Faire un métier qui ne nous plait pas

Sujet dans 'Etudes, stage, emplois - Le Monde de l'entreprise' lancé par pikpok, le 30 septembre 2007.

  1. pikpok

    pikpok
    Expand Collapse
    Stressée à mort

    Bonjour

    Est que certaines d'entre vous exerce (ou vont exercer) un métier qui ne leur plait pas ? Parce que je fais des études supérieurs qui vont certainement me mener aux domaines des maths et/ou de la physique, et je ne me vois pas m'épanouir professionellement dans ces domaines là ! En faite en début d'année j'ai pensé à me réorienter, mais je n'ai pas osé prendre cette décision. Bien sûr je peux toujours me réorienter à la fin de l'année scolaire, mais je ne pense pas que je le ferai car je n'ai pas envie de perdre un an (je sais que un an dans une vie c'est rien, mais bon).
     
  2. Okane

    Okane
    Expand Collapse
    Etat larvaire

    je suis devenue étudiante cette année donc je n'exerce pas encore de métier, mais ma hantise est que mon futur métier me déplaise. Au fond de moi je sais très bien ce que je veux faire, mais pour vivre correctement, je serai obligée d'avoir un "vrai" boulot à côté. Je fais des études d'histoire et je sais que si je ne tente pas de concours pour des écoles après la licence, j'ai beaucoup de chances de devenir prof ou de faire un truc qui ne me branchera pas. ( ma réponse ne sert pas à grand chose en fait... :rolleyes: )
     
  3. Myra Lee

    Myra Lee
    Expand Collapse
    Et tu criais. Et tu criais.

    Okane, que veux-tu dire? Quel est le métier que tu voudrais faire? Et pourquoi crois tu qu'il puisse te déplaire.

    J'aimerais être journaliste. Pour ce faire, passer des concours pour entrer dans une école. Et j'ai très peur d'échouer, auquel cas je ne vois absolument pas vers quoi je pourrais me tourner, je ne connais pas d'autre métier qui m'interresserait. Pour l'instant je fais moi aussi des études d'histoire, et à part prof ou historien (ce qui ne me tente pas) ça n'offre pas beaucoup de débouché effectivement. Se réorienter ok, encore faut il savoir vers quoi. Moi même si je suis restée en histoire c'est un peu dans le même état d'esprit que toi, pikpok : je me disais 'bon ben puisque je suis là, autant décrocher mon diplôme'. Donc ouais, j'ai peur de finir avec un boulot qui ne m'interresse pas. En fait ma réponse ne sert à rien non plus : je suis assez perdue également donc pas en position de donner conseil. Mais peutêtre que ça 'rassure' de savoir qu'on n'est pas seules dans ce cas...
     
  4. Juny

    Juny
    Expand Collapse
    Adooore les sushis

    Peut etre que tu y prendras gout? Bon l'inverse peut se produire aussi mais restons positives!
    Je connais certaines personnes qui n'aimaient pas ce qu'elles etudiaient et encore moins les metiers sur lesquels cela debouchait et maintenant, elles sont ravies!
     
  5. Llits

    Llits
    Expand Collapse
    Vide

    Soyons honnêtes : il y a énormément de gens qui font un boulot qui ne leur plaisent pas. Parce qu'ils sont tombés dessus, un peu au hasard oserai-je dire, qu'il fallait bien gagner sa vie, parce qu'ils n'ont pas eu l'occasion de faire des études... C'est le cas pour mes parents, pour ceux de mon homme, son beau-frère, ma soeur, les parents de la plupart de mes amis. Moi-même je me suis orientée vers le droit parce qu'avec mon bac L je ne voulais pas finir prof et je n'avais pas le courage de faire des grandes études.
    Et pour notre cas, où au contraire de nos parents l'éducation est bien plus accessible, on a peur de perdre une année, ou bien de se retrouver dans un boulot certes intéressant mais payé une misère, ou de ne pas trouver de boulot tout court.
    Bats-toi pour ce que tu veux, réfléchis à ce que tu attend réellement dans ta vie ? Ma soeur veut avant tout une famille, elle ne cherche pas une réelle réussite professionnelle. Si tu n'en es qu'à ta première ou deuxième année, il est toujours temps de changer.
    ( Et si tu te démotive, tu pourrais aussi bien redoubler une année, non ? donc ça revient un peu au même au final ) Et puis, qui sait, tu pourrais être surprise en fouillant un peu les possibilités d'emplois dans ton domaine.
     
  6. Ka-li

    Ka-li
    Expand Collapse
    Détendue

    Il y a de grandes chances que ça m'arrive, puisque très peu de gens réussissent à être psychologue (je suis en troisième année).
    Et même si ça me fait profondément chier (désolée, mais c'est le mot), je cherche déjà d'autres alternatives qui pourraient me correspondre un minimum, pour pas avoir tous les matins à me lever en grognant, et apprécier un minimum mon job, qui me permettra quand même de bouffer le soir...
     
  7. salidou

    salidou
    Expand Collapse
    Moral dans les tongs

    je devrais devenir orthophoniste d'ici quelques années, et c'est vrai que j'ai peur que ça ne me plaise pas. je serai bien triste si ça m'arrive parce que j'en aurai ch... bavé pour en arriver là !!

    sinon, pour ce qui est de la réorientation, n'hésite pas. j'ai d'abord fait une licence puis je me suis réorientée vers mon cursus d'ortho en 4 ans. Je sortirai à 25 ans normalement.
    Imagine-toi dans 10 ans si tu continues quand même sur ta voie et que tu finis par te réorienter à 28-30 ans (j'en vois tous les jours), là tu pourras dire avoir perdu des années !

    mais comme dit Llits, les gens qui n'aiment pas leur boulot, ou qui n'en trouvent pas, ou qui n'arrivent pas à joindre les deux bouts sont pléthores... alors vaut mieux pas trop se plaindre.
     
  8. Julina.

    Julina.
    Expand Collapse
    Happy kitty, sleepy kitty

    Un peu comme Ka-li, je suis étudiante en psycho et même si mes études me plaisent beaucoup, je sais que j'ai peu de chance de faire exactement le métier dont je rêve, dont je me prépare à trouver une voie "parallèle" qui pourrait quand même convenir et s'en rapprocher au maximum car il faut être réaliste parfois, même si je compte quand même faire tout mon possible pour réussir, mais je reste lucide.
     
  9. GlamorFirst

    GlamorFirst
    Expand Collapse

    Moi c'est simple. J'avais trouvé le boulot que je voulais faire et une très grande boîte m'a vite engagée pour bosser comme attachée de presse. Seulement je vivais à + de 1000 km de ma famille et la distance a très vite pesée et fait que j'ai démissionné car j'étais pas bien dans mon boulot ni dans la ville dans laquelle j'étais...
    Maintenant, je suis de retour chez moi à la recherche d'un autre boulot et je sais que ca va être difficile mais je préfére être heureuse que déprimée
     
  10. Koalou

    Koalou
    Expand Collapse
    Adooore les sushis

    Salut, je me retrouve un peu dans ce cas, sauf que j'ai terminé mes études et je suis déjà rentrée dans la vie professionnelle. Tu es encore jeune, donc si tu penses que cette voie ne te conviendra pas, il est encore tant de se réorienter. Tu t'es renseigné auprès de professionnels ou de professeurs pour voir comment c'était dans la vie professionnelle ? Parfois on se fait une idée d'un métier avec les études, puis lorsqu'on bosse, cela se passe différemment.
     
  11. little_light_in_darkness

    little_light_in_darkness
    Expand Collapse
    Fuck

    Je ressort ce vieux topic de 2007 car j'aimerais savoir si d'autres mads se trouvent dans cette situation.
    J'ai fait de longues études professionnalisantes dans l'assurance, j'ai un BTS et une licence, et aujourd'hui je suis en CDI dans un petit cabinet de courtage.
    Au début cela me plaisait, mais sans plus, je voyais surtout la sécurité de l'emploi.
    Depuis quelques mois je me sens très mal dans mon poste, je ne m'intéresse plus, je m'ennuie, j'ai envie de changer du tout au tout.
    C'est quelque chose que je vis très mal d'autant plus que mes parents ne comprennent pas.
    Tout le monde me dit que je vais régresser en paye mais je ne crois pas, je suis déja tellement bas en salaire que même si je régresse de quelques dizaines d'euros (ça pourra pas aller plus bas!) et que je trouve quelque chose qui me plait vraiment, ça en vaudra la peine!
    Je suis en train de chercher des solutions pour me réorienter, mon rêve serait d'ouvrir ma boutique de vêtements, mais pour cela il faut de l'argent et je n'en ai pas encore assez.
    Je cherche donc un boulot dans lequel je me sente bien pour ensuite pouvoir me lancer à fond dans mon projet.
    Pour ça je pense faire un bilan de compétences vu que cela fait bientôt 5 ans que je travaille, et 2 dans la même entreprise.
    Est ce qu'il y a d'autres mad dans ma situation? Qu'est ce que vous me conseilleriez?
     
  12. Caseyklein

    Caseyklein
    Expand Collapse
    " Je suis inquiet, toutes les rues d'ici semblent avoir une maladie. Je ne suis pas docteur ès villes mais je crois bien que c'est l'ennui."

    ca me rappelle mes parents "fais des études de banque- assurance, ya du travail".. mais je veux PAS. meme pour la sécurité de l'emploi.
    là je m'oriente vers une licence pro de communication culturelle ( pour les festivals, les salles de concerts,..), je sais que trouver un job fixe après ca relève du rêve, ou alors d'un sacré carnet d'adresse.
    mais je préfère ça, que d'avoir un job à "sécurité" qui me fasse ch*er, je pourrais plus m'épanouir dans la comm' que dans n'importe quel autre secteur.
    mes parents ont peur pour moi, pour la sécurité de l'emploi, la précarité que je pourrais vivre. alors oui, certes j'aurai peut etre quelques années difficiles, mais ca vaut le coup de tenter.
     
Chargement...