La grossesse accidentelle, vue par les hommes : témoignages rares sur un sujet tabou

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 16 novembre 2017.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Rédac chef adjointe, lien rédac/forum, adoratrice du sel, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    #1 Mymy, 16 novembre 2017
    Dernière édition: 16 novembre 2017
    ----- Publicité -----
  2. TheGreenDee

    TheGreenDee
    Expand Collapse

    Merci. Merci pour cet article, je suis contente de voir quelques hommes s'autoriser à montrer leurs émotions sur ce genre de sujet. Les grossesses non voulues et les décisions à prendre dans ce genre de cas laissent souvent des traces et les hommes aussi en pâtissent. Il est important de prendre en compte l'avis des hommes sur ce sujet, même si la décision finale reviens à la femme évidemment, il ne faut pas les exclurent. C'est aussi ça l'égalité femme/homme non ?
     
    Asilentio, littlerudy, Ushi de Bray et 12 autres ont BigUpé ce message.
  3. Ccile13

    Ccile13
    Expand Collapse

    "il y avait aussi une pudeur issue de leur genre."
    Je ne suis pas sûre de bien comprendre cette phrase et comment je la comprends, elle ne me plait pas trop. Qu'est-ce que le genre et la pudeur ont comme lien ? Et puis si c'est pour parler de biologie (dans le sens où chez les humains c'est la personne de sexe féminin qui porte l'enfant et non celle de sexe masculin), c'est certainement pas le mot genre qu'il faut employer, puisque si on parle de genre, des hommes peuvent être enceints.
     
  4. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Rédac chef adjointe, lien rédac/forum, adoratrice du sel, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    @Ccile13 : Hmm je vois ce que tu veux dire :hesite: j'ai reformulé !
     
    Ccile13 a BigUpé ce message
  5. Gytha-Ogg

    Gytha-Ogg
    Expand Collapse
    I wanna set the universe on fire Feel it burn tonight Set the universe on fire There’s no end in sight

    rapport au ressentiment face à l'avortement y ' à un moment le souci n'est plus l'avortement mais la communication au sein du couple je veux dire si au sein du couple les deux savent que l'un veux des enfants et l’autre non y 'à déjà des questions à se poser, alors oui effectivement par rapport à l'avortement les hommes n'ont pas vraiment leurs mots à dire par contre rien n'empêche d'en parler et après si les désirs sont opposé et que rien n'y changera il faut peut être penser à se séparé parce que les accidents existe et que ça pourrais arrive à nouveau.


    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Margay, Kounette, Asilentio et 14 autres ont BigUpé ce message.
  6. lafillelabas

    lafillelabas
    Expand Collapse
    Echange cookies contre PV


    Je trouve qu'il y a quand même un lien entre pudeur et genre, c'est assez courant que les mecs aient du mal à exprimer leurs sentiments (autrement qu'en gueulant et en tapant). Il y a plein d'expériences qui montrent qu'on a tendance à modeler les enfants selon le genre qu'on leur attribue, ça n'est donc pas surprenant qu'en bout de ligne les hommes cis cachent davantage ce qu'ils ressentent que les autres personnes.
     
    Songi songi, Asilentio, Petious et 9 autres ont BigUpé ce message.
  7. Lily Lou

    Lily Lou
    Expand Collapse

    Je dirais que c'est de l'éducation genrée que vient cette difficulté à exprimer ses sentiments, pas du genre en lui-même. Est-ce qu'un homme trans aura plus de mal à exprimer ses sentiements comme un homme cis ? Vu que le modelage vient du sexe assigné et pas du genre, j'aurais tendance à dire que non.
    Plutôt que dire "il y avait aussi une pudeur issue de leur genre.", dire "il y avait aussi une pudeur issue de leur éducation (genrée)."
     
    leaking_b, LovelyLexy, Manea et 13 autres ont BigUpé ce message.
  8. Yumilove-yuki

    Yumilove-yuki
    Expand Collapse

    Bonjour, article intéressant qui pourrait être élargi au cas du déni de grossesse.
    J'ai entendu récemment l'histoire d'une femme qui avait eu 5 enfants avec son mari, et 3 grossesses sous déni (c'est-à-dire aucun symptômes ni manifestation physique)... le tout sous pilule non interrompue !
    Et là, situation très difficile pour les deux (je passe la surprise et l'urgence d'accueillir le bébé), car le déni de grossesse ne se contrôle pas c'est inconscient. Dans le cas cité, la femme (et le mari) ne voulait plus d'enfants.

    Un sujet qui n'est pas abordé très souvent et pourrait aider à diminuer les à priori ! Parce qu'on peut sous contraception, avec règles, sans nausées ou ventre rond, être enceinte.
     
    Simone castor a BigUpé ce message
  9. Lilas DUPONT

    Lilas DUPONT
    Expand Collapse

    J ai adoré cet article. Quand en pologne ils ont voulu interdire l avortement je suis allee a la manif a Paris. J ai ete étonnée et contente de voir autant d hommes
    Cependant dans l article y a un truc qui le chifonne "garder l enfant" je pense que le therme le plus approprié serait foetus
     
    Kounette, zaytoun, LovelyLexy et 4 autres ont BigUpé ce message.
  10. Ellanaaa

    Ellanaaa
    Expand Collapse

    Je pense qu'il y a aussi le problème du couple qui veut des enfants, mais pas tout de suite, parce que trop tôt ou manque de moyens... si ça te tombe dessus comme ça, ça doit être une bonne grosse galère.

    Maintenant que tu le dis, c'est vrai que ce serait logique, mais dans ma tête "on garde un enfant" parce qu'on compte l'élever et on "avorte un foetus".
     
    Adybou, zaytoun, BulleColoree et 5 autres ont BigUpé ce message.
  11. ((0))

    ((0))
    Expand Collapse

    Bonsoir,

    Comment faire pour visionner le documentaire "La place de l'homme" (si c'est possible) ?
    merci !
     
    BulleColoree a BigUpé ce message
  12. LilyOnMarch

    LilyOnMarch
    Expand Collapse
    Maybe there is another way of seeing this world.

    Ahhh, super contente de voir qu'on parle de Coline et de son chouette documentaire !

    Pour le voir, pour le moment il fait le tour des festivals et autres, voici les prochaines projections :

    Il est sélectionné à Filmer à tout prix et sera projeté le 28 novembre à Charleroi à 9h30 et 20H30 et le 1er décembre au cinéma Aventure à Bruxelles à 16h.

    https://www.gsara.tv/fatp/2017/film/la-place-de-lhomme/

    A Traces de vie à Clermont-Ferrand, il sera projeté le 29 novembre à 9h30.

    http://www.tdv.itsra.net/…/…/TracesdeVies_catalogue-2017.pdf

    Au Festival international du film d'éducation à Evreux, il sera projeté le 6 décembre à 9h30 au Cinéma Pathé d'Evreux.

    http://www.festivalfilmeduc.net/

    Vous pouvez le voir à Flagey du 18 au 30 novembre et le 29 nov au Plaza Art à mons.

    https://www.flagey.be/fr/activity/4088-la-place-de-l-homme


    Et concernant les hommes face à la grossesse non prévue et l'IVG, je suis sur un court métrage qui en parle, j'ai essayé de poker des madz sur twitter, si ça intéresse on peut parler par MP ? @Mymy ?
     
    littlecassy, Mû. et Nympheaa ont BigUpé ce message.