La Communication NonViolente, pour prendre soin de soi et des autres

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Justine_, le 20 août 2014.

  1. Justine_

    Justine_
    Expand Collapse
    En hibernation
    Membre de l'équipe

    Human_ a BigUpé ce message
  2. dounie

    dounie
    Expand Collapse

    Super article ! Je ne savais pas qu'il y avait un concept de CNV dans notre manière de gérer le couple, mon copain et moi... Voilà de quoi me renseigner un peu plus ! Merci !
     
    marjo5 et Human_ ont BigUpé.
  3. Mamélie

    Mamélie
    Expand Collapse

    Oh mon dieu, ça me rappelle des souvenirs.

    On a eu 2 jours de formation sur la CNV au boulot. J'avoue que j'ai trouvé ça intéressant mais je n'arrive pas du tout à l'appliquer dans ma vie de tous les jours.
     
  4. Lullabyds

    Lullabyds
    Expand Collapse

    D'accord, c'est une super initiative que de vouloir développer une manière respectueuse de communiquer avec les autres et ainsi créer de vraies relations qui ne seraient pas empreintes d'agressivité résultant d'une peur de l'autre et de son jugement... Mais n'est-ce pas un peu utopique ?
    J'ai également été en présence de personnes qui communiquent ainsi intuitivement parce que cela fait partie de leur éducation (je tire mon chapeau à leurs parents :clap:). Mais pour les personnes dont s'est exclut des habitudes... Je pense que cela implique tout un état d'esprit conforme à un caractère et vouloir en changer est de ce fait très compliqué et long. Et cela risque de créer des discussions un peu "artificialisées", à bâtons rompus où la personne peu habituée à réprimer de prime abord ses émotions négatives va sans cesse chercher "le bon mot"...

    Je ne sais pas, il me semble que cette manière de communiquer ne s'acquiert pas quand son caractère est déjà forgé. Il faudrait à la limite l'inculquer aux enfants dés qu'ils commencent à parler et exprimer leurs désirs.
     
    A. TwentyOne a BigUpé ce message
  5. Deux-cent vingt

    Deux-cent vingt
    Expand Collapse

    Merci pour cet article, ça faisait un moment que j'attendais que Madmoizelle parle de la CNV :d
    J'ai lu Rosenberg et j'essaie de pratiquer au quotidien la CNV (pas toujours facile, cela demande de l'attention envers soi et les autres).
    Quand j'en parle à mon entourage, beaucoup me disent que cela ne sert à rien si l'autre en face ne communique pas de la même façon et que ça ne sert à rien que moi j'en fasse "l'effort". Pourtant, j'ai remarqué que quand j'observe, je dis ce que je ressens et je formule une demande sans jugement, l'autre en vient naturellement à en faire de même. Et même s'il ne le fait pas, cela m'a plusieurs fois évité des dialogues de sourds.

    J'utilise la méthode dans mon travail également, je suis enseignante en collège. Avec les ados, ce qui m'aide dans la CNV c'est plus d'entendre les demandes et besoins à travers leur communication maladroite et de pouvoir leur demander de reformuler, leur montrer qu'ils ont le droit de dire ce qui ne va pas autrement qu'en étant violents ou insultants. C'est leur apprendre à devenir adultes et responsables de leurs actes et paroles.
     
    peppy, Human_, Lis et 3 autres ont BigUpé ce message.
  6. lilianea

    lilianea
    Expand Collapse
    Sorcière du Chaos

    J'avais entendu parler de la CNV il y a moins d'un an mais je ne m'y étais pas encore intéressée.

    Ma famille la pratique depuis quelques temps et nos relations commencent à s'améliorer. :)

    Mon copain aussi s'y met et je le trouve plus serein qu'avant.

    Faudrait que moi aussi je m'y mette, en tout cas merci pour cet article très intéressant.

    Je vous invite également à regarder cette vidéo qu'on m'a envoyé et qui est en rapport avec la CNV :
     
    Human_ a BigUpé ce message
  7. PepperH

    PepperH
    Expand Collapse

    Si je peux te rassurer, sache que je n'ai pas l'impression d'avoir des discussions artificielles avec les gens en échangeant comme ça :) Il n'est pas question de réprimer ses émotions négatives, mais plutôt de les exprimer avec des mots et pas avec des crises de nerfs et des lancers de vaisselle. Ça soulage beaucoup.
    C'est chouette cet article, je réalise que je communique sur ce mode depuis quelques années (= depuis que j'ai décidé que j'arrêtais de me prendre la tronche pour rien) et pour moi, 1) c'est une façon de fonctionner que j'ai développée dans mon coin, donc ce n'est pas quelque chose que j'ai appris dès le début et ça ne faisait pas partie de mon éducation, et je vous assure que ma famille ne communique pas comme ça !, et 2) les rapports ne sont pas artificiels, au contraire ils sont bien plus authentiques, plutôt que de s'énerver sur les gens on peut exprimer son réel ressenti et on va bien plus vite et plus efficacement au cœur des choses.

    Après, le problème inverse c'est que pour moi, les conflits sont trop bien résolus... Avec mon ex, notre couple a duré peut-être quelques années de trop, je pense parce que j'aplanissais les conflits. J'ai peur de continuer à faire ça par la suite, alors du coup j'essaie de m'habituer à l'idée de conflit.
    Mais en gros, ma façon de dialoguer avec les gens, c'est surtout d'essayer de me mettre à leur place, et si j'y arrive pas, leur demander d'exprimer précisément ce qu'ils ressentent pour que je le comprenne, et moi j'exprime ce que je ressens de mon côté, et j'essaie de trouver des solutions simples et pratiques. Par contre je ne suis pas non plus un moine Shaolin, hein, si quelqu'un me gonfle, j'ai assez de zen intérieur pour ne pas me pourrir la journée, mais si quelqu'un me cherche, il me trouve, et il entend parler du pays.

    PS : Je seconde la MadZ qui aimerait un article sur l'éducation non-violente. Le concept m'intéresse, mais les seuls gamins que j'ai rencontrés à avoir été éduqués comme ça étaient de vrais poisons, le genre que tu abandonnes dans les bois, alors que pourtant ils n'ont pas dû naître comme ça...
     
    Hellaraun, Human_ et May Lï ont BigUpé ce message.
  8. TrustMe I'm a (al)chemist

    TrustMe I'm a (al)chemist
    Expand Collapse
    \ ( ^_^ ) /

    Effectivement, j'ai aussi "l'impression" qu'on perd une certaine forme de spontanéité (bon, ok, si c'est juste pour être chieuse et pas faire avancer le schmilblick en se braquant avec les gens, je pense qu'on peut mettre cette pseudo-spontanéité à la poubelle). Faut juste voir à ne pas trop s'écraser, il m'a l'air assez facile de tomber dans l'extrême, comme on dit : "on a les défauts de ses qualités". Nan parce que bon, parfois merde quoi.

    Ca m'a l'air super positif tout ça... ^_^ L'ennui, c'est que je crois que j'en suis incapable (enfin je pense que je vais essayer maintenant que l'article m'a permis de mettre des mots sur quelques aspects de ma personnalité...)

    Quand je suis énervée, bouleversée, stressée, agacée, je suis une boule de nerf :bomb: que j'ai du mal à gérer alors gérer ma communication avec les autres dans ces moments, je crois que c'est un peu mort. (Et pourtant j'ai progressé depuis quelques années pour être un peu plus relax sur certains sujets et surtout m'accepter...) C'est Pavlovien chez moi, quand je suis blessée, je mords. Très primaire et très peu constructif comme raisonnement, je l'admets. D'un autre côté, n'étant pas grande gueule à la base, je n'exprime déjà pas grand chose. Ce sont mes proches qui, à ma grande honte , se prennent un torrent de négativité, souffrance, mauvaise foi, etc. dans la figure, les pauvres. Mais, parfois gueuler sur les gens qui font de la merde, c'est "nécessaire". ... (oh mon dieu, je m'énerve toute seule... :facepalm:) Heureusement, que ce n'est pas "permanent" et que ce n'est qu'épisodique...
     
    #8 TrustMe I'm a (al)chemist, 20 août 2014
    Dernière édition: 20 août 2014
  9. Tam_

    Tam_
    Expand Collapse

    Très intéressant cet article et bien résumé, on y trouve l'essentiel :)

    Pour l'éducation, je commence à pas mal me renseigner là-dessus, je trouve plutôt le terme d'éducation bienveillante d'ailleurs. Pour les Madz intéressées, les bouquins d'Isabelle Filliozat sont pas mal du tout.

    La difficulté dans tout ça c'est qu'il faut pas mal intellectualiser ses relations, du moins quand on n'a pas été habitué à réagir comme ça. Du coup on est un peu moins spontané, du moins dans les premiers temps. Et parfois envers les enfants ça peut être compliqué, on réagit dans l'urgence... Mais c'est une éducation de nous même à faire et ça finir par devenir (presque) naturel.
    Et surtout ça nous permet de vite voir quand on a mal réagit et on arrive beaucoup plus facilement à s'excuser. Et ça aussi ça permet des échanges sereins. C'est fou le nombre de fois où mes interlocuteurs ont été surpris que je m'excuse de mon comportement, des reproches ou des mauvais mots que j'avais employé. Ça permet de repartir très vite sur des bases saines.
     
    Human_ a BigUpé ce message
  10. Y.

    Y.
    Expand Collapse

    C'est sûr, mais en même temps, c'est peut-être aussi ça qu'on veut dire quand on parle de "tourner sept fois sa langue dans sa bouche" :) Prendre le temps d'analyser ses propres émotions, ça peut aussi justement être une bonne manière de respirer un grand coup avant d'exploser, donc un bénéfice en plus :)

    (en plus, la spontanéité, c'est bien, mais des fois j'ai l'impression qu'on  la porte un peu trop aux nues... Les gens qui se flattent d'être "naturels", "spontanés" et "honnêtes", c'est aussi parfois de sacrés casse-pieds qui estiment que leurs sentiments sont tellement plus importants que ceux des autres qu'ils n'ont certainement pas à faire d'efforts pour le bien-être de tous ;))(j'ai bien dit "parfois", hein)

     
    Catatonic Sex Toy et Lillouann ont BigUpé.
  11. slideaway

    slideaway
    Expand Collapse

    J'ai eu des cours la dessus... C'est joli mais c'est trop bisounours land pour moi.. Vraiment.
     
  12. MsOriginalDoll

    MsOriginalDoll
    Expand Collapse
    Originalement vôtre !

    De très bons conseils pour toutes nos relations que ce soit travail, amis ou amour ^^
     
    peppy a BigUpé ce message
Chargement...