Droit à l'euthanasie : pour ou contre ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Fab, le 17 mars 2008.

  1. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Le cas de Chantal Sébire a fait couler pas mal d'encre depuis quelques semaines : cette femme, atteinte d'une maladie incurable, a demandé le droit d'être euthanasiée. Et a remis dans le même temps le sensible débat de l'euthanasie sur la place publique.

    Forcément, il y a ceux qui sont pour le droit de mourir quand on le souhaite, il y a ceux qui sont contre (sans oublier les maladroits... qu'on aurait envie d'appeler par des noms d'oiseaux).

    Vendredi dernier, le Ministère Public avait requis l'irrecevabilité de sa demande, vu la loi sur la fin de vie de 2005, qui permet un droit au "laisser mourir", mais pas l'euthanasie active.

    Sa demande vient donc d'être rejetée par le TGI de Dijon. Elle ne fera pas appel et s'est dit prête à aller en Suisse - où l'euthanasie est légalisée - pour obtenir ce qu'elle souhaite.

    Et toi, chère lectrice, pour ou contre l?euthanasie ? Souhaites-tu avoir la possibilité de mourir quand tu le désires, ou bien considères-tu que c?est une idée inadmissible ? Et pourquoi ?
     
  2. Elfamelie

    Elfamelie
    Expand Collapse
    Insolente de facilité

    Pareil que Nephtys, cette question me laisse devant des abîmes de perplexité, c'est vraiment une aporie ! Je crois qu'il est inévitable d'en rester au cas par cas, et je ne vois pas comment faire en sorte que les débats soient moins douloureux.

    Ce qui fait la difficulté du problème, c'est aussi que l'avancée de la science et de la médecine est inédite et que l'homme a désormais le pouvoir de maintenir quelqu'un en vie, sous certaines conditions, alors que cela aurait été impensable il y a quelque temps. A mon avis, il y a un gros questionnement d'éthique médicale, plus général, à mener, mais il faut accepter que cela prenne du temps, ce qui est peu probable vu la dimension médiatique et politique que la question de l'euthanasie semble avoir acquise (avant la dimension éthique et médicale, et c'est malheureux).
     
  3. Kaellie

    Kaellie
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    Pour l'euthanasie active et encadrée. Dans certains pays, il existe des "maisons de naissance", pourquoi pas des "maisons de départ" ?

    Mon papy était un grand monsieur et il voulait partir dignement, mais les médecins l'ont "forcés" à vivre plusieurs mois dans la souffrance (physique bien sur, mais aussi morale de se voir diminuer petit à petit)...

    Une personne qui souffre d'un mal incurable devrait avoir le droit de choisir sa fin.

     
  4. Vme

    Vme
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    Je pense que je suis pour dans des cas comme ça. Elle souffre cette femme, elle n'en peut plus. Alors pourquoi ne pas l'aider?
     
  5. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Tu peux très bien ne pas être malade toi-même, mais avoir une idée de ce que tu souhaiterais : personnellement, je souhaite pouvoir mourir quand je le souhaite si je le souhaite, sans pour autant être obligé de me jeter sous un métro (ça peut traumatiser des gens et faire bobo), de me tirer une balle dans la caboche (avec le risque de se rater et la fête du slip qui s?en suit) ou encore de me défenestrer (cinquième étage minimum, paraît-il).
     
  6. PandApple

    PandApple
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Je pense que les gens devraient avoir le choix, et je trouve ça dégueulasse que des medecins obligent des gens qui souffrent et qui veulent mourir à rester en vie. Ils ne sont pas censés aider les gens à aller mieux ?!
     
  7. cocoquillette

    cocoquillette
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    Je crois qu'on a le droit de refuser son traitement, c'est tout, mais en arriver là pour mourrir, c'est moche je trouve, surtout quand on a plus les moyens physiques de se suicider.
     
  8. Elfamelie

    Elfamelie
    Expand Collapse
    Insolente de facilité

    C'est exagéré de dire ça, les médecins sont sous le coup de la loi, ce sont eux qui risquent des années de prison et pas le patient qu'ils aident à mourir ! Ils ne sont pas en mesure de décider seuls de pratiquer quelque chose qui les met hors-la-loi. Et au-delà de ça, qui est un peu cynique je le reconnais, le problème concerne justement aussi les médecins qui sont face à de véritables cas de conscience. Il ne faut pas opposer les patients aux médecins dans ce contexte, bien au contraire. Cf ce que j'ai dit plus haut : c'est aussi une question d'éthique médicale, c'est bien là qu'est le problème, et qui fait qu'il n'est pas si simple de répondre "si j'étais à leur place, je ...".
     
  9. Blackpearl.

    Blackpearl.
    Expand Collapse
    Miss Chatouille

    Personnellement, je suis pour l'euthanasie active, encradée bien sûr (sinon, il y aurait risque de dérives), le système mis en place en Hollande me paraît déjà une bonne solution. A savoir, avant d'être malade ou victime d'un accicent, qui pourraient entrainer des séquelles incurables et insupportables, de faire un contrat comme quoi, dans ces cas précis, une euthanasie active serait possible. Bien sûr, on pourra me rétorquer: avec les progrés de la médecine, peut être on pourra te soigner. Mais ce ne sont que des peut être et comme le dit Fab, je ne souhaite pas être obligée de recourir au suicide...

    Puis, il y a un autre point, pourquoi l'euthanasie passive est reconnue (c'est-à-dire, le droit de s'opposer à l'acharnement thérapeutique) alors que l'euthanasie active non et que dans le cas de cette pauvre dame, cela me fait penser à un acharnement thérapeutique: elle prend des médicaments qui d'un ne peuvent pas la soigner et en plus ne lui calme pas la douleur. Si ce n'est pas s'acharné, je vois pas ce que c'est d'autre...
     
  10. madmoizelle N

    madmoizelle N
    Expand Collapse
    Comment qu'c'est ?

    Dans le fond, je crois que je suis d'accord mais c'est un débat trop compliqué, trop lourd pour que je puisse dire je suis pour ou je suis contre. Ce sont plutot les derives qui me font peur. Est ce qu'on a les moyens de cadrer correctement ce genre de choses??

    Et juste parce que ca me met tres en colere, pour moi la reaction de Christine Boutin n'est pas maladroite mais juste irrespectueuse, inhumaine et pire encore. Je trouve ca vraiment tres grave. On a le droit d'être contre mais on se doit de respecter les gens. Dire de quelqu'un (quelque soit son etat) qu'il est "difforme" c'est à vomir...
     
  11. Mylouze

    Mylouze
    Expand Collapse
    Sud un jour, Sud toujours

    tout pareil
    faut une putain de loi et un pur encadrement, sinon c clair que vla les derives

    pour reprendre l'exemple de Chantal Sebire, serieux si je finis comme ça (defigurée, perdre 3 sens sur 5, maladie grave eutécé eutécé) j'espere que mes gamins feront tous pour qu'on abrege mes souffrance, plutot que s'acharner pour rien sur moi -_-
    quand y'a aucune chance de guerison, pourquoi insister ? c'est pas mieux de soigner des gens soignables ?

    pis alors si un de mes gosses finit comme Vincent Humbert j'hesiterai pas non plus
    (enfin, j'en serai pas folle de joie non plus hein, faut pas deconner, m'enfin merde c pas une vie)

    on a le droit de vivre notre vie comme on l'entend, on a meme le droit de se pendre dans sa cuisine un beau matin, alors pourquoi on a pas le droit de vraiment choisir sa mort qd on est à l'hosto ?

    pourquoi ça nous parait plus normal de piquer un chien qu'on supporte pas de voir souffrir ?
    chais pas mais moi serieux jprefere ma mere que mon chat, si ma mere fini en legume jprefere qu'elle aie une fin tranquille comme notre chat plutot que de la voir souffrir de plus en plus -_-
     
  12. NeKo-ChAn

    NeKo-ChAn
    Expand Collapse
    Accrochée a son ordi

    Je suis pour. Je pense que les malades/personnes très agées, ont le droit de partir dans la dignité, de s'endormir tranquillement le jour ou ils sont prêts et pas dans la souffrance dans un hôpital avec des tuyaux partout.
     
Chargement...