Détresse d'une enfant qui devient adulte

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par Elodie-T, le 24 mars 2017.

  1. Elodie-T

    Elodie-T
    Expand Collapse

    Je m'excuse pour ce long roman :/

    Bonjour, je viens demander conseil à des madz plus âgées, matures. J'ai 17 ans, bientôt 18, bientôt le bac (mon dieu). L'an prochain je m'en vais à l'autre bout de la France dans le sud pour mes études et rejoindre mon copain (j'habite en ile de France actuellement).

    Depuis peu ca ne va pas fort avec moi même.. J'ai l'impression de ne pas vivre pour moi.. J'ai toujours voulu être l'enfant bien élevé, obéissant, j'ai toujours tenté de me changer pour convenir à mes parents, ne jamais les décevoir parce qu'on m'a appris que ''les adultes auront TOUJOURS raison'', il font les choses pour notre bien.. Et les ados sont des ignorants précipités... Mais maintenant je me demande s'il n'y a pas un problème..
    J'ai l'impression que mes parents veulent trop bien faire, et qu'au final ils en sont envahissants. Lorsqu'ils sont contre quelque chose: mes avis ''sont influencés par les autres'', ''ce sont les autres qui disent ca" donc je répète comme eux. Je veux me faire un piercing à l'oreille ''C'est à cause des medias/des gens ca encore'', un petit taouage, se faire une couleur, c'est la même histoire.. Comme si je ne pouvais pas me faire mes propres avis et avoir mes propres désirs.

    Si je veux m'expliquer on ne me laisse pas placer un mot, je finis par m'énerver et je passe pour la mauvaise... Alors maintenant je suis réservée et ne parle pas de moi.. Et ma mère me le reproche sans cesse...
    Des qu'elle veut quelque chose mais que je résiste elle me pousse à bout, comme pour le choix de mon école qui a été un conflit à cause de la distance. Ou bien alors si je ne lui obéit pas, c'est parce que ''je ne l'aime pas''

    J'ai un copain qui ne leur conviendra pas du tout, une personne bien élevée et gentille mais non-binaire et au style différent du miens, physiquement il est tout ce qu'ils ne voudraient pas, et ne comprendront pas... Alors je ne leur dirai rien avant longtemps..

    En fait j'ai l'impression d'avoir tout fait en fonction d'eux et pour eux, et que même si maintenant je craque, je ne m'autorise pas à vouloir couper (en partie) les ponts d'eux une fois plus âgée. J'ai ce sentiment de culpabilité, qu'ils ont tout fait pour moi et pour mon avenir et que donc les laisser serait honteux.. Or ils continueront à contrôler ma vie... Et je n'ai pas vraiment mon mot à dire car ''je n'ai pas d'expérience dans la vie'', un argument que je comprend... Du coup je me sens partagée entre ce désir de prendre mon envol, et cette impression d'agir comme une ado qui ne veut pas comprendre les choses.

    Surtout je veux remettre de l'ordre dans ma tête, car même en écrivant ici j'ai l'impression que un peu fouilli ^^'
     
    Lord Griffith, Patounette_love et Lualdi ont BigUpé ce message.
  2. Lanfear

    Lanfear
    Expand Collapse

    Avant de te poser ce genre de question (et surtout d'y répondre), essaie peut-être d'attendre l'année prochaine. Tu seras loin, tu seras majeure et tu vivras sans eux. Ce sont à mon avis trois facteurs qui te permettront de te détacher de l'avis de tes parents. Je pense (et le temps montrera si je me trompe ou pas) qu'il y a un entre-deux entre rester sous l'emprise de tes parents et ne plus les voir du tout. Pour faire tout ce que tu décris (piercing, tatouage, couleur), tu n'auras plus besoin de leur demander ! Tu le fais, et puis après, eux pourront toujours râler, mais ça sera fait et toi tu feras ta vie =)
    C'est eux qui auront à se poser la question de "Ok, notre fille est comme ça. Ca nous plaît pas forcément, mais soit on l'accepte soit on la rejette et on ne la voit plus jamais". Soyons honnêtes, pour un simple tatouage ou une couleur, je ne pense pas qu'ils choisissent la deuxième solution (je ne les connais pas, mais si ils le font... well, ça sera leur choix, et tu avais l'air prête à faire le même)
     
  3. Aleynia

    Aleynia
    Expand Collapse
    I ain't the sharpest tool in the shed.

    J'suis une vieille bique de bientôt 28 ans :lunette: plusieurs choses me viennent à l'esprit en te lisant :) Je suis aussi maman maintenant (omg!:ninja:) d'une petite de 18... mois! :cretin:
    Je vais jouer les grands saaaages :vieux: mais ma parole n'est pas d'évangile non plus :cretin:

    Première chose à savoir, je me suis retrouvée seule à l'âge de 18 ans. J'ai du m'occuper de moi du jour au lendemain sans aide de personne (sauf celle que j'allais chercher où je pouvais). Ca n'a pas été une période facile et j'ai fait beaucoup d'erreurs.

    En tant qu'adulte c'est clair que les ados paraissent un peu limités :yawn: Quand je vois ma "petite" voisine de 17 ans et demi j'ai juste envie de me facepalmer devant ce qui sort de sa bouche :yawn:
    L'expérience de la vie (:vieux:) fait que l'adulte a tendance à anticiper, un peu comme quand on est petit et qu'on nous sort un beau "fait pas ça, tu vas tomber et te faire mal!". Il se peut que tu tombes, il se peut que tu tombes pas, mais en tant que parent te voir tomber ça fait mal (ou l'idée que tu puisse tomber d'ailleurs). Je pense que tes parents veulent juste le meilleur pour toi, vraiment. Après te limiter dans tes choix est une erreur. Il FAUT que tu fasses ta vie et tes propres expériences. Peut-être que commencer par une couleur ou un petit piercing, quelque chose de réversible sera moins mal vécu qu'un tatouage que tu garderas à vie. Perso, j'ai attendu 19 ans avant de me faire quelques piercings (nombril, cartilages, oreilles..), aujourd'hui j'en porte aucun :yawn: mais j'ai aimé, un temps! J'ai vécu ces piercings comme une libération, puis je me suis rendue compte que mon piercing au cartilage m'empêchait de dormir :ninja: Bref digression!
    Tes parents veulent te préserver, te garder dans une bulle, mais tu n'es pas en sucre, tu feras des erreurs, tu te feras mal, tu tomberas et tu te relèveras aussi. Parce que c’est la vie et parce que c’est comme ça.
    Qu'ils le veuillent ou non tu t'émanciperas! Tu vois le film "Raiponce" de Disney (ouais t'as vu la référence) bah un peu comme ça. Ca n'empêche que tu aimeras tes parents et qu'ils t'aimeront aussi, malgré les coups dans vos égos respectifs. Un jour ils vont te dire que tu vas échouer, tu vas leur prouver que non.L'autre jour vas leur dire que tu vas réussir un truc, ils vont te récupérer après l'échec en te disant "on te l'avait bien dit". ET C'EST PAS GRAVE! C'est la vie! Vis la tienne :)

    Le chantage à l'amour c'est moche. -15 points pour les parents. Par contre je peux comprendre qu'ils soient inquiets si tu pars loin, pour la première fois. Mais encore une fois, ils faut que tu apprennes à te débrouiller et eux à lâcher prise. C'est très difficile comme exercice! Mais plus tu prouveras que tu peux le faire et plus ils lâcheront prise. Parce que tu en es capable! Comme nous tous!

    Ton jardin secret c'est ton jardin secret! Bon, faut quand même rester réalistes, si ton copain est un serial killer de 67 ans, ils auraient raison de s'inquiéter! Après, c'est ton copain, ta vie, ton choix. Qu'ils l'approuvent ou pas on s'en fiche. Tu dis que tu vas le rejoindre dans le Sud, à mon avis, et ce n'est que mon avis personnel : sois prête à te débrouiller seule. La réalité de la vie avec quelqu'un est souvent bien loin de ce qu'on aurait pu imaginer. Vis d'abord pour toi, puis pour ton couple!
    Ca c'est juste le passage obligatoire, difficile pour les parents et pour les enfants qui doivent tous deux retrouver un équilibre.
    Mais couper les ponts, je ne pense pas que ce soit nécessaire. La distance, oui,elle est nécessaire à tout le monde, pour que tu grandisses, mais les ponts sont trop importants pour être coupés.
    Je n'ai plus de contact avec ma mère depuis 2012, et malgré tout le mal qu'elle m'a fait elle me manque. Mais les ponts sont difficilement réparables une fois rompus...

    Tout ça pour dire que tu grandis! Et que tout ce que tu vis est normal. Alors dans l'ordre : passe ton bac, teins tes cheveux en bleu, fais-toi ton piercing puis ton tatouage, déménage, vis ta vie de jeune adulte, donne des nouvelles à tes parents, puis la vie suivra son cours!
     
    #3 Aleynia, 24 mars 2017
    Dernière édition: 24 mars 2017
    Synalèphe, Rose Cantel, Lord Griffith et 6 autres ont BigUpé ce message.
  4. Lapsa

    Lapsa
    Expand Collapse
    Miaou

    Je pense que j'aurais pu écrire ton message mot pour mot quand j'avais ton âge:yawn:
    Aujourd'hui j'ai...bientôt 32 ans et juste envie de te dire que ce que tu traverses est NORMAL !
    À 17 ans je me sentais en pleine détresse, incomprise, et surtout pas prise au sérieux, je ne voulais plus être la petite fille de mes parents et faire tout plein de piercings partout.
    À 32 ans, j'ai fait quelques piercing (et je confirme ce que dit @Aleynia : le cartilage ça fait mal pour dormir !), j'ai aussi des tatouages, un amoureux génial et je suis totalement indépendante MAIS mes parents sont mon pilier et pour les décisions importantes je ressens toujours le besoin de les consulter. Ça ne veut pas dire que je fais ma vie en fonction mais simplement que j'ai compris qu'ils ont une expérience que je n'ai pas pour le moment et que, quoi qu'il arrive ils penseront en priorité à mon bien être parce que...ce sont mes parents et qu'ils m'aiment.:puppyeyes:
    Il m'a fallu un peu de temps pour le comprendre mais aujourd'hui notre relation est sereine.

    Bref tout ça pour te dire que ce passage que tu traverses est, je pense, une étape obligatoire. Tu ne vas sans doute pas aimer le terme, mais c'est tout bêtement ce qu'on appelle la crise d'adolescence
    Donc calme toi, respire, passe ton bac et enchaîne, progressivement et doucement avec les autres étapes.
    Tout ira bien ! :fleur:
     
    Synalèphe, Lord Griffith et Lunafey ont BigUpé ce message.
  5. Alexandrathéna

    Alexandrathéna
    Expand Collapse

  6. Elodie-T

    Elodie-T
    Expand Collapse

    Ça me fait très plaisir de lire tout ça :happy: Ça me rassure et surtout ça me donne le courage de tenter de nouvelles petites choses. Merci à vous toutes d'avoir partagé avec moi.<3
    @Alexandrathéna c'est la même histoire avec ma mère, je n'ose pas lui parler de quoi que ce soit car elle va vite monter au créneau, mais elle me reproche ensuite que nous n'ayons pas de relation mère-fille proche..:erf:
     
Chargement...