J'ai testé pour vous... être intellectuellement précoce

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Une madmoiZelle, le 5 septembre 2012.

  1. Une madmoiZelle

    Une madmoiZelle
    Expand Collapse

  2. Peutwishia

    Peutwishia
    Expand Collapse

    Cet article m'a donné mal à la tête tellement j'ai l'impression que l'auteur pense à 200 à l'heure :oo:

    Je ne prétends pas être précoce, ni avoir un QI de fou, mais je me reconnais pas mal dans cet article. Peut-être pour cette forme d'inadaptation permanente. Je te salue :fleur:

    Je pense d'ailleurs qu'on ne devrait pas communiquer les résultats d'un test de QI aux enfants. Y a pas mieux franchement pour créer un sentiment de supériorité ou une mise à l'écart avec les autres élèves.

    PS: petite faute à la cinquième phrase du paragraphe sur le lycée : "mais" au lieu de "mes"
     
    Maia Chawwah a BigUpé ce message
  3. Jamesie

    Jamesie
    Expand Collapse
    En pleine crise identitaire du ship

    J'ai une question, comment vous reconnaissez-vous ? :)
     
  4. Dreambreaker

    Dreambreaker
    Expand Collapse

    Merci pour ce bel artiste, très sincère, ça se sent, et pas pédant pour un sou (j'avais un peu pour du "moi je suis meilleure que toi, pauvre larve", et finalement, pas du tout. Merci, donc.

    J'ai étudié ça en psycho l'année passée (j'étais en L2), et ce qu'on retient, c'est que les personnes qui ont un QI plus élevé ne le vivent pas forcément mieux. En fait, il faut imaginer deux verres de jus d'orange d'égale quantité. Si on ajoute un peu de jus d'orange de l'un des verres dans l'autre, ça veut dire qu'il y'aura inégalité, et que l'un des deux sera donc un peu plus vide que ne l'est l'autre. Pour le cerveau, c'est pareil. Les enfants qui ont des capacités d'adaptation (c'est ça, l'intelligence : la capacité à s'adapter à de nouvelles situations, à résoudre des problèmes inédits, etc.) ont des difficultés dans d'autres "secteurs", dont la vie sociale en grande partie, c'est la raison pour laquelle nombre de grands génies de notre temps étaient aussi inadaptés socialement. D'autant plus que, c'est bien connu, les enfants sont souvent vaches entre eux, alors dès que quelqu'un est un peu différent, tout de suite ça n'aide pas.
     
    Cécile_emma a BigUpé ce message
  5. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    Merci, c'est corrigé !
     
  6. Vintage Phonic

    Vintage Phonic
    Expand Collapse
    I have a woman's body and a child's emotion - Lizz Taylor

    Ayant un QI légèrement supérieur à la moyenne, je comprends ce que tu veux dire, mais je n'ose pas imaginer comment j'aurais pu réagir à ta place. L'adolescence est vraiment le pire moment de la vie pour ceux qui sont différents. Heureusement, la fac change bien des choses, on se demande même comment ça a pu ne pas changer avant...
     
  7. Altheea

    Altheea
    Expand Collapse
    20, 24 hours to go, I wanna be sedated

    Je me reconnais assez dans l'hypersensibilité et l'impression d'être un extra-terrestre, par contre "par chance" je n'avais pas de facilité dans toutes les matières ce qui m'évitait de réellement m'ennuyer, d'ailleurs j'ai sans doute choisi dans le secondaire (collège et lycée en Belgique) un parcours plus ardus que nécessaire à mes ambitions en partie pour ça. Puis j'étais plus du genre à tacler cyniquement ceux qui m'attaquaient qu'à faire chier les profs, mais j'ai eu de la chance de tomber sur des profs ouverts

    Je n'ai jamais été "diagnostiqué" précoces mais la psy que j'ai consulté et plusieurs test de guidance/orientation ont signalé que j'avais une logique et des capacités langagières visiblement pas mal au dessus de la moyenne. Résultat en général dans les cours de langues et surtout en littérature je mettais très peu de temps à trouver des analyses pertinentes et parfois "inédites" pour les professeurs. Pas toujours facile dans le sens où ce qui me semblait évident ne l'était pas pour d'autres.

    Sinon j'ai aussi eu la chance d'avoir rencontré d'autres "zèbres" et d'avoir de vrais amis que j'ai d'ailleurs conservés depuis là :)
     
  8. Xad

    Xad
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    OH... ça explique des choses... merci
    Et non les profs ne proposent pas de solutions à proprement parlé, mais des difficultés supplémentaires (classes fortes, langues difficiles etc).
    Sauf qu'arrivé à un certain moment, comme c'est bien expliqué dans le texte, l'enfant (enfin l'ado, je dirais que ça prend à l'adolescence) s'ennuie et "décroche" un peu, se contente de la moyenne (sans étudier) plutôt que de se casser le cul pour rien.

    Par contre, pour le côté "asocial", c'est juste WOW... ♥
     
  9. Uni-aaaah-corn

    Uni-aaaah-corn
    Expand Collapse
    Beautiful chaos

    Merci beaucoup pour cet article. Et bonne chance à notre Super Madz qui a réussie à survivre aux épreuves que sont le collège et le lycée.
    J'ai moi aussi eu le même type de problèmes depuis la classe de CE1 jusqu'en 5ème mais nous étions un 'groupe' d'extra terrestes. 3 filles qui discutaient pendant les controles car nous avions déjà finies. Et puis cette façon qu'à notre cerveau à fonctionner complètement différament des autres. Mais c'est vrai qu'après le Bac passé tout va mieux parce qu'on se rend compte qu'il y en a des autres.. :cheer:
    En tout cas merci!
     
  10. Shael

    Shael
    Expand Collapse
    Je suis une mite en pullover

    Personnellement je n'ai jamais passé de test de Qi mais j'ai sauté une classe , c'est pas forcement quelque chose de facile à vivre , dès que les autres le savent ils te regardent bizarrement , t'appellent "l'intello" alors que bon je suis une vrai tanche en science et maths . Même si comme l'auteur de l'article , j'avais dans les 20 de moyenne partout en primaire, au collège j'ai moi aussi commencé a m’ennuyer jusqu’à perdre pied dans les matières demandant de la rigueur. Heureusement j'ai de bonne amies depuis quelques années , des filles presque aussi "bizarre" que moi . Tu n'es pas seule ;)
     
  11. Sonea

    Sonea
    Expand Collapse
    Heureuse, simplement.

    Je sais pas pour la Madz, mais moi j'ai été testée au collège, la ou le mal-être à "vraiment" commencé, et les solutions : sauter une classe, demander plus d'exercices aux profs, changer de collège. Sauter une classe pour moi c'était hors de question, la seule chose qui me maintenait à l'école c'était mes amies dans ma classe, demander plus d'exercices = bonjour j'ai envie de me faire rejeter par le reste de la classe, et changer de collège je l'ai fait en quatrième, quand mon groupe d'amie a été explosé dans les différentes quatrièmes, parce qu'un noyau de bons élèves c'était pas "bien".

    Ce que j'ai retiré de mon expérience, c'est qu'il n'y a aucune solution miracle. Pour certains ça peut marcher, pour d'autres non. J'ai un peu la flemme de revenir en détails sur mon histoire, je l'avais déjà fait dans les commentaires d'un autre article à ce sujet. Mais personnellement je me demande presque tous les jours pourquoi moi j'ai souffert de ma précocité alors que d'autres n'en souffrent pas du tout.
    Etre précoce pour moi, c'est énormément de culpabilité, un peu de honte. J'aurais du faire de super études, avoir de l'ambition, devenir médecin, chercheur, juge ou je ne sais quoi, et ne pas me contenter d'un "petit" métier.

    En tout cas, mis à part le fait d'avoir également mal vécu ma précocité, mon histoire n'a rien en commun, je me suis toujours faite toute petite, et j'ai toujours été très sage à l'école ;)

    Je trouve très fort le terme d'handicap psychiatrique, ça me choque un peu de lire ça a vrai dire. Je l'ai pensé de nombreuses fois, mais maintenant j'ai du mal a considérer ça comme un handicap.
     
  12. Zabette

    Zabette
    Expand Collapse
    Mélange instable

    J'ai trouvé l'article super chouette aussi, c'est écrit de manière simple et claire !
    Le texte donne l'impression que le passage à la vie d'adulte est un peu flouté par la pression familiale, sociale liée à ces capacités mais aussi par l'enfant lui même qui ne sait plus trop ni où ni comment se positionner par rapport aux autres

    Cependant les madz j'aurais besoin de vos loupiotes, j'espère ne pas passer pour une bécasse mais j'ai toujours entendu dire que les tests de QI n'avaient aucun rapport avec l'intelligence alors le quotient intellectuel c'est quoi exactement ? [​IMG]

    Merci d'avance les madz !
     
Chargement...