Comment j'ai - failli - ne pas avoir ma bourse au mérite

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Une madmoiZelle, le 16 juillet 2013.

  1. Une madmoiZelle

    Une madmoiZelle
    Expand Collapse

  2. Ahu'ura

    Ahu'ura
    Expand Collapse
    Le cul entre 2 chaises !

    Je suis globalement d'accord avec toi, mais pas en tout point.
    Je bénéficie de cette bourse depuis un an et c'est vrai qu'elle peut être utile, je comprends que tu sois inquiète mais il faut prendre en compte le fait que cette année le nombre de mention très bien est considérablement augmenté.
     
  3. Oeildelynx

    Oeildelynx
    Expand Collapse
    Guest

    Totalement, et ça devient du grand n'importe quoi d'ailleurs.
    Je n'enlève rien au mérite des mentions TB - qui restent des élèves d'un niveau certain -, mais il est clair que sans les indulgences de la plupart des critères de correction et les comités d'harmonisation des notes, les moyennes seraient globalement moins brillantes.

    Je ne sais plus dans quel coin, ils sont cette année à un tiers de mentions TB...et ben.

    M'enfin, je suppose que d'ici 5 ans, on aura 99% de réussite au bac ?

    Autant il est assez injuste de supprimer la bourse au mérite prochainement, il y a cependant le projet de réforme des bourses sur critères sociaux : l'idée est de rajouter un échelon 7, revaloriser les autres échelons, et surtout de donner entre 120 et 150 euros par mois aux échelons 0 qui deviendraient "échelon 1 bis".
    Pour ceux dont les revenus des parents étaient jusque-là trop élevés pour avoir une bourse, et pas assez conséquents pour soutenir comme ils le voudraient leur enfant, ça peut changer la donne.
    La décision devrait officiellement tomber à la fin du mois...
     
  4. lemoncupcake

    lemoncupcake
    Expand Collapse
    Détendue Guest

    C'est certain que 200€ par mois ce n'est pas rien du tout et je suis tout à fait d'accord avec l'article.

    Par contre c'est l’appellation de cette bourse qui m'énerve: bourse au "mérite" elle existait quand j'ai passé mon brevet, avec ma sœur nous aurions dû en bénéficier mais au final non car"vous n'êtes pas dans le seuil des gens boursiers". Dans ce cas j'ai trouver totalement hypocrite d'appeler ça "au mérite" s'il faut en plus rentrer dans la case boursier (car mes parents faisant juste partie de la classe moyenne et avaient 150€ de plus que le seuil maximum des boursiers).

    Enfin bref je trouve que les bourses en général sont très mal réparties (alors que maintenant je suis boursière échelon 4): je vis seule dans un appart à l'autre bout de la France et j'ai autant que ma sœur qui vit chez ma mère (donc pas de loyer pas de courses) . Ce paramètre n'est pas vraiment pris en compte et pourtant cela je pense est un critère très important.
     
  5. Akshara

    Akshara
    Expand Collapse
    Autre part

    Déjà bravo pour ton bac et ton admission à Sciences Po ! (heyyyy on va se retrouver au Minicrit, Sciences Po Dijon RPZ ! :) )

    Je bénéficie moi-même de la bourse au mérite (échelon 0 au CROUS) et je ne pense pas l'avoir volée. Même si j'ai petit job à côté je suis bien contente d'avoir cette bourse qui me permet de ne pas à avoir à compter le moindre sous. Même s'il y a de plus en plus de personnes qui l'obtiennent, est-ce que ça enlève le droit à la reconnaissance de son travail pendant un an (ou même plus) ?

    Par contre je serais pour l'attribution de cette bourse au mérite à tous ceux qui obtiennent mention TB.

    @LemonCupcake je croyais qu'il y avait un critère de distance pour les bourses (tu as un point de plus dans le barème si tu habites à plus de 250 km de tes parents)

    @Elasys Il y a des bourses Sciences Po pour les élèves qui justement sont trop modestes pour subvenir à tous leurs besoins, tu devrais fouiller sur le site de Sciences Po !
     
  6. greyA

    greyA
    Expand Collapse
    Attention, je mords

    Si c'est comme dans certaines facs, il faut un contrat de 20h minimum pour obtenir la dérogation. Certaines ont aussi une facheuse tendance à essayer de faire chier les étudiants salariés parce que "vos contrats devraient respecter vos heures de cours" (mais en général, les salariés ne peuvent pas avoir d'ennuis comme cela).

    Ca pose forcément problème pour ceux et celles qui ne trouvent que des contrats de 10 ou 15h ce qui remplit déjà bien une semaine quand on a un lourd emploi du temps.

    En tout cas, j'espère que Science Po ne fait pas exception dans ce domaine, ça serait lamentable.
     
  7. Akshara

    Akshara
    Expand Collapse
    Autre part

    Le règlement de la scolarité de Sciences Po est très clair : les élèves ont le droit à 2 absences par module,  et dès la troisième on est défaillant, que les absences soient justifiées ou pas.

    A la fin de l'année il y a un jury qui se réunit qui peut faire tomber ces mentions "défaillant" si tu as des bonnes notes par ailleurs...

    C'est sur des petits points comme ça que Sciences Po entretient une "ségrégation sociale", si je peux me permettre (et encore plus sur le site de Paris)
     
  8. Elasys

    Elasys
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Coucou les filles !
    Bon alors c'est moi qui ai écrit l'article...
    D'abord, le prétexte pour la suppression de la bourse au mérite, c'est justement qu'elle est de moins en moins accessible apparemment... Parce que, qu'il y ait beaucoup de mentions très bien, c'est une chose, mais elles ne sont pas l'apanage des boursiers.
    On est d'accord, c'est discutable, tout comme tous les critères de bourses, mais il en faut des critères... Parce que je ne dois pas être loin du palier 1 pour les bourses, mais je n'y ai pas droit.
    Je comprends la frustration de celles qui passent à côté de peu.
    Après, je trouve ça un peu limite de ne donner cette bourse qu'aux élèves boursiers à la base même si ça a un certain sens puisque c'est censé être ceux qui galèrent le plus ("censé" je dis bien).
    Je ne sais absolument pas citer quelqu'un mais je suis tout à fait d'accord avec Akshara et merci pour la suggestion, je vais retourner voir ce qu'ils disent à Paris ;)
    Pour ce qui est des absences à Sciences Po, je crois que c'est bon pour un job à côté si on a le contrat avant les inscriptions pédago mais je ne suis pas sûre à 100% ! après je découvre un peu toutes ces règles, donc je ne savais pas que d'autres écoles faisaient ça, je trouve ça un peu dur d'ailleurs !
     
  9. greyA

    greyA
    Expand Collapse
    Attention, je mords

    En général, quand on a un contrat après les inscriptions pédagogique, c'est très difficile de faire changer son statut auprès des secrétariat dans la majorité des facs, mais pas impossible.

    Ils ont juste tendance à mettre des bâtons dans les roues des salariés, j'ai même entendu des profs affirmer que les étudiants salariés auraient dû choisir entre boulot et études plutôt que de "venir encombrer les facs". :sad:




     
  10. lemoncupcake

    lemoncupcake
    Expand Collapse
    Détendue Guest

    Oui mais dans le barème on te demande également si tu as des frères et sœurs dans le supérieur et cette année cela lui a donné autant de points que moi donc autant de bourse. Par contre l'an prochain elle aura moins que moi donc il y a du y avoir du changement. Enfin c'est certain car l'an prochain avec les mêmes critères que cette année je "perds" 80€. Dans mon cas c'est pas gênant c'est de l'argent que je ne mettrais pas de côté. Mais je me dis que si à haut échelon on touche moins les plus petits doivent être pénalisé tout autant et ça c'est injuste
     
  11. Phoedo

    Phoedo
    Expand Collapse
    Dresseuse de chats

    Mais sinon, je veux pas faire ma rabat joie hein, mais tu ne bosses pas l'été pour financer tes études ?
     
  12. Rosaly--

    Rosaly--
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Je viens de Normandie, j'ai une maman coiffeuse et un père menuisier (qui se sont entre temps retrouvés tout les deux au chômage, et ma mère est tombée malade). Bref, du coup grâce à toute cette chance je suis quand meme boursière à l'échelon 4, ce qui aide pas mal, mais quand on fait des études sur Paris et qu'on peut pas du tout travailler à coté, ça ne suffit pas.

    J'ai fait un prêt. J'ai emprunté 23 000 euros pour mes études et j'ai eu raison. Alors certes maintenant j'ai fini, et il va falloir commencer à rembourser, donc j'en ai encore pour 4 ans à me voir vivre avec 400 euros en moins que si j'avais rien emprunté, mais je pense que c'était le bon choix.
    Je suis en stage de fin d'études mais aussi en CDI, j'ai une formation solide et un avenir assuré, même si les débuts vont encore être un peu difficile, c'est une solution qui fonctionne.

    Voilà. Après je sais qu'avec les temps qui courent tout le monde n'a pas d'emploi à la sortie de ses études, il faut réfléchir à tout ça.
    Je savais personnellement que je travaillerais avant même de finir mes études parce que je suis dans un secteur qui ne connait pas la crise. Mais je ne pense pas être la seule dans ce cas :)
     
Chargement...