Comment je suis sortie de ma relation violente et abusive

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 30 octobre 2016.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

  2. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    :hugs::hugs:
    Ce type est horrible. Tu as été vraiment courageuse et je ne pense pas que tu aurais pu t'en rendre compte dès le début de ta relation. Tout simplement, lorsque les gens sont heureux, ils ne pensent pas à ce genre de truc.
    Ce que je trouve alarmiste, c'est le nombre de témoignages très nombreux qui ressemblent au tien. C'est triste.
     
  3. Mehlpo

    Mehlpo
    Expand Collapse
    Shibartiste

    Waouh, ça m'a fait quelque chose de lire ça.
    C'est terrifiant de voir comment une personne peut réussir à en détruire une autre...

    En tout cas, ça fait plaisir de voir que maintenant c'est mieux ! Que du courage pour toi ! Et n'hésite pas à porter plaine contre ce connard, surtout s'il détruit d'autres filles par la suite.
     
  4. LadyMarianne

    LadyMarianne
    Expand Collapse

    Je suis vraiment soulagée par la fin du témoignage !
    Bravo à toi, pour se sortir de ça il faut vraiment être très forte. Et crois-moi, à aucun moment tu n'aurais pu comprendre qu'il était aussi pervers, ça dépasse l'entendement. Tu n'as rien à te reprocher dans cette histoire. Je suis vraiment heureuse que tu en sois sortie.
    Si tu es prête, tu peux porter plainte contre lui, il le mérite. Mais il va falloir encore une dose de courage pour raconter tout ça et entamer une procédure judiciaire.
    Bravo à toi, je te souhaite de continuer à t'épanouir et big up à celui qui t'y a aidée :hugs:
    @Shamecca : Tu n'es pas stupide. Tu n'es pas quelqu'un de pervers, donc tu as du mal à envisager qu'on puisse l'être. Tiens le coup, et n'hésite pas à porter plainte et/ou à demander de l'aide à des groupes de soutien/parole. Tu es victime de quelque chose qui est puni par la loi. Ce n'est pas à toi d'avoir honte ou de fuir. Je sais, très facile à dire. Tu auras besoin de courage c'est sûr, mais tu peux t'en sortir <3
     
    #4 LadyMarianne, 31 octobre 2016
    Dernière édition: 31 octobre 2016
  5. cococat

    cococat
    Expand Collapse

    Petite question pour toutes celles qui ont vécu cet enfer : Comment auriez vous aimé que vos amis réagissent face à ca ? De quelle façon auraient ils pu vous aider (dans la mesure du possible) ?
     
    Inko Nito a BigUpé ce message
  6. Gazpacho

    Gazpacho
    Expand Collapse
    Hum.

    @cococat j'ai déjà eu une relation toxique, mais largement pas autant que celle décrite dans l'article. Je peux peut-être t'apporter un début de réponse néanmoins :)
    Les trois amitiés qui m'ont aidé à prendre conscience de la situation étaient un ami d'enfance que je ne voyais que pendant les vacances (on parlait de temps à autre sur facebook) et deux camarades de classe. Ces personnes avaient en commun un recul indiscutable sur ce que je leur racontait, contrairement à des amis plus proches à qui j'imputais un parti pris (ils n'aimaient de toute façon pas mon mec). Ils ont été francs avec moi, pas de demi mesure en mode "fais comme tu le sens" "ça va aller mieux" etc. Bien que complètement ratatinée face à mon mec de l'époque, j'ai du caractère et leur discours sans ambages m'a secoué. Avec le recul c'est envers eux que j'ai le plus de gratitude.
    Mais la franchise d'un ou d'une amie est quelque chose de dangereux. Si je l'avais répété à mon mec (et certaines filles plongées dans une relation toxique répètent tout à leur mec) il aurait tout fait pour les discréditer. Il m'aurait manipulé pour que je ne leur parle plus, et probablement menacé de rompre dans la foulée, m'interdisant donc toute future tentative de me confier ailleurs.
    D'autres filles sont tellement manipulées que sur le coup elles peuvent carrément en vouloir à l'ami(e) d'avoir un point de vue négatif sur leur relation.

    En conclusion, je dirais qu'il ne faut pas nous forcer à faire quoi que ce soit. On reçoit déjà un paquet d'injonctions dans notre couple donc on est comme tétanisée. Mais entendre dire quelque chose comme "Moi, ce que je vois, c'est que tu es malheureuse. Peu importe que ça vienne de lui ou de toi. Si il ne t'aime pas comme tu es toi, si il te demande de devenir quelqu'un d'autre, c'est que vous n'êtes pas faits pour être ensemble. Ca ne veut pas dire que tu es nulle, ça veut juste dire que vous êtes deux pièces d'un puzzle différent. Quoique tu décides de faire, tu peux être sûre d'une chose : tu ne seras pas toute seule." ça, ça fait un bien fou. Même si on ne va pas rompre dans la seconde, ça fera son bonhomme de chemin. :)
     
    Carlawn, Penny Winkeul, cococat et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  7. Inko Nito

    Inko Nito
    Expand Collapse
    La vie c'est comme une boite de chocolat...

    @cococat Je suis d'accord avec @Gazpacho il y a 2 personnes qui m'ont aidées à sortir d'une relation toxique. La première, était une personne qui avait du recul ; elle m'a donné le déclic. Sans vraiment juger mon copain elle m'a dit : " Tu n'as pas à subir des choses qui te rendent malheureuse. Tu as le choix." Et la deuxième, tout simplement m'a ouvert sa porte. Elle a proposé de m'héberger sans demander de contrepartie : ça a été déterminant pour moi. Sans elle, je n'aurais pas eu les moyens matériels de partir.
     
    Penny Winkeul, LadyMarianne et cococat ont BigUpé ce message.
  8. Rocksteady

    Rocksteady
    Expand Collapse
    Ne pas me citer s'il vous plait

    Folle Furieuse a BigUpé ce message
  9. Shamecca

    Shamecca
    Expand Collapse
    Complètement paumée

    @LadyMarianne
    Merci beaucoup, ça va beaucoup mieux en ce moment. J'ai fais une main courante avant que çà se produise et après les faits j'ai porté plainte faut pas se voiler la face même la police le dit çà changera rien, il faut juste fuir et passer à autre chose.

    @cococat J'irais dans le même sens que @Gazpacho et @Inko Nito un très bon ami qui ne juge pas la situation mais qui s'intéresse qu'à toi, à tes ressentiments.
    Pas ceux qui ont juste envie de lui péter la gueule, car sur le moment c'est la dernière chose que tu veux.

    Dans mon cas c'est mon meilleur pote qui m'a aidé en partie, il est venu me voir quand je venais de me faire battre, j'étais méconnaissable, il ne m'a pas jugé une seule fois, j'ai pas vu de pitié dans ses yeux que de l'amour et de la tristesse.
    Quand çà s'est produit cette année, ici en France, c'est lui qui a appelé mon père pour tout lui expliquer. J'osais pas avouer à mes parents d'ailleurs je leur ai menti j'ai dis que j'avais fais un malaise respiratoire ... (c'est pas totalement faux hein) Cet ami là je l'en remercierais jamais assez.

    Rien ne sert de dire de partir, de fuir, que ce n'est pas de l'amour de façon catégorique et didactique ça ne marchera pas.Je ne sais pas pourquoi mais dans ce cas la logique disparaît.
    Le déclic vient de lui même, provoqué ou pas, mais seulement par la personne concernée.
    Si tu ne sais pas quoi faire, ne fais rien, ne dis rien, sois juste présent.
     
    cococat, Inko Nito et Anableps ont BigUpé ce message.
Chargement...