Je vis à Bucarest, en Roumanie — Témoignage

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par clemp, le 12 avril 2014.

  1. clemp

    clemp
    Expand Collapse

  2. La crémière

    La crémière
    Expand Collapse

    Vous avez oublié la mention "Ceci est un publicommuniqué réalisé en partenariat avec l'office du tourisme roumain", non?
     
  3. Rosenrot_

    Rosenrot_
    Expand Collapse
    Ondule comme un ver de terre.

    Tu n'es peut-être pas familière avec le concept des cartes postales de Madmoizelle, mais avant de crier à la pub touristique, je t'invite à relire l'article plus attentivement. ça te permettra de constater qu'il n'est jamais fait mention de lieux à visiter absolument ou d'activités idéales pour les touristes. Seulement le témoignage d'une personne qui y vit, et pas qui y passe ses vacances, avec sa perception de la culture locale. Pas tellement le Guide du Routard, donc.
     
  4. La crémière

    La crémière
    Expand Collapse

    Il n'y a pas vraiment de nuance ni de profondeur dans ce " témoignage"... un peu comme dans les billets sponsorisés!
     
  5. Rosenrot_

    Rosenrot_
    Expand Collapse
    Ondule comme un ver de terre.

    @la-cremiere : Que tu n'apprécies pas le témoignage, c'est une chose (je trouve personnellement qu'il est très succinct et peu informatif, mais peut-être que la Madmoizelle n'y vit pas depuis très longtemps), mais de là à l'associer à de la pub, faut pas exagérer. :lol:
     
  6. lena_fitz

    lena_fitz
    Expand Collapse
    Guest

    Les photos sont jolies et donnent l'impression d'une vie/ville paisible, merci de partager ça avec nous.

    Cependant, mis à part la découverte de ce plat très original (et qui semble délicieux), je n'ai pas vraiment eu le sentiment de voir Bucarest de l'intérieur.
    J'aurais aimé que le témoignage soit étayé d'anecdotes, pour qu'on se sente transportées et qu'on participe un peu au voyage.
     
  7. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    C'est sympa pour la madmoiZelle qui nous a envoyé ce "témoignage" avec ces guillemets qui en disent long sur ton mépris.

    Concernant nos "publicommuniqués", je t'invite à (re)lire notre manifeste, notamment la partie sur le modèle économique. L'intégralité de nos "posts sponsorisés" sont 1/ systématiquement signalés en haut d'article 2/ triés sur le volet par la rédac 3/ écrits en toute indépendance — j'imagine que ça ne t'empêchera pas de rester sceptique, vu tes a priori sur le sujet, mais au moins, tu auras eu l'info.
     
  8. Fekete Macska

    Fekete Macska
    Expand Collapse

    Pour avoir moi-même vécu en Roumanie, je me permets de donner mon opinion.

    "Pour beaucoup de monde, la Roumanie est associée à ces pays de l’Est tristes, froids, gris, sans charme, voire pauvres."

    Euh pour le coup, oui, la Roumanie est un pays pauvre; il suffit de sortir de la capitale pour réaliser le fossé énorme entre villes et campagnes.

    Et je sais que ce n'est absolument pas l'intention, mais que cette affirmation sonne condescendante:

    "Digne d’une capitale européenne, Bucarest regorge d’activités culturelles : opéra, théâtres, concerts, expositions, etc." car de un, oui, Bucarest est une capitale européenne, et de deux, pas besoin de correspondre aux villes occidentales pour regorger d'événements culturels.

    Ensuite quand on est une fille, on est certes pas embêtées dans la rue, mais dans mon souvenir c'est une tout autre histoire dans les bars, où les mains baladeuses s'en donnent à coeur joie. Ensuite, pour en revenir à la sûreté des rues la nuit, il s'agit là d'une expression du machisme latent: la fille ici est considérée comme une princesse, une poupée, et il est hors de question de lui laisser faire n'importe quelle tâche un tant soit peu physique, ou de lui manquer de respect en l'abordant dans la rue. Pour ce dernier point uniquement j'apprécie la galanterie poussée à l'extrême dans ces pays-là. Je ne l'avais pas perçu comme cela à l'époque, mais c'est en faisant face au même comportement cette année en Serbie (un pays très proche et à la fois si différent de la Roumanie) et en parlant avec les personnes autour de moi que j'ai identifié les raisons principales derrière ce comportement.

    Ensuite, en ce qui concerne cette remarque; "Les Roumains possèdent un goût très prononcé pour le fait-maison et veillent toujours à avoir dans leur cuisine des confitures, du fromage, du vin ou même de la tuica (eau de vie à la prune) produits de façon artisanale par eux-mêmes ou par leurs familles", j'ai envie de dire que les Roumains n'ont pas trop le choix, quand on voit leurs revenus...

    Bref, je suis très attachée à la Roumanie et c'est toujours bien quand quelqu'un essaie de faire évoluer les mentalités sur ce pays, mais ce n'est pas très nuancé; et surtout, j'aurais aimé connaître les raisons qui ont poussé cette Madz à s'expatrier, puisqu'apparemment elle n'avait pas grande idée de quelle ambiance trouver à Bucarest: opportunité pro, désir d'ailleurs, niveau de vie moins élevé qu'en France...

    En tout cas, bon séjour à elle!
     
  9. melissaas

    melissaas
    Expand Collapse
    "It's a wednesday night, baby, and I'm alive." Guest

    Je suis bien contente de lire un article comme celui-ci car je vis actuellement Bucarest depuis septembre dernier où je fais une année Erasmus et je suis d'accord avec pas mal de points énoncés dans ce témoignage ! :)

    J'ai aussi eu le droit à des drôles de têtes quand j'ai annoncé à mes proches/amis que j'allais vivre un an là-bas. Mais je ne regretterai jamais d'être venue ici.

    Ok c'est un grand changement sur pleins de points, à première vue ce n'est pas la ville la plus attirante du monde, on peut y trouver beaucoup de misère, c'est pollué et très bruyant mais c'est tout de même bourré de petits endroits très plaisants et c'est ce contraste qui fait la force du pays. Je me plais énormément ici, ça bouge bien, c'est jeune, culturellement il y a de quoi faire et le niveau de vie, qui est bien plus bas ici, me permet de voyager pour pas trop cher et découvrir le fin fond du pays ! Car Bucarest est une chose mais le reste du pays est différent mais tout aussi (voire bien plus) intéressant. Et beau.

    Bref soyez curieux, si vous avez l'occasion aller visiter la ville, foncez :free:
     
  10. Firstnamelastname

    Firstnamelastname
    Expand Collapse

    J'ai eu le plaisir de découvrir Bucarest (et quelques autres villes roumaines) cet été, et je pense que j'ai passé les meilleures semaines de ma vie ! Je pense que le plus ça a surtout été de découvrir ces villes en compagnie d'amis roumains qui connaissaient déjà très bien la ville.
    Alors certes, au premier abord, ces longues avenues grises paraissent un peu froides, mais demandez un peu autour de vous pour les endroits cachés, les choses à faire... Il y a une très bonne scène artistique là bas, musique, arts graphiques, design, on sent qu'il y a une forte inspiration du folklore et de l'histoire roumaine remodelée de façon très contemporaine. Je pense que le manque de moyens et la culture de la débrouille a mené à une génération de jeunes plein d'ambition. J'ai vraiment envie de retourner là bas.

    @clemp Est-ce que tu as visité un peu d'autres endroits depuis que tu es à Bucarest ? Cluj en Transylvanie est une belle ville aussi. Et il faut absolument que tu voies le delta du Danube avant de repartir. C'est la galère pour y aller (bus/train/bateau) et il vaut mieux y aller avec quelqu'un qui parle roumain parce que c'est surtout des petits villages, mais c'est beaucoup trop beau pour passer à côté !
     
  11. Syxteen

    Syxteen
    Expand Collapse
    FessebookeuZ

    J'aime bien ces cartes postales. Elles ne sont pas assez nuancées? Mais si les Madz apprécient leur séjour, tant mieux pour elles! En tout cas, j'en redemande! Effectivement ce sont des pays dont on ne parle pas forcément beaucoup de manière générale, et d'autant plus la Roumanie en ce moment!
     
  12. Lady Stardust

    Lady Stardust
    Expand Collapse
    Ah wham bam thank you ma'am!

    C'est super de voir un article sur la Roumanie qui essaie de démonter les clichés, mais en même temps y'a des phrases très maladroites :goth:.
    Du coup en essayant de démonter des clichés ça en consolide d'autres, et pas les meilleurs.

    Je ne reviendrais pas sur ce que dit très bien @fekete-macska sur la pauvreté et le fait que Bucarest est effectivement une ville européenne.

    Ce qui m'atterre dans la phrase "Pour beaucoup de monde, la Roumanie est associée à ces pays de l’Est tristes, froids, gris, sans charme, voire pauvres." c'est qu'en voulant démonter un cliché sur la Roumanie, ça en perpétue sur les autres "pays de l'Est".

    Je n'ai jamais vu la Roumanie, mais ayant habité dans deux pays de l'Est à proprement parler, et un pays des Balkans (qui n'est pas un pays d'Europe de l'Est mais un pays d'Europe du Sud, merci d'ailleurs @cleos pour ton post), sans compter ceux que j'ai visité, ce ne sont pas non plus des pays tristes, froids, gris et sans charme (par contre pauvres, oui, sûrement de la même manière que l'est la campagne roumaine) (mais la pauvreté n'est pas une tare).

    D'autant plus que ce dont je pense que dont l'article parle (beaucoup de parcs, grandes allées avec arbres, etc) ça se retrouve dans tous les pays anciennement communistes de cette partie là du monde.

    Surtout que ça veut dire quoi, triste? Paris et Bordeaux sous la pluie, avec leurs façades grises, c'est autant voire plus triste que les façades colorés d'Odessa ou les villes verdoyantes de Transnistrie. Les immeubles "de style soviétique" (parfois complètement bariolés comme là où je vivais)  n'ont pas le monopole des pays anciennement communistes: les vieux HLM en France c'est exactement le même style...

    Dommage de contribuer à perpétuer ce cliché, donc.

    Je ne comprends de plus même pas pourquoi il y a une phrase aussi cliché (et fausse) que celle-là: "Si le machisme existe ici aussi — n’oublions pas que la Roumanie possède une culture latine": là c'est vraiment une affirmation non renseignée, car ce qui décrit est exactement ce qui existe dans tous les pays voisins de la Roumanie, pays en majorité de culture... slave! (Bulgarie, Ukraine, mais aussi un peu plus loin les autres pays balkaniques slaves).

    Du coup je ne comprends pas le but de ce gros cliché sur la culture latine (je en dis pas que elle n'est pas machiste, mais pour le coup ce n'est sûrement pas l'explication du sexisme en Roumanie).

    Pour le sexisme dans cette région du monde, j'ajouterais mon petit témoignage:
    La galanterie à l’extrême, elle est justifié par une chose: les femmes sont du sexe faible. Et comme elle sont faibles, on fait tout pour elles.
    Ça finissait vraiment par m'agacer qu'on me fasse sentir qu'au fond, je ne suis qu'une petite chose fragile avec un QI de bulot mort qui ne peut rien faire par elle-même, comme mes congénères femmes (des fois que je me pète un bras en voulant ouvrir de temps en temps une porte :stare:, comment faisais-je dans mon foyer étudiant de filles pour sortir de ma chambre dites-donc).
    Surtout que cette galanterie renforce du coup la virilité de l'homme fort et indépendant (tu ne peux jamais rien payé non plus par toi-même, chouette...), homme qui va se sentir atteint dans ta virilité si, parfois, un peu, tu oses vouloir fait une chose toute seule que l'ultra-galanterie ne permet pas.
    Je parle là d'Europe très à l'est, c'est beaucoup moins marqué dans les Balkans (mais ça a fini par me saoulait dans tous les cas).

    Attention ça ne veut pas dire que les hommes ultra galants le pensent consciemment, mais c'est clairement un reste d'une culture sexiste.

    Ensuite on en se fait pas certes aborder dans la rue, mais dans mes souvenirs des Balkans, ça n’empêche pas les hommes de faire des remarques sur les filles qui passent: pas tout bas mais pas plus fort que le volume de leur conversation, j'ai cependant entendu dans leur langue des commentaires à base de "poupée", etc, quand je passais. C'est bien sûr beaucoup moins violent pour la femme qui est visée que du "vrai" harcèlement de rue, mais cependant ça existe aussi.
    Peut-être que ma remarque est fausse pour la Roumanie, je ne sais pas, une madz en Roumanie a déjà entendu (et comprit) quelque chose du genre? (je m'en suis rendu compte quand j'avais étoffé mon vocabulaire en serbo-croate en fait).

    De plus, même si comme il est dit, "personne ne jugera la longueur de ta jupe !", ça n’empêche pas un bon gros slut-shaming d'exister: dans un pays où les mini-jupes sont quasi partout comme un Russie "européenne" ou en Ukraine (beaucoup plus qu'en France), les mentalités sont par contre plus tradis au niveau de tout ce qui est relations des filles avec les garçons (surtout en campagne, mais pas que).

    Bref on sent plein de bonnes intentions dans cette carte postale, mais les "maladresses" la plombent quand même pas mal.
     
Chargement...