Du fromage vegan de synthèse : WTF ou révolution ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 22 juillet 2014.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Caesonia

    Caesonia
    Expand Collapse
    Hobo

    Ce serait super chouette :dowant: Je ne veux pas devenir totalement vegan à cause du fromage que j'ai tout de même beaucoup réduit. Ca me permettrait de manger plus souvent vegan et d'en faire la promotion autour de moi. :happy: Les faux-mages actuels étant assez... indigestes.
     
  3. SisterHazel

    SisterHazel
    Expand Collapse

    Étant allergique au lait (et non intolérante au lactose), je ne sais pas si je pourrais en manger. Je suis aussi allergique au gluten et comme ça parle de levure, j'ai des doutes.
    Mais si je peux, et si le goût est là, alors ce serai une grande nouvelle !
    Le fromage me manque tellement !
     
  4. Djinn

    Djinn
    Expand Collapse
    En mode commando

    Ca me tente bien aussi, il manque quelque chose aux faux-mages qui ne les rends pas sympathiques sur un plateau de fromages (la risella est déjà bien plus sympa lorsque toute fondue sur ma pizza :top:).
    Il y a un reportage sur la nourriture de synthèse et in vitro qui est passé il y a quelques temps, je n'ai pas encore pu le voir en entier mais voici le lien pour le visionner en VOD si certaines sont intéressées. Le sujet n'est pas exactement celui des aliments de synthèse mais il y a l'un des intervenants qui évoque le conflit rencontré par les partisants du naturel vs les aliments entièrement créés en laboratoire. Il a fallut que j'aille prendre mon bus à ce moment-là alors je ne sais pas comment il développe son argumentation mais ça m'a fait réfléchir depuis.
    Manger de la nourriture créée en laboratoire peut paraitre WTF au premier abord mais si les qualités nutritives et gustatives sont là, doit-on forcément y renoncer ?

    (j'espère ne pas me faire taper dessus mais après tout, nous consommons bien des médicaments et antibiotiques, des OGM, des fruits et légumes traités aux produits chimiques, de la viande/du lait/des oeufs d'animaux régulièrement vermifugés et vaccinés, etc. Sans parler des fibres synthétiques dont nous nous habillons ou remplissons nos lieux de vie. A quel moment n'est-ce plus acceptable ? Ou au contraire, à quel moment ça devient une forme d'évolution obligatoire si nous voulons continuer à prospérer (et nous reproduire comme des lapins ?) ?)
     
  5. Spiracle

    Spiracle
    Expand Collapse
    Un point pour chaque étoile, chanson de toile.

    Dans ma conception (et j'insiste, c'est la mienne, je ne l'impose à personne et je ne la considère pas comme la meilleure ni comme étant une vérité vraie :shifty:) de tout ce qui est végétarien/végétalien, il y a une composante "décroissance/écologie". Du coup, faire tant de tours et détours pour fabriquer du fromage me laisse perplexe...

    Peut-être qu'on pourra me montrer que c'est moins coûteux en énergie que de faire du fromage avec du lait qui vient de la vache, mais en attendant, je trouve ça un peu paradoxal (et quand bien même, je crois que je continuerais à trouver ça un peu paradoxal, y'a pas que la composante "calcul de l'énergie").

    Par contre, d'un point de vue scientifique, je trouve ça assez fantastique (surtout si ça fonctionne :cretin:).

    (tout va bien, mes divers points de vue et moi-même arrivons à cohabiter dans ma tête sans trop de soucis :drama:)
     
    #5 Spiracle, 22 juillet 2014
    Dernière édition: 22 juillet 2014
  6. Cocoeau

    Cocoeau
    Expand Collapse

    Je suis assez d'accord avec ce point de vue. Tant de bordel pour faire un fromage, ça me semble excessif. Et j'ai bizarrement des doutes sur le goût de la chose !

    Et sinon, à quand le poulet rôti sans poulet, comme dans le film L'aile ou la cuisse ?
     
  7. Calipo

    Calipo
    Expand Collapse

    Comme l'ont dit @spirale et @Cocoeau, je ne comprend pas très bien l'intérêt de tout ça.

    Pour ceux qui sont allergiques au lait de vache/lactose, on peu comprendre qu'ils soient intéressés.

    Mais refuser de consommer du lait de vache pour des raisons éthiques et/ou écologiques pour ensuite adhérer à la fabrication industrielle de produits de synthèse ça me paraît un peu bizarre quand même.

    Pourquoi ne pas tout simplement consommer du fromage dont le lait a été produit dans de bonnes conditions?

    Après je ne suis ni vegan, ni végétarienne, donc ptét que je loupe quelque chose :)
     
  8. Kafkanorexia

    Kafkanorexia
    Expand Collapse
    Guest

    @calipo Je suis vegan et je peux très bien me passer des faux-mages et des produits simili (jambon, poulet et autres "viandes végétales".
    Cependant, pour des personnes qui voudraient s'alimenter de cette manière et pour qui c'est parfois difficile de se détacher de certaines habitudes concernant les qualités gustatives et esthétiques d'un aliment, je trouve ça bien.

    Je connais plein de gens que ça rassure. Personnellement, il y a des produits vegan qui me dégoûtent comme le faux jambon, etc. Mais l'impact sera toujours moindre par rapport à celui que l'on connaît.

    Pour le lait et le fromage produit dans de bonnes conditions, ça n'ira jamais pour un vegan voire un végétarien, puisque l'animal est utilisé.
    En revanche, pour quelqu'un qui cherche à consommer mieux, pourquoi pas. Mais je n'y crois pas trop, à grande échelle.
    Il n'y a qu'à voir aux USA et même ici en Europe. Par exemple, en Allemagne, il y a des tas de petites et grandes usines qui produisent des faux-mages et des simili. Je n'ai pas besoin de sortir loin et de payer cher, tout se trouve facilement.
    Malheureusement, en France c'est différent. Et ça concerne aussi le BIO, l'éthique et etc.
     
  9. Olimeli

    Olimeli
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    tout ce pataques pour faire un fromage qui convienne aux vegan et aux intolerants au lactose? ca me laisse perplexe
    ne peut on pas utiliser la chimie et la science pour des causes plus nobles? genre eradiquer la faim dans le monde, créer un remede contre tous les cancers etc etc :confused:
     
  10. Andy_

    Andy_
    Expand Collapse
    Végane // Ne pas me citer, uniquement des mentions, merci !

    Parce que ça n'a aucun intérêt pour une personne vegan. Le lait est fait pour le veau et non pour l'Homme donc à partir de là, pourquoi continuer à en consommer ? Voilà, normalement, ça devrait être aussi simple que ça ! :fleur:

    Je suis végétalienne depuis 6 mois et j'adorais le fromage mais j'ai réussi à m'en passer très facilement. J'achète de temps en temps du fromage végétal mais c'est plutôt parce que j'aime bien manger du pain avec quelque chose à tartiner :shifty:

    Par curiosité, je voudrais bien goûter ce fromage mais il y a quelque chose que je ne comprends pas : pourquoi on ne peut pas choisir un lait végétal pour faire du fromage ? :hesite: Le fromage traditionnel, c'est lait + présure en gros donc pourquoi ne pas choisir du lait végétal et un coagulant végétal ? :hesite: (Pas assez gras ?)
     
  11. Barya

    Barya
    Expand Collapse
    Who you jiving with that cosmik debris ?

    @Andy_

    Parce que les protéines des laits végétaux (à part le lait de soja) ne coagulent pas. Et je pense en effet que le lait de soja n'est pas assez gras.
    (après, je ne sais pas précisément ce qui manque pour que ça coagule !)
     
  12. Cocoeau

    Cocoeau
    Expand Collapse

    Heu, et si on ajoute l'huile végétale à du lait de soja plutôt qu'à cette recette un poil complexe pour seulement un fromage ? Je sais pas, hein, j'suis pas experte. Mais ça pourrait peut-être marcher non ?

    Et puis si on devient végétalien pour mieux consommer, et qu'on achète ce truc qui est issu d'une levure OGM, y a un truc pas très logique. J'préfère rester omni en mangeant bio, peu de produits animaux et le tout produit de manière responsable.

    Je trouve pas que ça soit comparable à la vanilline d'ailleurs, qui n'est qu'une préparation chimique sans rien modifier génétiquement.
     
Chargement...