J'ai testé pour vous... être métisse

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Une madmoiZelle, le 22 mars 2014.

  1. Une madmoiZelle

    Une madmoiZelle
    Expand Collapse

  2. lalaya

    lalaya
    Expand Collapse
    Stressée a mort

    "Ma mère est eurasienne (française, chinoise et allemande)"

    "Être métisse c’est avoir des amis qui font des amalgames dérangeants, parce que de toute façon mulâtre et noir, c’est « la même ». Ben non. Oublier que j’ai une mère blanche, c’est oublier une partie de mes origines"

    C'est un peu contradictoire non? Tu reproches à tes amis d'oublier une partie de tes origines alors que toi même tu le fais pour ta propre mère...

    Je ne vois pas le mal dans le fait de considérer qu'être métisse est une chance. Tu es française, de culture française, certes, mais si tu en avais la curiosité, tu pourrais avoir la possibilité d'avoir en plus des différentes parts  des cultures de tes parents, ce qui n'est pas possible pour les personnes qui t'envient cette "chance". Je pense qu'une bonne partie de la culture se transmet (j'ai beau avoir une grand curiosité pour certaines cultures asiatiques, elles ne seront jamais miennes, peu importe le temps que je passerais à les étudier et à vouloir y prendre part).

     En soit, ton témoignage sur ce que c'est que d’être métisse, les histoires de salon de coiffure, de nationalité, les discriminations... toutes tes anecdotes, sont valables pour n'importe quelle minorité ethnique.  Donc être métisse c'est juste avoir des origines ethniques différentes, être confrontées aux mêmes expériences discriminatoires... Donc au final, ce qui t'ennuie, c'est d'être assimilée aux personnes qui auraient une origine ethnique unique plus que ce qu'elles vivent au quotidien? N'y a-t-il pas une forme de rejet de l'autre ( qui donc fait partie de toi ) dans ton discours?

    Il me semble que ta "réflexion" quand au fait d'être métisse est très inaboutie. J'y vois plus une triste forme de rejet que d'ouverture comme tu le dis à la fin de ton témoignage.
     
    #2 lalaya, 22 mars 2014
    Dernière édition: 22 mars 2014
  3. Mircea Austen

    Mircea Austen
    Expand Collapse
    Il croyait savoir, il ne savait pas qu'il croyait.

    Joli coup de gueule :P

    Après je pense à des gens comme ma mère qui vont faire des amalgames genre "t'es d'origine arabe ? j'adoooore le couscous  c'est quoi la recette de ta mère ?" mais c'est juste parce qu'elle n'a pas eu la chance de beaucoup voyager jeune, le contact à la différence de façon "élégante" ça s'apprend, on pense souvent bien faire et au final on est un peu lourd ça demande de la tolérance des deux côtés ce genre de dialogue, surtout quand il est compliqué par différentes générations.

    Il se trouve que par hasard j'ai le physique "juif" et "arabe" sans être ni l'un ni l'autre et je suis régulièrement victime de cliché plus ou moins intentionné à faire froid dans le dos, de la nana au guichet qui me demande de me lever parce que c'est pas l'heure de la prière un jour où je vérifiais ma chaussure qui partait en couille aux gens qui peuvent pas s'empêcher de me demander si je suis juive parce que j'ai un grand nez, faute de doigt crochu pour être vraiment sûr…

    Alors c'est pratique, j'ai le droit de vanner toutes les cultures avec l'immunité diplomatique de celle dont on sait pas trop d'où elle vient mais parfois ça fait dire de ces conneries aux gens… Du genre "t'es juives ça m'étonne pas que tes parents aient de la thune !" ce fut sublime…

    De toute façon notre société reste encore profondément allergique à la différence malgré ce que les années 90 ont tenté d'instaurer.

    A partir de là ça demandera encore de la pédagogie sur plusieurs génération si on veut réussir…

    Par exemple j'ai pas pu m'empêcher en lisant le texte de l'auteur de penser qu'elle devait être très belle, les métissages multiples comme le sien entre asie, guyane et europe, ça marche souvent super bien j'ai l'impression j'ai souvent remarqué que les mannequins que je préférais étaient à métissage multiple par exemple… C'est un "gentil" cliché mais ça change rien au fait que ce soit un cliché…
     
  4. Ahvana

    Ahvana
    Expand Collapse
    I'll cut your little heart out cause you made me cry

    J'accrochais un peu au début mais là je tique pas mal :facepalm:
    "Ça m’attriste, ces filles noires, maghrébines ou asiatiques qui sont françaises et ne traînent qu’entre elles."
    Euh et les filles blanches, françaises qui ne traînent qu'entre elles ?
     
  5. -Boobi-

    -Boobi-
    Expand Collapse
    Amoureuse

    Je suis métisse également, j'ai un parent qui n'était pas français et qui a même jamais trop su maîtriser la langue, mais ma mère est bien française.
    On vient souvent me parler ( TOUT LE TEMPS ) de mes origines car elles sont très très difficiles à deviner, tout le monde se trompe tout le temps :)
    J'ai gagné le jackpot d'être le genre de métisse à qui on vient parler tout le temps je crois : peau mate yeux clairs.
    C'est assez rare, du coup tout le monde y va de son petit commentaire ! Mais le plus souvent on me dit que j'ai des yeux de fous alors je vais pas me plaindre XD
    Sinon c'est vrai que la frustration de ne pas avoir de produit adapté pour soi, avoir l'impression d'être trop foncée pour un de ses pays d'origine, trop claire pour l'autre.
    Appartenir à rien, avoir l'impression de trouver difficilement des repères. J'ai connu que 3 ou 4 personnes qui ont le même métissage que moi pour l'instant !
     
  6. Azeleen

    Azeleen
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    Je crois même que la phrase "Le métissage c'est l'avenir" est juste mais pas assez. Le métissage, c'est d'actualité et depuis toujours. Ça concerne tout le monde ou presque.
    Non ? Les personnes de ma connaissance dont aucun ancêtre ne vient d'ailleurs que de France se comptent sur les doigt d'une main. Et puis, à bien y regarder, si on remonte vraiment loin (d'accord, j'extrapole peut-être un peu...) le monde entier est parti d'un même berceau. Partant de là, je ne comprends pas cette nécessité de chercher la différence chez les autres quand nous sommes tous humains, et avons tous été métissés, à un stade où un autre.
    Je veux dire, même les "Franco-français" sont à moitié Romains et à moitié Francs, voire aussi Normands ou Vikings, et allez savoir combien de fois des peuples se sont mélangés avant d'aboutir à nous tous... Alors si on arrêtait de compter ? Le métissage, c'est notre passé, notre présent et notre avenir, c'est juste l'évidence des choses.

    Un autre point que soulève cette Madz, c'est cette tendance (qui me hérisse le poil) qu'ont certaines personnes à parler des métisses en ne considérant que leur différence avec eux-mêmes. Je vais prendre un cas simple, qu'on a tous et toutes déjà entendu: parler d'un-e métisse dont un parent est noir et l'autre blanc, en disant qu'il ou elle est noir-e. POURQUOI ? Je veux dire, par définition, cette personne est autant noire que blanche, et pourtant on n'entend jamais qu'elle est blanche. Pourquoi ? Pourquoi ne la résumer qu'à la couleur de peau d'un de ses parents (parce qu'au fond, ce n'est rien d'autre...) ?

    C'est comme cette tendance systématique à demander "d'où tu viens ?" ....... de France, quelle question. (pas nécessairement bien sûr, mais souvent...) A la limite, d'où sont tes parents a plus de chances de tomber juste. Avoir un parents allemand ou chinois ou que sais-je ne fais pas de vous une chinoise ou une allemande, c'est ridicule ! (sauf si vous avez la double nationalité et avez été élevée dans deux cultures ou plus par choix, mais enfin, il ne faut pas croire que c'est systématique !)

    P.S: pour ce qui est du coiffeur, j'ai connu ça avec mon ex (qui était métissé, maman moitié française/moitié tchèque, papa centrafricain), et mieux vaut qu'un coiffeur admette ne pas savoir couper les cheveux crépus que d'y aller quand même, les résultats sont souvent catastrophiques... enfin j'espère que c'est seulement dans ce sens que tu disais ne pas avoir pu rentrer dans le salon et pas pour autre chose ! (en attendant je comprends tes difficultés...)
     
  7. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Euh oui, certes, mais c'est la même idée, non ? Elle prône le mélange, donc a priori on peut partir du principe qu'elle pense la même chose pour les blanches  françaises - je vais d'ailleurs modifier dans ce sens.

    On décortique vraiment ce témoignage phrase par phrase ou on essaie d'élever le débat après avoir compris l'idée globale que cette madmoiZelle essaie de partager ? Merci !
     
  8. mad'nifiik

    mad'nifiik
    Expand Collapse

    --> c est différent de rester ensemble pour faire front (c est le fait d être une minorité en l occurrence) alors que trainer entre en "blanches"lorsque qu' on est en France (une majorité) on peut tout simplement ne pas s en rendre compte.
    ce que je veux dire c est : estce que l on choisit ses amis pour ses propres combats. Après la question de la discrimination c est autre chose et avec ça je suis complètement d accord :)
     
  9. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Merci ! N'oublie pas de préciser que c'est toi qui a écrit ce témoignage - que j'ai publié sous "Une madmoiZelle" parce que l'apostrophe dans ton pseudo posait des soucis techniques sur le site :)
     
  10. mad'nifiik

    mad'nifiik
    Expand Collapse

     
  11. Ivinary

    Ivinary
    Expand Collapse

    J'ai exactement les mêmes origines et on m'a souvent dit que "ça ne se voyait pas" et que parce que j'avais l'air blanche, je devais forcément m'identifier comme telle. Et bien non. J'ai certes plus évolué dans un milieu "blanc", mais j'ai quand même une partie de ma culture qui vient d'Algérie. J'ai acquis certains codes dans ma façon de parler, de manger quand je suis avec ma famille algérienne.
    Je ne comprends pas cette volonté qu'ont les gens de vouloir catégoriser comme ça. Laissez donc les métisses s'identifier comme ils le veulent (c'est déjà assez difficile comme ça).

    Je tiens aussi à partager ça, parce que ça m'a beaucoup aidée. http://multiracialnetwork.files.wordpress.com/2012/09/billofrights.png
     
    #11 Ivinary, 22 mars 2014
    Dernière édition: 22 mars 2014
  12. cecelight

    cecelight
    Expand Collapse
    PILOU PILOU

    En ce qui me concerne, je ne vis pas mon métissage comme une tare, mais comme un cadeau.

    Car non je suis pas blanche, je suis pas noire, je suis pas asiat, je suis pas rebeuh, je suis métisse.

    On a la chance dans cette catégorie, d'avoir une réelle distance quand au communitarisme autour de nous, vu qu'on est dit INCLASSABLE. Et donc pour le coup, on est vraiment à la frontière. Mon père est malgache, a des origines chinoises, hindoues, africaines, Océaniques... Ma mère est martiniquaise, elle a des origines franco-hollandaises, africaines....

    J'adore le fait que je suis " chocolat au lait". Je suis l'enfant du milieu. L'enfant que si tu insultes une communauté, tu l'insultes aussi.

    Alors oui j'ai eu droit à des questions assez préoccupantes " Tu te considères comme noire ou chinoise ..? ".... Et si je dis les deux ça passe...?

    Jamel Debouzze a dit une fois..." Je ne peux pas choisir entre mon père et ma mère , donc je ne peux pas choisir entre la France et l'Algérie, je suis les deux pleinement". ça résume assez ce que je pense...

    J'ai des amis de toutes origines, religions, orientations sexuelles... j'aime vraiment le fait qu'être un mélange me pousse à en avoir dans ma propre vie...

    Je suis française. Je suis née, et j'ai été élevée en France, l'origine est une donnée comme mon éducation.

    La vie serait franchement triste sans ces mélanges...On rigolerait moins. On est dans le pays laïque en excellence et qui prône ce mélange...pourquoi rejeter ça..?

    On est pas juste français ou autre, on est citoyens du monde, et le metissage est une richesse... Pas une maladie. ça ouvre au monde.
     
Chargement...