Je corresponds avec des détenus en prison

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 4 août 2018.

  1. Oceane

    Oceane
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    #1 Oceane, 4 août 2018
    Dernière édition: 9 novembre 2018
    ----- Publicité -----
  2. siss

    siss
    Expand Collapse
    Opération chat 2/9

    L'article est très intéressant, merci, mais peut-être faire un petit peu plus attention à la rédaction : dès la première ligne "des conditions de détention qui la révoltent" puis 70000 personnes détenues, des personnes qui vivent les unes sur les autres, naître. C'est dommage parce que ça gâche un petit peu la lecture.
     
    Pawline et Mitzy ont BigUpé.
  3. Lilas DUPONT

    Lilas DUPONT
    Expand Collapse

    C'est un des plus beaux témoignages. Je te trouve très courageuse. J'adorerais faire ça mais j'ai un peu la frousse, pas d'eux ou de ce qu'ils ont fait mais de moi. J'ai peur de tout lâcher et de laisser tomber cette personne, de devenir trop proche et ue ca devienne bizarre...
    J'ai néanmoins une question, es que le courrier est lu ?
     
    Pattatouille, sophiebrld, babooz92i et 6 autres ont BigUpé ce message.
  4. Voldy

    Voldy
    Expand Collapse

    Merci pour ce témoignage !
    Il est tellement rare d'entendre des propos en "faveur" des criminels... Je me retrouve souvent seule contre tous dans ce genre de débat.
    C'est très apaisant pour ma conscience de voir un tel article publié, qui retranscrit mot pour mot ce que je ressens.
    +1 pour l'humanité !
     
    MarianneBe, Polaire, Lolk et 2 autres ont BigUpé ce message.
  5. Tinou15

    Tinou15
    Expand Collapse

    Témoignage intéressant. Je fais un métier en lien avec cette question et quand j'en parle à des personnes que je ne connais pas, je fais parfois face à une certaine réprobation. On me renvoie que "j'aide" des délinquants, comme si ça me rendait complice de quelque chose, alors qu'il s'agit au contraire de lutter contre la récidive. J'ai également l'impression qu'une fois la personne condamnée, la société s'en désintéresse comme si la question était définitivement réglée et que la personne n'allait jamais sortir.
     
    Pattatouille, sophiebrld, Kounette et 9 autres ont BigUpé ce message.
  6. Oceane

    Oceane
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    Hello ! D'abord, merci pour ton commentaire :)

    Et pour répondre à ta question, les premières lettres de la première correspondance avec un détenu (la première et la deuxième en général) vont être plus ou moins lues par le ou la référente du bénévole, pour l'aider à bien orienter les premières réponses et lancer la correspondance.

    Après ça, le seul cas ou les lettres sont ouvertes par quelqu'un d'autre c'est s'il y a un problème d'identification du bénévole. Si la lettre envoyée par le détenu ne contient pas le pseudonyme correctement écrit, l'association va être obligée de l'ouvrir pour retrouver à qui renvoyer la lettre.

    Et quand la lettre est ouverte, ils préviennent toujours avec un petit mot pour indiquer pourquoi cela a dû être fait.

    J'espère avoir répondu à ta question ! :)
     
    moldova, Lilas DUPONT, Babitty Lapina et 4 autres ont BigUpé ce message.
  7. Lilas DUPONT

    Lilas DUPONT
    Expand Collapse

    @Oceane oui je vois ! Je voyais ça en mode Orange is the new Black où les gardien lisent voir censurent les lettres des familles et en fait je suis rassurée. Merci beaucoup !
     
  8. Arsinoée

    Arsinoée
    Expand Collapse

    Ca a peut-être changé depuis que je suis intervenue en détention mais en France, les courriers hors avocat (parce que secret de l'instruction) sont lu par l'administration pénitentiaire, pour raison de sécurité (préparation d'évasion par exemple).
    Et certains choses envoyés dans certains courriers sont confisqués si, de base, interdits en détention. J'avais une liste de ces "choses confisquées" mais je ne la retrouve plus.
    Il me semble que les photos en font partie, dans certains établissements en tout cas....:hesite:
     
    Oceane, Lilas DUPONT, YannickBellon et 2 autres ont BigUpé ce message.
  9. MissMouette

    MissMouette
    Expand Collapse

    Témoignage très intéressant ! J'aimerais beaucoup faire du bénévolat et je m'étais déjà renseigné sur ce que tu fais, cela m'avait beaucoup intéressé. Mais pourquoi l'âge minimum est il de 23 ans ? S'il est possible de prouver que l'aspirant bénévole a bien réfléchi au pourquoi du comment et est une personne mature, peut il y avoir des exceptions (j'ai 20 ans, presque 21).
    Autre question: est il possible d'envoyer des photos ? (pas forcément des photos de soi, cela peut être d'un sujet sur lequel on discute...) Merci :bouquet:
     
    Lord Griffith, Mely-ChaudronPastel et YannickBellon ont BigUpé ce message.
  10. MarieLouise

    MarieLouise
    Expand Collapse

    C'est drôle la remarque sur la croix rouge, parce qu'il y a des bénévoles vont en prison là bas aussi !:cretin:
     
    Polaire, Oceane, Lord Griffith et 3 autres ont BigUpé ce message.
  11. Farfeluue

    Farfeluue
    Expand Collapse

    Article intéressant! Je reste un peu sur ma faim, j'aurais aimé en savoir plus sur la/les relations/correspondances que la madz entretien avec les détenus.

    Sans rentrer dans les détails mais je sais pas connaître la fréquence, si ça lui plaît, si c'est compliqué de ne pas tisser de lien. Bref, en savoir plus :) peut être aurons nous droit à une suite?
     
    moldova, Pattatouille, narvali14 et 6 autres ont BigUpé ce message.