IVG : hausse de 22% chez les mineures !

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Denis, le 7 mars 2011.

  1. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Trente-cinq ans après l'adoption de la loi Veil, le nombre d'interruptions volontaires de grossesse pratiquées en France est globalement stable (227 000 en 2009).
    En revanche, le nombre de jeunes filles de moins de 18 ans qui ont eu recours à l'avortement est passé de 11 000 en 2002 à 13 500 en 2009, une hausse de 22% !
    Intolérable pour le professeur Israël Nisand, gynécologue obstétricien au CHU de Strasbourg interrogé par France Soir :

    Israël Nisand : ces petites vivent leur première histoire d'amour et finissent les quatre fers en l'air sur la table d'opération. Elles en sont encore meurtries dix ans plus tard. Les mineures sont la seule classe d'âge chez laquelle le taux d'IVG augmente, avec une hausse de 1 % par an. Je ne peux pas l'accepter.

    France-Soir : Comment l'expliquez-vous ?

    I. N. Parmi les mineures, la moitié ont recours à l'avortement à la suite de conduites à risque. L'autre moitié, par peur d'informer leurs parents de leur sexualité. La sexualité des ados reste un tabou : faire l'amour serait un crime, et faire l'amour avec une contraception un crime avec préméditation. En tant qu'adultes, notre sexualité se nourrit de l'ombre. Pas celle de nos jeunes. De quel droit ? En France, l'IVG est anonyme et gratuite. La pilule du lendemain est anonyme et gratuite. Mais la vraie contraception, elle, ne l'est pas. On marche sur la tête !

    F.-S. Comment enrayer cette hausse des avortements chez les ados ?

    I. N. Il faut renforcer la prévention et mieux informer, en appliquant enfin la loi de 2001 qui oblige les établissements scolaires à assurer l'éducation à la sexualité. Et surtout, nous devons rendre la contraception gratuite et confidentielle. En Alsace, avec le dispositif Info-Ado, qui permet de délivrer la contraception anonymement, on a divisé par deux en douze ans le nombre d'IVG chez les mineures. En sept ans, on l'a divisé par quatre dans la vallée de la Bruche, dans les Vosges. Ce n'est donc pas une fatalité ! J'ai proposé à Jacques Chirac, puis à Nicolas Sarkozy, d'étendre ce dispositif à la France entière. Tout le monde est d'accord : mieux vaut prévenir, que consoler des jeunes filles en salle d'opération. Mais quand il faut passer à l'acte, personne ne bouge, de peur de perdre des voix. Quand Roselyne Bachelot me répond qu'il faudrait expérimenter le dispositif, je m'étrangle : le modèle existe, il fonctionne, il suffit de le copier.

    Obsolète et ringard le combat féministe ?
     
  2. Pantoufle

    Pantoufle
    Expand Collapse
    Reine Sperme des Neiges

    C'est vrai que c'est pas évident d'accéder à la pilule sans que les parents soient au courant.

    C'est là que je remercie les plannings familiaux parce que c'est grâce à eux que j'ai pu aller voir des gynécos et me faire prescrire la pilule (une remboursée) sans payer de consultation, sans que ma mère ne le sache (et à presque 22 ans je ne me vois toujours pas parler de sexualité, de pilule ou de gynéco avec ma mère, donc à moins de 18 ans ...).
    Et en général il y a plein de préservatifs gratuits dans les plannings (parce qu'acheter des préservatifs, c'est pareil, il faut un budget, et il faut assumer le regard des autres au supermarché ou au distributeur) (mais bon après, entre en prendre 2 et pouvoir en avoir à sa disposition tout le temps, gratuitement et anonymement c'est différent. Enfin c'est le cas mais j'imagine mal un/une jeune se rendre au planning toutes les semaines pour faire son stock de préservatifs).

    Après rendre la pilule et les préservatifs gratuits pour les mineurs (puisque si je ne me trompe pas ce sont les deux contraceptifs les plus utilisés), ça coûterait extrêmement cher, et c'est clair qu'aucun politique (de droite en tout cas) ne veut prendre cette décision pour ne pas choquer leur électorat qui, pour certains, verraient là une incitation à la "débauche" avant 18 ans.
     
  3. Denis

    Denis
    Expand Collapse
    En pleine digestion.
    Membre de l'équipe

    Bien vu la pub pour le planning familial ! Voici le lien vers l'annuaire où vous trouverez les adresses de tous les centres en France (outre-mer compris).
     
  4. Pantoufle

    Pantoufle
    Expand Collapse
    Reine Sperme des Neiges

    Je pensais à quelque chose. Est-ce qu'il ne vaudrait pas mieux que ça vienne des parents. Si les parents font savoir à leurs enfants qu'il y a des préservatifs à tel endroit de la maison si jamais besoin, et qu'ils sont totalement ouverts à emmener leurs filles chez le gynécologue ou le médecin de famille pour se faire prescrire la pilule, qu'ils parlent du planning familial si jamais ils ne veulent pas parler de sexualité à leurs parents. Est-ce que ça fonctionne ? Bon il faudrait déjà que les parents le fassent, et j'imagine bien les réactions gênées des enfants "Mais laisse-moiii !". Mais au fond après ça ils savent qu'il y a un endroit où ils peuvent avoir des préservatifs, ils savent qu'ils ne vont pas avoir droit à une réaction horrifiée s'ils demandent la pilule à leur parents, etc ...
     
  5. Aalia

    Aalia
    Expand Collapse
    la vieille

    Lavana, je pense que tout le problème vient de là : dire que les "pubs" pour la contraception sont des incitations à la débauche. Or c'est une incitation à rien du tout, aujourd'hui on couche jeune, c'est un fait. A vouloir taire l'évidence sous couvert de "non incitation" on retrouve plus de jeunes en sallle d'IVG? Qu'on arrête ce discours pudibond rétrograde et qu'on vante les mérites de la capote.
     
  6. Pantoufle

    Pantoufle
    Expand Collapse
    Reine Sperme des Neiges

    Non j'ai dit que rendre la contraception gratuite aux mineurs pouvaient être considéré comme une incitation à la débauche, je n'ai pas parlé de publicité. Mais ce n'est en aucun cas ce que je pense (je crois que c'est ce que tu as compris quand je lis ton message), bien au contraire.
     
  7. Lethal Submission

    Lethal Submission
    Expand Collapse

    Je vais parler de
     
    #7 Lethal Submission, 7 mars 2011
    Dernière édition: 7 mars 2011
  8. Lethal Submission

    Lethal Submission
    Expand Collapse

    ))))
     
    #8 Lethal Submission, 7 mars 2011
    Dernière édition: 7 mars 2011
  9. Triceratops

    Triceratops
    Expand Collapse
    Manger. Maintenant.

    C'est sur qu'il y a un problème de prévention d'une part, par exemple on parle des cours d'éducation sexuelle obligatoires pourtant je n'ai pas souvenir d'en avoir reçu ni au collège, ni au lycée (et je ne suis pas bien vieille). Ca a déjà été dit, je crois, mais il est vrai que les jeunes ont des rapports sexuels de plus en plus tôt il faut donc les renseigner lorsqu'ils sont jeunes. Y a un gros soucis pour moi au niveau des contraceptions également, qui plus est pour la pilule du lendemain qui est beaucoup trop souvent évoquée, ou prise à la légère, il faut quand même préciser qu'elle peut mener à la stérilité si prise trop souvent. La prévention du SIDA, et l'importance du préservatif me semble quand même relativement bien faite, et pourtant je connais (trop) de filles qui couchent ou qui ont déjà couché avec des inconnus, sans. Je sais pas trop si le problème vient du fait que les jeunes se sentent invinscibles, ou si la prévention n'est pas suffisante, si le rôle des parents n'est pas bien joué....
     
  10. Bigle

    Bigle
    Expand Collapse
    Moral au beau fixe

    Toujours concernant le rôle des parents, et la pudeur.

    On voit déjà deux groupes se dessiner : celles qui pensent que les parents doivent en parler, et celles qui pensent que ce n'est pas forcément leur rôle (je caricature, parce qu'en vrai, on ne peut jamais faire rentrer tout le monde dans deux cases...). Pour moi ça dépend vraiment, à la fois des parents et de l'enfant. J'aurais été très gênée d'en parler à mes parents, et j'ai été bien contente que ma mère ne m'en parle pas... Par contre, elle m'a fait comprendre que je pouvais lui en parler si besoin (même si elle aurait sans doute été gênée, mais elle l'aurait fait parce que c'est son rôle), et elle m'a discrètement tendu un ou deux petits bouquins sur le sujet. Et je trouve que c'était une bonne idée, parce que mine de rien on y apprend des trucs, ça dédiabolise la chose, et ça respecte la pudeur de tout le monde.

    D'ailleurs je trouve que d'un point de vue purement théorique, les informations qui sont données en cours de biologie et lors des pseudo-cours d'éducation sexuelle au collège sont suffisantes pour savoir ce qui se passe et pourquoi il faut se protéger et comment. Mais j'ai l'impression aussi que les élèves oublient tout, vu les questions que je vois et entends parfois !
    EDIT : je viens de voir une madz plus haut qui dit qu'elle n'a pas eu de cours semblable ! Donc il y a déjà du boulot là dessus pour que tous aient accès à l'info...

    Au niveau de l'accès à une contraception.
    Pour que ça marche vraiment, il faudrait d'abord que ça se passe dans l'établissement. Comment voulez-vous qu'un jeune se déplace au planning familial à la campagne ?? Moi je savais que ça existait mais c'était juste impossible d'y aller. Donc : à l'école (collège, lycée). C'est pas évident, parce que l'infirmière n'est jamais là, il faut quand même un médecin pour prescrire la pilule, il y a peut-être le regard des autres...

    Bref, c'est chaud quoi...

    (Sinon, pour se marrer quand même un peu sur le sujet :
    Avec mon chéri, on prend toujours les plus grosses boîtes de capotes qu'on trouve. Et on rigole en les appelant "format familial", parce que c'est quand même un peu contradictoire. Mais on imagine bien la grosse boîte dans la salle de bain accessible à tous, celui qui prend le dernier va l'écrire sur la liste de courses :taquin:)
     
  11. Triceratops

    Triceratops
    Expand Collapse
    Manger. Maintenant.

    Pour en revenir puisque tu y fait allusion, on a étudié le sujet effectivement, en cours de biologie, en terminale. Mais en terminale, je pense que y a déjà pas mal de jeunes qui ont une vie sexuelle, ça me parraît un peu tard... C'est au collège qu'on devrait proposer ces cours là, il me semble que c'est déjà en vigeur mais que ce n'est pas appliqué partout...
     
  12. Aalia

    Aalia
    Expand Collapse
    la vieille

    Franchement, à la place du médecin moi aussi j'aurais un cas de conscience! A cause des MST.
     
Chargement...