Mea Culpa, c'est en effet une réflexion très intéressante. Je vais grossir les traits mais de mon côté j'ai tendance à penser que oui, ce genre de "blague" est acceptable et drôle justement parce qu'elle inverse les rôles dans une société où on est très loin d'arriver à l'égalité. Sauf que PERSONNE ne théorise les choses de cette manière x) Quand j'ai lu "Albus jte suce" j'ai à aucun moment pensé "ah c'est drôle parce que Albus est un homme et que ça renverse les rôles prédéterminés dans cette société" : j'ai juste ri à la sexualisation d'une personne...
    Bref je ne sais pas trop où je voulais en venir avec ça mais merci de me lancer sur cette réflexion :rire:
     
    littlecassy, Margay, AFRO INSOLENTE et 6 autres ont BigUpé ce message.
  5. *Gabrielle*

    *Gabrielle*
    Expand Collapse
    Que brûle mon cosmos ! è_é/

    J'ai trouvé ça vulgaire, tout simplement.
    Et j'ai de moins en moins envie de venir sur ce site.
    Ça et le choix des articles degueulasses (le machonnage des aliments) ou les gifs de nanas en train de masturber EN GRAND dans l'article (J'étais dans le métro, merci).
    J'ai découvert beaucoup de choses sur ce site mais je n'ai plus envie d'y revenir.
     
  6. Nienke

    Nienke
    Expand Collapse

    Pour moi, ça rélève plus du domaine de la private joke : le genre de trucs que tu dirais en parlant avec tes amis, sur un ton pas sérieux, pour montrer ton intérêt. Généralement, des amis comprennent justement cela sans chercher plus parce qu'ils vont te connaitre. Je pourrais tout à fait le dire à propos d'un personnage imaginaire en discutant avec une amie qu'elle ne s'offusquerait pas, parce qu'elle comprendrais parfaitement ce que je tente de dire. Un.e ami.e, on va suffisamment discuter avec pour que la personne puisse savoir si vraiment on banalise un corps masculin ou féminin.

    Tout le contraire de personnes qui ne nous connaissent pas, en somme, et avec lesquelles on va évidemment devoir faire plus attention à ce qu'on va dire pour éviter au possible de fausses interpretations.

    Après, plus concretement, je n'ai pas été choquée par ce "Albus j'te suce" parce que la blague me semblait évidente et que l'article ne parlait pas de long et en large de cette phrase. Néanmoins, je peux comprendre que ça puisse gêner aussi. Quand on y pense, ça peut vraiment créer une sorte de double standard selon le genre du personnage, ou même avoir plusieurs interpretations.
     
    Mélusine94, Coahoma., Hikari78 et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  7. Lilyumina

    Lilyumina
    Expand Collapse
    I'm the villain in [insert your favorite movie's name]

    Une réflexion très intéressante car à mes yeux, comme pour beaucoup de sujets d'actualités, il n'y a pas de réponse définitive (pas encore ?). Le féminisme tel que nous le connaissons aujourd'hui et qui ne défend plus seulement la femme opprimée par le patriarcat est encore jeune, il est normal que débats et réflexions fassent leur apparition, car il en faut beaucoup pour faire évoluer notre société, cela ne se fera pas du jour au lendemain.
    Les dangers de la parole sur internet apparaissent inévitablement à travers des petites phrases spontanées (il faut dire qu'on prend vite l'habitude avec les réseaux sociaux de dire la première chose qui nous passant par la tête), mais la magie d'internet, c'est qu'on peut également développer sa pensée. C'est un passage obligatoire : personne n'est irréprochable et nous sommes tous les fruits d'une société qui a mis en avant le pouvoir de l'homme davantage que l'existence même de la femme. Oui, oui, cette même société qui d'une façon ou d'une autre nous a influencés. Donc c'est une erreur, mais une erreur honnête, une erreur intéressante car elle nourrit un débat important. Au final, ce qui va vraiment différencier les bonnes personnes des mauvaises, ce seront leurs intentions, et les intentions de Mymy n'étaient clairement pas mauvaises, alors c'est entièrement excusable !

    Pour apporter mon avis sur la sexualisation des personnages fictifs, je pense que c'est à prendre avec des baguettes lorsqu'on s'adresse à un public large, mais dans un cercle privé, entre potes, devant un film chez soi, ou discrètement au cinéma... enfin avec des personnes qui sont à l'aise avec ce genre de réflexion, je ne pense que pas que ce soit préjudiciable de sexualiser un personnage.
     
    ChansonMuette et yuyunaâ ont BigUpé.
  8. Manea

    Manea
    Expand Collapse
    We claim the right to pull the trigger and damage your image of honor

    Je comprends le raisonnement, mais même dans un monde avec l'égalité des genre, je ne suis pas sûre qu'un message de ce type venant d'un.e journaliste serait souhaitable sur un média comme facebook où tout le monde peut tomber dessus, surtout lorsque la cible du mag' est assez jeune et qu'on parle de l'univers d'HP où le sexe est totalement absent à la base.

    Je sais pas, vous répétez souvent que le coeur de cible de Madz, ce sont des jeunes... Je sais que c'est pas le cas de tout le monde mais perso, à 15/16 ans, ce genre d'accroche pour un article pour parler d'un personnage d'univers que j'aime bien et qui parle pas de sexualité du tout, ça m'aurait mis assez mal à l'aise :dunno:
    Je peux comprendre qu'on fasse ce genre de blague, sans aucun problème, mais quand on connait les gens avec qui on est. Dans votre public il peut y avoir des personnes (jeunes ou pas) qui se sentent pas bien quand on évoque la sexualité en général et qui peuvent se sentir vraiment repoussées par ce genre de petites phrases apparemment anodines.

    Je dis pas qu'il faut jamais parler de sexe, considérer ça comme sale, pas plaisanter dessus ni rien (loin de moi cette idée), mais que penser un peu à ceux qui sont pas à l'aise avec et donc garder le cul là où il a quelque chose à voir, ça serait cool ;)
     
    Dhakri, Nour + Nad, Nebullulaby et 48 autres ont BigUpé ce message.
  9. Laoragwen

    Laoragwen
    Expand Collapse
    " It's not about deserve, it's about what you believe."

    "Albus, fais moi un cunnilingus"
    :cretin:

    oui, je suis venu que pour ça, je repars :ninja:
     
    littlecassy, Dame de lotus, Nebullulaby et 43 autres ont BigUpé ce message.
  10. Laoragwen

    Laoragwen
    Expand Collapse
    " It's not about deserve, it's about what you believe."

    @Nyxi
    moi je sais pas si j'aime ça, mais j'aime les rimes et la poésie :lunette:
    :rire:
     
    Pendragon, Kounette, Casspinosaure et 5 autres ont BigUpé ce message.
  11. MAAAL

    MAAAL
    Expand Collapse
    D'accord.

    Bah en fait, pour moi la réponse est assez simple : si c'est le caractère d'un personnage ou la vision qu'on s'en fait qui nous attire, il n'y a en soi pas vraiment de problème. Par contre, si c'est la vision qu'on nous impose, i.e. l'acteur ou l'actrice, qui rend le personnage désirable, alors oui, c'est irrespectueux. Ici, Dumbledore est vu comme désirable car il est incarné par Jude Law, pas à cause de son caractère (sinon il serait déjà vu désirable dans Harry Potter). C'est pareil pour Tante May.
    Après dans le privé (et du moment que vous ne vous retrouvez pas face à Jude Law), on fait les blagues qu'on veut, simplement en public, et particulièrement venant d'un journal, c'est plutôt déplacé.
    (Pour le reste j'ai pas lu l'article, les "Fantasmes de la Rédac" me mettent mal à l'aise.)
     
    Lily Lou, Mellana, Kounette et 14 autres ont BigUpé ce message.
  12. MelPop21

    MelPop21
    Expand Collapse
    Guest

    Donc si on résume, la version âgée de Dumbledore (et donc l'acteur hein) n'est pas "baisable" mais par contre celui de Jude Law l'est. Et tu nous dis que ça n'a rien à voir avec l'acteur ?! Ce n'est pas le personnage de fiction qui te fais envie mais l'acteur interprétant un personnage de fiction. Donc finalement, dire "Albus j'te suce" quand c'est Jude Law qui l'interprète et pas son homologue plus âgé ou un acteur qui ne te plairait pas revient à dire "Jude Law J'te suce".
    Bref je n'aime pas les articles "d'excuses" sur Madmoizelle qui sont en général formulés encore plus maladroitement que les articles..

    Et je dirais même que l'article évite la moitié des critiques qui visait l'utilisation de mots tels que "suce, bite chatte" etc. Est-ce vraiment nécessaire d'employer ce genre de vocabulaire ? Vous croyez vraiment que tout le monde dit ça ?
     
    Dhakri, Nebullulaby, AStarShinesBright et 40 autres ont BigUpé ce message.