Dégoûtée par le monde du travail

Sujet dans 'Etudes, stage, emplois - Le Monde de l'entreprise' lancé par Cygnus, le 27 février 2008.

  1. Cygnus

    Cygnus
    Expand Collapse
    Sous-marin

    Coucou les filles,

    J'aimerais savoir parmi vous qui est déjà dégoûtée du monde du travail (j'en fais partie, y en a déjà une:) ).

    Et ce que vous aimeriez changer?
    Ce qui vous insupporte?
    Vous décourage?
     
  2. Yunfa

    Yunfa
    Expand Collapse

    je dirais pas que je suis dégoutée par le monde du travail c'est quand même assez fort mais j'avoue qu'il y a des choses que je ne comprend pas...

    Par exemple, le fait qu'on demande constamment de l'expérience: ça pose un gros problème pour les jeunes parce qu'à moins d'avoir un piston, bah ça devient une vraie galère pour avoir une première expérience. On veut de l'expérience mais si on donne jamais leur chance aux petits nouveaux, ils en auront jamais! C'est le petit (gros?) paradoxe du marché...

    Autre chose: je trouve ça dommage qu'en France tout se base sur les diplômes et les écoles d'où l'on vient... Ca serait vachement mieux si on se basait sur les compétences réelles plutôt que sur des diplômes qui parfois ne valent pas grand chose et ne sont que purement théoriques...D'ailleurs je trouve le système des books dans les métiers créatifs vraiment bien!

    Et puis je dirais aussi la discrimination (positive ou non d'ailleurs) faite à l'embauche. Personnellement, je n'en ai pas été victime pour le moment. Peut être que le fait que je sois métisse avec une peau quand même assez claire a joué en mon avantage mais j'ai des amies qui se font très souvent recalées à cause de leur couleur de peau. Je trouve ça vraiment naze qu'en 2008 il y ait encore des comportement de ce genre...

    Voila. Sinon pour ma part j'ai plutot eu de la chance au niveau du boulot donc pour l'instant j'ai pas trop à me plaindre même si au début j'ai un peu galéré pour mes premiers job
     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je n'ai pas une grande expérience professionnelle donc ce serait triste de dire que je suis dégoûtée à 20 ans...

    En tout cas, je sais que je me méfierais toujours des patrons, sanx exception. Je ne pense pas qu'il y en ait un pour rattraper l'autre...

    Mais en fait j'ai remarqué que l'on était jamais contents de son travail, sur les trois boîtes où j'ai travaillé, mes collègues étaient constamment en train de se plaindre.

    Je ne suis pas malheureuse d'aller au travail, mais bon, ce n'est pas une grande satisfaction quoi. Ma seule satisfaction c'est la paye qui tombe à la fin du mois...
     
  4. Glacha

    Glacha
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    Je te comprend Tristana...
    Ca va faire un an et demi que j'ai commencéà bosser et je me pose pleins de questions... Apres je suis tjs dans ma premiere entreprise donc je ne peut pas forcement comparer.
    Une collegue m'a dit que ca lui fesait ca au debut et puis au bout d'un moment on se resigne. C'est triste qd meme.....
     
  5. Moossye

    Moossye
    Expand Collapse
    Vieux Meuble de Mmz.com

    je ne suis pas "dégoutée" du monde du travail, mais ma dernière expérience m'a pas mal responsabilisée...

    Jusqu'à mes 18 ans, j'ai eu que des boulots plaisants, dans la presse, dans un théâtre, sur internet... Bref je faisais ce que j'adorais et j'avais l'impression que c'était "simple"...
    A côté de ça je continuais tranquilement mes études aux beaux arts, en me disant qu'en complément d'un boulot de plasticienne, bah je ferais un job plus alimentaire... Ou que je me servirai de mes quelques stages pour trouver un boulot dans la voie qui me plait.

    Au mois d'Aout, ne trouvant pas de job étudiant, j'ai postulé pour un job administratif dans une agence de 1% logement...
    Et bien malgré la gentillesse des gens du service, j'ai clairement pris conscience que si je devais faire ça tout ma vie je péterais un cable rapidement...

    L'ennui, l'impression de ne servir à quelque chose que 10min par jour, de répéter sans arrêt les mêmes taches, de faire tout ce que les autres refusent de faire, le fait que ta formation et tes savoirs ne te servent strictement à rien et sont, au mieux, le sujet de curiosités... J'imagine même pas le même cas avec un patron totalement horrible...

    A côté de ça, j'ai vu mon homme chercher (en vain) un taf pendant 6 mois, j'ai compris que trouver un vrai taf, c'était carrement différent que de trouver un stage ou un job d'étudiant

    Voilà tout ce qui m'a fait peur pour la suite...
    Bref, depuis j'ai revu un peu mes études... ça m'enchante pas à 100%, mais si c'est pour obtenir un boulot que j'aime plus tard, je suis prête à réduire mes études "artistiques" de 2 ans.
     
  6. Isoline

    Isoline
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Moi je l'ai déjà été, il y'a deux ans, je trouvais plus de travail apres avoir bosser 4 mois dans un hôpital avec pratiquemment aucun jour de repos, tout ça pour avoir un contrat pas renouvellé sans aucune explication :mad:
    mais là, je travaille dans ce que j'ai toujours voulu faire (dans une école) et je suis toujours contente d'y aller. J'adore vraiment ce que je fais <3
     
  7. Stille

    Stille
    Expand Collapse
    Blasée

    Je suis du genre à en être dégoûtée avant de le connaître, hem.
     
  8. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Hé ho hein bon.
    Tu portes bien ton pseudo hein :flappie:

    *Un patron vous offre une fleur :fleur:*
     
  9. madmoizelle N

    madmoizelle N
    Expand Collapse
    Comment qu'c'est ?

    Ben moi je kiffe mon boulot, je kiffe mon patron et je kiffe les gans avec qui je bosse. Même s'il y a certaines choses que je ne comprends pas et certains comportements qui me semblent illogiques.

    Mais ca n'a pas toujours été le cas. J'ai vu des boos rabaisser leurs employés, j'en ai entendu être méprisant voire même insultant. J'ai bosser avec les rois des cons, des mecs (et des nanas) irrespectueux, insensibles et même incapables. Mon leitmotiv pour tenir le coup (même si j'ai toujours fini par claquer la porte) c'etait : "Tu ne feras pas ca toute ta vie" mais quand je bossais avec des gens qui etaient là pour toujours et qui n'avaient pas le choix ca me deprimaient clairement.
     
  10. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je ne veux pas dire que ce sont tous des pourris. Simplement c'est vrai que je me méfierais toujours un peu.
    Là où je travaille actuellement ça se passe plutôt bien, mais je sais qu'ils ne sont pas là pour nous faire des cadeaux quoi. De toute manière ce n'est pas leur rôle c'est sûr.

    Enfin disons que je ne ferais jamais totalement confiance à mon boss je crois.
    Mon copain a fait cette connerie l'an dernier. Résultat il est passé aux Prud'hommes parce que son patron lui devait trois mois de salaire, et qu'il a disparu de la boîte du jour au lendemain...
    Et mon expérience de deux ans en alternance ne m'a pas aidée non plus à les apprécier.

    Alors oui c'est sûr il y a des cons et des moins cons partout mais je resterais toujours sur mes gardes !
     
  11. siorac

    siorac
    Expand Collapse
    Plus amoureuse

    Assez d'accord. Depuis 4 ans que je bosse/fait des stages j'ai toujours été en bas de l'échelle. Depuis 3 mois, je suis chef de service (une longue histoire...bref). Et ben je me retrouve à faire des trucs qui m'auraient révoltés il y a à peine 6 mois! Bon j'essaye de faire de mon mieux, d'être compréhensive et tout mais quand même là je viens d'imposer deux heures d'heures sup à tout le monde, sans prévenir... j'aime pas trop faire ça mais c'est mon job, c'est tout.
     
  12. Extra_Smooth

    Extra_Smooth
    Expand Collapse
    *Pétage de plombs inside*

    Pourquoi ?
     
Chargement...