Comment convaincre mon père ?

Sujet dans 'Etudes, stage, emplois - Le Monde de l'entreprise' lancé par pikpok, le 11 novembre 2007.

  1. pikpok

    pikpok
    Expand Collapse
    Stressée à mort

    Salut

    Au bout de deux mois de prépa j'en ai marre, et je prévois de me réorienté à la fin de l'année scolaire. Mais le problème c'est mon père. Il m'énerve et ne me comprend pas ! Hier, je lui ai parlé de mon envie de me réorienté et pour lui c'est non ! Il veut absolument que je fasse le parcours prépa + école d'ingénieur ! Il n'arrive pas à saisir que je n'en ai ni l'envie ni les capacités ! Ya deux ans il était déçu que mon frère arrête la fac pour partir en dut, car pour lui, dut = diplôme en 2 ans = nul = honte. Or, je suis prête à faire le même parcours que mon frère (je veux faire son dut). Pourtant je lui dis mes mauvaises notes et mes classements, il devrait s'apercevoir que j'ai vraiment du mal. Il n'arrête pas de me parler du fils de son pote qui fait prépa et qui a des bonnes notes et puis de la fille d'un autre pote qui est à Normale sup'. Il me dit que si les autres y arrivent alors je devrais y arriver aussi. Il ne comprend pas qu'on est pas tous égaux (même si on est en prépa) ! Il me dit qu'eux, ils travaillent jusqu'à 3h du matin et ils mangent en travaillant : il veut que je fasse comme eux mais pour moi c'est hors de question. Il fonde tous ses espoirs en moi : il veut que je sois riche, que j'ai un bon métier, un métier prestigieux et tout (lui n'ayant pas fait d'étude). Désolée pour ce pavé mais c'est pour que vous comprenez bien ma situation.
    Avez-vous déjà été confronté à un parent comme mon père ? Si oui, qu'avez vous fait finalement ? Avez vous des arguments me proposer pour le convaincre de me laisser faire ce que je veux ?

    PS : Je précise que mon père ne m'a pas forcée àaller en prépa, c'est moi qui ai voulu y aller.
     
  2. accroche-coeur

    accroche-coeur
    Expand Collapse
    est partie.

    Ca à l'air assez compliqué avec ton père. Tu as encore le temps avant la fin de l'année, mais en supposant que tu n'arrives pas à le raisonner et que tu partes en DUT sans son accord, qu'est ce qu'il pourrait te faire? (genre couper les vivres ou un truc comme ça peut être).
    Je vois pas trop comment tu pourrais le faire changer d'avis, ça fait combien de temps que tu lui en as parlé? Le DUT que ton frère a fait c'est quoi? Il l'a réussi? Il fait quoi maintenant?
     
  3. pikpok

    pikpok
    Expand Collapse
    Stressée à mort

    Me couper les vivres, non car je vis chez lui. Il pourrait bah déjà me " gronder ", plus me parler prend plusiseurs jours (perso, ça ne me manquerait pas mais ça installerait une mauavaise ambiance à la maison), me parler mal, me rappeller sans cesse la prépa, dire qu'il a honte par rapport à ses collègue (quieux ont des enfants qui font des brillantes études).
    Je lui ai dis dès la prmière semaine que je n'aimais pas, mais il m'a convaincu d'y rester car il a dit que ce serait trop la honte ! Depuis bah j'ai continuer en disant que ça allait bien, mais hier je lui ai dis que je voulais arrêter à la fin de l'année mais là il a dit qu'il ne voulait pas que j'arrête !
    Mon frère s'en sort pas mal en dut de statisiques, il est actuellement en deuxième année et vers les premiers de sa promo. Il me dit que c'est une bonne formation, et qu'on a pas trop du mal à trouver un boulot à la sortie. J'ai eu l'occasion de voir ses cours et ça me plait assez (plus que la prépa en tout cas), c'est concret et tout.
     
  4. 100drillon

    100drillon
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    J'ai l'impression de lire les mails désespérés que j'envoie à mes amies!!! :d
    C'estrai qu'à la fin de ma terminale, j'ai un peu fait le carton plein niveau étude et je pouvais vraiment choisir l'orientation que je voulais avec tous les trucs que j'avais demandé (et que j'avais tout obtenu). Bref, j'ai choisi la prépa et mon père n'a pu s'empêcher de dire à tout le monde tout ce que j'avais eu. Mais moi, j'ai jamais bossé et c'est clair que jusqu'en terminale, ça passait tranquille; mais la en prépa c'est fini: bosser, y'a que ça de vrai!! Et ça mon père n'arrive pas à le comprendre et quand dès la première semaine j'ai voulu me réorienter, il n'en était pas question. Il continue à dire à ses amis, ses collèguers et sa famille que tous va pour le mieux. Je sais pas comment il expliquera ma réorientation l'an prochain...
    Moi c'est clair je ferai se que je voudrai, j'aurai 18ans et assez de temps libre pour travailler et combler le vide des sous qu'il ne me donnera plus.
     
  5. accroche-coeur

    accroche-coeur
    Expand Collapse
    est partie.

    Oui c'est vrai que déjà la mauvaise ambiance à la maison, c'est déjà un gros problème. En fait le problème de ton père c'est l'image qu'il donne à ses collègues, en plus si sa se trouve, les enfants de ses collègues eux aussi ont du mal mais leurs parents n'en parlent pas. Tu pourrais expliquer à ton père qu'après un DUT on peut toujours continuer ses études, donc que tu n'es pas obligée de ne faire "que" deux ans d'études.
     
  6. salidou

    salidou
    Expand Collapse
    Moral dans les tongs

    Et tu ne pourrais pas trouver un compromis comme : ok pour l'école d'ingé mais uniquement en passant par une prépa intégrée ? (Paraît-il que c'est le jour et la nuit au niveau du rythme.)

    Evidemment, si tu veux faire DUT stat, c'est pas l'école d'ingé qui te tente, mais bon, sait-on jamais...


    J'ai eu un peu le même problème. En entrant en seconde, ma mère essayait de me dissuader d'aimer le français. Au passage en L, j'étais la dernièr des abruties. Les comparaisons, c'était avec mes cousins, mais c'était la même chose.
    Et puis, finalement, j'ai fait lettres, une licence avec mention, et j'ai intégré mon école haut la main. Cerise sur le gâteau, mon pauvre frère aîné ne s'en sort pas (il avait fait S de force), mon frère cadet est aussi en L ! Moi et ma soeur (en 6ème spéciale musique) sommes celles qui s'en sortent le mieux de la famille.
    C'est une bonne revanche sur les idéaux maternels !!! ... m'enfin j'attends un autre petit frère qui devrait y satisfaire...
     
  7. Vice-Versa

    Vice-Versa
    Expand Collapse

    Comme j'te l'ai déjà dit en Mp, y a des jours où ça va, et des jours où j'ai envie d'abandonner (oui, chuis ptain de lunatique).
    Chuis ds un lycée qui est reconnu pr ses prépas, et j'sais pas si c'est à cause de ça ou pas, mais on arrete pas de se faire casser. Dernièrement, j'ai eu 0.125/20 à ma dissert de philo. J'tiens à dire que j'm'étais tuée à l'écrire et j'avais écrit 11 pages (ok, y avait ptete pas la qualité), et j'ai eu droit à un joli commentaire, comme quoi, aucune écome ne voudrait d'une élève d'age mental 10,11 ans. Bref, j'm'en prends tjs plein la gueule, et j'redoute les kholles (on en a tellement donc...)
    Au début, pr mes parents, il en était hors de question que j'abandonne. Et moi, mm j'avais trop honte d'd'abandonner. Mais bon, vais pas faire passer l'honneur dvt ma santé qd mm. j'en ai pleuré et là, mes parents ont compris que ct ptete mieux que j'abandonne si j'tiens pas. pas cousine est tombée malade à cause d'une prépa. Dc pr l'instant, réflexion , et on verra bien si j'tiens jusqu'à Noel...
     
  8. Sosopi

    Sosopi
    Expand Collapse

    Je ne comprend pas de tels parents.
    C'est sûr que cela fait classe de faire prépa, mais quand tu vois que la plupart des étudiants en prépa vont en fac en 3ème année, quel est l'intérêt alors d'avoir fait prépa? Je le vois pas perso.
    J'ai fait un bac L arts plastiques et je suis en 3ème année dans une école d'art. Mes études me coûtent plus de 200 euros de fournitures par mois, ça va durer 5 ans et je n'aurai pas de boulot en sortant, je gagnerai que dalle. Mais je m'éclate ce qui réjouit mes parents.
    Je suis donc très mal placée pour comprendre ton cas, mais fais ce que tu veux, des études, tu ne vas pas en refaire à 40 piges et tu vas trainer ça toute ta vie.
    L'honneur, c'est de réussir dans une branche où l'on s'épanouit, rien d''autre.
     
  9. salidou

    salidou
    Expand Collapse
    Moral dans les tongs

    C'est valable pour les prépas littéraires, et c'est pour ça que je n'ai pas essayé d'en faire. Mais je ne crois pas que ce soit vrai pour les prépas scientifiques, car elles mènent vers beaucoup d'écoles, notamment les écoles d'ingénieurs, comme le disait Pikpok. Ainsi, on a de grandes chances de ne jamais aller en fac.

    Ou j'ai rien compris ?
     
  10. pikpok

    pikpok
    Expand Collapse
    Stressée à mort

    Je profite de ce topic pour demander esyt-ce que quelqu'un s'est déjà réorienter dans les études ? Si oui, à artir de quand vous avez su que vous vous êtes trompé de voie ? Vous avez continuer à aller en cours et àtravailler ou vous avez tout arrêté ? Si vous aviez arrêté, vous avez fait quoi après ? Vous avez chercher du travail ?
     
  11. One Day

    One Day
    Expand Collapse
    In love with her cat

    Tu tires toujours un bénéfice enorme d'une classe prépa, même si tu ne t'en rends pas compte au début (manque de recul) Tu acquiers des méthodes de travail, des techniques d'apprentissage, une capacité d'analyse beaucoup plus efficace et une façon d'aller directement a l'essentiel que tu garderas toute ta vie.
    En gros même si tu te réorientes en fac après tu constateras que tu auras beaucoup plus de facilités et que ce ne sera en rien inutile!

    C'est un parcours difficile et tu as envie d'abandonner quasiment tout le tps mais ça vaut vraiment le coup je trouve

    Puis si comme tu le dis tu n'es pas à la hauteur de la formation tes professeurs te le feront rapidement savoir et te proposeront d'eux même une réorientation. Peut être qu'a ce moment ton père sera convaincu que ce n'est pas fait pour toi si c'est vraiment le cas. Ca passera pt etre mieux.

    Mais en tout cas je te conseille de t'accrocher à cette formation quite a te réorienter plus tard si tu ne veux pas faire école d'ingé.
     
  12. Astéria

    Astéria
    Expand Collapse
    Joyeuse de vivre

    Y'a vraiment des parents que je ne comprends pas.

    La majorité des jeunes ont un BEP/CAP, et éventuelement un Bac Pro.

    Alors avoir fait un Bac général et aller en DUT c'est déjà énorme !

    Et si (à celles dont les parents sont inssuportables sur ce point) votre rêve était d'être boulangère ou fleuriste, ils se seraient suicidés que vous soyez aller en BEP/CAP ?

    Après la rémunération n'a pas grand chose à voir avec le niveau d'études, j'ai un ami qui a un Bac Pro et gagne 3500? par mois alors que je connais des gens qui gagnent le SMIC avec un BAC + 5. Donc c'est une fause excuse.

    Je trouve cela déplorables des parents qui font passer le "se faire bien voir" auprès de l'entourage avant le bien-être et les envies de leurs enfants.
     
Chargement...