Faut-il sortir du nucléaire ?

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Denis, le 13 mars 2011.

  1. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Alors que deux centrales japonaises au moins sont gravement endommagées par le séisme qui a frappé le pays et menacent d'exploser, les adversaires du nucléaire en France donnent de la voix.

    "Continuer le nucléaire avec ce que l'on sait, ça relève clairement de l'inconscience!" a déclaré Jean-Marie Brom, ingénieur atomique, membre du Réseau Sortir du Nucléaire.
    "A Tchernobyl, on pouvait se cacher, même si c'est un mensonge, derrière le ce n'est pas possible chez nous, les Russes ne savent pas de quoi ils parlent, mais là, on ne peut plus le dire. Les Japonais sont aussi forts que nous en technologie", ajoute ce directeur de recherches au CNRS.
    Sofia Majnoni, de Greenpeace France, est sur la même longueur d'ondes : "Ca fait un moment qu'on tirait la sonnette d'alarme, et on déplore qu'il faille en arriver là pour que les autorités puissent se poser des questions, et on n'est même pas sûr qu'elles le fassent".

    Effectivement, les autorités françaises se veulent déjà rassurantes : "Toutes les centrales françaises ont été conçues en intégrant le risque sismique et le risque inondation", selon Eric Besson, ministre de l'Industrie. Circulez, y'a rien à voir.

    Qu'en pensez-vous ? Etes-vous favorable à une sortie rapide, une sortie progressive sur 20 ans comme le demande Noël Mammère (Europe écologie) ou à la poursuite de notre programme nucléaire ?
     
  2. Le grand méchant loup

    Le grand méchant loup
    Expand Collapse
    Ventre-à-pattes

    Économiquement je suis plutôt pour, je vis dans une région où le nucléaire est presque l'unique source de travail. Presque tous le monde à une connaissance qui travaille dans le nucléaire, mon père y a travaillé.

    Sinon concernant les risques, je ne m'en suis jamais vraiment inquiétée. Je pense que les centrales doivent être sécurisée au maximum mais le risque 0 n'existe pas (comme le montre l'accident au Japon).
     
  3. asmix28

    asmix28
    Expand Collapse
    Inventeuse de GRANDE aventures !

    Hum, je n'ai pas répondu. Pour la simple et bonne raison que c'est totalement impossible.

    Je trouve que Greenpeace dit beaucoup de choses, mais ne trouve absolument pas de solution pour y remédier. Encore elle l'aurait trouvé et qu'on y remédie pas, c'est une chose, mais parler pour ne rien dire , s'en est une autre. Nous, autres, les Humains, somme bien heureux lorsqu'on n'a plus qu'a allumer la lumière pour éclairer une pièce. Discuter avec vous via un PC qui peut utiliser jusqu'à plus de 250Watt..

    La France est le pays qui contient le plus de central nucléaire, après quelques autres pays comme la Chine. Nous le savons tous très très bien, on ne peut pas s'en passer. La seule solution pour contrer cet incident est de placer ces centrales nucléaires à des endroits où les risques naturels sont minimisés. C'est à dire, pas dans un endroit contenant de failles, non inondable, avec peu de risques : c'est à dire, quelque part de plat, où peu d'habitants y vivent.

    Je pense que certains commentaires de la part de politiques / organisations / lobbies ne font que dénoncer ce que tout le monde sait déjà. Trouver une solution sans contraindre ceux qui l'utilisent d'une manière différé, c'est à dire nous, toi, lui l'autre. C'est une très grande avancée.

    Vous ne le savez peut-être pas tous, mais le nucléaire est à l'heure actuelle, l'énergie qui satisfait le mieux : Elle est d'une puissance incroyable et fourni l'énergie de tout une population.

    Personnellement, je suis raisonnable: Je sais très bien que le nucléaire est nefaste , c'est peut-être même ce qui tuera moi, mes futurs enfants et les futurs enfants de mes enfants.. Il faut trouver une solution, (comme par exemple, limiter la consommation d'énergie, donc de C02 et exploiter d'autres forme de récupération comme par exemple, le moteur à courant continu, afin de ne se limiter qu'a une énergie produisant assez et qui serait plus propre: je pense à l'éolienne, au solaire, à la force hydro-electrique... )

    Voilà, bon, ok, j'ai quoi 16 ans, ça me préoccupe. Mais on n'avance que si on a des solutions.
     
  4. Nééra

    Nééra
    Expand Collapse
    Avance vers l'avenir.

    Je ne suis pas contre. Pour l'instant on n'a encore rien inventé de "mieux", de plus "simple" ect. Alors oui quand il se passe quelque chose comme à Tchernobyl c'est très impressionnant et très grave mais ça ne m'inquiète pas plus que ça. Il n'y a pas eu non plus énormément d'incidents quand on regarde bien avec le nombre de centrales nucléaires dans le monde ...
     
  5. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Besson était sur I-télé à l'instant. Il défend le nucléaire avec le même zèle qu'il mettait à traquer les Roms l'été dernier. Son arrogance face à ses contradicteurs est à la hauteur de son indigence morale : himalayienne !
     
  6. Souffle

    Souffle
    Expand Collapse
    Fogueira sem brasa

    Idem pour moi, la question ne se pose même pas. Pour moi on n'est plus à un "Faut-il sortir du nucléaire ?" mais plutôt un "Peut-on sortir du nucléaire ?" ..... et je crois que non.
     
  7. Kaoutchouc

    Kaoutchouc
    Expand Collapse

    J'ai eu du mal à répondre au sondage tout simplement parce que à l'heure actuelle, le nucléaire est l'énergie la plus fiable, la plus puissante pour répondre à nos besoins énormissimes en énergie et la moins polluante, MAIS elle a de gros défauts, si les centrales explosent on l'a dans le c** et par rapport à la durée de vie des déchets radioactifs.

    Je crois qu'en France 98% de l'énergie provient de l'industrie nucléaire, alors ils sont mignons GreenPeace et Cie mais on n'a pas encore trouvé mieux pour alimenter notre pays en énergie.
    C'est pas avec 3 éoliennes et 4 panneaux solaires qu'on aura de l'électricité en appuyant sur un bouton. Ou alors il faudrait changer notre façon de voir les choses, changer radicalement notre façon de vivre. Je ne suis pas sure qu'on soit prêt à ça, ni même qu'on en ait l'envie
    Le nucléaire est apparu comme une solution au charbon, mais c'était un peu choisir entre la peste et le choléra ... Sauf que le nucléaire est moins polluant sur le court terme que le charbon.

    Quant aux failles comme l'a dit une autre ça peut arriver oui, mais ce n'est pas si fréquent que ça ... Le risque 0 n'existe pas, dans tous les domaines. Quant à la durée de vie des déchets radioactifs, ça c'est un vrai problème. La seule solution qu'on ait trouvé jusqu'à présent c'est de les enfouir sous terre, merveilleuse idée pour nos enfants plus tard ...

    Mais en attendant, que pouvons nous faire ?
     
  8. Kirkja

    Kirkja
    Expand Collapse
    Apprivoisement du soi. 

    M'ouais m'ouais m'ouais. Le centre de Cadarache (recherche nucléaire, ITER..) est situé juste sur la faille de la Durance, zone sismique la plus active de France.
    (Et j'habite juste à côté, hahaha.)
     
  9. Lady Von Duck

    Lady Von Duck
    Expand Collapse
    Blame It On The Boogie

    J'ai répondu non indépendance énergétique, mais j'aurais pu répondre non car ne rejette pas de CO2 ou oui mais d'ici une vingtaine d'année

    A l'heure actuelle le nucléaire est le moins mauvais système pour produire de l'énergie. En plus de nous assurer une indépendance énergétique (au lieu d'acheter l'électricité produite par le nucléaire mais venant d'un autre pays) il n'est pas polluant au sens classique du terme. Il faudra sortir du système un jour ou l'autre, vu que les réserves d'uranium ne sont pas infinies (enfin il me semble que c'est de l'uranium).

    Je pense que le nucléaire est un excellent système de transition entre le charbon par exemple et une future énergie totalement verte et sans danger.
    Même si je ne pense pas qu'il puisse un jour exister une technique assez puissante pour alimenter un pays entier sans risque parallèle de grosse explosion en cas de problème

    Étrangement ce qui se passe au japon me rassure et je me dis que quelque part il existe plusieurs gardes fous pour éviter les catastrophes nucléaires. Même si le principe de foutre des centrales nucléaires dans des zones avec des séismes réguliers me dépasse complètement, je suis d'autant plus rassurée de savoir que ces systèmes de protection arrivent à résister dans des conditions extrêmes, et que donc en France le risque est minime
     
  10. azertg

    azertg
    Expand Collapse
    J'aime la bière et les frites.

    Selon moi, la vraie question n'est pas "Faut-il sortir du nucléaire ?" mais plutôt "Faut-il revoir notre mode de consommation ?".

    Entendons-nous bien : je suis une fille moderne, j'ai un frigo, un four à micro-ondes, j'adore prendre l'avion, mon ordinateur portable est souvent allumé, je ne prévois pas de partir chasser le bison pour me nourrir et me couvrir de peaux de mammouth pour économiser le chauffage. Mais je me demande sincèrement si, en réduisant correctement (et intelligemment) notre consommation d'énergie (par "nous", j'entends en premier lieu les usines, ensuite les consommateurs -vu qu'il y aura répercussion sur eux), on ne pourrait pas régler progressivement le problème. L'avantage du nucléaire, c'est qu'il produit "beaucoup". Mais comme nous avons besoin de "très beaucoup", il faut plusieurs centrales pour une zone X. Et étrangement, le risque de catastrophe est proportionnel au nombre de centrales...

    Dans ma tête : réduction de la consommation d'énergie => réduction de l'énergie à produire => réduction du nombre de centrales en activité => possibilité de passer à des moyens de production moins nocifs qui produisent moins (le tout en sachant que la technologie -y compris énergétique- évolue chaque jour).

    Sans ça, selon moi, y'a pas moyen. En attendant, à cette échelle, c'est d'une certaine façon moins nocif que le charbon. (Sortir du nucléaire, oui. Immédiatement, oui, mais c'est impossible. Progressivement, tout le monde s'en fout et personne ne fait rien.)
     
  11. Dandelion

    Dandelion
    Expand Collapse
    Quand vous brûlez une personne vous avez 1 point. Brûlé, un point, brûler, un point. Moi je le fais souvent ça, je brûle...

    C'est vrai qu'en France on est très dépendants du nucléaire. Je suis plutôt contre utiliser le nucléaire, vu les risques... Mais les centrales en elles-mêmes ne me dérangent pas trop.

    Ce sont les déchets qui m'inquiètent. On ne sait pas les traiter ou les détruire. ils mettent des millions (j'ai lu 34 millions d'années mais c'est à vérifier) à se détruire eux mêmes.
    Alors qu'est ce qu'on fait? On les enterre, on attend bien gentiment... Il y a des recherches qui sont faites pour réussir à les enfouir "sans danger" mais c'est très très compliqué à réaliser et c'est aussi très cher.

    On dit que le nucléaire ne pollue pas sur le court terme c'est vrai mais sur le long terme, c'est catastrophique. Après, ce sont des choix très difficiles mais il va bien falloir les faire un jour !
    J'ai choisi "dans 20 ans" bien que je pense que cela mettra beaucoup plus (si ce n'est jamais!)

    Héhé desolée pour le pavé mais je me sens très concernée x) (ben oui l'electricité c'est la vie :d)
     
  12. Elie.

    Elie.
    Expand Collapse

    D'où le nucléaire assurerait-il l'indépendance énergétique? A ce que je sache il n'y a plus de gisement d'uranium exploité sur le territoire national. Par contre au Niger, oui. Avec les conséquences que l'on connait.
     
Chargement...