Bilan de l'année 2006

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par Gling-glo, le 27 décembre 2006.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    2006 ça a vraiment été une année pourrie dans le sens où tout mon groupe d'amis s'est éclaté (bon ça fais une semaine qu'on est tous réconcilié mais.), par contre, j'ai passé des vacances d'été formidables, j'ai travaillé avec une amie et ça a été une chouette expérience, j'ai revu mes cousins Créoles que je n'avais pas vu depuis trois ans, j'ai perdue de vue certaines amies ( à bon entendeuse :rolleyes) je me suis rapproché de certaines personnes (je ne compte plus les après midis chips-films), j'ai rencontré un (même plusieurs =$) garçons adorables, j'ai réussi mon année en juin sans examen et avec un bon bulletin, là je commence bien l'année même si je trouve ça médiocre (perfectionniste, je suis !)..J'ai progressé en anglais et en neerlandais, j'me suis remise au sport, j'ai été déprimée beaucoup, beaucoup à cause de l'amitié, j'ai beaucoup broyé du noir seule dans ma chambre, bref c'était pas folklo, ça m'a même donné envie d'aller vivre Ailleurs (certaines comprendront !), je suis devenue moins timide, je me suis affirmée, je suis sortie de ma coquille, j'ose plus, je n'ai plus peur du regard des autres..

    Mais j'attends -tout de même !- que 2007 soit bien bien meilleure :d !
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Une drôle d'année... J'imaginais qu'elle serait rose comme un bonbon, finalement elle a tout de même été traversée par des éclairs et des phases de gris moroses et persistantes. Malgré cela, assez bonne année, parce que :
    ~ j'ai vécu de très jolies histoires d'amour alors que je commençais à ne plus croire en moi, et je me suis rendue compte que c'était au moment où on s'y attendait le moins que le bonheur nous tombait dessus...
    ~ je me suis rapprochée de personnes que je voulais absolument connaître et qui sont effectivement devenus de très bons amis ♥
    ~ je me sens en bonne voie pour combattre cette foutue timidité qui a si souvent entravé mon chemin
    ~ je commence enfin à avoir de vraies discussions avec ma mère et à faire valoir mes envies, mes points de vue.
    ~ j'ai eu la chance de voyager dans des endroits de rêve durant les vacances et d'y faire de belles rencontres...
    Bref, jolie année. :] Bien sûr, il y a eu des moments durs. Mais dans mon indéfectible optimisme, je me force à ne retenir que le meilleur, tout en tirant cependant des leçons des mauvais moments... Et dans la continuité de cet optimisme, je parie que l'année 2007 sera encore plus belle ! :P

     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Pareil :x

    En fait, c'était compliqué mais plutôt enrichissant cette année. D'un côté, j'ai vécu une histoire merveilleuse avec une fille qui l'était tout autant. Je ne le regrette pas, ça m'a fait comprendre pleins de choses. Mais d'un autre côté, j'en ai gardé des traces, j'ai détruit une partie de mon couple avec Lui et je me suis vraiment infligée des souffrances inutiles (physiques, mentales).

    C'est en 2006 que j'ai adopté ce que tout le monde se plaît à appeler "un style gothique" au niveau vestimentaire/musical. C'est pas franchement le terme approprié en toutes circonstances mais bon... disons que je me suis trouvé un style qui me plaît et qui n'est pas "banal".

    En mars, ma deuxième nièce est née. Ca a été un évènement très important pour moi, surtout parce que ça m'a redonné le sourire, après des mois de déprime.

    Ensuite, j'ai eu mon bac en juillet, un peu déçue d'être passée si près de la mention :confused: Mais bon, je l'ai eu.
    J'ai passé un été horrible : je suis pas partie de chez moi, je trouvais pas d'appart pour la fac, c'était prise de tête sur prise de tête avec ma mère, etc. Cependant, c'est à cette période que j'ai trouvé un exutoire : la photo. Je suis pas douée au point d'en faire mon métier mais ça me plaît, j'adore capturer des expressions, des paysages. Bref, des moments que je ne veux pas oublier.

    Depuis fin septembre, je suis à la fac et ça me plaît. Même si, au début, c'était dur et que ça continue de l'être (bah ouais, faut bosser maintenant).

    Globalement, ça a été une année mouvementée.
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Bilan mitigé comme tous les ans.Sentimentalement je suis exactement au même point.Il ne l'a toujours pas quittée,et plus le temps passe,plus l'espoir se réduit.On a continué notre petit jeu à coup d'éloignement,de remises en question,de dérapage et de longues conversations.Rien n'a marché.Mais je n'arrive pas à tourner la page.Ca restera un grand échec.
    Ma plus grande victoire par contre,c'est le Permis qui signe la fin d'un long calvaire.J'ai aussi réussi à finir bien classée à la fin de l'année,mais la 3ème année est bien plus dure et je doute beaucoup.J'ai rencontré par hasard un adorable garçon que j'ai quitté au bout de même pas un mois.Il reste néanmoins indispensable à ma vie.
    Niveau amitié,je me suis éloignée de beaucoup de monde,toutes mes copines du collège et du lycée qui ne me correspondaient plus.Et je me suis rapprochée d'autres.
    J'attends beaucoup de 2007,trop sûrement.
     
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'viendrais faire ça plus tard..
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Une jolie année, plus que je n'aurais pu l'espérer.
    D'abord, mon été a été ( tant pis pour deux fois "été" ) le stéréotype de l'été du bac, c'était vraiment parfait, pendant deux/trois mois tout m'a paru exactement à sa place, enfin c'était vraiment étrange, comme sensation. Je peux dire qu'à partir d'avril, tout a été bien, et les choses sont allées à une vitesse extraordinaire, je n'ai absolument rien compris à ce qui m'arrivait. Un homme parfait était amoureux de moi, j'ai eu mon bac mention très bien ( on s'en fout mais sur le coup, ça fait plaisir ), il y a eu la coupe du monde et le tour de France dans ma ville, il a fait très beau tout le mois de juillet, enfin c'était vraiment parfait, parfait. Disons que toute mon année 2006, la perfection de cette année-là tient dans ces quatre mois, d'avril à juillet.
    Avant, c'était plus difficile, l'hiver me semblait interminable, il faisait froid et je voulais arriver le plus rapidement possible au moment du bac, qu'on en finisse une fois pour toutes. Et puis je me suis sévèrement disputée avec un ami, enfin, c'était chiant ( trouve pas d'autre adjectif =) ).
    Après, en août je suis allée au Pérou trois semaines et je regrette de n'en avoir pas assez profité à cause de cette douleur, j'étais très fragile et suis tombée malade plusieurs fois, et ( bien que ça ait été merveilleux, inimaginable ), je crois que j'aurais pu bien mieux en profiter si je n'avais pas été aussi triste.
    De septembre à maintenant ça a été plutôt difficile, j'ai dû apprendre à vivre seule, à me débrouiller dans une ( grande ) ville, à gérer seule des petits problèmes comme une panne de courant ou l'inscription à la sécu, ce que je n'aurais pas su faire avant. A côté de ça il y a eu la prépa, les débuts là aussi étaient durs, je me suis longtemps demandé ce que je foutais là, au milieu de tous ces gens brillants. Dans le fond j'ai toujours eu ( j'ai encore ) cette impression de ne savoir que tricher, faire semblant d'être intelligente et de mériter ma place en hypokhâgne, de n'avoir toujours que bluffé les gens, enfin, c'est très étrange. Ca va mieux, au fur et à mesure, je crois que je prends confiance en moi, j'essaye de prendre mon pied sans trop me préoccuper du résultat, et puis j'aime bien ma vie, étudier les lettres et vivre seule, c'est un peu ce dont j'ai toujours voulu, cracher dessus maintenant serait un peu ridicule.
    Toujours est-il que je retire quelque chose d'extrêmement positif de 2006, ça a été une année d'une grande richesse, j'ai l'impression d'être beaucoup plus adulte qu'il y a un an, et j'ai énormément appris, et puis l'année du bac, enfin, si je pouvais passer toute ma vie en terminale, je crois que je n'hésiterais pas.

    Maintenant il ne me reste qu'à découvrir ce que je veux faire de ma vie. Et c'est pas gagné.
     
  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Comme toutes les années, elle m'a permis d'évoluer, dans un sens ou dans un autre, avec ses hauts et ses bas.

    Côté cours : RAS. Mes notes ont été bonnes, voir très bonnes, malgré la grosse flemme qui m'est tombée dessus depuis mai. Par contre, ma classe était/est vraiment pourrie (je n'approfondirai pas ça, ça n'en vaut pas la peine).
    Côté amis : Pas de nouvellestêtes, toujours des personnes à qui je tiens beaucoup. Beaucoup de bons moments, des rires, des délires, mais aussi des tensions qui m'ont fait beaucoup de mal dernièrement.
    Côté amour : Toujours avec Lui ♥, on a fêté notre 2ème année le 30 mai 2006. La plus belle chose qui m'est arrivée dans la vie, tout est partfait de ce côté là.
    Côté famille : Catastrophe. Mes parents ne s'entendent toujours pas et ma mère a décidé d'aller voir ailleurs. Bref, beaucoup de larmes à cause de ça, ou tout simplement à cause d'eux. Situation familliale complexe qui ne risque pas de s'améliorer en 2007.
     
  8. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Très bonne idée de sujet... je me lance !

    2006... ça a été une année avec ses hauts et ses bas, des humeurs extrêmements changeantes, des phases de positive attitude et de déprime alternées. Bref.

    Côté cours, ça se passe, malgré certains moments de doutes, de baisse de régime. J'ai eu des phases de creux, où je me suis dit que j'allais tout planter, mais j'ai toujours réussi à remonter la pente et j'ai eu de bonnes suprises dans mes matières faibles, à force de travail ! :)

    Côté amis, dans ma nouvelle classe rencontrée en 2005, ça va bien, même très bien je dirais, je côtoie des gens très différents, aux caractères typés et bien sûr que parfois ça fait des étincelles. Mais je les apprécie tous à leur manière et en décembre, notre fête de classe, je ne suis pas prête de l'oublier, c'était magique. Un des grands moments de l'année ! J'ai tendance à parfois trop critiquer les autres, à la moindre petite "bourde" , je ne peux pas m'empêcher, et on me le fait remarquer souvent. Mes amis "d'avant", j'ai toujours pas mal de contacts... moins que je ne l'aurais espéré, mais j'ai passé de bons moments quand même, notamment à mon anniversaire (17 ans). Je vois aussi comment les autres évoluent, ce n'est pas toujours facile, surtout que moi aussi je change, et il y a deux filles que je perd un peu de vue pour cause de caractères trop divergents...

    Côté famille, ça va plutôt bien... ma relation avec mon frère s'améliore, on s'engueule de moins en moins, je dirais même qu'on s'entend bien, on se prend des délires souvent, on discute. Il est toujours dans son âge con, mais au moins on peut parler au lieu de se taper dessus. Avec mes parents aussi, il n'y a pas de problème, à part quelques engueulades et temps en temps, mais c'est surtout entre eux que ça a tendance à péter... et ça m'énerve. Mais bon, on fait avec, j'essaie de me convaincre qu'ils s'aiment.

    Côté coeur, là c'est ce qui me fait le plus mal. Je n'ai jamais eu de copains, et quand je vois toutes mes copines heureuses avec le leur, oui, je l'avoue, je suis jalouse et je me sens mal. J'ai très peu de confiance en moi, je manque d'estime envers moi-même et je suis incapable de faire le premier pas. J'ai été boostée cet été par une re-rencontre avec un mec que je connaissais de vue il y a quelques années et qui s'entend bien avec une de mes amies, mais j'ai été trop maladroite et je crois qu'il est en train de me filer entre les doigts pour de bon... ce qui me fait extrêmement mal aussi.
     
Chargement...