Dépénalisation de l'inceste entre adultes consentants

Sujet dans 'L'actu dans le Monde' lancé par AncienneMembre_13, le 10 janvier 2011.

  1. AncienneMembre_13

    AncienneMembre_13
    Expand Collapse
    Flamme à lunettes

    Je viens de tomber sur un court article du Courrier International et je voulais vous le faire partager :

    "Il y a l'amour de la famille et l'amour en famille. Le conseil Fédéral suisse veut dépénaliser l'inceste entre adultes consentants, tolérant ainsi les relations sexuelles entre père et fille, mère et fils, ou frère et soeur. Une étude réalisée en 2007 et portant sur 20 pays révèle que 9 d'entre eux autorisent l'inceste entre adultes consentants, rapporte Le Matin. Il s'agit notamment de la Chine, de la France, des Pays-Bas, de la Russie, de l'Espagne et de la Turquie."

    L'expression "les sentiments ne se contrôlent pas" prend-elle ici tout son sens ?
     
  2. Pantoufle

    Pantoufle
    Expand Collapse
    Reine Sperme des Neiges

    Les rapports incestueux entre adultes consentants sont autorisés en France ? Je ne savais pas du tout, je suis surprise !

    Je ne peux pas m'empêcher de trouver ça malsain, adulte ou pas, consentant ou pas.
     
  3. FLT

    FLT
    Expand Collapse
    Something borrowed

    Je recommande vivement la lecture à toute personne intéressée par ce sujet, la lecture du livre J'abandonne aux chiens l'exploit de nous juger (un résumé parmi tant d'autres) de Paul M. Marchand qui est excellent, tant sur le plan stylistique que narratif que sur le traitement du sujet, qui surpasse l'inceste pour parler de l'amour, de l'amour interdit, des relations parents enfants (sa mère est un personnage présent également).

    (Voilà pour mon côté prof.)
     
  4. Samburu

    Samburu
    Expand Collapse
    Human Trampoline

    J'ai fait des recherches parce que je trouvais ça quand même très étonnant, connaissant le tabou universel qu'est l'inceste et il s'avère en effet que les relations incestueuses (père et fille, frère et soeur..) entre personnes adultes et consentantes sont dépénalisées, c'est-à-dire que les personnes ne risquent pas de peine mais qu'il est interdit par le droit civil pour ces personnes de se marier ou pour le père biologique d'adopter un enfant né d?un inceste, si ce père est le frère ou le parent en ligne directe de la mère ...

    Je ne crois pas que je trouverai normal de pénaliser ces relations mais en même temps cela me met profondément mal à l'aise de d'imaginer une relation entre parents de premier degré, comme entre un père et sa fille par exemple...

    Et, pour l'anecdote, j'ai appris récemment que Christine Boutin était mariée à son cousin germain !
     
  5. Elya

    Elya
    Expand Collapse
    Dirty Little Freak

    Comme toi Iaoranamoana je trouverais choquant que l'Etat l'interdise justement. Pour moi, pas de débat là-dessus.

    Ceci dit, l'inceste, c'est quand même un truc qui ne me viendrait pas à l'esprit (pour moi, dans ma vie, j'entends), et ça me dégoûte ne serait-ce que de m'imaginer avec un membre de ma famille. Donc c'est vrai que quelque part, si je me base sur mon ressenti, comme Lavana, j'aurais tendance à trouver ça malsain.
    Je ne crois pas être la seule dans ce cas, alors je me demandais : d'où vient cette "barrière" qui nous empêche pour la plupart d'éprouver du désir sexuel et/ou des sentiments amoureux pour quelqu'un de notre famille ? Est-ce que c'est une barrière naturelle, instinctive, biologique pour nous empêcher de porter atteinte à notre propre espèce (je renvoie au commentaire de Foxey qui parlait de plus forts risque de maladies génétiques) ? Est-ce que c'est aussi une question culturelle, sociale et si oui, alors pourquoi ? depuis quand ? partout dans le monde ?

    Bref, je trouve ça super intéressant. Je vais essayer de me renseigner, et puis je reviendrai. Sauf si je suis la seule intéressée. :P
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je cite ici Lévi-Strauss dans Les structures élémentaires de la parenté (1947)
    J'espère que ça t'a éclairé en partie !

    Quant au sujet, ce qui me gêne plutôt qu'autre chose c'est la notion de "consentement" qui est toujours selon moi ouverte à la dérive (en même temps, par quoi la remplacer ?)
     
  7. Volterra

    Volterra
    Expand Collapse
    Sweet living nightmare.

    Comme certaines d'entre vous, je serais plus choquée par une interdiction. A partir du moment où les gens concernés sont consentants, quel droit avons-nous pour leur empêcher de s'aimer ? A mon sens, ce tabou rejoint un peu le combat des homosexuels, mais il a bien sûr des barrières plus lourdes à enfoncer.
    En réfléchissant un peu, je me dis qu'un frère, un père, un cousin, tout comme un inconnu, est une personne avant tout. Une personne que l'on est susceptible d'aimer comme une autre. Evidemment ça dérange, ça soulève plein de questions pour la simple et bonne raison que ça ébranle des certitudes et, qu'encore une fois, on brandit l'argument de la nature. Oui mais voilà : il y a la nature et il y a le reste, l'esprit, l'âme, le coeur, la chose qui fait que l'on est nous et pas quelqu'un d'autre ou que sais-je. Après tout pourquoi vouloir expliquer l'amour ?

    Et puis, penser que l'on peut s'aimer entre parent, ça ne me surprend pas tant que ça. Je trouve que ces relations sont toutes sur le fil. Mon côté littéraire pense à Mme de Sévigné, qui aimait sa fille à un tel point que s'en était un pêché.

    Je ne parle pas des enfants nés d'une alliance entre parent. C'est un faux problème, une manière de répondre à la peur, de se rassurer et de se dire "ils créent des monstres, ils ne devraient donc pas s'aimer et ont un problème, moi je suis normal, ça ne m'arrivera donc jamais" (enfin j'extrapole là). On vit quand même dans une société où la reproduction est maîtrisée, où l'IVG est autorisé et, ce n'est pas parce que des parents proches s'aiment qu'ils sont dénués d'intelligence (je pense que l'on se dit trop amour contre nature = monstre = débilité mentale ): ils connaissent les conséquences, les dangers et il s'agit d'un risque qui peut être contrôlé, au même titre que pour les personnes atteintes de maladies graves, héréditaires, etc.


    Enfin bref, aimons-nous quoi !
     
  8. Spring

    Spring
    Expand Collapse

    J'ai du mal à répondre... ça me met surtout hyper mal à l'aise.
     
  9. Volterra

    Volterra
    Expand Collapse
    Sweet living nightmare.

    Tout à fait. Je n'ai pas vraiment parlé de cela, mais comme je l'ai dit : ils ont les mêmes droits que nous (IVG, contraception, etc), ils ne sont pas moins intelligents que Monsieur tout le monde et ce que je voulais dire par là c'était qu'ils étaient donc assez conscients, autonomes, libres (je ne sais pas trop comment dire ça) pour agir sans pression, interdiction, ou autre. C'est pour cette raison que j'ai rapproché mon raisonnement des maladies héréditaires (par exemple) : personne n'interdit à des gens gravement malades d'avoir des enfants (ce qui n'empêche pas par ailleurs d'informer).
     
  10. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je pense que ça explique beaucoup de choses sur les relations mères-fils dans "Qui veut épouser mon fils?" :cretin:

    (Ne m'indiquez pas la sortie, je suis déja dehors :shifty:)
     
  11. Linka

    Linka
    Expand Collapse

    Il est tard et je suis un peu fatiguée pour argumenter mais ça me choque qu'autant de gens trouvent ça normal qu'on autorise les relations incestueuses, ou pour reprendre le terme exact, qu'elles soient dépénalisées. Entre cousins encore ça va mais entre parents et enfants, sœurs et frères, c'est tout simplement écœurant. Ce n'est pas que je veux ressortir l'argument de "c'est contre nature", car je sais qu'on va me rétorquer que l'homosexualité c'est "contre nature" aussi, la différence c'est que ça n'a pas des conséquences dramatiques que l'inceste.
    Même si c'est aujourd'hui un phénomène minoritaire, je pense que (avant n'importe quel acte d'ailleurs) il faut toujours se demander : qu'adviendrait il si tout le monde se mettait à faire ça ? La race humaine deviendrait tout simplement complètement dégénérée. C'est bien beau de défendre l'amour entre deux personnes mais il y a quand même des normes génétiques et sociales à la base de la vie même dont on ne peut vraiment pas faire abstraction.
     
  12. Ymotana

    Ymotana
    Expand Collapse
    Bouffe du bokoblin au petit dej'

    Je n'ai pas du tout envie de passer pour une vieille réac ou je ne sais quoi mais moi aussi ça me choque que cela soit dépénalisé .. Un père et une fille (mère/fils) qui s'aiment et veulent s'unir c'est aussi contre-nature pour moi. Comment éprouver ce genre d'amour quand tu as mis au monde puis élevé cette personne ? C'est tellement étrange. Et je ne pense pas qu'au nom de l'amour, on puisse accorder ce genre de possibilité ... Ne me frappez pas ! :erf:
    Pour moi c'est la voie à tout et n'importe quoi ! (attention, propos à nuancer !), à partir du moment où l'amour est mutuel on peut tout accepter ?
    Après tout, si le mélange génétique de deux personnes d'une même famille pose un problème, c'est que "naturellement" l'homme n'est pas fait pour se reproduire avec quelqu'un de sa proche famille non ?
    (rappel ! mes propos sont a nuancé - again) Mon ressenti est le même que si on tentait de me justifier l'amour d'un homme/femme pour les jeunes enfants, ou même pour les animaux.
    Attention ! Je ne dis pas que les personnes incestueuses sont pédophiles/zoophiles ! C'est juste que l'excuse de L'Amour a des limites pour moi.


    Je ne mélangerait même pas de l"homosexualité dans cette idée de normalité, vu que pour moi rien n'est choquant dans cette sexualité ! (tant que c'est pas frère-frère, sœur-sœur ..)


    L'une d'entre vous avait cité le cas d'un couple qui après s'est connu on découvert qu'ils étaient frères et sœurs, pour ce genre de cas je tolère mes propos puisqu'ils n'ont pas été élevé dans l'idée qu'ils étaient de la même famille ..

    (Mon diiieu, j'ai peur de comment vont être pris mes propos :knockout:)
     
Chargement...