Être en couple mixte.

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par Lenwha, le 15 juillet 2015.

  1. Lenwha

    Lenwha
    Expand Collapse
    Mais nous, on était aussi silencieux que deux morceaux de tofu.

    Bonjour aux Madmoizelles !
    Je ne crois pas avoir vu de sujet dédié, je me lance donc !

    Cela fait 4 mois que je sors avec un étranger. Il travaille et étudie le français. Nous parlons presque exclusivement en français pour améliorer son niveau. A côté, j'apprends et j'essaie de me mettre à niveau en japonais pour pouvoir, bien sûr le parler, mais surtout rendre la relation plus "facile". Niveau culture, il est japonais (ce qui explique donc pourquoi j'étudie le jap ;D), ce qui donne lieu à de gros écarts culturels.
    Il ne parlera jamais de ses problèmes. S'il y en a un, il fera tout pour l'esquiver (changer de sujet, me dire "bonne nuit" et me tourner le dos si on est au lit - true story), faire comme s'il n'avait pas entendu/compris). Il se referme complètement. Et si par miracle, il est d'humeur à aborder le problème, c'est parti pour 30 minutes où j’attends, en me sentant complètement inutile et désemparée, jusqu'à qu'il arrive à lâcher une phrase.
    Le fait de ne pas parler la même langue est clairement un frein : on ne peut pas dire sur le moment tout ce que l'on pense. Ou si on le fait, je peux me heurter à son incompréhension. S'ajoutent à cela que nous n'avons pas les mêmes références, le même humour (il essaie de maîtriser tant bien que mal l'ironie). Je sais qu'on souffre tous les deux du fossé concernant la communication. On est frustré de ne pas parler parfaitement la langue de l'autre. Heureusement, cette situation n'est pas faite pour durer si on s'en donne les moyens (je reste positive ! :d)
    Tout n'est évidemment pas noir. On arrive pour le moment à dépasser les handicaps de la relation (en essayant de se comprendre, en reconnaissant plus vite nos torts, en s'excusant, en étant patient, en faisant découvrir notre culture et nos références propres...).
    Je pense que le plus gros point fort est que j'ai appris à être totalement ouverte à ses différences et que plus rien ne m'étonne de sa part (alors qu'au début, je me demandais s'il était """normal""").
    En relisant mon message, ma relation peut sembler sombre mais ce n'est pas le cas. Je me suis plus focalisée sur les difficultés rencontrées (et que je n'avais pas connu en sortant avec des Français) ^^

    Si vous aussi vous vivez ce type de relation, venez en parler ! :nod:
     
    #1 Lenwha, 15 juillet 2015
    Dernière édition: 15 juillet 2015
    elisabellissima, Herzeka, Saucisson. et 8 autres ont BigUpé ce message.
  2. zohra_larousse

    zohra_larousse
    Expand Collapse
    Desperate Housewives sans les dollars

    Je suis moi même marié avc un étranger et une chose est importante dans un couple mixte : la communication! Encore plus que dans un couple de même culture!
     
    Saucisson., Allitché, Oh et 3 autres ont BigUpé ce message.
  3. PitiKat

    PitiKat
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Ahahahah oui, sortir avec un étranger demande beaucoup d'efforts, et donc de patience, pour communiquer.
    Mon copain parle arabe, je parle français, et nous discutons en anglais :P

    Alors au début, c'est vrai que c'est compliqué : on a pas les mêmes références, il y a beaucoup de malentendus... Enfin, ce que tout le monde peut s'imaginer. Mais ne t'arrête pas là ! C'est tellement génial, tellement enrichissant ! Maintenant, avec la stabilité d'une relation déjà assez installée, il n'y a (presque) plus ces mauvais moments... Aujourd'hui, quand nous nous parlons, personne ne nous comprend parce qu'on mélange souvent arabe/français/anglais dans la même phrase. On peut se dire beaucoup de choses, par exemple "je t'aime" dans une pièce remplie de monde. Tout ça, ça renforce la complicité, on est fusionnels. Puis il y aussi d'autres sortes de communication : je n'ai jamais été aussi tactile avec quelqu'un. On se regarde beaucoup plus, on s'effleure, on se touche. Finalement, on se dit beaucoup de choses silencieusement. :cupidon:

    Puis s'il y a une chose que j'ai apprise grâce à cette personne, c'est la tolérance.:jv:
     
    Allitché, Herzeka, Saucisson. et 10 autres ont BigUpé ce message.
  4. Lenwha

    Lenwha
    Expand Collapse
    Mais nous, on était aussi silencieux que deux morceaux de tofu.

    On se découvre de nouvelles ressources de patience, ahah :d
    J'avais lu quelque part que lorsque justement on ne parle pas la même langue, il faut prendre en compte que l'autre (par exemple mon copain qui s'exprime dans ma langue, en français) sera beaucoup plus direct et ne fera pas dans la nuance et dans la subtilité (étant donné qu'il ne la saisit pas, ce n'est pas sa langue maternelle). Il ne faut donc pas s'offusquer si les formules peuvent nous paraître brusques. Je vais aussi droit au but et je ne tourne pas autour du pot puisque ça ne ferait que compliquer la conversation ^^
     
    morgane.m, Allitché, Herzeka et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  5. BeaW

    BeaW
    Expand Collapse

    Intéressant ce nouveau topic !
    Je suis actuellement a la fin de mon séjour (2 mois) dans le pays de mon mari. J'apprends petit a petit sa langue et je commence a intégrer certaines habitudes culturelles.
    C'est drole car suite a un comportement un peu limite de la part de Mr Beaw, ma belle-soeur m'a dit "attention hain, ca c'est pas culturel, c'est juste lui". Et c'est vrai qu'il a tendance a essayer de faire passer certaines manieres d'agir ou de réagir comme des éléments culturels alors que ce n'en sont pas...
    J'adore qu'on soit d'origines différentes mais c'est vrai que ca ne facilite pas toujours les choses. On manque parfois de patience et il arrive que lui fasse des remarques désobligeantes sur la culture francaise (notamment par rapport a certains points de politesse qu'il trouve ridicules).
    En ce moment je découvre un coté pas tres cool et tres culturel : le machisme. Il a beau etre féministe, ici, dans son pays, j'ai l'impression qu'il a completement changé... comme s'il essayait de me prouver quelque chose (qu'il ne dépend pas de moi - je l'ai beaucoup aidé au début, notamment pour trouver du travail).
     
    PousseMoussue, Allitché, AprilMayJune et 2 autres ont BigUpé ce message.
  6. PitiKat

    PitiKat
    Expand Collapse
    Mélange instable

    @Lenwha Oui, le manque de nuances de celui qui ne parle pas sa langue maternelle provoque des disputes, mais les aggrave aussi...
    C'est pour ça, quand mon copain est arrivé en France il ne parlait pas un mot de français (oui, il est arrivé dans des circonstances bien particulières :facepalm:), donc quand on s'est rencontré on s'est mis à parler anglais... Aujourd'hui il se débrouille très bien en français - bon, il fait toujours des erreurs quand il parle, mais on comprend ! -, mais mon entourage me reproche souvent de ne pas lui parler en français : "il ferait tellement de progrès !"... Je suis d'accord, mais le problème c'est qu'on ne serait pas du tout à égalité, à cause de ces nuances justement...
    Puis, y a un autre truc : quand on change de langue, on a aussi l'impression de changer de personne... Oui, c'est bizarre. Mais par exemple, en arabe je le trouve super charismatique, super sex aussi :cretin:, en français il est super timide et en anglais bah... C'est mon amoureux :puppyeyes: En fait, je pense qu'on parlera toujours anglais entre nous, même quand il sera complètement bilingue :rire:

    @BeaW Ah oui, je connais aussi les critiques sur les Français ! Notamment sur... Les animaux, oui oui. Ca le fait mourir de rire de me voir hurler quand j'ai pitié d'un chien/cheval/tigre dans un film, ou bien encore toutes les pubs qu'on a pour prendre soins des animaux domestiques. Et puis apparemment je râle beaucoup, pour n'importe quoi (je suis pas d'accord !!). Un bon cliché ça aussi ! Mais c'est de bonne guerre, vous imaginez bien que je fais pareil ! XD
    Par contre le machisme me pose parfois de gros problèmes... Encore une fois il faut être patient, parce que ça c'est ancré dans la culture de son pays, mais il faut pas se laisser marcher dessus. C'est un sujet sensible entre nous, mais je vois bien qu'il fait des efforts/progrès. Puis je ne me suis jamais sentie inférieure à lui, intellectuellement surtout, j'aimerais juste qu'il arrête sa "galanterie mal placée" : non ce n'est pas toujours à lui de payer le resto/les verres au bar/les sorties... Juste une fois de temps en temps, ce serait très bien !
     
    PousseMoussue, Herzeka, Saucisson. et 5 autres ont BigUpé ce message.
  7. Andorinita

    Andorinita
    Expand Collapse
    Bien sûr que ça se passe dans ta tête, Harry, mais pourquoi donc faudrait-il en conclure que ce n'est pas réel ?

    Oh super ! :paillettes:Je suis très intéressée et concernée par le sujet :cretin:

    Mon chéri est étranger, mais il a un passé qui fait qu'il parle français depuis toujours, et il a vécu pas mal d'années en France avant qu'on se rencontre. Donc notre fossé n'est pas aussi grand que les vôtres, les filles...
    Et quand bien même il reste quelques sujets où il y a une différence entre nous, je mets plus ça sur le compte de son caractère que de son pays d'origine.

    Je vais bientôt passer quelques semaines avec lui dans sa famille, j'ai hâte :dowant:! Et en même temps j'ai peur de faire une gaffe, quelque chose de maladroit de la part d'une française-blanche. Mon plan, c'est de tout observer et de commenter à minima :lunette:

    D'ailleurs @PitiKat, je fais un petit HS : comment as-tu appris l'arabe? Avec lui en autodidacte? Perso, j'aimerais bien commencer, mais la difficulté me rebute :goth: et je ne connais que quelques mots que j'ai appris par coeur (dont "je t'aime" <3)
     
    #7 Andorinita, 12 août 2015
    Dernière édition: 11 avril 2016
    Allitché, elisabellissima, Vic Beretton et 2 autres ont BigUpé ce message.
  8. Lenwha

    Lenwha
    Expand Collapse
    Mais nous, on était aussi silencieux que deux morceaux de tofu.

    @BeaW : Justement, des fois il fait des remarques un peu limites et je suis partagée entre "c'est culturel" (la réponse qui m'arrange bien) et "c'est lui". Ca reste tout de même rare. Il critique le racisme de ses compatriotes, aimerait que le Japon s'ouvre, s'excuse auprès de la Corée (pour la question des femmes de confort lors de la 2nde guerre mondiale).
    Je suis justement curieuse de voir comment il sera au Japon parce que je sais qu'il sera sûrement différent. J'appréhende un peu mais bon... Il faudra bien passer par là.

    @PitiKat Ah ben tiens... C'est pareil pour moi pour les langues ! Je le trouve trop sexe quand il parle en japonais et je le trouve plus enfantin / mignon quand il parle français (avec son accent, ses fautes et ses jeux de mots pourris XD). On ne parle plus en anglais et c'est tant mieux, on comprend pas l'accent de l'autre la moitié du temps :cretin: (on se prend la tête sur la prononciation, on va corriger la grammaire de l'autre... On dirait qu'on est plus en compétition pour savoir lequel des deux parle mieux l'anglais).
    Toujours dans les langues, il me dit que y'a plein de choses qu'il trouve mignon en français : notamment "à ce moment-là" et "qu'est-ce qu'il y a" : ces deux syntagmes le font craquer XD ; quand je termine mes phrases par "hein" et toutes les expressions faciales et les gestes que je peux avoir. Je ne m'étais jamais rendue compte à quel point j'étais expressive...

    @Andorinita : On parle sans soucis de sexe mais plus avec les termes japonais que français.
    Pour l'apprentissage de la langue, ne te met pas de barrière. Je suis découragée du temps que ça va me prendre de parler le japonais comme je le voudrais mais il faut bien commencer quelque part. Plus on repousse par peur de l'échec, plus on perd de ce temps précieux justement.
     
    Allitché, Saucisson., Kaylie et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  9. PitiKat

    PitiKat
    Expand Collapse
    Mélange instable

    @Andorinita
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Moi aussi les premiers mots que j'ai appris en arabe ont été "je t'aime" :yawn:
    En fait en arabe, il y a "l'arabe formel" que toutes les populations arabes comprennent, c'est la langue des livres et des documents officiels, puis il y a les "arabes informels", chaque pays ou même région, et plus rarement ville, a son propre langage (je trouve ça totalement fascinant ahah). Les informels peuvent être assez différents, mon chéri ne comprenait pas du tout les Maghrébins au début. Donc à toi de voir lequel tu veux choisir de parler... Puisqu'en effet j'ai appris grâce à lui, je parle (un peu! je débute) l'arabe informel de sa ville. Je ne voulais pas parler comme dans les livres, mais comme dans la vraie vie.
    Franchement c'est pas si dur que ça. L'écriture manuscrite est une horreur, donc si jamais tu veux tenter je te conseille de directement apprendre à écrire avec un ordi/portable/etc... Ce sera beaucoup plus simple !
    Mais j'ai commencé par apprendre phonétiquement, je lui demandais ce que je voulais dire en arabe, il me les disait et je notais dans notre alphabet les sons que j'entendais. Au fur et à mesure, je connaissais de plus en plus de phrases et j'ai commencé à deviner des règles de grammaire (je fais des études de langues, ça aide) comme la terminaison masculine, féminine, plurielle... Là j'ai l'impression d'avoir passé un palier, mais parfois c'est frustrant c'est vrai ! Mais tu verras, ton chéri va adorer (:winky:) et c'est vraiment beau comme langue.
    Je pense pas que tu sois HS, on est là pour s'aider entre Madz qui ont des copains étrangers, non ? :)

    @Smile3 Ton message m'a fait peur au début, parce que je pourrais me reconnaître là-dedans en effet (je me suis sentie visée :cretin:). Mais en y réfléchissant...
    - Je ne laisse pas "passer beaucoup de choses". J'ai trop vu la relation de mes parents pourrir au fil des années pour ça. Puis, même s'il est très fier de sa culture et de son pays, il adore la France et ses parents lui ont donné une éducation très ouverte (sa mère a étudié en France), ils sont tous les deux l'équivalent de cadre en France (je déteste réduire quelqu'un a son niveau d'études, mais soyons francs, ça compte...).
    - Je parle de détails quand je parle du machisme, c'est agaçant certes, mais qui est parfait ? Malgré ça je n'ai jamais connu quelqu'un d'aussi bien que lui, je n'ai jamais été aussi bien, et mon ex "féministe", et tous les autres d'ailleurs, peuvent aller se rhabiller (façon de parler hein ! :winky:)

    @Lenwha XDXD Ahahaha ! Mon chéri craque aussi sur des trucs, "bonjouuuuuur" et "s'il te plaît" sont ses préférés ! Par contre il pense que nos insultes quotidiennes (genre "bordel", "putain" ou "fait chier") sonnent bien trop gentilles à l'oreille... :eh:
     
    #9 PitiKat, 12 août 2015
    Dernière édition: 12 août 2015
    Allitché, Hercule Poireau, Herzeka et 7 autres ont BigUpé ce message.
  10. Andorinita

    Andorinita
    Expand Collapse
    Bien sûr que ça se passe dans ta tête, Harry, mais pourquoi donc faudrait-il en conclure que ce n'est pas réel ?

    On a bien la preuve que parfois le fossé entre nous et notre chéri c'est du caractère, pas de la culture :cretin: Je m'en doutais.

    @PitiKat : copiiiiine :caprice: Pour les détails, je te pondrai un pavé par MP, promis! J'ai aussi le dilemme arabe/dialecte. Je suis bien motivée pour l'écriture manuscrite. Je vais tenter quand même !
    En fait, on pas besoin que j'apprenne vu qu'il parle français aussi bien que moi, du coup la motiv... Faut qu'on s'y mette ! (@Lenwha, tu as entièrement raison sur le temps qui passe, mais le coup des voyelles non écrites et de devoir deviner le sens en fonction du contexte, ça tue ma motiv à chaque fois :goth:)
    Allez, cette semaine je passerai voir si je trouve un cahier pour apprendre l'arabe :supermad:Peut-être que je pourrai déchiffrer quelques choses là-bas, je pense que ça fera plaisir à tout le monde! (et bon ça les fera marrer aussi)

    EDIT : et sinon dans la catégorie "ces mots qui les font craquer", la copine de mon père est espagnole et elle craque sur... "camembert" XD
     
    #10 Andorinita, 12 août 2015
    Dernière édition: 11 avril 2016
    Saucisson., Nomade_, CitronVertCool et 2 autres ont BigUpé ce message.
  11. Lenwha

    Lenwha
    Expand Collapse
    Mais nous, on était aussi silencieux que deux morceaux de tofu.

    @Andorinita C'est vrai que s'il parle français, je comprends que tu puisses manquer de motivation :cretin:. Moi-même j'en manque parfois parce qu'il parle mieux français que je ne parle japonais (normal, il est en France depuis 8 mois...). Du coup, j'ai peur de lui parler japonais, j'ai l'impression d'être ridicule. Je pense que je me prends trop la tête. Mais je n'ai plus d'excuse. Il m'a demandé il y a quelques jours si je voulais habiter avec lui au Japon après la fin de son stage, j'ai accepté :happy:.

    J'avais jeté un coup d'oeil à l'arabe (j'ai aussi fait des études de langue comme @PitiKat) et en effet, ça n'a pas l'air d'être une mince affaire. Ce qui est intéressant quand tu étudies une langue, c'est que tu as un aperçu de la mentalité qu'elle reflète. Le français est une langue très centrée sur soi (l'omniprésence du sujet, la dualité entre pronoms tonique et atone) et floue. Le russe est une langue très terre-à-terre (c'est la langue que j'ai étudiée) et précise. Tout le japonais tourne autour des notions de respect (les différents pronoms, les verbes spéciaux et formules selon ta relation avec l'interlocuteur...). Même si on parle pas la langue, comprendre la grammaire permet de comprendre l'autre.
     
    Hercule Poireau, Saucisson., Nomade_ et 8 autres ont BigUpé ce message.
  12. Lu

    Lu
    Expand Collapse
    Ca te regarde pas

    @Lenwha : si ton copain est japonais et si tu aimes bien regarder des vidéos sur youtube du type vlog, je connais les chaînes "texan in tokyo" et "Rachel & Jun"... j'ai trouvé ça assez intéressant parfois (et ça fait passer le temps) ! :)
    mon copain à moi est chinois. Je ne parle pas encore mandarin, sauf quelques phrases, mais je compte m'y mettre très sérieusement (peut-être me lancer dans une LLCE si j'arrive à trouver un moyen de m'inscrire avant le début des cours) - je suis bien motivée depuis que je suis allée passer le mois de juillet en Chine dans sa famille et...disons que la communication était limitée car ils ne parlent pas anglais et que M.Lu (qui parle très bien français) n'aime pas faire le traducteur... Assez frustrant comme situation !
    *pas citer svp:fleur:*
     
    Allitché, Saucisson. et Nomade_ ont BigUpé ce message.
Chargement...