Je suis mauvaise en orthographe (mais s'est pas très grave)

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Anouk Perry, le 4 juillet 2016.

  1. Anouk Perry

    Anouk Perry
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

  2. Luth

    Luth
    Expand Collapse

    Je ne sais pas trop quoi penser de cet article, en fait... Je veux dire, je suis bien d'accord pour dire qu'il ne faut pas complexer là-dessus, parce que tout le monde est humain et qu'il n'existe personne qui ne fasse jamais au grand jamais de fautes, mais, d'un autre côté, moi, petite lycéenne, suis, et depuis longtemps, en guerre ouverte contre les fautes d'orthographes. Ici, aucune attaque contre @Anouk Perry en particulier (qui ne fait d'ailleurs vraiment pas tant de fautes que ça, même si j'ai quand même eu à quelques reprises les yeux qui piquent), mais plutôt contre la tolérance grandissante accordée aux fautes, et qui n'aide, de mon point de vue, franchement personne. Quoiqu'on en dise, ce genre d'erreurs donne quand même une vision négative de leur auteur, ce qui ne peut pas l'aider... Rah, je cherche un exemple et j'en trouve pas... Je ne vais pas lancer celui de la vie professionnelle parce que je suis mal placée pour discuter du sujet... Au Bac, par exemple, les points retirés pour faute d'orthographe sont limités (à 4, il me semble (pas sûre du tout), ce qui est, toujours selon moi, largement pas assez), mais une copie contenant des fautes influera forcément sur l'avis du correcteur, et donc, sur la note !
    De plus, les fautes d'orthographe ont une influence négative sur la langue en elle-même. C'est par exemple leur expansion qui a poussé la création de la réforme de l'orthographe (oui, comme vous l'aurez sûrement deviné, je suis farouchement anti-réforme de l'ortho), qui est, d'un point de vue étymologique, une grande perte au niveau de la signification des mots, et, plus généralement, historiquement parlant.

    A vrai dire, ce que je ressors de cet article et de la longue réflexion que je viens d'avoir pour essayer de vous pondre un paragraphe argumenté, c'est qu'il faudrait à nouveau se pencher plus sérieusement sur l'apprentissage de l'orthographe à l'école, histoire de ne pas se retrouver avec des classes comme celle d'Anouk, ignorantes des bases au collège (ou comme la mienne cette année... j'empruntais la feuille de quelqu'un (généralement une personne différente chaque fois) après chaque contrôle, pour avoir un comparatif (sur le sujet, hein, pas niveau fautes), et j'étais choquée à chaque fois). Sauf que ça n'est pas près d'arriver. Qu'on me nomme Ministre de l'Education Nationale :cretin:

    ... Bon, je vous avoue que mon point de vue sur le sujet doit être biaisé par un truc égoïste du genre 'si moi j'arrive à ne pas faire de fautes, pourquoi pas eux ?'... Mais bon. :innocent:

    ... Et maintenant, je prie pour ne pas avoir fait d'erreur, sinon je vais perdre toute crédibilité ! :yawn:
     
    #2 Luth, 4 juillet 2016
    Dernière édition: 4 juillet 2016
    Tigre, Ecleyosia, mlle_lee et 3 autres ont BigUpé ce message.
  3. Lilodo

    Lilodo
    Expand Collapse
    Just me

    Anouk n'a pas de quoi complexer pour ses fautes, mais alors pas du tout ! XD Elle en fait, mais elles sont légères. et pas dramatiques. A la fac, je corrige parfois certaines copies dont les fautes me font bondir de ma chaise comme avec le verbe "faire" écrit "fèr" ... c'est arrivé une fois mais tout de même ... En 5 ans de cours à la fac, j'ai trouvé que chaque année le niveau baisse.
    Je suis d'accord pour dire que de petites fautes tout le monde en fait, moi la première, et ce n'est pas grave mais voir des adultes noter "faut que je voye ça" ou "grasse à" ... je trouve que cela traduit un gros problème en amont quand même ...
    Si la forme ne conditionne pas la qualité du fond, elle en est le porteur et peut malheureusement véhiculer une image négative en cas d'abus ou d'absence totale de relecture.
    Il faut trouver je pense un juste milieu entre le nazi de l'orthographe qui ne tolère aucunes fautes et celui qui laisse tout passer dès lors qu'il arrive à comprendre le sens :)
     
    pingouin'stachu, Cornélie, Bae et 6 autres ont BigUpé ce message.
  4. Morpheme

    Morpheme
    Expand Collapse

    Ca m'épate quand même qu'on prenne ce témoignage pour une opportunité de dire "quand même l'orthographe c'est crucial" et qu'on trouve la discrimination et l'humiliation qu'on fait subir aux faiseurs d'erreurs le moindrement normal, en mode "c'est la vie". Non, c'est à nous de se départir de cette maudite idéologie du Bon Francais (TM) qui nous fait prioriser des règles arbitraires plutôt que des HUMAINS quoi. L'orthographe shaming c'est blessant, et comme littéralement tout le monde fait des erreurs à un moment ou un autre je vois pas pourquoi on s'acharne autant (c'est rhétorique: en vrai c'est que c'est un moyen comme un autre de se sentir supérieur.e sous prétexte de défendre le bon usage). Déso pas déso.

    C'est faux. Les gens ne font pas plus de fautes qu'avant et c'est certainement pas ca qui motive la réforme (qui mérite à peine de nom de "réforme" tellement rien n'a changé), il peut pas y avoir de "perte" de la signification des mots en changeant leur orthographe :eh:
     
    Maia Chawwah, Glück, Vino Cardamom et 17 autres ont BigUpé ce message.
  5. Coco.lalie

    Coco.lalie
    Expand Collapse
    Au bord du gouffre.

    Le témoignage est intéressant pour dénoncer l'orthographe-shaming et la façon dont ça peut être vécu, mais aussi l'importance de la bienveillance à l'école et l'importance de réexpliquer plusieurs fois jusqu'à ce que les élèves comprennent et assimilent les règles. Il faut quand même rappeler que la langue est un outil de communication entre les êtres et que bien sûr que les règles sont arbitraires (comme un certain nombre de règles dans tout un tas de domaines différents) mais il n'empêche qu'il faut se conformer aux règles orthographiques et grammaticales pour se faire comprendre, comme il faut se conformer aux lois pour mieux vivre ensemble. :hugs:

    Pour moi, il y a deux types différents d'erreurs d'orthographe qui n'ont pas la même "gravité" :
    - d'une part, les petites maladresses, que tout le monde peut faire, (et c'est dans cette catégorie que je range les erreurs d' @Anouk Perry dans l'article : oubli d'un -s ou -s en trop, mauvais choix entre deux formes, ...) et qui traduisent surtout une hésitation sur quelques règles mais qui n'empêchent pas la compréhension globale du texte
    - d'autre part, les grosses erreurs, comme celles que d'autres madz ont souligné (et qui s'appellent d'ailleurs des "barbarismes") et qui traduisent une grave méconnaissance de la langue, et c'est à mon sens bien plus grave et ça doit être combattu activement parce qu'on ne se comprend plus et que même le locuteur ne peut formuler clairement ce qu'il pense.

    Alors, je ne suis pas tout à fait d'accord. En réalité, l'orthographe revient, par la réforme, à une signification plus originelle des mots, de leur construction étymologique, etc. donc qu'on choisisse une orthographe ou l'autre selon des convictions personnelles, peu m'importe, mais il faut savoir pourquoi ;)
    Cependant, il est vrai que la multiplication d'erreurs orthographiques peut mener à une moins bonne compréhension de la conversation ou du texte et donc une déperdition du sens ...
     
    Bananapower, Kounette, kisskissbangbang et 4 autres ont BigUpé ce message.
  6. Luth

    Luth
    Expand Collapse

    @Morpheme bien d'accord avec ton point de vue, et j'ai réalisé juste après avoir envoyé mon premier commentaire qu'il allait sûrement susciter des réponses telles que celle-ci. Bien sûr, je n'excuse pas l'orthographe shaming, et je n'avais à aucun moment l'intention de rabaisser les gens qui vont des erreurs. Non, mon souci, c'est bien la 'normalisation' (je sais, ça ne se dit pas mais je n'ai pas le mot) des fautes d'orthographes.
    De plus, quand je parle de 'perte de la signification des mots', je parle au niveau étymologique. Exemple: orthographe est composé d'ortho (dérivé du grec orthos et qui signifie notamment justesse) et de graphe (dérivé du grec grapho et qui désigne l'écriture)... Or, si on écrit ce mot 'orttografe' (en caricaturant), on perd la richesse des origines antiques du mot, puisqu'il est à présent impossible de retrouver orthos ou grapho. Ou, du moins, c'est plus difficile. Encore, ce n'était pas un excellent exemple, puisque ça va encore, mais imagine la situation avec des mots tels que 'hippopotame' ou 'corréler' (au hasard, hein).
    Bien sûr, tout ceci reste mon point de vue, et je précise que chacun a, bien évidemment, parfaitement le droit de voir les choses autrement...

    Ah oui, et, bien sûr, j'ai cherché l'étymologie du mot orthographe (enfin, les mots orthos et grapho en eux même), puisque si ma seule et unique année de grec ancien me donne des bases, elle ne fait évidemment pas de moi une pro en la matière.
     
  7. Mario From Space

    Mario From Space
    Expand Collapse

    @Lilodo@Luth @SwoonSwoon et autres Pourquoi ? Ô grand pourquoi les "fautes" d'orthographe vous piquent-elles les yeux ou vous font-elles bondir de votre chaise ????? La complexité, la subtilité et la poétique d'une langue ne repose pas sur son orthographe !!! Toutes les langues évoluent, elles sont en quelque sorte faites pour ça puisqu'elles sont employées au quotidien par des millions de personnes et de fait, puisque nous vivons dans une société hautement inégalitaire, les différents usages d'une même langue n'ont pas tous la même valeur ni la me^me reconnaissance sociale.

    Le "bon français" que vous semblez inclines à vouloir protéger n'est en fait que la version la plus légitime de la langue française, celle pratiquée et établie par une élite bourgeoise et intellectuelle et elle n'a rien de supérieur (que ce soit sur un plan intellectuel, poétique, esthétique ou que sais-je) aux autres pratiques du français. Ce qu'on appelle des "fautes" d'orthographe n'ont jamais empêcher personne de communiquer sur les réseaux sociaux, certaines sont même devenues les orthographes justes et reconnues par un ensemble de personnes dans certains types de langage sms... La fixation de l'orthographe par l'Académie Française n'a d'autre intérêt que celui de réserver à l'élite bourgeoise et intellectuelle, le droit d'établir ce qu'il est juste ou non de dire et d'écrire. Pendant des siècles, la langue française n'avait pas d'orthographe officiel, un mot pouvait être écrit de plein de manières différentes et je ne vois pas en quoi c'est une perte, c'est un enrichissement de pouvoir diversifier les usages plutôt que de les réduire.... Beaucoup de mots argotiques et de différents dialectes comme le verlant n'ont pas d'orthographe officiel puisqu'ils sont surtout employés à l'oral, mais lorsqu'il s'agit de les écrire eh bien ça ne pose pas de problème de compréhension ni de confusion ou de perte sémantique. Chacun-e les écrit comme il lui semble bon de le faire et c'est tant mieux!
     
    Maia Chawwah, Ayudeme, BeeWilde et 10 autres ont BigUpé ce message.
  8. Coco.lalie

    Coco.lalie
    Expand Collapse
    Au bord du gouffre.

    Sauf que la prononciation, les règles de grammaire ou d'orthographe ne sont pas toutes fixées par "une élite bourgeoise et intellectuelle". Par exemple, le "oi" se prononce [wa] parce que c'est le "bas peuple" qui a établi cette prononciation.
    Et il est faux aussi de dire que les mots pouvaient s'écrire n'importe comment : en français moderne, certains mots ont toujours deux orthographes (lis/lys), et même en ancien français les mots avaient une orthographe prédominante. En revanche, il y avait des orthographes régionales qui étaient tout à fait légitimes et qui ne le sont plus aujourd'hui, mais ce n'est pas exactement le même débat. Mais écrire en verlan ou en dialecte régional implique qu'on puisse ne pas être compris par tout le monde et il faut dès lors s'adapter à son interlocuteur : sur un forum, le but est quand même le plus souvent d'être compris par le plus grand nombre donc on parle avec les règles les plus communes, c'est tout.
     
    Sweet-Velvet, Ayudeme, Fanncy et 9 autres ont BigUpé ce message.
  9. Mario From Space

    Mario From Space
    Expand Collapse

    @Coco.lalie Il y a une différence entre la prononciation qui se base effectivement sur l'usage et l'orthographe officiel fixé par l'Académie Française!

    Et non, sur le forum nous ne nous basons sur "les règles les plus communes" mais plutôt que "les règles les plus légitimes", ce qui est, encore une fois très différent. Et ce n'est pas parce que toi, tu ne comprends pas certaines orthographes, certaines expressions et certains dialectes qu'ils ne sont pas largement employés, compris et maitrisés par un ensemble de personnes.
     
  10. MissBlack

    MissBlack
    Expand Collapse
    G(r)eekster

    [QUOTE="Le "bon français" que vous semblez inclines à vouloir protéger n'est en fait que la version la plus légitime de la langue française, celle pratiquée et établie par une élite bourgeoise et intellectuelle[/QUOTE]

    Je trouve ça tellement facile de blâmer encore et toujours les "élites"... C'est comme blâmer Pythagore ou Thalès parce qu'on n'arrive pas à résoudre un problème de maths. Au bout d'un moment, ce serait bien que les élèves s'adaptent à l'école française, et non l'inverse. Alors oui, le français est une langue difficile, m'enfin, ne pas faire la différence entre "c'est" et "sais"... C'est quand même pas du tout les mêmes mots, et ça relève du français le plus basique...

    Je rejoins ce qui a été dit au dessus, au niveau de l'orthographe, je trouve qu'il y a un véritable nivellement par le bas, et ça m'enquiquine.
     
    Sweet-Velvet, Fanncy, Bananapower et 6 autres ont BigUpé ce message.
  11. Morpheme

    Morpheme
    Expand Collapse

    Perso je trouve ca plus grave de détruire l'estime d'eux-mêmes de vrais gens, mais ca doit être que moi... Puis dire ca et faire "ca ne concerne pas les dyslexiques" je trouve ca fort, genre les dyslexiques ne sont pas les premières victimes des attitudes comme la tienne.

    Je sais juste pas quoi dire à ca

    Je ne décèle pas d'exagération là :lalala: Moi je trouve qu'on """l'assassine""" quand on pense que l'orthographe = LA langue, qu'on reproche à plus ou moins tous les locuteurs de ne pas "savoir parler", de ne pas "connaître leur langue" (mais WTF, ils parlent allemand peut-être ?)

    Pour le reste, je réitère: il n'y a PAS de "baisse" du niveau de l'orthographe (ou alors je veux bien des sources scientifiques), et s'il y en avait une ca serait peut-être parce que nos conventions sont sacrément archaiques, juste une idée comme ca.
     
    Illithia, Matika, kisskissbangbang et 15 autres ont BigUpé ce message.
  12. LaBeletteMasquée

    LaBeletteMasquée
    Expand Collapse

    @Anouk Perry : tu es déjà allée voir une orthophoniste ? Parce que de but en blanc, comme ça, ce que tu dis me fait penser à une dysorthographie... et donc une raison de moins de complexer!
    (Qui a dit déformation professionnelle ?!)
     
    payapapya a BigUpé ce message
Chargement...