David Schwimmer (« Ross ») et Rebel Wilson se clashent avec James Corden dans « Drop The Mic »

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par JulietteVonGeschenk, le 29 mai 2016.

  1. JulietteVonGeschenk

    JulietteVonGeschenk
    Expand Collapse
    J'aime les fringues et les frites
    Membre de l'équipe

  2. Sassegra

    Sassegra
    Expand Collapse
    Besoin de changement

    ça fait bizarre... Est que deux blancs riches qui font une rap battle on est pas un peu aussi dans l'appropriation ?
     
    Eclise a BigUpé ce message
  3. Adybou

    Adybou
    Expand Collapse
    Take naps but stay woke.
    Ambassadrice de Ville

    @Sassegra tout dépend de si l'on considère le rap comme appartenant à la communauté noire :hesite: j'avoue que là, c'est un peu une colle :hesite:

    Sinon, je venais juste bien râler des vers grossophobes/sur le physique de David Schwimmer :facepalm: :annoyed:
     
    Sol Invictus a BigUpé ce message
  4. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Je ne pense pas qu'aucun de ces trois-là revendiquent avoir inventé le rap (et plus généralement le hip-hop) ou utilisent les codes du rap comme déguisement ou pour s'en moquer (en tout cas si je m'en réfère à ce qu'en dit Naya à partir de 5'20), donc je ne pense pas qu'on puisse voir ça pour de l'appropriation :)
     
    Sassegra a BigUpé ce message
  5. Adybou

    Adybou
    Expand Collapse
    Take naps but stay woke.
    Ambassadrice de Ville

    J'ai toujours pas de réponse à la question, mais on peut s'approprier un élément d'une autre culture parce que c'est beau, c'est pas parce qu'on se l'approprie qu'on s'en moque ou qu'on prétend l'avoir inventé :hesite:
     
    Sassegra a BigUpé ce message
  6. Eclise

    Eclise
    Expand Collapse
    so let us not talk falsely now, the hour's getting late

    L'appropriation culturelle, au delà de l'intention qui peut être bonne ou mauvaise, c'est le fait pour un groupe, de s'approprier les codes ou la culture d'un groupe qu'il domine par ailleurs, par rapport à qui il a des privilèges, en général grâce à des injustices systémiques comme le racisme, et d'en tirer profit, qu'il s'agisse d'un profit financier (comme le fait de reprendre des motifs issus de certaines cultures et de les intégrer dans des produits), ou d'un profit d'image (porter des dreads, ou un bindi, ou une coiffe de First Nation-amérindiens). Il existe un topic dans les "Questions pas si con" pour en savoir un peu plus : http://forums.madmoizelle.com/sujets/quest-ce-que-lappropriation-culturelle.108155/
     
    Adybou a BigUpé ce message
  7. candyclown

    candyclown
    Expand Collapse

    Ils jouent aux rappeurs, et rappent un peu comme des quiches... De là à parler d'appropriation, je trouve que c'est un peu fort: ils s'essayent à une forme artistique, ils peuvent bien, non? Quand on écoute les battle de rap américain, ça a un côté fascinant, on a envie d'imiter, on est porté par la mélodie de la diction, je ne vois pas en quoi c'est une forme artistique à laquelle on ne pourrait pas s'essayer, surtout en tant que comédien. D'un autre côté, ils pourraient aussi faire des joutes d'impro sans rapper, des concours d'éloquence, le résultat serait à peu près le même (s'envoyer des vannes) mais sans connotations. D'ailleurs, le rap, c'est forcément estampillé "musique d'oppressé"? J'ai l'impression que c'est assez répandu aujourd'hui, dans des groupes sociaux forts différents.
     
Chargement...