« Blurred Lines » : on inverse les rôles

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 23 juillet 2013.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. en-travaux

    en-travaux
    Expand Collapse

    pourquoi avoir "féminisé" les hommes ? pourquoi sont-ils maquillés ? pourquoi avoir choisis des hommes androgynes et pas des hommes sexy et "masculins" selon les normes et tendances actuelles  ( poils + barbe de 3j + avant-bras tatoué :yawn: ) ?

    je ne comprends pas où est-ce qu'il veulent venir :erf:

    et puis

    Nous avons fait cette vidéo spécifiquement pour montrer un spectre de la sexualité qui présente la sexualité des hommes et des femmes d’une manière positive. Avec d’un côté le fait que hommes soient objectifiés ne pose pas de problème et de l’autre le fait que les femmes peuvent être fortes et sexy sans répercussions négatives. »

    je comprend pas non plus, je ne vois pas où est le positive, ni en quoi objectifiés les hommes ne posent pas de problème ... bref, si quelqu'un peut m'éclairer :fleur:
     
    #2 en-travaux, 23 juillet 2013
    Dernière édition: 23 juillet 2013
  3. Suomi

    Suomi
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Je pense aussi que des mecs dans le cliché viril et mate-moi-ces-muscles auraient eu plus d'impact dans la vidéo. Pour moi ça aurait vraiment voulu dire : on vous kiffe les mecs pour votre apparence. Je ne comprends pas non plus la démarche d'avoir maquillé les mecs, toussa...
     
  4. Le Dino

    Le Dino
    Expand Collapse
    Close-up of some candles and dramatically posing.

    Je pense qu'il manque une petite précision dans l'article : Mod Carousel est une troupe de burlesque masculine, les membres de la troupe sont bien les hommes présents dans le clip et non les femmes (très sexy d'ailleurs :bave:)... Du coup je pense que ça éclaire un peu mieux la démarche peut- être ;)

    Edit : je viens de voir que c'est bien "boylesque" qui est écrit, désolée ! :fleur:
     
  5. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

    Comme @Le Dino l'a dit, c'est du boylesque, et c'est vrai que même si je l'ai précisé dans l'article, j'aurais dû expliquer entre parenthèse ce que c'était.

    Je vais le faire tout de suite d'ailleurs ! :test
     
  6. Panties

    Panties
    Expand Collapse
    Beautiful disaster.

    Moi j'aime particulièrement le "You're the hottest dick in this place!" à la place du "You're the hottest bitch in this place!" de l'original!

    J'adore l'originale attention, mais juste le bitch m'avait un peu choqué la première fois que je l'avais entendu. Pourquoi bitch tout de suite sérieux? Merde, ça me dépasse l'emploi si facile de ce mot en anglais. Donc dick dans cette version me plait parce que je pense que si on peut appeler une femme une chienne/ salope juste parce qu'elle est sexy et qu'elle drague éventuellement explicitement, on peut résumer un mec interessant par sa queue.
    Bien sûr je sais que c'est pas le sujet, je veux pas recréer le débat, mais je tenais à le dire.

    EDIT: j'allais oublier, les filles chantent assez bien je trouve, ça donne une "parodie" assez convaincante!
     
  7. Ruska

    Ruska
    Expand Collapse
    Eat me. Queen of Queef.

    Sinon celui aux longs cheveux c'est quand il veut, où il veut. :puppyeyes:

    Commentaire constructif.
     
    #7 Ruska, 24 juillet 2013
    Dernière édition: 24 juillet 2013
  8. Simon novoa

    Simon novoa
    Expand Collapse

    Oh j'aurais bien aimé voir la version du journal de lolo dans cet article, elle est assez originale et puis c'est un peu chauvin de dire ça mais vive la France et nos youtubers aussi!!
     
  9. Frédibou

    Frédibou
    Expand Collapse
    A bouffé du clown

    Mouais pas convaincue, c'est automatique aujourd'hui dès que quelque chose ne plaît pas, le sexe opposée se sent toujours obligé de répliquer et bien souvent dans la médiocrité... Next !
     
  10. Véruca

    Véruca
    Expand Collapse
    Ce matin, je suis empreinte d'une étrange tristesse qui me caresse la nuque.

    Ils sont canons ces types.

    Le fait que tous et toutes détournent les codes des genres est quelque chose de très positif je trouve. Ca veut clairement dire : je vis mon corps et ma sexualité comme je l'entends et vos conneries sexistes et genrées, je me torche allègrement avec :cretin:.

    Et puis ces types viennent du burlesque, un milieu clairement LGBT-friendly, qui détourne les codes vestimentaires, outrancier et exubérant.

    Les femmes sont en smocking, les hommes sont maquillés. Je trouve cela très cohérent dans le sens où chacune et chacun se réapproprie son sexe et décide de son genre.

    Parce qu'à la base, ce qu'on décrit dans Blurred Lines, c'est le sexisme puant de la chanson ET du clip : mecs "virils" selon les conventions en vigueur (quoique...), nanas gaulées en 8 (Cristina rpz), aux cheveux lisses, minces etc etc...

    Bref, c'est cool. Mais je préfère cette version, plus cheap mais qui ridiculise complètement l'originale.

    @fredibou : Ici il s'agit clairement d'hommes et de femmes révoltés ensemble contre le sexisme.
    Encore heureux que ce genre de clip puant ne plaise pas à tout le monde.
    Ce n'est absolument pas une bête guerre des sexes, c'est une lutte contre une vision nécrosée et médiocre du monde.
    Et le terme "sexe opposé" dénote très bien le sexisme ambiant d'ailleurs.
     
    #10 Véruca, 24 juillet 2013
    Dernière édition: 24 juillet 2013
  11. Romy.

    Romy.
    Expand Collapse
    Graouuw

    Maaaais c'est terriiiiiiiiible! :yawn:

    Et la scène avec la voiture qui glisse sur le dos du mec à 4 pattes ah ah :cretin:!
     
  12. Irideae

    Irideae
    Expand Collapse

    L'objectification, c'est-à-dire le fait d'être présenté comme un objet de désir, n'est pas quelque chose de mauvais ou de dégradant en soi. En effet, sans objet, pas de désir (et sans désir... pas d'amour... pas de sexe... la vie serait chiante, non?); par ailleurs, être désiré, c'est également source de plaisir et de satisfaction, on peut même désirer être l'objet du désir de quelqu'un, et si on le désire, c'est forcément parce que ça a un intérêt et que ça peut être très gratifiant.
    Non, décidément, ce n'est pas ça qui pose problème.

    Parlons maintenant de la version originale: avec des paroles différentes, le clip aurait-il autant prêté à controverse? A mon avis, non. Ce n'est pas la première fois qu'on voit de jolies jeunes femmes dénudées dans un clip et ce ne sera pas la dernière. Et encore une fois, ce n'est pas un mal en soi. Ce qui m'a vraiment dérangée, en revanche, c'est la présence de paroles comme "shake your rump, do it like it hurt" ou "I'll give you something big enough to tear your ass in two", qui associent, une fois n'est pas coutume, plaisir féminin et douleur et ainsi perpétuent le mythe de la femme forcément masochiste qui ne peut ressentir de jouissance qu'en souffrant.

    Enfin, ce que je trouve de cool et de rafraîchissant dans ce clip et dans l'inversion des rôles, c'est que ça change de la vision hétéronormative et unilatérale du désir dans les relations hétérosexuelles. Je me souviens, à ce sujet, avoir lu quelque chose dans le dernier chapitre de Beauté fatale de Mona Chollet qui exprime une idée qui n'est pas nouvelle et que j'avais trouvé assez juste: "Les hommes regardent les femmes. Les femmes se regardent être regardées". Du coup, j'y vois du positif parce que ça ouvre d'autres possibilités. Après tout, les hommes aussi ont le droit d'être désirables et désirés... Après, peut-être aurais-tu préféré une érotisation reprenant davantage de codes esthétique masculins, notamment sur le plan vestimentaire et je peux le comprendre.
     
    #12 Irideae, 24 juillet 2013
    Dernière édition: 24 juillet 2013
Chargement...