Comment avoir un orgasme... sans se déshabiller !

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par QueenCamille, le 14 juillet 2018.

  1. QueenCamille

    QueenCamille
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    #1 QueenCamille, 14 juillet 2018
    Dernière édition par un modérateur: 15 juillet 2018
    ----- Publicité -----
  2. calindours

    calindours
    Expand Collapse
    Faites de la magie, caressez des chiens, mangez tout ce ce que vous voulez

    Yo! Queen Camille, tu es en train de me réconcilier avec Madmoizelle où je n'allais plus depuis quelques temps, à cause de l'injonction à la consommation dans et hors des articles et des sujets qui me plaisaient de moins en moins... Mais c'est le deuxième article de toi que je lis en une semaine (avec celui de la pénétration quand on a un pénis), et j'ai l'impression de retrouver le Madz d'avant, que j'adorais et qui m'a littéralement fait découvrir le féminisme et la célébration du corps. Bref, j'espère que tu vas continuer dans cette veine là, et merci! Plein d'amour sur toi, géniale autrice :d
     
    Zoyta, Mariviere, Niag et 11 autres ont BigUpé ce message.
  3. greenapple

    greenapple
    Expand Collapse
    Je ne suis pas exigeante, j'ai des valeurs fortes.

    :angry:

    Je suis un peu dubitative car l'article semble indiquer qu'il faut forcément accéder ou favoriser la partie externe du clitoris, alors que c'est faux. Le clitoris n'est pas sensible uniquement sur la terminaison externe (le gland), de la même manière qu'un pénis est sensible sur toute sa longueur. Nos corps caverneux sont cachés sous les grandes lèvres et c'est la pression sur cette partie de l'organe qui apporte beaucoup de plaisir aussi.

    Exemple de ma petite personne
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Ce qui me ramène à la citation ci-dessus qui est inexacte, car lorsqu'il s'agit de stimuler les corps caverneux, peu importe la couche de tissu, c'est la pression appliquée et la manière dont elle va être appliquée qui compte.

    On ne libère pas le clitoris en écartant les grandes lèvres. Eventuellement on en pré-libère le gland. Et encore, car pour le décalotter il faut y rajouter une étape supplémentaire sur beaucoup de modèles.

    Bref, peut mieux faire sur l'article...
     
    Shadowsofthenight et Kand'x ont BigUpé.
  4. nka

    nka
    Expand Collapse
    I have OKD - obsessive knitting disorder

  5. WendyFoster

    WendyFoster
    Expand Collapse

    Parfois en lisant ces articles je me sens vraiment à part... Moi la partie externe de mon clitoris n'est pas ultra sensible comme c'est si souvent décris, c'est loin d'être un "bouton magique" c'est même plutôt une tannée tellement j'ai du mal à trouver comment le stimuler (oui meme moi-même). J'ai vraiment l'impression d'être dans les 0.01% de malchanceuses qui ne peuvent pas prendre beaucoup de plaisir de cette façon. J'ai souvent l'impression que je ne jouirai jamais, ni moi même ni avec qui que ce soit. J'essaie de ne pas me focaliser la dessus mais je vois tous ces témoignages de personnes pour qui c'est presque automatique et franchement je les envie tellement... Parfois ça me déprime parce que j'aime le sexe ! Et j'aimerais qu'il me le rende un peu mieux

    C'était le commentaire rabat-joie, désolée pour ça
     
    Lounala, L'impératrice de la rage, Looshy et 6 autres ont BigUpé ce message.
  6. Tzig0ne

    Tzig0ne
    Expand Collapse

    Ah ben moi au contraire pour une fois on parle du clito d'une manière que je comprends.
    Parce qu'en ce qui me concerne, les vibrations sont inefficaces voir désagréables, les cunni sont à bannir, et les contacts pendant la pénétration sont un vrai calvaire parce que ça me fait redescendre direct...

    Par contre le frotti-frotta, ça marche. Mais uniquement seule, c'est totalement impossible pour moi de jouir comme ça avec quelqu'un (activement ou passivement).
    Probablement parce que c'est long, et pas franchement stimulant pour l'autre personne... sans compter que la posture est franchement ridicule :lol:

    Cela dit le commentaire de @greenapple m'a beaucoup éclairé, je ne savais pas que le bouton externe était le gland du clitoris. Même si je vois bien de quelle forme et où va le clitoris, j'ai toujours plus ou moins pensé que c'était l'extrémité qui devait générer du kif.
    Mais en fait c'est vrai que vu ce qui moi me fait kiffer, c'est clairement pas ce "bouton" :hesite:

    Dans tous les cas c'est cool de voir des articles et des commentaires qui confirment que non, toutes les femmes à vulve/vagin ne fonctionnent pas de la même façon.
    Combien de fois j'ai entendu "t'aimes pas les cunni ? c'est parce que personne ne t'en a jamais fait de bien" :facepalm:
     
    Lounala, Julk et greenapple ont BigUpé ce message.
  7. Chapilou

    Chapilou
    Expand Collapse

    ... et il n'y a pas que le "frottement"

    Pour moi la masturbation c'est 99% du temps habillée. Et ce n'est pas par "frottement" mais plutôt un massage ou la main reste en place tout du long..
    J'en tire des orgasmes que j'ai du mal à comprendre. Mélange entre vaginal et clitoridien..

    Bref, chacun sa technique, du moment qu'on arrive au but recherché ;)
     
    nka et Niag ont BigUpé.
  8. Zoyta

    Zoyta
    Expand Collapse

    Génial cet article, le frottage a tellement de place dans ma vie sexuelle ! J'ai souffert de vaginisme pendant longtemps, c'est moins présent maintenant, mais avec un de mes partenaires sexuels on se frottait souvent, habillés, en sous-vêtements, nus... en début de rapport sexuel comme en fin pour atteindre l'orgasme.
    Bref à présent la pénétration est devenu possible pour moi presque à chaque fois, mais je prends toujours énormément de plaisir à me frotter ou que l'on se frotte contre moi !
     
    Delah a BigUpé ce message